RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

mercredi 4 juillet 2012 à 00h37min

Après plus de deux semaines sans pluie, la ville de Bobo-Dioulasso et environs ont enfin été abondamment arrosés dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 juillet 2012. Si elles ont applaudi cette pluie, les populations ont été désagréablement surprises au réveil le matin, par une coupure d’eau générale, opérée par l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Ceux qui avaient pu faire des réserves se frottaient les mains tandis que les autres, faisaient piètre figure. Les plus hardis vont à la recherche du précieux liquide dans les cours voisines, et même dans d’autres quartiers. Alors que tout le monde pense que le calvaire va prendre fin quelques heures seulement après, les robinets sont restés à sec jusqu’au 3 juillet 2012. Dans la ville, chacun s’adonne à son petit commentaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Selon le responsable régional de l’ONEA, Saïdou Kafando, la grosse pluie tombée sur Bobo-Dioulasso a créé une inondation au niveau des stations de pompage de Nasso. « Cela nous a obligé à arrêter toutes les machines pour laisser passer la crue d’eau et éviter des dommages sur nos machines et installations », a-t-il expliqué. Il ajoute qu’après cette première inondation, une autre montée des eaux a une fois de plus contraint les agents à arrêter encore les machines. Ces arrêts, de l’avis du directeur régional, n’ont pas permis le remplissage des châteaux d’eau, ce qui a fait que toute la journée du 2 juillet, la ville était sevrée.

Pour le chef de service production de l’ONEA/Bobo, Moussa Siemdé, l’une des premières tâches de ses agents a consisté à évacuer les eaux sales, nettoyer, rincer et désinfecter les conduites et les châteaux, pour ne pas servir de l’eau sale aux populations. Aussi, des équipes ont-elles été déployées sur le terrain pour faire le point de la situation. M. Siemdé a ajouté que très tôt ce matin (3 juillet), ils ont repris le pompage, ce qui a permis d’approvisionner déjà certains quartiers. Toutefois, la normalisation de cette situation est prévue pour ce jour 4 juillet, et les responsables sont à pied-d’œuvre pour satisfaire les populations.

Ils comptent mettre en place une stratégie consistant en une distribution alternée de la desserte d’eau. Des annonces pourraient également être faites pour indiquer quelques bornes où les populations pourraient trouver de l’eau. Pour ces dommages qui ne dépendent pas de leur volonté, les responsables ont affirmé que toute la ville est touchée. Et les quartiers ou secteurs situés dans les zones hautes souffriront encore plus de la pénurie d’eau, et cela jusqu’à la normalisation. Il s’agit notamment des secteurs 17, 24, 25, ainsi qu’une partie du secteur 21 située vers le stade Sangoulé Lamizana, de même que le quartier Belleville.

Tielmè Innocent KAMBIRE

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 juillet 2012 à 01:33, par filou
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Bonjour,
    vous n’avez rien vu d’abord. Juste 48h de sevrage !!!??? Et de surcroit en temps de paix !
    J’espèe au moins que cela fera refléchir plus d’un lorsque chacun se cache derriere son écran d’ordinateur pour appeler à la violence.
    Imaginez alors 3 trois de coupure d’eau à ouaga et bobo !

    Bonnec hance quand même

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 07:28
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Il faut féliciter et encourager les agents de l’ONEA et de la SONABEL pour leur dévouement.
    Ceux qui visitent le BF pour la première fois, sont surpris de voir qu’il n’ya pratiquement pas de delestage ou de coupure d’eau.

    Ce qu’il ya à relever, c’est qu’il faut COMMUNIQUER quand il ya dysfonctionnement du service. AVISER L’USAGER pour qu’il ne soit pas surpris.

    Courage aux techniciens !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 08:33, par yisso
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Il suffit simplement d’informer la population et de dire kel jour elles pourront disposer à nouveau d’eau. c’est le mank d’info ki frustrent souvent. revoyez vraiment votre copie dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 08:34
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Il ne faut pas nous faire croire que c’est un phénomène nouveau, depuis près de deux ans, chaque fois qu’il y a une petite pluie c’est suivie d’une coupure d’eau, sans information si ce n’est cette fois-ci. Ces coupures n’ont jamais été suivies au moins d’excuses de la part de la direction de l’ONEA à plus forte raison de réduction sur les factures. Nous attendons de voir ce que va faire l’ONEA pour dédommager ses clients. J’en profite pour en appeler à la Ligue des consommateurs. Être certifié à la norme ISO suppose aussi que vous avez une cellule de réflexion à l’interne à même d’anticiper les problèmes et il est inadmissible voir criminel que des installations du genre ne soient pas protégées contre la montée des eaux. Mais ainsi va le Faso, tant qu’il n’y a pas une catastrophe, on ne fait rien.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 08:52, par nity
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    ce directeur régional se foue de qui ? ils ne sont pas à leur premier acte. effectivement à chaque grosse pluie il y’a coupure d’eau et il nous parle d’acte indépendant de leur volonté. pourquoi les populations n’ont pas eu droit à la moindre information.ce monsieur occupe une villa luxueuse à bobo 2010 aux frais du contribuable burkinabè.que ces petits responsables arrêtent de se foutre de nous. qu’il nous dise s’il y’a eu coupure d’eau dans sa villa et comment il s’est débrouillé. à la prochaine coupure on se rendra massivement à l’ONEA pour nous informer.tenez vous bien l’ONEA chante partout qu’elle est certifiée aux normes iso et ses simples stations de pompages s’inondent a tout moment. imaginer la qualité de l’eau qui est servie. heureusement que "microbes tuent pas africains"

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 09:36, par ZEP
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Bonjour,je peux comprendre que l’ONEA ait subit des dommages qui l’obligent à arrêter ses machines. Ce que je ne comprends pas, c’est le manque de communication de la Nationale des Eaux. Sauf erreur de ma part, l’ONEA n’a pas suffisamment communiqué sur le problème pour situer la population. Les pannes, ça peut arriver. Mais si ça arrive, informer les gens, on comprendra. Bon courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 09:37, par Bénéwindé
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Et ça on ne dit rien aux gens. Qu’est ce qui empêchent les responsables de l’ONEA d’informer la population par un simple communiqué avant ou après l’arrêt des machines ? Le gouvernement fait des efforts de communication mais ses entités ou ses structures ne suivent pas le rythme.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 11:21, par DUOLO
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    Pendant qu’il ya des ruptures d’eau en cascade notamment à Bobo et certainement dans d’autres provinces, la nationale des Eaux, ONEA fait plus de 2 milliards de bénéfice net sur l’exercice 2011. C’est effroyable. Un tel bénéfice pourquoi faire si les populations n’ont même pas d’eau pour boire ? Et le service publique social que doit assurer l’ONEA qu’en fait elle ? Avoir même un branchement d’eau à Bobo c’est la croix et le calvaire que subissent les citoyens, monopole oblige et on se réjouit de faire de gros bénéfices sur le dos des pauvres populations qui paient très chère l’eau contrairement au slogan populaire de l’ONEA même qui dit que " l’eau c’est la vie". Du non sens sincèrement au vu de ce qui se passe sur le terrain..

    Répondre à ce message

    • Le 4 juillet 2012 à 13:40, par BOBOLAIS AIGRI
      En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

      Si c’est BOBO c’est pas grave une coupure d’eau. Les bobolais vont apprendre a se passer du Thé pendant deux jours.
      KIAKIKIAKIA

      Ils n’auront pas d’eau pour faire du dolo aussi et se saouler. KIakiakiakia

      Je suis bien bobolais mais je pense que bobo merite son sort. Comment comprendre que des gens comme le Maire de Konsa foute tous sortes de merde a bobo sans etre inquieté.

      On n’a fait maté les femmes de bobo, et aucun homme n’a manifesté son soutien à ces braves femmes. Avez vous déjà vu cela a Ouaga ?

      BOBO N EST PAS DU BURKINA OU QUOI ?

      Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 14:19, par L’assoifé
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    En tout cas moi j’ai dormi hier sans prendre ma douche à cause de vous "les enfants de l’EAU". Si demain l’ONEA me recoupe l’eau s’est chez leur directeur que j’irai boire me laver et puiser l’eau pour toute la famille.Ya Zimbaboué là ? Comment on peut couper l’eau sans au préalable informer les honnêtes citoyens qui se battent pour payer à temps leurs factures ? Djéssé ngaw !!!!!! Je vais informer Lucky Lucke il va reglé ça mercredi prochain

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 16:59, par Nâa
    En réponse à : RUPTURE D’EAU À BOBO-DIOULASSO : Les populations sevrées pendant 48 heures

    48 heures seulement ? je compatis à votre "douleur". Nous, population de Ouahigouya qui, dans certains secteurs n’avons eu l’eau qu’en mi juin (et pas tous les jours svp) et ce depuis mars comment allons nous appeler ça ? l’Onéant...pardon l’ONEA se fou vraiment des gens. Cerise sur le gâteau, on se retrouve en fin mai à payer des factures, pas de redevance (puisqu’il n’y avais pas d’eau à cette période) mais des factures pour avoir consommer... de l’air ! c’est ça le FASO !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés