MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

lundi 25 juin 2012 à 23h34min

Ceci est une déclaration de l’Association Linge propre (ALP) sur le récent meurtre de Aïcha Tassembédo à Karpala. L’association en question a entrepris des démarches auprès des autorités judiciaires et il est ressorti que le militaire tireur est actuellement détenu à la MACO.
Concernant l’affaire de l’assassinat de Aïcha Tassembédo qui était aide-ménagère, nous sommes allés au palais de justice pour suivre le dossier parce que nous avions auparavant exigé l’autopsie, ce qui avait ralenti l’enterrement du corps de la défunte. Le résultat de l’autopsie devrait parvenir à la famille de la victime une semaine après les analyses. Cela a contribué à calmer les manifestants mais ça fait maintenant deux semaines que nous n’avons pas de nouvelle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Nous attendons impatiemment ce résultat parce qu’il y a des images truquées sur le net qui prouvent que l’on veut protéger l’auteur du crime à la peine de l’homicide volontaire. Le résultat de l’autopsie était le seul élément qui pouvait changer la façon de penser de la population. La rumeur disait que « comme c’est un militaire, les bras longs vont le protéger et ça commence déjà, vous avez vu sur le net ? » Au palais de justice, nous avons demandé à rencontrer le juge qui s’occupe du dossier en question.

Il est bien vrai que nous n’avons pas demandé d’audience pour le voir. Elle nous a reçus. Lorsque nous nous sommes présentés, elle a laissé le travail qu’elle faisait pour nous écouter et comprendre ce que la population pense de ce dossier. L’échange a duré plus d’une heure de temps parce que nous voulions tout savoir sur le dossier c’est-à-dire comment il évolue.

Voici ce qui ressort de notre entretien

Le dossier de l’assassin est inscrit homicide volontaire. L’auteur de l’assassinat est présentement incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) Elle nous a aussi fait savoir que selon les règles juridiques, le résultat de l’autopsie ne peuvent être publiés. A défaut, elle-même se fera poursuivre par la justice. Elle s’excuse auprès de la population pour cet état de fait.

En conclusion, elle nous a dit, pour reprendre ses propres termes : « moi, en qualité de mère, je connais très bien la souffrance d’une mère dans de pareilles circonstances et je compatis beaucoup » et aussi « Je ne me contenterai pas du résultat de l’autopsie seulement, je ferai plus d’enquête. Et je dois écouter tout témoignage avant de conclure. » Elle nous dit encore « je suis une mère juriste et je suis dans une association qui lutte contre les violences faites aux personnes démunies. »

Le coordonnateur de ALP

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 juin 2012 à 07:58, par SAW
    En réponse à : MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

    Ah que DIEU aide cette justice à juger ce dossier avec justice sinon on notre BF est malade

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2012 à 08:15, par ridabey
    En réponse à : MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

    excellent travail ALP. Surtout ne fléchissez PAS si vous voulez que la population qui a perdu tout repère, aie toujours confiance en vous et ne vous traite pas de collision avec les autres.
    Quant à la justice, ce n’est pas le moment de truquer les choses. Une étincelle peut allumer la ville, ce que personne ne souhaite et n’y gagne en rien. Prenez les choses très au sérieux à chaque niveau de responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2012 à 16:47, par VERIDIQUE
    En réponse à : MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

    Merci à cette association pour les informations. mais est ce que vous avez vu le détenu de vos propres yeux.vous êtes sur qu’il est effectivement detenu ?, croyez vous vraiment aux dire de cette juriste ??????????

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2012 à 18:04, par Yves
    En réponse à : MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

    quelles sont les dispositions juridiques qui interdisent la publication des résultats d’une autopsie ;il faut que la justice joue la carte de la transparence sinon elle fera le lit d’une guerre civile au Burkina, le juge doit dire le droit rien que le droit les arguments du genre "je suis une mère qui connait la douleur de la maternité" ne peuvent pas convaincre.
    Au niveau médical on doit communiquer pour situer l’opinion par rapport au déroulement de l’autopsie sinon les gens auront raison de penser que quelque chose est en train d’être manigancé.
    les autorités (militaires et politiques) doivent s’abstenir d’intervenir dans ce dossier et permettre à la justice de bien conduire le dossier à terme la survie de l’autorité de l’Etat en dépend.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2012 à 18:05, par Yves
    En réponse à : MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

    quelles sont les dispositions juridiques qui interdisent la publication des résultats d’une autopsie ;il faut que la justice joue la carte de la transparence sinon elle fera le lit d’une guerre civile au Burkina, le juge doit dire le droit rien que le droit les arguments du genre "je suis une mère qui connait la douleur de la maternité" ne peuvent pas convaincre.
    Au niveau médical on doit communiquer pour situer l’opinion par rapport au déroulement de l’autopsie sinon les gens auront raison de penser que quelque chose est en train d’être manigancé.
    les autorités (militaires et politiques) doivent s’abstenir d’intervenir dans ce dossier et permettre à la justice de bien conduire le dossier à terme la survie de l’autorité de l’Etat en dépend.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2012 à 18:09
    En réponse à : MEURTRE DE AICHA TASSEMBEDO : Le militaire tireur à la MACO

    Mettez ce militaire dans une grande chambre. Laissez le s’ asseoir sur une chaise. ne le torturez pas. Et chaque 4 heures, faites - lui faire une deposition. Et cela pendant une semaine. Surout empechez le de dormir. Il finira par parler. Il va dire ce quui s’est passe car il a bien et bel tue la fille. On tente de le proteger mais c’est qu’ on apprend mal de l’ histoire. Nous on suit ca de tres pret et on va prendre nos responsabilite ssi la justice a peur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés