Les Dix Engagements du Candidat Judicaël Aymar COMPAORE (Région1, Ile de France)

lundi 2 juillet 2012 à 09h30min

Cher (es) compatriotes,
Dans ce monde en pleines mutations, sociales et économiques la diaspora a inéluctablement sa partition à jouer. A travers le slogan « Africa must unite » le courant panafricaniste de KWAME N’KRUMAH et de ses compères imaginait déjà que le développement ne pouvait se concevoir qu’avec une unification de l’Afrique et de sa diaspora.
La diaspora constitue une ressource majeure, susceptible de concourir au développement harmonieux du pays d’origine, idéal que je défends par ma candidature aux élections des délégués du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Etranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Conformément à cet idéal, dans l’intérêt d’un mieux être des Burkinabè de la diaspora et de la patrie que nous aimons, et surtout dans l’éventualité où je serai élu le 8 juillet 2012, je m’investirai sans condition à :

1-Plaider la cause et la dignité de nos compatriotes en situation non régulière :
Réviser en commission les dossiers des compatriotes lésés dans les accords des flux migratoires, en vue de leur apporter une chance nouvelle.

2-Plaider pour une représentativité de la diaspora au sein des institutions étatiques :
Relancer les autorités sur l’absolue nécessité de représentants de la diaspora dans le Sénat ultérieur et l’Assemblée Nationale afin que soient pris en compte les préoccupations de nos compatriotes, mais surtout que nous apportions notre modeste contribution aux profondes réflexions sur des questions sociales (assurance maladie universelle pour les couches les plus vulnérables, logements sociaux...).

3-Cultiver la solidarité et l’entraide au sein de la communauté Burkinabé en France :
Instaurer des Journées Annuelles de la Diaspora (J.A.D), cadre de rencontres et d’échanges de tous les burkinabè en France, de promotion de la culture burkinabé et du patriotisme, à vocation tournante dans les différentes régions de France.

4-Favoriser l’implication des jeunes dans la sphère décisionnelle, leur insertion professionnelle à travers :
La conception d’un site permettant de répertorier les profils professionnels de tous les étudiants en fin de parcours, afin de les diffuser aux recruteurs en France et au Burkina selon les aspirations du postulant.
La conception d’activités dédiées à la jeunesse Burkinabé en France, pour une solidarisation de la jeunesse Burkinabé en France, un partage d’expériences professionnelles et entrepreneuriales.

5-Faciliter les investissements de nos compatriotes au Burkina par :
La proposition d’un Service Conseil aux Investisseurs (C.E.I) dans les représentations diplomatiques, chargé de l’accompagnement des compatriotes et des étrangers désireux d’investir au Burkina (dans le logement ou la création d’entreprises).

6-Encourager la responsabilisation féminine au sein de notre diaspora :
Initier une discussion avec les responsables des associations afin d’intégrer un quota de femmes dans leurs instances dirigeantes.

7-Faciliter le dialogue entre la diaspora et les gouvernants :
Concevoir des congrès ponctuels entre gouvernants et diaspora en vue d’échanges véritables sur les préoccupations de la diaspora, et les thèmes essentiels au développement.

8-Contribuer au développement en tant que force de proposition d’idées
Concevoir des Symposia de Réflexions Périodiques (S.R.P) regroupant les élites burkinabè résidant à l’étranger pour l’élaboration et la proposition à l’Etat de schémas de développement solidaire, dans l’optique d’une participation active de la diaspora à l’édification de notre pays.

9-Défendre les intérêts financiers et matériels de nos compatriotes à travers :
Une concertation en commission sur les conventions bilatérales entre la France et le Burkina en matière de reversement de la pension de retraite, et propositions de solutions idoines pour un recouvrement légitime de ces dites pensions.

10-Respecter ces engagements
Chers compatriotes,
Notre diaspora en France regorge d’énormes potentialités et j’ai la ferme conviction que par une participation active et synergique de tous, une mobilisation de nos forces vives dans une dynamique constructive, nous relèverons sans nul doute les défis qui s’imposent à nous et aux générations futures.

En conjuguant tous nos efforts autour de ma modeste candidature, nous faisons le choix d’une diaspora active et solidaire, d’un rassemblement pour le rayonnement de notre diaspora.
Espérant vivement compter sur votre soutien pour une victoire éclatante au soir du 8 juillet 2012, veuillez agréer l’expression de ma détermination et mon total engagement à défendre nos idéaux. Vive la diaspora, Vive le Burkina !

Judicaël Aymar COMPAORE, Pour une Diaspora Solidaire !!!

compaorejudicael@yahoo.fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés