LUTTE CONTRE LE BANDITISME : 5 présumés braqueurs aux arrêts

jeudi 12 juillet 2012 à 23h09min

Le commandant de la brigade ville de Nongre-Massom, Albert Nombré, a présenté le jeudi 12 juillet 2012 à Ouagadougou, aux hommes des médias, un groupe de malfrats spécialisés dans les agressions à main armée, le jeudi 12 juillet 2012, à Ouagadougou

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Un groupe de braqueurs qui sévissait dans les villes de Ouagadougou, Ziniaré, Koupèla et Pabré depuis le mois de juin 2011, a été mis aux arrêts, grâce à une action conjointe des brigades de gendarmerie de ces 4 localités. Le jeudi 12 juillet 2012, ces présumés coupables ont été présentés à la presse. "Le 26 juin 2012, le commandant de la brigade territoriale de gendarmerie de Koupèla nous a contacté pour nous informer qu’il a interpellé un individu dans sa circonscription pour vol d’engin", a déclaré le commandant de la brigade ville de Nongre-Massom, Albbert Nombré. Et d’ajouter que le délinquant était détenteur d’un vélomoteur neuf qu’il a déclaré avoir payé avec le butin d’un braquage qui a eu lieu à proximité du marché de Bendogo à Ouagadougou.

Le transfert de ce dernier dans la capitale burkinabè a indiqué, Albert Nombré, a permis la dénonciation puis l’interpellation des autres membres du groupe. Aux dires de deux des présumés coupables, il ressort que la bande a, à son actif, plusieurs séries de vols à main armée (dont la première remonte au 6 juin 2011 sur l’axe Loumbila-Goué, 19 et 20 juin 2011 sur l’axe Songdin-Yamba dans la circonscription de Pabré...). "Le 11 juillet 2012, une attaque à main armée a eu lieu à Goué, où l’un des délinquants, du nom de Adama Joseph Bonkoungou, a été abattu par la victime", a souligné M. Nombré. Suite à cette attaque, a mentionné le commandant de la brigade territoriale de Pabré, Aliou Sinni, les enquêtes ont permis d’interpeller cinq (5) membres du gang parmi lesquels le nommé Joachim Beda alias Kôrô Abdou (chef de la bande). Et de dire : "Au moment de son interpellation, il avait en sa possession 1 arme de guerre et la somme de 1 120 000 FCFA".

Ce sont au total 2 fusils, 4 pistolets automatiques (P.A), 1 pistolet de guerre de marque Zigana-K, un chargeur de 10 cartouches de 9 millimètres, 23 motocyclettes (dont 12 saisies à Ouaga et 11 à Pabré), un groupe électrogène, 1 plaque solaire, un appareil de musique et un ventilateur qui ont été saisis. M. Nombré a lancé un appel à toute la population à établir une franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour la traque des délinquants. Il a demandé aux citoyens d’intégrer en eux la culture de la dénonciation, "car c’est à ce prix qu’on viendra à bout du grand banditisme". Le commandant Nombré a aussi invité la population à venir identifier à la brigade ville de Nongre-Massom, les engins saisis lors de leur investigation (NDLR : une quarantaine d’engins sont exposés à la brigade et attendent d’éventuels propriétaires).

Sidgomdé !

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés