COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

mercredi 4 juillet 2012 à 23h25min

Les populations de 15 quartiers et hameaux de culture de Bokin ont organisé, le 3 juillet 2012, une marche de protestation contre le nouveau decoupage administratif et ont exigé son réexamen. Cette marche s’est déroulée dans la discipline car les manifestants ne se sont pas livrés à des actes de vandalisme ni de casse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Sur 28 dossiers soumis par des quartiers et hameaux de culture pour l’érection de leurs localités en villages, seuls 12 d’entre eux ont pu obtenir ce sésame par arrêté du MATDS en date du 14 juin 2012. De quoi provoquer le courroux de 15 parmi les candidats malheureux qui crient à des manœuvres du maire à des fins électoralistes. C’est pour prendre l’opinion à témoin que ces frondeurs ont organisé cette marche de protestation contre le maire de Bokin, Ernest Nongma Ouédraogo, et non contre l’autorité de l’Etat, même si l’autorisation officielle de cette marche a été signée par l’intéressé himself. Les organisateurs l’ont clairement signifié dans leur message remis au préfet du département de Bokin : « Nous, populations de Bokin, exprimons notre soutien indéfectible aux plus hautes autorités de ce pays ».

Puis d’ajouter plus loin : « Contrairement aux idéaux de paix et de tranquillité prônés et clamés par les autorités de ce pays, le maire de la commune, aidé par une minorité absolue, œuvre pour la division, crée des troubles, fait des mécontents, sème la graine de la méfiance, de la haine, tout cela à travers des manœuvres ». Sur la liste des bénificiaires, les frondeurs relèvent des localités qui, selon eux, ne respectent pas les conditions minimales édictées (distance de 3 km au moins entre villages voisins, populations d’au moins 300 habitants ou 50 ménages) par le décret de 2011. De fait, ils accusent le maire de manœuvrer en sous main pour favoriser l’érection de localités où résident ses proches en villages en vue des prochaines élections municipales.

Pour le coordonnateur général de la marche, Sadoukou Sawadogo, par ailleurs conseiller municipal, le maire joue sur la « partition partisane des villages sur la base de calculs électoralistes ». Il en veut pour preuve la non-érection des localités comme Totenga, Binstenga, Sakoumba, Kouli, Notatenga et Bourki en village alors qu’elles répondent mieux aux conditions que d’autres telles que Tansablego, Teguemboy et Yargo. Pour marquer donc leur désapprobation totale et exiger un réexamen du nouveau découpage administratif qui crée, selon eux, plus de problèmes coutumiers, sociaux et fonciers qu’il n’en résout, les manifestants se sont résolus à occuper les rues de Bokin avec la caution morale de certains leaders d’opinion de la commune comme le Président-directeur général (PDG) de la Société d’achat et de vente d’or (SAV’OR) et le chef coutumier de Guipa.

Partis de la Maison des jeunes, les manifestants composés de femmes, d’hommes et de jeunes ont rallié la préfecture après trois haltes marquées par des holàs et des diatribes contre l’actuel locataire de la mairie. Haranguée à chaque escale par Moumini Ritanoogo Ouédraogo, principal orateur du jour, la foule est allée, à chaque escale, jusqu’à exiger le départ du maire. Après avoir été accueillis par le préfet du département de Bokin à qui ils ont remis leur message, les marcheurs ont rejoint, dans la discipline et l’ordre, leur lieu de départ d’où ils se sont dispersés avec la ferme conviction que leur doléance sera prise en compte par les plus hautes autorités.

Du reste, le coordonnateur a promis de poursuivre la pression par d’autres manifestations si la cause n’est pas entendue. Selon le maire Ernest Nongma Ouédraogo, sur délibération n°2012-01/MATDS/RNRD/PPSR/CRBKN du 23 mars 2012 portant proposition d’érection de quartiers en villages du Conseil municipal de la commune, il a introduit une requête auprès du MATDS pour l’érection de certains quartiers et hameaux de culture au nombre de 14 en villages, tout en tenant compte, a-t-il dit, du décret 2011-727/PRES/PM/MATDS du 7 octobre 2011 portant conditions et modalités d’érection des quartiers en villages au Burkina et de l’enquête administrative à caractère confidentiel qui lui a été transmise par la gendarmerie. Par arrêté n°2012-062/MATDS/SG/DGAT/DOAT du 14 juin 2012 portant érection de localités en villages, 12 localités sont bénéficiaires du nouveau statut de village, a-t-il précisé.

A l’issue de la manifestation, le chef de Guipa a tenu à restituer les vrais mobiles de cette manifestation qui sont, a-t-il dit, de dénoncer certains agissements aux relents politiques dans la gestion administrative du maire et non d’exiger son départ, comme l’ont scandé certains dans la foule, arguant que la campagne permettra de départager en temps opportun les éventuels prétendants au fauteuil communal. Rappelons que le Conseil municipal de Bokin est dirigé par un maire issu de l’UNIR/PS, la seule commune aux mains de l’opposition dans la région du Nord, le CDP, parti majoritaire jouant le rôle d’opposition.

Abdoulaye DIANDA (Collaborateur)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 juillet 2012 à 08:22, par LeFALAO
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    Hée ! la politique, que Dieu nous protège !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 08:50, par saw
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    mon dieu !les politiciens veulent foutre en l’air mon village j’en ai entendu parler il y’a fort longtemp et j’avais commencé a pleurer le sort de Bokin,c’est enfin arrivé et tout ça je vous le jure c’est des manoeuvres du CDP.si ce n’est que semer la haine ,la division c’est quoi les politiciens vous donnent ?soyez des politiques et non des politiciens,construisez bokin.c’est la vision d’un fils de Bokin

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 08:53, par saw
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    mon dieu !les politiciens veulent foutre en l’air mon village j’en ai entendu parler il y’a fort longtemp et j’avais commencé a pleurer le sort de Bokin,c’est enfin arrivé et tout ça je vous le jure c’est des manoeuvres du CDP.si ce n’est que semer la haine ,la division c’est quoi les politiciens vous donnent ?soyez des politiques et non des politiciens,construisez bokin.c’est la vision d’un fils de Bokin

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 09:43, par Ki PAré de Zerbo
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    Bel exemple de démocratie du Maire qui accepte de signer une autorisation de manifester contre lui.
    Le chef a aussi un comportement de démocrate quand il demande aux manifestants de s’exprimer à travers les urnes pour le changement et par des manifestations. Chapeau bas donc à la Commune de Bokin où la démocratie semble y être vraie.
    Pour le cas de l’érection des hameaux en village la responsabilité est de l’État qui, bien que l’initiative relève de la CR, a le devoir de diligenter les enquêtes nécessaires avant de procéder à la création des villages qui sont en soi un anachronisme par rapport à la communalisation intégrale. ils (les villages) constituent des collectivités territoriales de fait que l’État reconnait malgré sa loi sur la décentralisation qui n’en reconnait que deux. la commune et la Région. Il faut même dire que ces deux entités existent comme pales copie de la loi sur la décentralisation française.
    Pour créer un vrai sentiment d’appartenance au commune, pour en faire de vrai entités unies il ne faut pas faire d’ingérence ou d’amalgame en créant des villages ou en les reconnaissant.
    Revoyez la notion de terroir villageois, les coutumes de chaque village existant et vous comprendrez que la création de ses villages ne peuvent que fragiliser la cohésion dans les communes rurales. Vous effritez, à des fins électoralistes, ce qui devait constituer une unité soudée pour moi c’est une des failles de la décentralisation et des amalgames avec la déconcentration qui, pour assurer la présence de l’État, à la proximité avait reconnu des rôles au délégué villageois.

    Répondre à ce message

    • Le 5 juillet 2012 à 19:04
      En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

      Monsieur le Maire, soyez vigilant. Le CDP et l’appareil administratif qui est à sa solde veut vous piéger à l’approche des municipales. Restez vous-même, agissez selon la loi et rien que cela. Cela vous dégagera de toute responsabilité. Il faut que le peuple de Bokin garde de bons souvenirs de vous. De toute façon, vous savez que le CDP lorgne la tête de la commune de Bokin, actuellement entre les mains de l’opposition, et il est prêt à faire tout. C’est un "Bokinois" qui vous parle.

      Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 11:37, par Vision
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    vous me decevez.cela ne relève pas seulement du maire mais les plus hautes autorités.ça ressemble à l’oeuvre des politiciens(CDP notemment).merde de marcheurs.courage au maire de Bokin.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 12:14, par Sawba
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    Quand j’ai lu le titre j’ai aussitot cru à la casse et incendie. Mais bravo à cette population qui n’a pas cassé ou brulé Felicitation aussi au maire pour avoir autorisé à marcher contre lui. A cette allure je pense qu’un terrain d’entente est vite esperé. Oeuvrons pour la paix sociale....

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 12:42, par le bokinois
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    Monsieur SAW, je suis de ce village aussi et suis ce qui s’y passe. J’y étais y a pas longtemps. Il faut comprendre simplement que le CDP n’a jamais accepté qu’une commune du Passoré, le Passoré de OK, Fatou Diendéré et autre, soit aux mains de l’opposition et quelle opposition celle dite radicale, celle des Sankaristes.
    Toute la problématique se trouve à ce niveau. Ce n’est pas la première fois qu’il ya marche là bas contre le maire. Il y’en avait eu l’an dernier pour une histoire de parcelles avant que le gouvernement ne suspende les lotissements. En son temps un grand forumiste(KORO YAMYELE) avait réagi en saluant la grandeur d’esprit du maire qu’il a connu à Réo après la chute de SANKARA, comme agent au Haut Commissariat.
    Je ne suis de son parti, mais c’est le seul maire de sa trempe au Burkina qui réside dans sa commune (rurale) et ce qu’il a fait pour la commune n’est pas négligeable. Je l’ai souvent rencontré au village dans les mariages, les funérailles et autres où il se confond aux paysans.
    En tous les cas, le vote c’est pour bientôt, le CDP a l’occasion de recupérer sa chose.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 17:56
    En réponse à : COMMUNE RURALE DE BOKIN : Les populations marchent contre le maire

    J’appelle les gens de Bokin sans exception de penser au développement de notre cher Département au lieu de suivre aveuglement les chefs traditionnels affiliés au CDP ; Les chefs traditionnels qui vous font marcher pour leurs intérêts privés vont nous détruire tous ; Pourquoi parle t-on du PDG et du fameux chef de Guipa à propos de la marche ? C’est eux qui veulent créer des divisions et des problèmes sur les terres à Tema-Bokin ; Que chacun comprenne qu’il n’est pas immortel et que vos moyens financiers ne vous permettrons pas de faire tout ce que vous voulez. Voyez le sort réserve au chef de Guenon avant d’instrumentaliser nos frères ; Tout le monde sait que cette marche est voulue par le CDP et les chefs traditionnels et particulièrement celui de Guipa que je mets personnellement en garde contre le désordre qu’il veut faire dans le Département ; Enfin j’interpelle le chef de Guipa pour qu’il utilise son argent pour construire au lieu de détruire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés