GRÈVE DES BOULANGERIES WEND KONTA : L’employeur donne sa version des faits

lundi 9 juillet 2012 à 01h49min

Depuis le 21 juin 2012, les travailleurs de la chaine des boulangeries Wend Konta, observent une grève « pour demander la satisfaction  » de leur plate-forme revendicative. Pour donner sa lecture de ce mouvement, l’employeur des «  grévistes  », Rimon Hajjar, président du Groupe qui porte son nom, était face à la presse vendredi 6 juillet dernier, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La chaîne des boulangeries Wend Konta du Groupe Rimon Hajjar est paralysée, à cause d’un mouvement de grève qu’observent ses employés. Vendredi 6 juillet dernier, le président du Groupe Rimon Hajjar a animé un point de presse à Ouagadougou. Selon M. Hajjar, c’est au cours du mois de juin 2011 que les travailleurs ont manifesté violemment pour protester contre le non renouvellement de contrats à durée déterminée de leurs collègues, arrivés à échéance. Il a poursuivi que le gouvernement, à travers le ministre chargé du travail, était intervenu pour demander la reprise des employés concernés, prétextant le climat sociopolitique de l’époque.

« Le mois suivant, c’est une grève de 96h qui allait paralyser le secteur de la boulangerie, privant les consommateurs de pain durant cette période » a regretté Rimon Hajjar. Suite à des négociations autour de la plate-forme revendicative comprenant 13 points a-t-il dit, un accord sur 11 de ces 13 points a été conclu, sous l’égide du directeur général du travail ; ?« Les 2 autres points restants ont été portés devant le conseil arbitral qui a rendu une décision favorable à la chaîne des boulangeries Wend Konta ». Malgré cette décision, et conformément à son choix de privilégier le dialogue, le président du Groupe a informé que la direction générale a poursuivi les concertations avec les travailleurs.

Cela a abouti, a-t-il rapporté, à l’allocation, courant décembre 2011, d’une prime spéciale de soudure, représentant une augmentation de 20% de salaire, à l’organisation des élections des délégués du personnel, conformément aux accords avec les travailleurs, etc. Des efforts qui n’ont pas servi, à écouter le DG puisque depuis le 21 juin 2012, une grève « du zèle ? » est pratiquée par les travailleurs, « alors que leur nouvelle plate-forme est en cours d’examen ».

Selon les hommes des médias, les travailleurs protestent contre les heures supplémentaires qu’ils effectuent sans rémunération, alors qu’en boulangerie, il existe une prime équivalente calculée en fonction des rendements réalisés. « C’est de la désinformation ? », a répondu Rimon Hajjar. « Nous respectons les horaires et un boulanger devrait produire en moyenne l’équivalent de 100 kg de farine, soit un pétrin au cours de sa tranche horaire de travail qui est de 7h 40 mn. Si une équipe de 10 boulangers produit 20 pétrins, la production supplémentaire au-delà de la moyenne requise, est rémunérée, séance tenante » a-t-il expliqué. En attendant et pour mesure de sécurité, les boulangeries Wend Konta resteront fermées jusqu’à nouvel ordre.

Yves OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés