District sanitaire de Mangodara : Un « flou » incompatible avec la santé publique

jeudi 12 juillet 2012 à 23h09min

Malgré l’histoire des vivres au district sanitaire de Mangodara en 2009, ce district n’a cessé de faire parler de lui. La dernière nouvelle avérée au niveau de ce district dirigé par Emmanuel Bationo (le médecin chef), est la fuite du régisseur. Une situation qui a créé un malaise général, incompatible avec le domaine de la santé publique. Nous y avions fait un tour.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le vendredi 29 juin 2012, nous avons rendu visite au district sanitaire de Mangodara. Sis à l’enceinte du Centre médical avec antenne chirurgicale de Banfora, ce district sanitaire est l’un des plus jeunes de la direction régionale de la santé des Cascades. Quand nous y avions mis pieds ce vendredi entre 8 heures et 9 heures, seuls deux messieurs étaient dans la cour. « La campagne nationale de vaccination contre la polio était cause de la situation ». C’est ce qui nous a été dit après qu’on ait demandé à voir le médecin chef. Joint au téléphone, Emmanuel Bationo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, nous a confirmé qu’il est « parti de Banfora dès 5 heures dans le cadre de la campagne nationale de traitement contre la poliomyélite ». Le MCD nous a aussi prévenu qu’il en avait pour toute la journée. Néanmoins, il nous a promis un échange téléphonique une fois de retour à Banfora.

Car, nous étions contraints de retourner à Bobo-Dioulasso pour honorer un rendez-vous. De retour en ville à Banfora, monsieur Bationo a tenu parole. Il était 18 heures passées à peine.

L’entretien téléphonique

La gestion des vivres des malades en 2011, les cotisations imposées aux agents lors du mariage du MCD, la signature de chèques vierges par ce dernier, la fuite du régisseur, la réparation d’une ambulance (sur cale aujourd’hui), le CSPS de Dérégouè…sont entre autres, les sujets que nous avons abordés avec le médecin chef. Point par point, Emmanuel Bationo a donné sa version. En dehors des chèques où il a reconnu avoir porté sa signature sur un seul chèque vierge, tous les autres points lui ont paru étrangers. Il dit avoir la « conscience tranquille ». « … En dehors d’un chèque sur lequel j’ai mis ma signature, je n’ai pas connaissance d’autres chèques vierges que j’aurais signés.

Pour le chèque dont il est question, je ne sais pas comment ma signature s’est retrouvée là-dessus … ». C’est en substance la réponse que le MCD nous a donnée. Quant au point concernant le régisseur Moumouni Sawadogo du district de Mangodara, Emmanuel Bationo a confirmé sa fuite. Une fuite qui selon lui, « pose problème à certains niveaux », faute de pièces non retrouvées. Noufou Sawadogo qui est parti « sans laisser d’adresse », aurait laissé derrière lui un important « trou » financier. Des sources non vérifiées parlent d’une vingtaine de millions. Le dernier chèque (reconnu par Bationo) porterait un montant de 7 millions.

Quant au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Dérégouè, le MCD a reconnu l’existence de problèmes par moment. Selon lui, la situation n’est pas unique à ce CSPS. « J’ai même eu à écrire à des maires de certaines localités quand j’ai été informé d’une difficulté ». « Il n’y a jamais eu de fumée sans feu », dit un adage. Le gérant du dépôt de Dérégouè que nous avons joint au téléphone, nous a fait savoir qu’il était en « mise à pieds ». La raison, un manque d’argent dont la responsabilité ne lui incomberait pas. Mais, pour pouvoir conserver sa place, il a dû accepter de porter le chapeau du manque : 600 000 F CFA. C’est la somme qu’il doit rembourser pour préserver son poste.

Aux dernières nouvelles, le gérant aurait signé un document de remboursement pour pouvoir continuer son service. A Dérégouè comme au niveau du district, ces situations créent un « flou » financier qui est incompatible avec le secteur si sensible de la santé publique. Heureusement, des services compétents de l’Etat font leur investigation sur la fuite de Moumouni Sawadogo et partant, peut-être, seront-ils renseignés sur d’autres éventuels points sombres au niveau du district. Une affaire à suivre donc.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr )

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juillet 2012 à 08:32
    En réponse à : District sanitaire de Mangodara : Un « flou » incompatible avec la santé publique

    QUE LA LUMIERE SOIT FAITE SUR CETTE AFFAIRE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2012 à 09:05, par L’intègre
    En réponse à : District sanitaire de Mangodara : Un « flou » incompatible avec la santé publique

    wai.c’est le pays des hommes désintègres. y a rien en face. si tu est dirigeant ici o faso, tu ne peux t’inquiéter que lorsque tu est droit car le patron (le blaiso) lui même cautionne le fautisme. comment o vu et au su de tous, un gars commet un délit et dit ne pas être inquiété ? quel pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2012 à 09:37, par Ya Maam !
    En réponse à : District sanitaire de Mangodara : Un « flou » incompatible avec la santé publique

    N’importe quoi cet article ! Monsieur le journaleux, pourquoi êtes-vous allé au District de Mangodara ? Dites-le nous car votre article n’éclaire rien sur la situation. Le régisseur du District : il s’appelle "Noufou" Sawadogo ou "Moumouni" Sawadogo ? Une telle confusion d’identité pour quelqu’un qui, soit disant, s’est enfui avec une vingtaine de millions n’est pas acceptable, voyons ! Et puis l’affaire est trop sérieuse pour que vous vous contentiez d’un entretien téléphonique à contenu laconique. Pourquoi un MCD signerait-il à son régisseur un chèque VIERGE ? C’est pas interdit çà ? De qui se moque-t-on ? Revoyez votre copie SVP, et tirez-nous cette affaire au clair, pour une vraie information de nos populations !
    Signé : un citoyen indigné.

    Répondre à ce message

    • Le 13 juillet 2012 à 19:10
      En réponse à : District sanitaire de Mangodara : Un « flou » incompatible avec la santé publique

      Bien dit mon cher ! Monsieur le journaliste c’est pas serieux de faire un entretien téléphonique pour une question aussi importante et délicate. Faites du journaliste d’investigation pour éclairer nos population, ce qui permettra de preserver leur santé.
      Je vois que c’est recurrent les problèmes dans les district ces derniers jours. J’ai lu tout le dit sur les MCD de Saponé, Gourcy, etc selon leur gestion catastrophique de leur district.
      Je pense que les autorités sanitaires doivent se pencher serieusement sur la gestion des MCD, avoir un oeil très regardant afin de préserver la santé de nos populations. J’espère que ca ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd.

      Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2012 à 16:14, par Coul
    En réponse à : District sanitaire de Mangodara : Un « flou » incompatible avec la santé publique

    Ne nous voilons pas la face. Ce document cache des vérités et ne nous fait point avancer. Le MCD a construit une splendide maison à Ouaga. Le savent-ils déjà aussi ? quand on sait que les MCD se défendent ne pas avoir 20.000 f par mois...
    l’entretien en ligne est insignifiant. En plus pourquoi ne pas voir le DR Santé ou le DG du CHR eux-mêmes ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés