DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS : Qui est le nouveau DG ?

vendredi 22 juin 2012

Paoua N’Songo Paul Nikiéma vient d’être porté à la tête de la direction générale des Impôts en remplacement du Pr Filiga Michel Sawadogo dont le bilan n’en est pas moins élogieux. Qui est le nouveau Directeur général (DG) des Impôts ? Eléments de réponse...
Nommé en conseil des ministres, ce mercredi 20 juin au poste de directeur général des impôts, Paoua N’Songo Nikiema n’est pas un inconnu du fisc. C’est du poste-clé de directeur des services fiscaux qu’il a été propulsé à la tête de la direction générale des Impôts.
C’est ce service qui est chargé de centraliser toutes les questions relatives à l’assiette et au recouvrement de l’impôt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Marié et père de 4 enfants, le nouveau DG est titulaire d’une maîtrise es sciences économiques, option planification-développement. Après avoir intégré l’Ecole nationale des régies financières, il en ressort en 1995 avec le diplôme d’inspecteur des impôts. Il a occupé plusieurs fonctions : chef de brigade vérification N°2 du Centre de février 2004 à avril 2008 puis chef de service assiette à la direction des grandes entreprises. A 47 ans, M. Nikiema succède donc au Pr Filiga Michel Sawadogo qui a su, en deux ans de fonction, révolutionner les services du fisc. D’ailleurs ses anciens collaborateurs retiendraient de son passage « un bilan très positif » avec une réalisation estimée à plus de 119, 54 % au cours du premier semestre de 2012.

Sous l’impulsion du Pr Sawdogo, la DGI a régulièrement respecté ses engagements. On note un accroissement progressif des recettes de 2009 à 2011. C’est d’ailleurs pour cette raison que le ministre de l’Economie et des Finances n’a cessé de féliciter la DGI pour ses résultats probants.

En accédant à la lourde et exaltante fonction de directeur général des Impôts, Paoua N’Songo Paul Nikiéma devra relever plusieurs défis. A un moment où les besoins sont de plus en plus croissants, il devra d’abord s’investir à la réalisation d’un objectif de recouvrement de plus de 418 milliards de F CFA de recettes. Autre chantier non moins important, c’est l’implantation du Sigtas, un logiciel de procédures fiscales, tout en poursuivant la mise en place des facilitateurs fiscaux dans les secteurs à faible rendement fiscal.

Parmi les autres dossiers « brûlants » qui attendent le nouveau DG, il y a également la relecture et la validation du nouveau code des impôts par l’Assemblée nationale. En sus, il devra vulgariser les textes fiscaux à travers notamment des formations sur l’interprétation uniforme des dispositions et procédures applicables en matière fiscale.
Enfin, il devra veiller au respect des valeurs déontologiques qui doivent guider tout agent des impôts. Paoua N’Songo Paul Nikiéma va travailler à asseoir un pilotage porteur de résultats en vue d’atteindre les objectifs globaux de recouvrement des recettes fiscales assignés à la DGI. C’est donc dire que la tâche ne sera pas de tout repos pour le nouveau DG dont les gens du fisc disent de lui qu’il est imprégné des défis, eu égard à son parcours.

A ce que l’on dit, c’est une compétence sûre qui a une vue d’ensemble sur les questions d’assiette fiscale et de recouvrement. Il est d’autant plus averti des défis qui attendent la DGI que le poste qu’il quitte, à savoir la direction des services fiscaux est chargé d’élaborer les statistiques en matière d’émission et de recouvrement de l’impôt.

Saturnin N. COULIBALY (cou_nad@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Messages

  • Article élogieux !
    Mais ce qu’on ignore dans l’Administration burkinabè, c’est que ce n’est pas la carrière qui fait la competence. Aucun expert en GRH ne dit le contraire ; la preuve, le Pr Filiga Michel SAWADOGO est enseignant d’unnversité, donc théoricien par excellence, et voilà que sous sa direction, les serices des Impôts ont réalisé des taux de recovrement jamais égalé ces derniers temps.
    Ce qui fait la compétence, c’est :
    - le niveau d’instruction de base (facteur de capacité de conception, d’analyse et d’innovation)
    - la volonté, c’est-à-dire l’audace d’aller à la décision
    - l’esprit d’équipe (ouverture et implication du personnel aux objectifs du service)
    - l’abnégation, c’est-à-dire le desinterêt personnel et la sacralisation de l’interêt général. Vous n’êtes pas sans ignorer que le milieu financier est fait de corruption et d’arrogance.

    Voilà les attitudes que le nouveau DG, comme tout responsable administrtaif du reste, doit faire montre pour relever les défis.

  • Le bilan du Pr. Filiga ne pouvait pas être reluisant. Imaginons un juriste dans les finances ; que pensez-vous qu’il puisse faire ? Il serait plus sage de nommer les gens en fonction de leurs profils. Qui mieux qu’un économiste peut gérer les finances ? Cela est valable pour tous les postes qui sont occupés par des agents dont les profils ne correspondent pas aux tâches qui leur sont assignées. Cela frise l’usurpation. Bref. Bonne analyse.

    • Bonjour cher ami SAGESSE,
      Quand on ne connait pas on demande. Le Pr FILIGA est juriste certes, mais il est spécialiste en fiscalité. C’est cette matière qu’il enseigne à l’Université de Ouagadougou. La formation des inspecteurs des impôts à l’ENAREF ne dure que 18 mois. C’est un concours ouvert aux économistes et aux juristes donc un juriste peut aussi bien diriger les IMPOTS. Le Pr FILIGA avait le bagage nécessaire, peut-être qu’il n’avait pas les mains libres. On verra si son illustre remplaçant pour faire mieux que lui.
      Toutes mes félicitations au Pr. Je le connais très bien.J’ai participé à sa prise d’otage en 1999 au campus pour réclamer le paiement immédiat du FONER.

    • Je suis très étonné de la réaction de SAGESSE. Evitez de parler lorsque vous ne maîtrisez pas les contours d’une question. Vous ne savez pas que le Professeur Filiga Michel SAWADOGO est Professeur titulaire Agrégé de Droit Fiscal. Il est l’un des meilleurs fiscalistes de l’Afrique francophone. Expert/formateur de l’Union Européenneen redressement d’entreprises, membre de l’Organisation pour l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique(OHADA) Il a enseigné des générations de fiscalistes du Burkina Faso et de la sous-région. Savez-vous que l’actuel DG P. Paul NIKIEMA qui vient d’être nommé a été son étudiant.Ne vous fiez pas aux stéréotypes. Savez-vous que dans la vie professionnelle, les profils se recoupent ? Pour être fiscaliste, il n’ya pa qu’un seul itinéraire comme vous semblez le croire. Savez-vous par exemple que Rock Marc Christian KABORE et Gaspard OUEDRAOGO qui ont dirigé avec brio une des plus grandes banques de notre pays sont des juristes et non des économistes ? Savez-vous également que l’actuel Président de la Banque Mondiale est un médecin ?
      Amicalement .

    • La fiscalité, c’est d’abord les textes.Le Pr est un grand fiscaliste. Je le félicite pour son action à la tête de la DGI qui est jugée positive et reconnue à sa juste valeur par ses collaborateurs.
      Cependant, l’université a bcp plus besoin de vous pour former la relève.

    • je suis désolé pour un telle réflexion.le Pr FILIGA est un des initiateurs des textes fiscaux du Burkina.la fiscalité est empreinte de droit. sache pour ton propre gouverne que les juristes étudient l’économie et les statistiques . le Pr a été évincé pour autre chose, pour sa franchise dans ses dires. et quand on n’aime pas celui qui dit la vérité on finit avec la personne.vous pouvez critiquer quelqu’un d’autre mais pas le Pr ; toutes les façons il a fait ses preuves même si vous êtes contre lui.

    • Tu es ignorant.. Filiga est un eminent professeur de fiscalité qui est un domaine de droit et non d’économie.Son ouvrage qui date d’une vingtaine d’année sert de reference dans la formation des fiscalistes à l’ENAREF. Informez-vous avant de débiter des propos qui frise le ridicule.
      Par ailleurs je t’informe que la Directrice Générale ddu FMI est une juriste et le Directeur Général entrant de la banque mondiale est un medecin... Ne soyez pas trop retreci dans votre vision des fonctions..

    • sagesse j’ai l’impression que tu as lu un autre article car celui la parle de bilan positif donc reluisant et non le contraire. EN outre on voit que tu ne connais pas le PROF Filiga qui est juriste et fiscaliste sinon le meilleur théoricien et praticien de la fiscalité burkinabé. donc ton parachutage n’a pas lieu d’être

    • Les impôts c’est pas de l’économie de production de ressources. il s’agit de fiscalité et le professeur était dans son domaine de spécialité. Si tu a lu l’article, on dit qu’il a un bilan positif de 140%. C’est-à-dire qu’il a dépassé les prévisions. Maintenant qu’on cède la place à un bac + 4, on va voir. En plus pour ton info, le prof n’a pas été viré, il a obtenu autre chose en dans les jours à venir tu vas voir.

    • Vision très étriquée sagesse. Élargis ta tente sinon tu peux pas avancer. N’oublies pas que la fiscalité implique un certain nombre de reformes juridiques.Ce que le Pr a travaillé à faire.

    • toi tu as lu l’article comment ? apparemment tu n’as rien compris, si je te comprends bien

    • Vous semblez vous renfermer dans un déni inutile : le bilan du Pr Filiga est bel et bien reluisant. C’est un des meilleurs DG que cette institution n’aient jamais eu.

      Vous semblez ignorer, à votre décharge peut-être, que les questions financières ne sont pas du seul ressort des économistes ou des gestionnaires. Filiga est un juriste, mais un juriste fiscaliste qui s’y connaît bien. La fiscalité, c’est aussi des textes. Qui mieux qu’un juriste fiscaliste pour mettre en place une bonne politique fiscale cohérente ? Ceux qui sont dans les cabinets pour conseiller les entreprises pour une optimisation fiscale sont avant tout des juristes fiscalistes.

      Bref, réfléchissez par deux fois avant de sortir des incongruités. Mais au-delà des compétences, il faut aussi une volonté, ce que ce dernier n’a pas manqué. Souhaitons que le nouveau appelé aie le même engagement pour faire avancer la nation et non un Guiro des impôts.

    • Sagesse, en quoi le bilan de Filiga n’est pas reluisant ? Tiens compte des statistiques quand même ! En fait, n’étant pas venu pour l’intérêt personnel, il n’était pas manipulable, toute chose que le politique n’aime pas. De toute façon, l’avenir nous en dira mieux.

    • Monsieur "sagesse" manque visiblement de sagesse !
      Je suis économiste mais je ne m’y connais pas en fiscalité. L’avantage du Pr c’est qu’il est fiscaliste. Evitez de voir la gestion des affaires en "corps" et non en aptitude de "management". Soignons plus pragmatique, plus orienté vers le résultat.
      Salutations

    • Mon cher, vous faites montre d’un grand ignorant du sujet que vous traitez. Vous auriez dû vous reseigner d’abord sur l’illustre Pr avant de balancer du n’importe quoi.

    • Mon cher, vous faites montre d’un grand ignorant du sujet que vous traitez. Vous auriez dû vous reseigner d’abord sur l’illustre Pr avant de balancer du n’importe quoi.

    • Monsieur Sagesse,vous n’aviez rien compris de l’article, vous ne connaissez pas la fiscalité et vous ne connaissez pas le Pr SAWADOGO.L’article fait savoir que sous la direction du Pr SAVADOGO,les impôts ont atteint un taux de recouvrement de 117%, donc plus que ce qui était attendu.Sachez aussi que les impôts sont différents des finances, et les impôts c’est du droit.Pour terminer sachez que le Pr SAVADOGO est le meilleur fiscaliste du Burkina, et je vous met au défi de me prouver le contraire.

    • Sagesse, qui vous a dit qu’un juriste ne dispose pas de competences requises pour être un bon financier ? à ma connaissance le concours des inspecteurs des impôts est ouvert et aux juristes et aux économistes. ce qui prouve que les juristes sont habilités à être financier. en plus, ce que vous ignorez, c’est que le Professeur FILGA est un juriste fiscaliste et en temps que professeur agreger, il a élaboré plusieurs ouvrages relatifs à la ficalité.
      alors, je vous prie d’accepter et de reconnaitre le merite lorsqu’il le faut. merci et bon vent au nouveau DG

    • ta capacité de compréhension est trop basse ! tu es aussi borné. On parle des merites d’un homme courageux et intègre et toi tu raisonne à contre sens ?
      frustré que tu es !
      Laisson tombé cette histoire de profil qui divise le ministère des finances.

    • C’est grave, ce que vous dites.Il sera plus sage pour vous, de changer même de pseudo.La fiscalité n’existe pas en dehors du droit, de l’économie et même d’autres disciplines.Il faut rebourser chemin avec un tel raisonnement tordu, qui ne peut ni être un début de postulat encore moins un postulat vérifiable.Je vous recommande de vous faire relire l’article, sans délai, si non vous riquez de vous encombrer dans une erreur très grave au sujet des compétences du nouveau DG,à évaluer ultérieurement.

    • Analyse pertinente ! Mais je ne suis pas d’accord sur un point. Rock n’a jamais été juriste, à moins d’avoir deux profils.Je ne connais pas personnellement son profile mais là c’est faux ; parce qu’à la nommination de Tiao à la primature la presse nous avait dit que ce dernier était le seul 1er ministre de la 4ème république non économiste mais journaliste-diplamate.Reverifie tes archives donc.

    • Tout ce que vous dites est zero d’après le regretté Gandaogo National , il faut aplaudir le Pr c’est le seul des impôts qui a réussi à faire une bonne collaboration entre les opérateurs et le fisc et d’ailleurs pourquoi changer un cheval qui gagne mêm les petits joueurs de PMUB le savent , il gène comment ? on le saura quand les recettes vont baissées

    • Rock est bel et bien un juriste. Ila eu sa maitrise en droit a Lome. Ila ete integre a la BIB, ex- BIV qand mon cousin Raph. D.dirigeait la boite. Pourquoi les gens parlent meme quand ils ne sont pas surs ? Si un journaliste a dit que LAT est le seul PM non economiste, ca, c’est son affaire mais ca ne veut pas dire qu’ il a forcement raison.

      Belebele K.

    • cessez d’immaginer et voyez la réalité en face. quel resultat a t il atteind ? le profil ne fait pas la compétence. même si on n’aime pas le lièvre reconnaissons qu’il court vite que nous malgré notre formation en impôts ou economie.

    • Parler ainsi en faisant référence au Pr Filiga du fait de sa qualité de juriste montre bien à quel point vous l’ignorez et de l’étroitesse d’esprit qui vous caractérise. Dis moi qui mieux que filiga a écrit sur le Droit fiscal burkinabé ici au faso. Sauriez vous avoir assez de lumière pour comprendre que le juriste et l’économiste sont embarqués dans le meme bateau ! allez y faire un tour à ll’ENAREF pour vous convaicre de mes propos

    • c est pas vrai Rock a fait un DESS EN BANQUE ET DS SA FORMATION IL A FAIT LE DROIT SUIS DESOLE IL ES BANQUIER ET NON JURISTE RECTIFICATIF.

  • Qui est le nouveau DG ? Je m’attendais à plus de détail sur son cv. le titrre est en déphasage avec le contenu. L’article parle plus des enjeux qui l’attendent.

  • Cette analyse est erronnée et très constipée, je vous informe que le professeur a démissionné de son propre chef et à voir son bilan , c’est vraiment élogeux, cela fait très longtemps que la DGI a atteint 100% de réalisation mais avec le Prof Filiga , elle a depassé et chaque trimestre ou mois nous constatons les dépassements, dc dire qu’il faut un économiste ou quiconque c’est purement de l’aberration , il faut tout simplement des gens compétents, qui savent manager, je vous informe que c’est pas un poste de technicien alors n’importe qui peut bien reussir dans le domaine s’il a quelques connaissances de base

  • mon cher ami si tu ne connais pas quelque chose évite d’intervenir au hasard. Le prof part de la DGI la tête haute avec en prime une mission très bien remplie. Bon vent monsieur le prof.

  • mon frère on te parle de plus de 100% de réalisation sous Filiga, tu veux quel autre bilan ? Je cherche d’ailleurs à savoir pourquoi en si peu de temps on le relève ? Attendons de voir son nouveau point de chute sinon je dirai simplement que Bembamba n’a pas pu l’intimider et semble complexé devant celui qui fini avec "le papier" du droit. WAIT AND SEE

  • bonjour. Le professeur Filiga est un juriste émerite. Pour sa personnalité, ceux qui le connaissent bien disent de lui : un homme modeste et intègre. Pensez vous " LA SAGESSE" que Filiga est nul en économie ou que sa connaissance en économie ne vaut pas le Maitrisard ? Vous vous trompez lourdement. Au Burkina, des gens font des formations ( DOUANES, Impots, et autres...) pcq ils pensent occuper des postes juteux. Ils sont donc malades quand ce n’est pas eux qui occupent le poste. Il est indéniable qu’à un poste il faut mettre l’homme qu’il faut.l’homme qu’il faut, par contre, n’est pas seulement lié à sa formation spécifique, mais un ensemble de paramètres qu’il faut savoir détecter en lui.
    Du courage au nouveau DG et nous lui souhaitons succès car nous ne doutons,ni de sa compétence, ni de son intégrité . A Pr Filiga nous sommes heureux qu’il ait quitté cette mare de crocodiles pourris et de continuer à donner le savoir aux futurs Directeurs des Impots.

  • Chère sagesse, vous montrez bien que vous ne connaissez pas du tout le Professeur Filiga. C’est vrai qu’il est juriste, mais il est surtout un spécialiste rompu en fiscalité. Donc, mieux indiqué pour être à la tête de la DGI.

    Comme quoi, pour pouvoir se réclamer sagesse, il faut d’abord s’assurer d’un minimum de savoir, car sagesse ne rime pas avec ignorance.

  • Sagesse,moi j’ai l’impression que tu ne connais pas le Pr Sawadogo car il n’est pas seulement que juriste mais également il est un fiscaliste chevronné ayant une expérience de la fiscalité burkinabé et comparée.Il disait dans une de ses interviews accordée un journal de la place :"Je suis un peu un touche-à-tout en matière de droit : non seulement le droit privé dont je suis le premier et unique agrégé jusqu’à présent (j’espère que ça va changer bientôt), le droit des affaires et surtout la fiscalité que l’on définit comme une matière de droit public baignant dans le droit privé. Je m’intéresse aussi à des matières relevant purement du droit public comme le droit constitutionnel. Dans l’enseignement de la fiscalité, j’étais régulièrement en contact avec certains cadres de l’administration fiscale.
    Enseigner la fiscalité, ou précis

  • tu lis avec tes oreilles ou tes narines ? on te dis que la DGI a fait une réalisation de près de 120% et tu parles tu d’echecs et d’économiste. Est ce qu’on mange les profils ? Le Pr est mieux imprégné des finances et des affaires économiques que ton carrent MEF

  • Tu es vraiment un ignorant.tu sais pas pas qu’on enseigne le droit fiscal ou la fiscalité en faculté de droit ? il faut te renseigner.c’est pour cela d’ailleurs que les juristes sont admis à passer le concours de l’ ENAREF cycle A.ok. Pour ta propre gouverne,le droit n’est pas étranger à l’Économie,il y’a d’ailleurs des modules d’Économie qui sont dispensés en droit.
    tu n’as pas les capacités nécessaires pour juger le bilan du professeur SAWADOGO,ok. Tu n’as pas lu qu’il faisait plus de 100% de recettes par rapport aux prévisions malgré les crises ?
    c’est d’ailleurs parce qu’il est un des expert en fiscalité burkinabé qu’il avait été appelé à la tête de la DGI.
    Et pour te convaincre davantage demande aux agents des impôts s’ils n’utilisent pas un livre de Filga intitulé fiscalité burkinabé dans leur lieu de travail.
    Avant d’écrire des inepties renseignes toi d’abord.

    • pourquoi tu lui donnes ces informations ? en réalité, SAGESSE est atteint d’une constipation intellectuelle doublée d’un obscurantisme myope. je conviens avec toi qu’il faut même lui préciser qu’en France, pays que nous singeons de manière grotesque,il y a même des facultés de droit et de sciences économiques.
      son anachronisme informationnel ne lui permet pas d’être au diapason des réalités scientifiques et professionnellles si bien qu’il restera encore et peut-être pour toujours, dans les strapontins de la vie du pays.
      laisse le là où il est.

  • On ne peut pas affirmer que le bilan du prof n’est pas reluisant,mais il faut mettre en relation ses prouesses dans le recouvrement des recettes fiscales avec le boum minier.Ceci dit,je pense qu’il nous est plus utiles dans les amphis

  • Tu es vraiment un ignorant.tu sais pas pas qu’on enseigne le droit fiscal ou la fiscalité en faculté de droit ? il faut te renseigner.c’est pour cela d’ailleurs que les juristes sont admis à passer le concours de l’ ENAREF cycle A.ok. Pour ta propre gouverne,le droit n’est pas étranger à l’Économie,il y’a d’ailleurs des modules d’Économie qui sont dispensés en droit.
    tu n’as pas les capacités nécessaires pour juger le bilan du professeur SAWADOGO,ok. Tu n’as pas lu qu’il faisait plus de 100% de recettes par rapport aux prévisions malgré les crises ?
    c’est d’ailleurs parce qu’il est un des expert en fiscalité burkinabé qu’il avait été appelé à la tête de la DGI.
    Et pour te convaincre davantage demande aux agents des impôts s’ils n’utilisent pas un livre de Filga intitulé fiscalité burkinabé dans leur lieu de travail.
    Avant d’écrire des inepties renseignes toi d’abord.

  • Tu es vraiment un ignorant.tu sais pas pas qu’on enseigne le droit fiscal ou la fiscalité en faculté de droit ? il faut te renseigner.c’est pour cela d’ailleurs que les juristes sont admis à passer le concours de l’ ENAREF cycle A.ok. Pour ta propre gouverne,le droit n’est pas étranger à l’Économie,il y’a d’ailleurs des modules d’Économie qui sont dispensés en droit.
    tu n’as pas les capacités nécessaires pour juger le bilan du professeur SAWADOGO,ok. Tu n’as pas lu qu’il faisait plus de 100% de recettes par rapport aux prévisions malgré les crises ?
    c’est d’ailleurs parce qu’il est un des expert en fiscalité burkinabé qu’il avait été appelé à la tête de la DGI.
    Et pour te convaincre davantage demande aux agents des impôts s’ils n’utilisent pas un livre de Filga intitulé fiscalité burkinabé dans leur lieu de travail.
    Avant d’écrire des inepties renseignes toi d’abord.

  • J’espère que le nouveau DG des impôts veillera à recouvrer les impôts sur les loyers, les transactions de parcelles, la location des immeubles, la location des mini villas etc. afin de contribuer à la lutte contre la corruption et de décourager les spéculations dans le domaine foncier tout en renflouant les caisses de l’état ! Le foncier est le moyen de blanchiment d’argent pour plus de 90% de corrompus au Burkina. Je suis étranger travaillant pour une société privée de la place, je paie 125000/mois depuis 15 ans dans une villa et je n’ai jamais signé de contrat de bail donc je suppose que mon bailleur ne paie pas d’impôts sur la somme que je lui verse. Il semble qu’il y a des fonctionnaires qui ont 5 voir 10 cours qu’ils louent sans être des promoteurs immobiliers privés et pire ils ne versent aucun copeck au fisc. Je comprends que les différents DG qui se sont succédé aux impôts n’ont jamais voulu voir clair dans l’immobilier au risque d’appliquer indirectement le délit d’apparence car faire payer les impôts aux propriétaires terriens , c’est finalement identifier tous les vrais proprios des bâtiment luxueux de Ouaga et de Bobo. Quand on sait que des fonctionnaires ou des politiciens font passer des petits commerçants sur leurs chantiers pour jouer aux faux proprios des lieux, je comprends effectivement la complexité de la tache des DG impôts mais un peu d’audace tout de même. Dans tous les cas les gens savent que tel ou tel immeuble appartient à tel ou tel gourou. C’est difficile à cacher ces trucs là ! Mais indjaba si un DG des impôts parce qu’il veut assurer l’anonymat à quelques gourous proprio d’immeubles ou de tout autre bâtisse luxueuse fait perdre à l’état des 100 de milliards par an

  • Il ne s’agit pas là d’une guerre entre juristes et économistes ! Autant la perception de l’impôt s’appui sur le droit, autant la détermination de la matière imposable prendre en compte l’environnement économique et les techniques de détermination du revenu du contribuable. Ce qui vaut d’ailleurs le recrutement de ces deux compétences au concours d’entrée à l’ENAREF. Evitez donc de créer des conflits inutiles entre ces deux spécialités car le Ministère de l’Economie et des finances n’en a pas besoin et la DGI encore moins.

  • Le profil n’est pas forcement l’élément moteur pour faire de belles choses dans un poste indiqué. Le ministre ivoirien des finances, est un sociologue mais c’est l’un des meilleurs ministres des finances de l’Afrique. Il a reçut plusieurs distinctions honorifiques à ce sujet en Afrique et même en Europe !

    Un bon leader est celui qui SAIT embarquer les autres (collègues, population, groupes cibles etc) à faire un bon qualitatif afin d’atteindre les résultats escomptés. Quand on n’a pas le profil du métier, il faut savoir seulement se faire BIEN ENTOURER ! et y mettre du sien.

    Bonne journée

  • Il faut rappeler à l’opinion publique que le Pr a démissionné de son poste devant le refus du ministre des finances de lui donner les moyens conséquents pour travailler.Il avait sa façon de galvaniser chaque fois ses troupes mais il s’est rendu compte que le ministre ne respecte pas ses engagements qu’il lui a pourtant garantis lors de sa nomination, à savoir lui donner les moyens qu’il jugera utiles pour la réalisation de sa mission. Sinon en deux ans de fonction, le Pr a su convaincre et a apporté un plus à cette direction.
    Nous souhaitons seulement bon vent à monsieur NIKIEMA et souhaitons surtout que le ministre puisse l’accompagner suffisamment afin qu’à défaut de mieux faire, il puisse faire comme son illustre prédécesseur. La DGI et la Nation entière en ont besoin.

  • Bonjour Mr la SAGESSE. C’est juste un pincemet au coeur qui m’amène à réagir à votre écri cncernant le Pr Filiga.Je voudrais seulement vous faire observer qu’au niveau du ministère de l’économie et des finances, même les chauffeurs et les vigiles savent que les finances et autres qui y sont générés sont des matières que le Pr Filiga connaît du bout de ses doigts tout comme la main connaît toujours où se trouve la bouche au moment du repars.Sachez que la majorité des inspecteurs du ministère de l’économie a peut-être appris les rudiments des finances avec le Pr SAWADOGO. De grâce sachez par moment reconnaître aux gens leur juste valeur. Merci

  • J’espère que le nouveau DG des impôts veillera à recouvrer les impôts sur les loyers, les parcelles, les immeubles, les mini villas etc. afin de décourager les spéculations dans le domaine foncier et de renflouer les caisses de l’état ! Je paie 125000/mois depuis 15 ans dans une villa e je n’ai jamais signé de contrat de bail donc je suppose que mon bailleur ne paie pas d’impôts sur la somme que je lui verse. Il y a des fonctionnaires qui ont 5 voir 10 cours qu’ils louent sans être des promoteurs immobiliers privés et pire ils ne versent aucun copeck au fisc. Je comprends que les différents DG qui se sont succédés aux impôts n’ont jamais voulu voir clair dans l’immobilier au risque d’appliquer indirectement le délit d’apparence car faire payer les impôts aux propriétaires terriens , c’est finalement identifier tous les vrais proprios des bâtiment luxueux de Ouaga et de Bobo. Quand on sait que des fonctionnaires ou des politiciens font passer des petits commerçants sur leurs chantiers pour jouer aux faux proprios des lieux, je comprends effectivement la complexité de la tache des DG impôts mais un peu d’audace tout de même. Dans tous les cas les gens savent que tel ou tel immeuble appartient à tel ou tel gourou. C’est difficile à cacher ces trucs là ! Mais indjaba si un DG des impôts parce qu’il veut assurer l’anonymat à quelques gourous proprio d’immeubles ou de tout autre bâtisse luxueuse fait perdre à l’état des 100 de milliards par an

  • payer ses impot est un devoir citoyen mais l’impot ne doit pas les hommes d’affaires sinon il s’autodetruit. le fisc au burkina ne favorise l’entreprenariat et le danger du système fiscal au burkina c’est de s’inspirer du modele francais (c’est un francais qui redige le code des impots au BF)qui est le pire en europe.
    nous avons au burkina des economistes qui peuvent ausi nous proposer un modele fiscal adapté a nos realités
    si rien n’est fait nous risquons de voir une fuites des entreprises comme ce qui se passe en france actuellement

  • vous êtes tous bizarre.on vous parle du bilan d’un homme qui a sacrifier quelques années de sa vie à la nation et vous faites des guerres de filières.
    voyez vous ailleurs et de par le passé on parlait de facultés des sciences économiques et juridiques.
    Dans tous les cas une personne à l’esprit ouvert et passé par l’université de Ouagadougou peut tout faire tant que c’est pas de la technologie pointue du genre chirurgie. au moins il comprendra rapidement.
    soyez fier de vos profs.
    Ils ne vous enseignent pas a être des économistes ou des juristes mais des hommes et femmes doués de raison, capables de comprendre et de s’adapter à toutes situation.
    Allez-y compléter votre marasme intellectuel.

    • Wow ! ca, c’est le meilleur post de la journee. Meme un litteraire peut gerer la SONABHY, la SONAPOST, etc. s’ l a l’ intelligence es hommes, la rigueur et la probite voulues. Ona vu des policiers devenus les plus pietres ministres de l’ interieur, des medecins devenus les plus pietres ministrs de la sante, des diplomates devenus les plus pietres ministres de saffaires etrangeres, des profs, les plus pietres ministres de l’education et des militaires les plus fins politiciens de ce pays, qu’ on soit d’accord avec eux ou pas. J’ai tellement de respect pour Filiga. Il est l’ une de nos valurs sures. On avoulu l’ utiliser quand il etait recteur mais il a tilte et Afred qui avait trop de casseroles a accepte sa refondation.
      Jean Claude Wendkieta Nanema.

  • Le frère jumeau de l’autre ??? PAOUA N’SOONGO et WANEMALGRE !!!Juste pour encourager le nouveau DGI pour les tâches qui l’attendent. Quant aux félicitations, ça sera après les bons résultats. Bon vent à toi Paul et du courage !!

  • Moi je ne suis meme pas un caissier,mais je pense que j’ai mon mot à dire ici.Arretez de nous pomper l’aire.Je respecte tout le monde mais cessez de dire que le Pr FILIGA a fais 120% de recette.Parce qu’actuellement on constate que les fonctionnaires des impots ne sont pas actifs ou visibles sur le terrain.Ou avez vous pu recouvrer ces 120% ? Je pense que c’est plutot le boum minier qui a permis d’avoir ces recettes.Vous aurez du féliciter ceux qui oeuvrent dans le domaine des mines.Avec l’incivisme et la grande corruption qui règnent actuellement,je me demande comment faire ces recettes.Tout le monde est bon et mauvais en meme temps.Meme Ousmane GUIRO en son temps dépassait ces prévisions à la Douanes.

    • Bien dit mon ami, et la contribution au niveau des recettes des collectivités notamment la CSI qui a considérablement baissée depuis des années quand le recouvrement a changé de main. Nous on veut aussi ces taux de 120% dans nos collectivités.

    • Ne montrer pas vos tares aux gens en parlant de boum minier ou vous etes simplement des aigris ou des imbus sociaux,les chiffres sont le fait des spécialistes et non des incongrus de votre trame. Quant on parle des mérites du prof et ça vous fait mal cela prouve que dans vos familles vous des analphabetes et personne chez vous ne deviendra intellectuel. Je vous les performances du prof pour votre propre gouverne et sachez aussi que aucun minier ne va convoyer ses sous au trésor sans être poursuivit jour et nuits par le fisc.comme perf le prof à fait plus 100% de recouvrement’ dans 12 unités de recouvrement sur 18 que compte la DGI et de 2003 à 2010 aucune UR n’a fait 100%.reconnaissez ses mérites même si vous êtes des ratés de la société,ce n’est pas de sa faute remettez vous en cause et non quelqu’un d’autre .

    • Mon ami anonyme,c’est bien moi VP qui ai parlé de boum minier.Je trouve que tu es intellectuel comme tu le penses.Mais saches bien que ton éduquation a un peu raté.De quel droit tu as pour insulter les internautes ? Tu es trop limité là.Ou bien tu pense que c’est seul qui es le connaisseur ?
      Si tu m’énerves,je vais dévoiler le motif de son limogeage là.Il faut aller doucement doucement là !Sais-tu qui je suis ? Merde à toi...Pourquoi parles- tu de ma famille ici ?Comme tu n’as pas de famille,je comprend pourquoi tu gueules ainsi.
      SVP,ne me censurez pas !!!!

    • si les collectivités veulent plus de recette qu’elle acceptent donnée les moyens et elle verront que les recettes montées l’impôt à un coût et on parle de rendement de l’impôt eu égard les frais mis en route pour le recouvrement. et puis il ne faut pas généraliser car chaque commune à ces prévision à part et le faite que ta commune n’a pas fait de dépassement ne signifie pas que toute les commune n’ont pas atteint les prévisions. il faut suivre l’exemple de certaine communes qui donnent les moyens et aussi sensibilise les population face à l’impôt et tu véra que tout baigne dans ta commune.

    • Pardon, sois sage quand tu réagis,tu ne connais pas mieux le Prof ni la DGI que les autres ; si tu veux les statistiques et comment ça se passait il y a au moins 05 ans avant ton arrivée dans l’administration, on te ferra la leçon. il faut respecter les autres car il en est de même qu’on respecte ton intelligence.Merci

    • Parlez plutôt de ce vous connaissez, car comme vous le dite, vous n’être même pas un caissier.Ceux qui exploitent nos mines ne sont pas venues pour renflouer les caisses du trésor public. Donc même s’il y a le boum minier je pense qu’il y a eu un travail préalable. Je pense plutôt qu’il faut féliciter ceux qui font ce boulot c’est pas aussi facile comme vous le penser.c’est grâce à des vérifications qu’on a pu redresser ces exploitants miniers sinon, ils n’allaient jamais déclarer la réalité.Donc un peut plus respect pour le professeur. Avec nos autorités qui savent pas dire non à ces exploitants ; il faut vraiment être convainquant pour les faire décaisser.

    • Oh mon ami ! Tu réfléchis avec tes narines ou quoi ? Tu sais pas que le boum minier a besoin d’un suivi pour profiter à la fiscalité ?

  • Je crois qu’il faut plutôt souhaiter bon vent au nouveau DG. Jusqu’au Prof Sawadogo, c’est toujours des inspecteurs des impôts qui ont dirigé cette boîte. Le Prof était en mission, il a accompli sa mission et mis la DGI sur les rails avec la collaborations de ses proches comme le nouveau DG. Le travail du maître est de faire de sorte que son élève soit mieux que lui et je crois que le Prof l’a compris et a travaillé à forer son successeur.
    Bon vent à Paoua N’songo (paoua nè songo)qui signifie en langue mooré, n’est pas venu dans l’intention de gater.

    • La fiscalité est le domaine de prédilection des juristes.En matière de responsabilité comme les postes de Directeur Général, la spécificité de la formation n’est pas importante, ce qui fait que Christine Lagarde, qui a été ministre de l’économie et des finances en France sous Sarkozi et actuellement la Directrice Générale du Fond Monétaire International est juriste de formation.La Banque Mondiale a été beaucoup dirigé par des juristes et le Directeur entrant est un Medecin. Mais ce que je déplore dans les affectations des domaines hautement techniques, c’est qu’elle ne tient compte de la formation de base. Ce qui fait que vous pouvez aller trouver un jurite dans un service de prévision macroéconomique, ou un économiste dans un service hautement juridique. Cela n’est de nature à arranger la carrière du concerné.Je ne dis qu’un juriste n’a pas sa place au Ministère de l’économie encore moins un économiste au Ministère de la justice, mais il faut plutôt voir la tâche à lui confier. Aujourd’hui vous ne pouvez pas être un bon spécialiste d’un domaine et ignorer les autres spécialités, raison pour laquelle en faculté de droit, on fait une initiatiation à l’économie, à la comptabilité et à la statistique. De même en faculté d’économie, on fait une initiation au droit et à la sociologie. Si je prend l’exemple de l’UEMOA qui est une organisation économique et monétaire, il y a des départements juridiques pour juger et veuiller à l’application des accords donc il faut forcement des juristes.
      Dans le domaine de la rechherche,les grandes découvertes ont été souvent réalisé par des non spécialistes. Quand je prends le cas d’Adams Smith qui était un socioloque, il est l’auteur du livre ’’la richesse des nations’’ qui va t’être la bible du capitalisme, François Quesnay qui était medecin est l’auteur du circuit économique. Donc un spécialiste d’un domaine, c’est d’abord un généraliste des autres domaines. Voyez la biographie des prix nobels en économie (surtout les plus récents), tous ne sont pas d’économiste de formation.Il est plus facile d’apporter du nouveau dans la recherche surtout en économie quand on analyse un problème en le ramenant dans sa discipline.Donc soyons humble pour dire que l’autre aussi compte.

  • Je ne connais pas l’avis Prof. par rapport à son départ mais je trouve que ce imminent prof. était trop grand pour être DGI.

  • Reconnaissons le mérite du PROFESSEUR et remercions lui pour avoir introduit la réforme de la fiscalité et d’avoir commencé la mise en œuvre. Dans la vie, il faut savoir partir au bon moment !

    Donc, je pense que le PROF est bien parti après avoir participé utilement à la construction du pays. Et n’oublions pas que c’est un enseignant chercheur, il est plus utile à l’université qu’ailleurs.

    Pour ceux qui connaissent la valeur d’un enseignant chercheur, il n y pas de problème de voir que FMS reparte reprendre ce qu’il aime le plus(la recherche)

  • Je ne connais pas bien ce monsieur mais j’espère qu’il ne viendra pas pour faire de la chasse aux riches dans le pays ! Le pays a besoin du secteur privé et des riches comme alternatives d’emploi et de développement donc Mr le DG, méfiance quant à la rigidité dans l’application des lois fiscales. Je profite m’indigner contre le sieur "Indjaba" qui veut une chasse aux sorcières dans le domaine foncier.

  • Je ne connais pas bien ce monsieur mais j’espère qu’il ne viendra pas pour faire de la chasse aux riches dans le pays ! Le pays a besoin du secteur privé et des riches comme alternatives d’emploi et de développement donc Mr le DG, méfiance quant à la rigidité dans l’application des lois fiscales. Je profite m’indigner contre le sieur "Indjaba" qui veut une chasse aux sorcières dans le domaine foncier.

  • Pour apporter unn rectificatif à ce que le 6e internaute, sid-metta, a dit. Roch et Gaspart OUEDRAOGO ne sont pas Juristes. Roch est plutot economiste. Lire un extrait de sa biographie :"Il embrasse alors des études universitaires en sciences économiques à l’Université française de Dijon à partir de la rentrée académique 1975-1976. Après le DEUG I, le DEUG II, la licence en sciences économiques, il décroche en 1979, la Maîtrise en sciences économiques, option gestion, à l’Université de Dijon.
    Ses études de troisième cycle s’enchaînent aussitôt dans la même Université où il obtient en 1980, un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion qui lui confère le Certificat d’aptitude en administration et gestion des entreprises de l’Université de Dijon."

    De meme, Monsieur Gaspard OUEDRAOGO est titulaire d’un DEA de Droit Economique (qui est en réalité de l’Economie d’entreprise)et d’un DESS de Gestion d’Entreprise.
    Merci !

    • Merci pour leurs biographies révélées. Voudriez vous me dire que le précédent a eu ce courage de nous mentir comme ça. Encore merci si c’est vrai. Comment tu peux comprendre les gens. Ils mentent pour l’orgueil et de l’irresponsabilité

    • Je persiste et signe. Roch est juriste et a eu sa maitrise a l’Universite du Benin, Lome- Togo. Ce n’est pas Jean Emmanuel Dabire qui fut son dogo la- bas qui dira le co ntraire. C’est d’ailleurs lors de ses etudes a Lome qu’ il denicha la compagne de sa vie. Je sais de quoi je parle. Le reste, c’ est a mettre sur le compte des hagiographies interessees. Celui qui est economiste et qui a etudie a Dijon, c’est bien Youssouf Ouedraogo qui a fait un Bac B au LPZK, mention Assez Bien.

  • Merci au Professeur pour le travail abatu. Bon vent au nouveau DG. Si ce que certains ont dit est vrai ; je souhaite en effet que FILIGA trouve un meilleur point de chute.

  • Felicitations au nouveau DG
    Je prie que DIEU LUI DONNE LA SAGESSE POUR LA BONNE GESTION AU BENEFICE DE TOUTE LA NATION DU BURKINA FASO ET DE SES PARTENAIRES. COURAGE

  • Les performances dont on nous parle est en relation avec le boum minier.N’exagérez pas

  • pitié "Sagesse" Si on t’a envoyé, faut savoir t’envoyer ! trop bête pour avoir l’unanimité contre toi.C’est pas toi oh, c’est le prof ! c’est lui qui, du haut de son piedestal de prof titulaire, agrégé des faculté de droit, est descendu dans la boue dans un service de corrompus et d’incompétent de ton espèce pour permettre à un lâche anonyme et pervers comme toi de te masturber intellectuellement.

  • Le Pr FILIGA est un fiscaliste,le Pr FILIGA est un Juriste et quoi encore ?SVP,epargnez nous de ces commentaires et souhaitez une bonne chance au nouveau DG.Nous voulons simplement la bonne marche de la DGI,donc la personne qui est à sa tête nous importe peu.Avançcons au moins un peu dans ce pays là un jour parce que cette page est déjà tournée.prions ensemble pour qu’on trouve de bonnes choses sur la page qui s’ouvre.Que Dieu aide le Burkina Faso !!!!

  • sagesse est malade ! Qu’en pense tu de alain yoda ou saidou bouda au ministère de la santé et prof filiga juriste à la DGI ?
    Le poste de DG est politique ce qui signifie qu’il veil au respect des politiques et procédures. Par conséquent, le Bon DG est celui qui sait managé et peut dire non quand les régles de fonctionnement ou de textes juridiques ne sont pas respectés ce qui lui évitera la faillite.SAGESSE tu n’es plus sage ! savez vous combien de fois il a été sollicité par le MEF.

  • Cela m’a surpris d’entendre que le Pr Filiga a été remplacé. On ne peut que souhaiter bonne chance à celui qui vient et qu’il ait la force et la sagesse de gouverner une aussi grande institution de notre pays. Qu’il mise sur la communication enfin de rassembler tous les agents et qu’il veille à ce que les conditions des agents soient meilleures sans discrimination aucune comme l’a fait son prédécesseur pour de résultats aussi satisfaisants. Bonne Chance Mr le Nouveau DG des Impôts.

  • j’ai parcouru hier les réactions des uns et des autres sur les nominations au conseil des ministres 20 juin ;. je viens de lire celles sur la nomination du nouveau DG des impôts. à part quelques rares contributions positives le reste des réactions dans les deux cas confirment ce qu’a dit le Pr Laurent Bado et un peu plus tard le Premier ministre à savoir le burkinabé est méchant,mesquin et médiocre.Que gagne -t-on à traiter de tous les maux un promu ? personne n’est propre sur cette terre et encourageons plutôt nos prochains quand ils ont une promotion que de mettre en exergue notre jalousie,notre mesquinerie ou notre méchanceté. Même si le plan de la santé ce n’est pas bon. ca donne par exemple les ulcères.

  • Ma question, Pourquoi remplace -t-on une personne qui a contribué à améliorer les résultats de la DGI ?. Pour avoir eu Mr Filiga comme professeur, Ce bilans ne m’étonne pas car Mr Filiga fait partie de personnes capable de livrer la marchandise. Pourquoi le premier ministre a refusé de donner plus de pouvoir à Filiga lorsque celui-ci en ai fait la demande dans le cadre de sa mission. De quoi le premier ministre a -t-il peur ?

  • Moi en tant qu’agent des Impots, tout ce que je peux souhaiter au nouveau DGI c’est de continuer les reformes entreprises dans la boite pour ameliorer les recettes mais surtout la situation des agents qui on le sait s’etait tellement degragée avant l’arrivée du professeur. Ne pas etre un lèche-botte du Ministre comme le sont cretains de ses DG pour ne pas perdre leur, nous agents savons pourquoi Filiga est parti ; ce n’est pas pour non atteinte des missions qui lui etaient confiées mais parce qu’il ne s’entendait pas avec le ministre.

  • Saviez- vous que le Professeur Filiga a eu un poste juteux comme cadre de banque dans la Banque des Banques, al BCEAO pour ne pas la nommer en 1980 quand il a eu brillamment son doctorat a l’age tres jeune ? Ce n’est pas parce qu’ il ne tchatche pas comme ce gourounsi au crane nu qui crie son intelligence sur tous les murs qu’ il faut lui manquer de respect. Filiga, c’est du beton. Filiga, c’est un intellectuel qui enerve les politiciens parce qu’ ils n’ arivent pas a le mettre sous leur cloupe. Filiga c’est un vrai juriste, un vrai intellectuel qui joue spon roel d’ eclairer. Il ne lechera les bottes de personne.

    Bon vent, professeur.

  • La Sagesse,
    Beaucoup de mes prédecesseurs se sont demandé si vous connaissez le PR Filiga car cela pourrait expliquer votre attitude. Mais le problème est plus profond que ça car vos semblez être limité intellectuellement pour ne pas voir qu’il y a dans les "impôts" des aspects d’ordre juridique : on vote L’impôt ou bien ? La collecte de l’impôt se fait selon la loi ou bien ? Plus globalement, vous avez peut-être un diplôme mais vous n,avez jamais grandi intelllectuellement pour sortir des carcans d’une seule discipline et voir voir plus loin que votre bout du nez...

  • A MON HUMBLE AVIS IL FAUT FÉLICITER LE PROFESSEUR FILIGA POUR LE TRAVAIL ABATTU A LA DGI.IL A SU GALVANISER LES AGENTS EN LEUR FAISANT CONFIANCE.MAIS JE PENSE QU’IL A ÉTÉ POUSSÉ A LA DÉMISSION PAR LE MINISTRE DES FINANCES QUI NE RESPECTE PAS SES ENGAGEMENTS.VOICI QUELQU’UN QUI DEMANDE LES MOYENS POUR TRAVAILLER ET ON NE LES LUI DONNE PAS.ON NE SAIT PAS PAS CE QUE VEUT CE MINISTRE.C’EST PLUTÔT LUI QUI DEVAIT DÉMISSIONNER CAR IL DIVISE LES DIFFÉRENTES RÉGIES POUR MIEUX ASSEOIR UNE POLITIQUE DE LA MÉDIOCRITÉ.SA PAROLE NE VAUT RIEN.JE SOUHAITE DU COURAGE AU NOUVEAU DGI.

  • "mon peuple souffre de son ignorance", les burkinabe surtout. ça fait mal kan les prétendus "intellectuels" se melent des débats ki les dépasse. Sagesse c’est pas de ta faute, mais tu as toujours une chance : instruis toi !

  • Merci d’avoir accepté la mission de la DGI quand bien meme bien de vos anciens étudiants se sont étonnés en référence à votre statut de Pr agrégé en droit fiscal.Bravo pour vos résultats. Remercier vos anciens collaborateurs. Aidez et instruisez votre successeur pour qu’il fasse mieux que vous. Tels sont vos missions de patriote et de grand homme. Pour avoir été un de vos anciens étudiants et espéré faire un doctorat sous votre direction (je le fais en ce moment)je vous souhaite une meilleure suite cher Pr Filiga

  • On a voulu piéger Filiga en le nommant DG là y a l’argent à gérer. On espérait qu’il tombe dans une affaire de détournement. Là il sera obligé de devenir CDP et ca fait un intllectuel non maîtrisé de moins.
    Mais Haaaayaaaa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Jamais de directrice generale des Impots, du Tresor. Une seule femme directrice des douanes pour quelques mois. C’est quoi ? Les femmes ne sont pas capables de gerer des sous ou quoi ? Moi j’ ai ma soeur inspectrice et elle peut bien commander sa boite, peut- etre mieux que les propiretaires des bellekilis.

    Fanta Traore

  • Filiga est un grand. Quand on veut le manipuler, il demissionne sans bruit. Pas comme Badaud Lorang. Filiga, recteur, demissionne parce que le Ministre en son temps qui n’est ni enseignant encore moins chercheur, voulait lui imposer sa vision econokilometrique de la gouvernance d’ universite. Filiga a dit Pas Ici. On le met dans la ou y a l’ argent pour qu’ il bouffe grossir et devenir bete. Il dit, fou miin maan la ? Ou yaa nionioga meng.

    kanga Zongo

  • bonjour je vous écrit pour vous demandé j’ai reçue un document venant de vos services il s’agit avis d’arrêt de transfert de fonds ouaga, le 17/10/2015. C’est sur une donnation de Mr tremblay george dont je suis le bénéfiçiaire ce document est t’il vraie ou faux pouvez vous me confirmé la vérité merci de me répondre vite je pourrais vous envoyer le document par mail ce document est signé part Mr jean yves zéba Veuillez recevoir mes salutations

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés