Vision Express sur… : Ces hommes qui intimident les femmes par l’option de polygamie

mardi 17 juillet 2012 à 00h40min

Samedi 7 juillet 2012. Il est 15H. Dans une mairie d’arrondissement de la ville de Sya, l’on procède à la célébration d’un mariage civil. Après le protocole de lecture de quelques passages du Code des Personnes et de la Famille, l’officier de l’état civil annonce le régime choisit par le couple : la polygamie. Ce qui n’est certes pas mal en soi, mais….
En effet, l’option de polygamie, prévue aux articles 258 et 259 du code des personnes et de la famille, a pour effet de placer les conjoints sous le régime de la séparation de biens. Autrement dit, la polygamie entraîne la séparation des biens. Contrairement à la monogamie qui autorise les deux options : monogamie biens communs ou monogamie biens séparés. En tout cas, à l’annonce du régime (la Polygamie) choisi par le couple ce samedi 7 juillet, toute l’assistance ou du moins les parents et amies de la mariée sont tombés des nues.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Pourquoi, a-t-elle accepté cet option ? », « Pourquoi ? », « Non, il ne le fallait pas », « Qu’est-ce qui a pris ce monsieur là ? », susurraient les amies et parents de la nouvelle mariée. La question des régimes de mariage est une préoccupation réelle qui mérite qu’on s’y penche un peu. En effet, interroger un homme ou une femme sur son option par rapport au régime de mariage, entraîne des hésitations. Cependant la plupart des femmes disent préférer l’option de monogamie avec la communauté des biens. Elles arguent qu’ « on ne se marie pas pour divorcer après ».

Mieux, la monogamie sous la communauté des biens peut en partie garantir un avenir sécurisé aux enfants du couple. Quant aux messieurs, ils semblent eux, plus dubitatifs. Quoique la règle ne soit pas générale pour tous, certains disent que leur option dépendra de ce que « madame » fait comme « boulot ». Par exemple, soutient un enseignant : « Si elle est femme d’affaires, je ne signerai jamais monogamie biens communs, parce que je ne sais pas quand est-ce que ses affaires vont péricliter, pour m’occuper tout seul de tout à la maison ». Un autre d’ajouter qu’il se réservera de signer la communauté de biens option monogamie si « madame » est comptable surtout avec les risques de malversations qui peuvent se présenter dans son service.

Qu’à cela ne tienne, certains hommes avouent également choisir la polyamine, juste comme une manière de se « réserver une porte de sortie » car soutiennent-ils, « avec une seule femme on n’en sait jamais ». Ceux qui font le choix de la polygamie sans en avoir réellement l’intention, pensent « intimider la femme » avec l’éventualité d’un second mariage. Un choix qui se fait très souvent contre le gré de la femme. Le choix de la polygamie, selon certains témoignages, relève souvent d’une imposition de la famille du monsieur, comme c’est le cas du couple ci-dessus cité. Dans bien des cas, la famille de la femme non plus n’est pas à excuser dans le choix des options de régime de mariage.

L’argent, les avantages ont malheureusement altéré l’essence même des relations humaines jusque dans les intimités. Aujourd’hui, tout porte sur les intérêts sans lesquels aucune action n’est envisageable. Même en amour, les calculs tiennent plus que les cœurs. Alors, qu’elle soit polygamique ou monogamique, chacune de ces options a ses avantages et ses inconvénients. Il faudra donc faire avec !

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés