OCADES CARITAS-BURKINA : Le projet EA-8-2012 pour vaincre la faim

vendredi 22 juin 2012 à 01h03min

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES Caritas-Burkina) va en guerre contre la faim au Burkina Faso. A cet effet, l’organisation a lancé, le vendredi 15 juin 2012 à Ouagadougou, un projet de soutien aux personnes démunies.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire de 7536 ménages et l’état nutritionnel et sanitaire de 21 500 enfants malnutris de 0 à 5 ans au Burkina », tels sont les objectifs du tout nouveau projet de l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES Caritas-Burkina). Baptisée projet EA-8-2012, cette initiative contre la faim concerne dix diocèses, entre autres, Tenkodogo, Dédougou, Dori, Fada N’Gourma, Kaya, Koudougou, Nouna, Ouagadougou... Pour la réussite de l’opération, l’OCADES Caritas-Burkina a besoin de plus d’un milliard de F CFA. C’est ce qui est ressorti lors du lancement du projet, en présence de grands dignitaires de l’Eglise catholique du Burkina Faso, le vendredi 15 juin 2012, au siège de l’organisation sis à Dagnoën.

Selon Mme Rita Zoungrana, chargée de la présentation du projet, l’initiative comprend trois volets. Premièrement, il est question de distribution gratuite « de 844 tonnes de maïs, 603,5 tonnes de riz, 142,20 tonnes de légumineuses (haricot) et de 64 980 litres d’huile alimentaire à 3160 ménages vulnérables dont 1000 chefs de ménages handicapés pendant 6 mois ». 21 500 enfants malnutris sont aussi concernés par l’opération. Deuxièmement, le projet va soutenir des familles en difficulté à travers une subvention des prix à l’achat de céréales. 515 foyers seront subventionnés et recevront chacun 32 400 FCFA pour l’achat de denrées de première nécessité comme le riz, le mil, le maïs, le sorgho. Troisièmement, 550 ménages bénéficieront d’une aide à la production.

Ils seront financièrement appuyés dans la reconstitution de leur cheptel et dans l’achat d’aliments industriels pour bétail. En plus, 1760 ménages auront un accès facile aux semences, aux intrants, à l’outillage agricole et au suivi technique des activités de production agricole.

Chaque famille recevra, pour cela, une somme de 100 ?000 F CFA. Sur le budget prévisionnel, l’OCADES Caritas-Burkina a réussi à mobiliser plus de 600 millions FCFA.

A la suite de la présentation du projet, des chèques ont été remis aux représentants des différents diocèses. Ensuite, Mgr Paul Ouédraogo, président de l’OCADES Caritas-Burkina, a officiellement lancé le projet et envoyé en mission les acteurs de cette lutte contre la faim. « Que les dons arrivent entre les mains des bénéficiaires », a-t-il souhaité, ajoutant : « à travers ces dons, il est question de faire sentir l’amour de Dieu ».

La cérémonie de lancement a aussi servi de cadre pour honorer l’ancien Secrétaire exécutif adjoint de l’OCADES Caritas-Burkina, Pauline Yaméogo. Après 14 ans de bons et loyaux services, elle a pris sa retraite.

De l’avis du personnel de l’OCADES Caritas-Burkina, représenté par monsieur Jean Antoine Kaboré, Mme Yaméogo est une femme combative, déterminée et croyante « attachée au respect de la dignité de la personne humaine ». A cela s’ajoutent des qualités intellectuelles très appréciées par ses anciens collaborateurs.

Pauline Yaméogo est titulaire de plusieurs diplômes universitaires : diplôme d’études juridiques générales de l’Université des Sciences sociales de Toulouse, licence en droit, certificat de droit privé, Diplôme d’études supérieures spécialisées(DESS), certificat d’aptitude à l’administration des entreprises de l’Université de Toulouse, etc.
Au titre des grandes réussites de la nouvelle retraitée, il y a, entre autres, le succès du 10ème anniversaire de l’OCADES Caritas-Burkina célébré en 2008, la tenue en 2009,de l’année de la femme. Emue par la reconnaissance de ses anciens collègues, elle a confessé que son passage à l’OCADES Caritas-Burkina a fait grandir son amour pour l’Eglise. La cérémonie a pris fin par une remise de cadeaux à Mme Yaméogo et un repas.

Alassane KERE

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés