Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

jeudi 21 juin 2012 à 00h22min

A la date d’hier, impossible de se faire établir un document au palais du justice de Ouahigouya qui affichait toujours portes closes. Cet état de fait est consécutif à la libération forcée, le 15 juin 2012, du marabout Moumouni Nacanabo de You, par une horde de partisans qui ont pris d’assaut la Maison d’arrêt et de correction de ladite ville. Comme écrit dans notre édition du lundi 18 juin 2012, rappelons que le sieur Moumouni Nacanabo a été incarcéré pour "injure publique et outrage à magistrat".

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Conséquence logique de cet arrêt de travail au palais de justice, les forces de sécurité ne savent que faire des prévenus qu’ils ont sous la main et dont la garde à vue a expiré, le parquet ne travaillant plus.

A notre passage sur les lieux le 20 juin en fin de matinée, en lieu et place des gardes de sécurité pénitentiaire, c’est la police nationale qui veillait sur les lieux.

Rappelons également que le sieur Moumouni Nacanabo a présenté des excuses publiques au magistrat outragé.

Mais si de sources proches de la justice on déclare ne pas rejeter cette demande de pardon, on juge cet acte insuffisant à lui seul.

A Ouahigouya comme dans les autres juridictions du pays, il semble que la réincarcération du grand prévenu soit une condition sine qua non de la normalisation de la situation.

C’est dire qu’au moment où nous tracions ces lignes, il était difficile de savoir la date d’ouverture du palais de justice de la cité de Naaba Kango.

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2012 à 10:04
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    Bonjour,
    Je pense que la situation d’Ouahigouya est normale car il faut que la justice prenne sa responsabilité pour mettre de l’ordre dans ce pays. Si la population veut vivre comme des cowboys alors qu’elle assume sa responsabilité. La justice est devenue comme un ballon entre la population et les politiciens de ce pays. Si Youmoore est un responsable religieux, il doit être exemplaire dans la société. Même la sharia recommande si quelqu’un commets une faute il doit être punir quelque soit son titre dans la religion. Donc Monsieur Moumouni NACANABO doit retourner en prison au nom de la loi. Selon les religieux « Dieu nous ordonne de respecter la loi et les chefs ».

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 10:48, par Tiéfotiè
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    C’est trop facile ça ; imaginez si chaque déliquant devrait mobiliser ses partisans pour se faire libérer, que deviendrait le pays ? il n’est pas au dessus de la loi et force doit rester à la loi. Il y a un mandat de dépôt décerné contre lui, alors il doit y retourner et le reste, on vera après. Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 13:52, par Sylvanus
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    Vous voyez jusqu’où peuvent nous conduire nos entêtements, nos réactions épidermiques et inciviques, et nos ego sur-dimensionnés ? Il faut que tout le monde mette de l’eau dans son vin. Savoir que la vie en société est régie par une sorte de convention collective qui comporte des droits et des devoirs équilibrés de sorte que la cohabitation soit possible, sinon supportable, etc. Les différentes fonctions (militaire, police judiciaire, magistrat, chef religieux/coutumier, mécanicien, président de la république, etc.) doivent être vues comme des délégations de pouvoir de l’ensemble de la population. Ainsi, chacun est à son tour souvent donneur, souvent receveur de service. Mais certains services ont besoin d’être plus encadrés que d’autres par la loi et plein d’autres dispositions. C’est le cas par exemple de la fonction magistrat. Je veux dire par là que le fait de demander publiquement pardon n’efface pas l’infraction causée. Les excuses peuvent servir de circonstances atténuantes pour diminuer la peine ; et même que dans le cas présent, le tribunal peut décider de le condamner avec sursis et mise en liberté immédiate, mais en aucun cas ni le monsieur incriminé, ni la population, ni aucune autorité extra-judiciaire ne peut dicter sa loi quant à l’issue de l’affaire. Il arrive dans certaines situations qu’une affaire soit classée sans suite avant la phase de jugement ( soit pour préserver l’ordre social, pour des raisons politiques, etc.) ; mais c’est toujours l’autorité judiciaire qui décide. N’étant pas magistrat je pense que le fonctionnement de la justice doit être plus complexe que ça, mais ce que j’ai dit vise à interpeller les uns et les autres sur la nécessité de l’indépendance totale de la justice (vis-à-vis du pouvoir, vis-à-vis du justiciable, et vis-à-vis du sentiment personnel de celui qui la rend - dans les limites de ce qui ne lui est pas permis par la loi bien sûr !). C’est seulement à ce prix que nous pourrons garantir la paix si chère à notre pays aux milles clivages. Si chaque groupuscule se croit "fort" dans son coin, qu’il n’oublie pas qu’il fait partie d’un ensemble qui est plus fort encore que lui, sinon on ne parlerait pas de pays (appartenir à un pays est déjà une contrainte, et là où l’on veut refuser cette contrainte, on parle de scission, d’autonomie, de rébellion, etc.). Soit on appartient à un pays et on accepte toutes ses lois quitte à se battre avec les moyens autorisés pour obtenir les changements voulus, soit c’est le contraire ; il n’y a pas 2 poids 2 mesures. A bon entendeur, salut. SVP webmaster, laissez passer mon message en entier, sinon vous ne publiez rien.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin 2012 à 15:14, par visionnaire
      En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

      Bien dit Sylvanus rien qu’à vous lire, on s’en que vous êtes rompu dans le métier ; même si "vous n’êtes pas magistrat". Mais êtres dans le domaine ou pas, le plus important est que ce que vous dites là devrait être lu par tous les burkinabè, en commençant par le PF, le PM, le Ministre de la justice, les députés, etc...
      c’est l’occasion pour les magistrats de resister à ce nouveau bras de fer, après avoir perdu celui qui les opposait aux militaires l’année dernière... (l’origine de la casse des soldats) de toute façon,tout le monde sait de quoi je parle. d’ailleurs qu’en est-il de ce dossier ? sont-ils libres comme l’air ou ont-ils reintégré le cachot à defaut d’être renvoyés de l’armée ?

      Répondre à ce message

    • Le 21 juin 2012 à 15:40, par BEN
      En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

      BONSOIR A TOUS IL YA DES MAGISTRATS TRÈS ZELE ET CELUI DE TGI DE OHG EN FAIT PARTI.IL VA FALLOIR QUE SES COLLÈGUES AIENT AUSSI LE COURAGE DE LUI DIRE SON EXCÈS DE ZELE.NOTER BIEN SON NOM MES CHERS INTERNAUTES AUJOURD’HUI HUI C’EST OHG DEMAIN IL VA SE SENTIR RAGAILLARDIS PAR SA CORPORATION ET FAIRE PIRE AILLEURS.IL SERA L’AUTEUR DE GRANDS TROUBLES AU FASO LES GRANDS FEU VIENNENT DE PETITS ÉTINCELLES
      .

      Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 14:30, par wendyam
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    Je pense qu’il est grand temps que la population du Burkina s’auto-éduque avant qu’il ne soit trop tard. Au lieu de se livrer aux actes de vandalisme il serai profitable pour la population de se respecter. Ensemble, faisons un examen de conscience et resaisissons-nous. Merci !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 15:42, par Filsdupaysan
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    Les gars, vous êtes responsables de tout ce qui vous arrive.
    Les militaires ont libéré leurs camarades et vous avez fait la même tête mais vous n’avez pas tenu, alors la population est informée donc chacun agit comme il peut et veut.
    Si vous lâchez, alors sachez que c’est fini,personne n’acceptera vos verdicts un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 17:08
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    tout mon soutien aux agents de la justice de ouhigouya !
    TENEZ BON !! il faut que chacun sache que nous sommes dans une republique qui cherche a construire une democratie et que TOUS LES CITOYENS SONT EGAUX DEVANT LA LOI ; fussent ils de l’ouest de l’est du sud du nord ou du centre !!!
    L"impunité ce n’est pas seulement françois compaoré et compagnie seulement comme on veut nous le faire avaler depuis un certain temps ;mais tout le monde , et à tous les echelons !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 17:13, par La roche
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    si en aucun cas, nul ne peut être gardé à vue plus de cinq jours, je sais que la garde à vue est de 72 heures, avec possibilité de prorogation de 48 heures, et des gens font plus que cela, à qui la faute ? que la même population qui a fait sortir You mooré sache qu’elle est responsable de la garde a vue prolongée de ses propres fils dans le cas d’espèces.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2012 à 18:15, par JEDIDIA
    En réponse à : Ouahigouya : Le palais de justice toujours fermé

    Ce n’est que le début du commencement. Lorsque la Police était bafouée, tout le monde pensait que c’était seulement l’affaire de la police et que ca n’arrivait qu’aux autres. Aujourdh’ui on se rend compte que c’est l’autorité de l’Etat lui-meme qui s’est effrité, sur fond de complicité de l’autorité politicà-administrative et qu’aucun dépositaire de cette aurité n’échappe à cette logique.
    En tout état de cause,je pense que si l’Etat veut réconquérir son autorité, il va falloir d’abord réhabilité la Police. Se réconcilier avec cette Police qui ont le sait, ne fait que subir depuis la fin des années Lamizana qui au moins ressemblaient à un état de droit.
    Lorsque des policiers dans l’exercice de leur fonction ont été abattus par des délinquants d’une armée aux dirigeants peu réfléchis que s’en est il suivi ? rien, ce ne sont que les familles et l’institution policière qui n’ont eu que leurs yeux pour pleurer. Vievement qu’on ait le courage de prendre des décisions courageuses.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés