CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

mercredi 4 juillet 2012 à 00h36min

La reconduction de Boukaré Ouangrawa au poste de délégué CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) du secteur 35 de Ouagadougou, Bissighin, n’est pas du goût d’une partie des militants. Hier ils ont manifesté leur colère parce que le choix de la base qui a porté, selon eux, sur la personne de Moussa Nabollé n’a pas été respecté.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Mégaphones en main, les partisans de Moussa Nabollé, militant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont battu le rappel des troupes en ce mardi matin à Bissighin, quartier périphérique de la capitale. De l’autre côté, dans la cour du chef de Bissighin, un groupe de personnes se réclamant aussi du CDP, fidèles au conseiller Boukaré Ouangrawa, se sont regroupés suite à une rumeur persistante sur les intentions belliqueuses du premier camp cité.

Une situation qui a nécessité le déplacement du maire de l’arrondissement de Sig-Noghin, Pascal Tiga Ouédraogo, sur les lieux, accompagné de gendarmes. Pourquoi avoir organisé une telle manifestation ? A cette question, Moussa Nabollé nous explique : « Le 26 mai dernier, des représentants de notre parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès, notamment Moustapha Semdé et Paul Ismaël Ouédraogo, sont venus rencontrer les militants CDP de Bissighin, secteur 35. C’était pour sonder la base et reconnaître son choix sur le responsable du parti dans le secteur.

Les militants sortis nombreux ont clairement dit qu’ils me préféraient à Ouangrawa Boukaré qui a travaillé durant les six dernières années comme conseiller. Mais il semble qu’on a passé outre la requête des militants pour nous imposer l’ancien responsable. Voilà pourquoi les gens sont sortis nombreux pour manifester leur mécontentement. Je suis sorti alors les calmer parce que notre parti travaille pour la paix et la cohésion ».

« Ce que les responsables du parti ne savent pas, c’est que l’ancien bureau s’est reconduit lui-même au mépris de tous », peste Salam Zalé. « L’ancien bureau a travaillé seul, voilà pourquoi nous voulons de nouvelles têtes. Rejeter notre proposition, c’est rejeter les intérêts du parti », souligne Boukari Traoré. Pendant ses explications, une voix soudaine se fit entendre : c’est celle de Karim Derra : « Le problème est clair, le chef de Bissighin a imposé son bureau et refuse Moussa Nabollé qu’il qualifie d’étranger.

Cette façon de faire va créer des tensions et mettre en mal la cohésion sociale au sein de Bissighin. Nous respectons le bonnet du chef, qu’il respecte aussi notre choix ». Dans la cour du chef, c’est un tout autre son de cloché qu’on donne. Boukaré Ouangrawa dont la légitimité est contestée est catégorique : « Il n’a jamais été question de renier quelqu’un à cause de ses origines parce que le chef, mon petit frère, a toujours dit ceci : un village se remplit par des gens venus d’ailleurs, pas seulement par la fécondité des autochtones.

J’ai été choisi par sept villages et le jour de la validation de mon choix, Moussa Nabollé a mobilisé les militants de l’opposition contre moi. La vérité c’est que ce monsieur a pendant douze ans milité au secteur 20 dans la zone 7. Il ne peut pas venir subitement s’imposer sans des concertations préalables », a-t-il dit avant d’ajouter : « Ce matin, les jeunes voulaient riposter et les empêcher de se rassembler, je m’y suis opposé vu mon âge et mon parcours dans le parti, je ne veux pas des troubles ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux camps ont des positions tranchées et risque de s’affronter si rien n’est fait.

Abdoul Karim Sawadogo et Nicole Ouédraogo (Stagiaire)

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 juillet 2012 à 07:38
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Encore un nom de chef coutumier !
    Eloigner les "bonnets rouges" de la politique des partis, et faites valoir l’alternance au moindre poste et vous viendrez à bout des tensions inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 08:36, par tièkadiyé
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Espèce de vautours ! Qu’attendez-vous pour vous massacrer à coup de machette ? Etranger dans sa propre capitale ? Il faut vraiment être borné comme un faut militant du CDP pour le faire. Tout ça pour le mangement !

    Vous comprenez maintenant la raison de la constitutionalisation de la chefferie ? Et si c’était un Sagnon , un Somé ou un Sanou, je parie qu’ils se seraient affronté.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 09:45, par KAPAPITO
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Kato

    Encore le CDP ? Je me demande si dans ce parti il y a la démocratie. Pour respecter le choix du peuple faisons des primaires comme ça se fait partout dans d’autres pays.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 09:46, par simpos
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Je ne comprend pas ce parti qui veut toujours imposer les pourris à la tête de ces differentes structures. Des delinquants de tout agabit qui ouevrent rien que pour l’interet de leur bas-ventre et on les maintiens toujours. Peut-etre que c’est mieux ainsi car si les gens ne sont pas d’accord qu’ils le demonternt en choisissant un parti politique responsable. Un parti qui ne respecte pas nos interet, je ne vois pas pourquoi je dois continuer à le supporter. Ils sont tous cons ces CDPistes là. Vraiment cons ma parole.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 09:52, par mires
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Que tous les acteurs jouent balle à terre.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 11:31, par tièkadiyé
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Espèce de vautours ! Qu’attendez-vous pour vous massacrer à coup de machette ? Etranger dans sa propre capitale ? Il faut vraiment être borné comme un faut militant du CDP pour le faire. Tout ça pour le mangement !

    Vous comprenez maintenant la raison de la constitutionalisation de la chefferie ? Et si c’était un Sagnon , un Somé ou un Sanou, je parie qu’ils se seraient affronté.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 12:24, par Cassez Vous Pov cons...
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    C’est très simple !, il faut chassez les 2 qui ne s’entendent pas là, et trouver une autre personne à leur place.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 12:30, par trou bonbon
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Qu ils se bouffent bien les nez,bandes de vautours !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 12:44, par Dodo
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    "parce que le chef, mon petit frère".
    Voilà des précisions qui fâchent...il faut vriment écarté ce monsieur qui a déja la grosse tête avant même d’etre désigné !
    On s’en fou ici de savoir s’il est frère du chef ou le fou du village !
    Vraiment , on est pas sorti de l’hoberge !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 15:44, par remarque
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    99,99 sur 100 des chefs coutumiers sont CDP que je paris au burkina.
    tous ça pour la bouche c’est marrant

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2012 à 18:28, par un frère
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Encore le CDP est ses soit disant poids lourds.
    Pour ma part je vois qu’il n’ya pas et n’y aura pas de veritable changement au CDP tant que les anciens voudront toujours decider pour la base.
    Mais je leur souhaite de trouver un terrain d’entente dans la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2012 à 06:56, par simpos
    En réponse à : CDP Bissighin : On a frôlé l’affrontement

    Attentez monsieur du Fasonet. pourquoi on ne me puplie plus. Je n’insulte personne pourtant. Hier j’ai dit dans mon intervention que la population gagnerait a sanctionner ce parti irresponsable qui ne respecte pas leur choix en leur imposant des personnes et qui n’ont d’interet que pour leur bas ventre, en se ralignant a un autre parti. J’ai preciser que beaucoup de ces gens qui represente le CDP dans ses differentes structures sont des personnes qui sont loin de faire l’unanimité. J’ai insulté qui dans tous ca ? J’ai manqué du respect a qui ? Soyez moins royaliste que le roi vous aussi ! On ne peut plus dire un peu de verité sans etre censuré ? Ou bien c’est parceque j’ai parlé du CDP ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés