Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

mardi 19 juin 2012 à 01h38min

Placé sous mandat de dépôt le jeudi 14 juin 2012 pour outrage à magistrat et injure publique, le marabout Nacanabo Moumini a été libéré au cours de la matinée du vendredi 15 juin 2012 par des manifestants. Après des conciliabules initiés par la ministre de la Justice, garde des Sceaux avec les autorités locales, les responsables de la communauté musulmane et le roi du Yatenga, Naaba Kiiba, dans la soirée du dimanche 17 juin 2012, le mis en cause s’est déplacé au tribunal de grande instance de Ouahigouya au cours de la matinée du lundi 18 juin, où il a présenté ses excuses aux autorités judiciaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

"J’ai eu un écart de langage à l’endroit des juges et je demande pardon au nom de Dieu et du gouvernement. J’ai insulté le juge sans mesurer les conséquences. Quand on m’a expliqué que les propos que j’ai tenus à la radio est un délit, j’ai reconnu mon tort. Je remercie également Dieu, du fait que lors de la manifestation pour ma libération, il n’ y ait pas eu de blessés, ni beaucoup de dégâts matériels", a déclaré en substance le marabout de You, Moumini Nacanabo, devant les autorités judiciaires. Les premiers responsables du tribunal de grande instance de Ouahigouya ont accepté le pardon sans faire trop de commentaires. Cet acte n’indique rien pour le moment sur la suspension de l’arrêt de travail annoncé au cours de la journée du vendredi 15 juin ni sur le retour de l’incriminé en prison.

Venu au palais de justice après une entrevue au Gouvernorat de la région du Nord, le marabout est ressorti en compagnie de certains de ses fidèles pour rejoindre sa base. Moins prolixe, les juges, de leur côté, disent s’en remettre à la décision de leurs syndicats à qui le dossier a été confié. Les personnes venues au palais de justice en cette journée du lundi sont repartis bredouilles. L’arrêt des activités au niveau du palais de la justice complique aussi la tâche des forces de sécurité. "Je devais déférer une personne arrêtée dont la garde à vue est expirée. comme le parquet ne travaille pas, cela nous met dans une situation embarrassante", confie un pandore.

Venue dans la soirée du dimanche 17 juin 2012 s’enquérir de la situation et prêcher le rétablissement des liens entre la justice et les populations, la ministre de la Justice, garde des Sceaux a qualifié la libération du marabout par les manifestants "d’acte très grave". "Que la population comprenne qu’on n’insulte pas un juge au hasard. Si on estime que le juge a commis un délit, on peut le poursuivre en suivant les procédures. Se comporter comme ce fut le cas pour faire libérer le marabout, c’est affaiblir l’autorité de l’Etat et de l’ensemble de l’appareil judiciaire. La violence et la défiance de l’autorité de l’Etat sont préjudiciables à tous les citoyens", a affirmé la ministre de la Justice.

Naaba Kiba à qui la responsable du département de la Justice a demandé du soutien dans le sens de rétablir la confiance et le respect de l’autorité judiciaire a été on ne peut plus clair : "C’est le gouvernement qui laisse faire. Il faut user de la force pour discipliner les gens. Il faut qu’on arrête les marches et les casses. Vous avez la police, la gendarmerie et l’armée. Vous avez peur de quoi ?" s’est interrogé le roi du Yatenga. Il a fortement regretté cette défiance de l’autorité de la justice et surtout la destruction du véhicule du procureur : "Les auteurs de ces actes ont honni le Yatenga. J’accuse le gouvernement.

Vous laissez les gens agir comme des moutons. Il est temps de mettre de l’ordre. A chaque manifestation, il y a des meneurs. Vous les connaissez bien ! Pourquoi les regardez faire ? Il faut les coffrer", a martelé le roi du Yatenga. Au regard de la déclaration des syndicats appelant les magistrats et le personnel judiciaire des autres juridictions du Burkina à rester à l’écoute pour des actions fortes à venir sous réserve de la réincarcération sans condition de Nacanabo Moumini, dit "Youmoré", cette affaire connaîtra-t-elle son dénouement après le pardon ?

Emery Albert Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juin 2012 à 06:34, par Beurk
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    En fait nous ne faisons que repousser l’échéance sinon le chaos,nous n’allons pas y échapper parceque c’est le propre de tout les longs règnes car les nombreux exemples sont là pour nous le rappeler:la CI avec Boigny,la RDC ex Zaïre avec Mobutu,la Libye avec kahafi,l’Egypte avec moubarak etc
    Il reste à prendre conscience et attendre le J parceque Blaise a causé trop de torts à ce pays avec sa mal gouvernance

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 07:40, par le presi
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    des propos barbares de la part de naaba kiiba.violent que tu sois !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 08:26
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Naba Kiba, merci pour apport.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 08:48, par fongnon
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Je soutien les propo du naba kiba,efectivemen letat doi usé de ts les moyen pr maté tte les revendication ilegal.avt les elev et etudian etai maté malgré la justess de leur revendication,ojourd8 les gen on tor et on laiss fair,es ce la fin de la fin ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 08:53
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Pour une première fois le roi du yalmentinga n’est pas con. Un mogochi intelligent ça c’est bien. Plus au serieux, merci à ce leader coutumier pour ces paroles, il s’agit de ces meme magistrats qui par le fait de faire respecter la loi nous permettent de dormir tranquile.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:01, par bonbaga italie
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Ce marabout est un analphabet authentique.Il croit qu’un simple pardon peut effacer ce qu’il a fait.Il se trompe.Qu’il sache qu’il est tres petit pour insulter un juge,ses genies l’ont abandonné,ou bien ils seront ensemble dans la prison,puisqu’il doit y retourner.S’il ne retourne pas c’est que appareil judiciaire burkinabè est malade,et le chaos s’intallera dans le pays.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juin 2012 à 16:48
      En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

      ...C’est que l’appareil judiciaire est malade, wah ? Mort ou bien ? Tu ne sais pas que ce machin agonise depuis longtemps et que les militaires l’ ont termines en nous montrant la voie que tu peux tout faire mai si tuas une organization derriere toi, ya fohi. Je me prepare activement a faire le concours du CAPA. Heureusement que je suis en licence et que quand je vais avoir ma maitrise de droit, je vais etre avocat, pas juge parce que ca ne serta rien aujourd’ hui. Tu juges quelqu’ un, s’ il a la mobilisation derriere lui, on le libere au nom de ’ une paix sociale devenue une vreritable arlesienne.

      Jean Claude Konkobo, Etudiant a l’ UFR SJP/SEG

      Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:39, par Chrysostome
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Alors là ! On est oú la ? Bien dit naaba. À trop vouloir comtempler, l’autorité s’affaiblit. Vivement qu’elle soit rétablie. Force doit rester à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:44
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Dommage pour ce manque de respect à l’autorité de l’Etat. Mais on récolte ce qu’on a semé. L’Etat et ses organes n’inspirent plus confiance ; alors la population règle ses affaires comme elle l’entend ; bienvenus au pays de l’anarchie ! vivement que ces marches nous fassent prendre tous conscience que les choses ont changé et que la loi du plus fort doit être enterrées définitivement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:50
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Si vraiment le marabout Nacanabo est sincère, l’absolution de son arrogance passe par son retour en prison d’abord ! Autrement , c’est encourager l’anarchie qui va s’enfler d’orgueil. Motion de soutien aux syndicats des magistrats !Sans vous, autant supprimer toutes les autres institutions qui reposent toutes sur la quête de la même justice que vous prononcez pour le fait de vivre en société. Autrement, c’est la loi de la jungle et le chaos !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:50, par Onymes
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    J’aime pas le Naaba KIBA, mais cette fois ci il a dit la vérité et comme lui, j’accuse le gouvernement de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:52, par S. DIOP
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Il est de notorieté publique que nos frères yadega sont des mal causeurs mais quand on aspire à la fonction de marabout (guide religieux) on doit changer de discour et utiliser le langage de la courtoisie et de la sagesse qui appaise.Que le libéré vienne présenter ses excuses est une bonne chose mais ce n’est pas suffisant il devrait aller jusqu’au bout de son repentir en se constituant prisonnier. Celà aurait désamorcé définitivement le conflit et en tant que marabout il aurait donné des leçons de citoyenneté à ses fideles religieux zélés. J’ose espérer que sa sagesse continuera a se bonifer et qu’il s’assumera en tant que leader religieux respectant les règles de la cité en rejoignant sa cellule de prison.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juin 2012 à 16:43
      En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

      Tu as dit aux 2 militaires condamnes pour avoir violer et violenter le jeune accuse de courir la femme d’ un entree eux ? Tu vois, le regime a faili sur toute la ligne et maintenant il va etre difficile qu’ il soit si selectif. Des militaires sont toujours dehors et tu veux que le marabouit, lui, se constiotue prisonnier. Parce que lui n’a pas de kalach/ Ca meme ? Le pouvoir ne fait que recolter ce qu’ il a seme. C’est son carman. On ne peut pas semer de l’arachide et esperer recolter du coton.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 09:55, par La roche
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    juste une observation:le parallélisme des formes voudrait que Youmooré reparten à nouveau sur les ondes de la même radio pour présenter publiquement, à la même heure d’écoute, ses excuses ; puis, qu’après tout, il soit réintégré en prison.
    les excuses, c’est trop facile.
    je crois, de mon humble avis, que c’est parce qu’on a toujours pensé que les injures ne sont que des choses auquelles il ne faut guère prêter attention que notre cher et beau pays est entrain de se dépraver sur le plan des moeurs.
    de plus, la loi n’est que la résultante des réalités sociologiques ; ceci pour dire que si l’on pense que sous nos tropiques, les injures ne doivent pas pouvoir envoyer quelqu’un en prison, eh bien, qu’on demande au législateur de la dépénaliser et plus jamais, personne ne sera inquitée pour de tels propos ; sans quoi, ce serait injustice que de ne pas rendre justice à celui qui est injurié.
    messieurs les magistrats, sans être magistrat, je vous soutiens.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:03, par Kabém
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Si la réaction de Naaba Kibba par rapport à l’incivisme est compréhensible au regard des abus que nous connaissons ces derniers temps, il lui faut souvent atténuer ses propos va-t-en guerre car nous ne sommes plus au temps des royaumes mais des républiques.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:08, par Lafricain
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Félicitation et bravo à Naaba KIBA pour sa clairvoyance et sa réaction courageuse.Effectivement pour des raisons inavouées le gouvernement laisse faire, et après on vient nous taper dans les tympans que le Burkina Faso est un Etat de Droit.Souvent je me demande si nos autorités connaissent la signification d’un Etat de Droit ?
    Le pouvoir Judiciaire doit lui aussi faire son méaculpa, car ce comportement est aussi les conséquences de ses turpitudes, et comme on le dit en droit :"Nul peut se prévaloir de ses propres turpitudes".
    A bon entendeur,salut.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:13, par Le Citoyen
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Naaba Kiba à qui la responsable du département de la Justice a demandé du soutien dans le sens de rétablir la confiance et le respect de l’autorité judiciaire a été on ne peut plus clair : "C’est le gouvernement qui laisse faire. Il faut user de la force pour discipliner les gens. Il faut qu’on arrête les marches et les casses. Vous avez la police, la gendarmerie et l’armée. Vous avez peur de quoi ?" s’est interrogé le roi du Yatenga.
    La personne qui honnit le YATENGA ce n’est autre que le NAAABA KIIBA qui tient un langage qui n’est pas du genre à apeser la situation. Le gouvernement doit se démarquer de ces mendiants politiques. Il faudrait éviter de jeter de lhuile sur du feu. Tout ça laisse à réfléchir sur la place réelle de la chéferie coutumière. Pourquoi donner la parole à des gens qui ne sont pas aptes à parler au nom du peuple réel ? Si vous aimez le Burkina, travaillez à crédibiliser l’appareil judiciaire d’abord. Et cela passe par des actions courageuses telles l’autonomisation de la justice, l’ouverture de tous les dossiers de crimes économiques et de sang.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:14, par lion
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Justice avant le pardon, le détenu doit retourné en prison d’abord.
    roi du Yatenga, Naaba Kiiba ( J’accuse le gouvernement
    Vous laissez les gens agir comme des moutons. Il est temps de mettre de l’ordre. A chaque manifestation, il y a des meneurs. Vous les connaissez bien ! Pourquoi les regardez faire ?)
    le gouvernement se fou du peuple et insulte leur autorité même.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:32, par Douma
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Je suis tout à fait d’avis avec les propos du roi du yatenga qui ne passe pas par quatre chemins pour dire la vérité.Au burkina de nos jours l’autorité de l’état est à la rue et ça c’est très dangereux et nous risqons de devenir comme un etat western du vieux texas des amériques du 16eme siècle.Il faut restaurer l’autorité de l’état en organisant des campagnes de sensibilisation et d’explications sur les droits et devoirs des citoyens dans nos villes et campagnes.Je crois que nos militaires casseurs et pilleurs qui sont encores écroués dans les geoles de l’armée doivent regrettés leurs méfaits parce que c’est eux qui ont donnés le mauvais exmple.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:36
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Le pardon, oui Mais qu’il réintègre la geole pour les faits qui lui sont reprochés. Ensuite, il pourra bénéficier de circonstances atténuantes. Tout a fait d’accord avec Naba Kiiba, trop c’est trop, ou il ya une autorité et tout les burkinabé se reconnaissent ou change l’appareil dirigeant pour mettre en place des hommes et des institutions dignes de ce rang.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:43, par un médecin en privé
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Bonjour,
    Il est plus stratège que je ne le croyais, le roi du yatenga ! tous les conseils qu’il donne sont ceux précisément, et je crois qu’il le sait, qui entraineront la chute precipitée d’un régime dont il en a assez.
    le profil bas que fait le gouvernement en ce moment est salutaire pour lui, et le juge devrait savoir lui aussi, que le rapport de force n’est pas en ce moment favorable à des actions musclées pour simple outrage à magistrats ; il l’aura donc appris à ses dépens ; lui qui sait que les excuses publiques du justiciable ne valent pas application de la décision judiciaire, la sienne donc, qui restera lettre morte.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 10:45
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Au Burkina,les raisons de la défiance de l’autorité de l’Etat et de l’affaiblissement de l’appareil judiciaire sont plus profondes et trouvent leurs origines dans le passé.Beaucoup de précédents ont été créés à travers les comportements peu honorables et injustifiables de certains magistrats devant certains dossiers inpliquant des personnes influantes. Tout compte fait, nous ne pouvons pas continuer ainsi. Il faut bien qu’on change de méthode et comme quelqu’un l’a déjà dit sur ce forum, laissons la justice faire son travail et jugeons la à posteriori. Sinon à cette allure c’est le citoyen lui même qui en sortira perdant.Pour cequi concerne le marabout, il fait bien de présenter ses excuses mais cela ne change en rien le caractère répréhensible de son comportement car nul n’est censé ignorer la loi et force doit rester à la loi. Son comportement est destabilisateur et il faut qu’on en finisse avec ces réactions peu citoyen, sinon nous filons droit vers le chaos car aucune couche sociprofessionel ou autre groupe ne voudrait encore s’en remettre à a justice quand bien même son acte soit repréhensibe.C’est dès maintenant que nous devons mettre fin à la justice à double vitesse en acceptant laisser la justice travailler sereinnement tout en veillant au grin

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:11, par Las
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    C’est qui ce foutu naaba. c’est ainsi qu’il se fait manquer de respect. Il croit qu’on est toujours au temps de l’esclavage ou on peut faire n’importe quoi. Il a voulu lui même traiter les populations en sujets et il pense que les gens se laisseront faire. force doit rester à la loi certes, mais quand il y amanifestement injustice ou abus de droit, le dernier mot revient au peuple. que le naaba kiba sache que lui même il est roi par ce que les populations l’ont accepté sinon il règnerait sur des vaches. De tels propos sont à proscrire et venant d’un Naaba qui ne sait pas raison gardée, c’est indigne et très grave.
    Quant aux personnes qui ont obligé You mooré à s’excuser, qu’ils sachent que ce n’est pas la solution. Les magistrats qui qu’ils soient doivent savoir qu’ils ne bénéficient pas d’immunité et qu’ils ne peuvent se permettre de faire n’importe quoi en se cachant derriere leurs prérogatives. Honte à eux !

    Répondre à ce message

    • Le 20 juin 2012 à 11:39, par La roche
      En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

      honte à toi aussi parce que je suis au regret de te dire que tu n’as pas l’intelligence nécessaire, pour savoir que le magistrat est aussi un citoyen comme toi et qu’à ce titre, il ne doit pas être insulté. l’outrage à magistrat est une insulte envers un magistrat, c’est seulement sa qualité qui fait que c’est qualifié outrage, sans quoi on aurait pu dire injures.
      aussi, essaie de savoir ce qui s’est passé et mets toi un peu à la place du magistrat injurié.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:19, par Dr Free
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Je trouve cela une injure à la Justice. Les agissements des uns et des autres sont sans doute à l’image de notre justice. Sinon, comment allez-vous comprendre de tels comportements d’un responsable réligieux : se foutre de la loi et revenir bonnement présenter ses excuses, ou demander pardon. C’est très facile cela. J’espère que cela ne va pas contaminer d’autres responsables réligieux et coutumiers. On se rappelle bien un face-à-face entre Prostestant et Catholique devant la Justice, ou encore l’incarcération de coutumiers il n’y a pas longtemps cette année 2012. J’ai l’impression que le Burkinabè a trop bien compris le mot "Pardon". Et les prisoniers du pays demandent pardon, la justice va les libérer ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:24, par Dr Free
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Je trouve cela une injure à la Justice. Les agissements des uns et des autres sont sans doute à l’image de notre justice. Sinon, comment allez-vous comprendre de tels comportements d’un responsable réligieux : se foutre de la loi et revenir bonnement présenter ses excuses, ou demander pardon. C’est très facile cela. J’espère que cela ne va pas contaminer d’autres responsables réligieux et coutumiers. On se rappelle bien un face-à-face entre Prostestant et Catholique devant la Justice, ou encore l’incarcération de coutumiers il n’y a pas longtemps cette année 2012. J’ai l’impression que le Burkinabè a trop bien compris le mot "Pardon". Et les prisoniers du pays demandent pardon, la justice va les libérer ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:35, par la brigade
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Dans un pays ou l’autorité de l’Etat n’est plus respectée,ou toute decision est annulée dès qu’il y a marche ou protestation de la part de quelques individus souffrant de constipations mentales :qu’est ce qui vous étonne ?
    Il faut que les gens sachent qu’ils seront tous responsables de l’anarchie que nous sommes entrain de créer .Si cela perdure le FASO sera dans quelques mois un farwest .
    Que les autorités actuelles sachent qu’elles seront tenues pour responsables et traduit devant la CPI tot ou tard .
    A notre chèr Président ,vos différentes médiations pour la paix dans la sous régions est très louable mais la poudrière que vous couver un jour à l’autre explosera .

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:44, par tinto
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Le respect de l’autorité de l’Etat n’est pas quelque chose qui s’installe d’office. Il faut un travail diligent des dirigeants pour amener le Burkinabè a savoir ce qu’est la démocratie, quel sont les nouveaux acteurs qu’elle introduit dans le paysage national et quels sont les rapports entre ses acteurs. Nous sommes a la croisée des chemins (traditionnel/occidental), et il vas de soi que les gens ne comprennent pas. Les autorités coutumières doivent jouer un rôle primordial dans ce sens. Cependant je ne trouve pas positif ce que le Naaba Kiiba dit ! C’est pas par la force qu’on amène a la compréhension. L’action par la force dans un environnement comme la notre (non instruction de la majorité) est la voie souveraine pour être dictateur. Je félicite le gouvernement pour sa diligence dans cette affaire. Maintenant, il faut enrôler ce marabout et l’utiliser pour transmettre le message. Nous sommes inscrit dans un processus et il faut éviter de tout demander tout de suite. Que les juges fassent pardon ; c’est vrai qu’ils ont raison, mais qu’ils donnent pardon. Cela aura plus d’impact qu’autre chose. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:48, par Filsdupaysan
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Voila, vous serez tous responsables ou co responsables de vos déclarations.
    Gare à cet homme de tenue qui va oser porter la main sur un manifestant !
    Quand les militaires partent libérer leurs camarades, on ne dit rien mais quand c’est un civil de Ouahigouya, de Fada, de.... qui manifeste son ras le bol, on crie à l’indiscipline.
    Combien de personnes sont dans les maisons d’arrêt et les dossiers sont toujours pendant ?
    Combien de dossiers ? Les gars, vous devriez aller chercher le problème ailleurs et non à Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:56, par Yeux rouges
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Il est vrai que la Justice n’est plus crédible dans ce pays.Mais force est de reconnaitre qu’il y a une nouvelle génération de Magistrats qui vont bouger les choses. Au lieu de vilipender l’appareil judiciaire qu’est ce que la population fait pour qu’il acquiert une totale indépendance ? Combien de décisions rendues par la Justice ne sont pas exécutés par l’Etat ? Combien de Magistrats brimés dans leur carrière à cause de leurs décisions contraires aux voeux de l’exécutif ? Combien de Magistrats n’arrivent pas à travailler car l’exécutif donnent des ordres contraires aux officiers de police judiciaire au cours des enquêtes ? Combien d’affectations sanction de Magistrats ? Je loue le courage du Ministre de la Justice qui à dit ce qu’i fallait. Il en est de même du roi du Yatenga. Luttons pour une indépendance totale du Pouvoir judiciare !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:59, par Le Rambolais
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    J’avais dit dans un numéro précedent que l’Etat a fraglisé le système et c’est ce qui fait que les gens pensent qu’ils peuvent tout faire. Pourquoi à chaque chose, il faut casser les biens d’autrui ou de l’Etat. Il faut que les gens comprennent une chose, nul n’est au dessus de la loi. Ce n’est pas parcequ’il est marabout ou imam que vous allez vous opposer à son incarcération , s’il a commis une faute grave, il est poursuivable et d’ailleurs il est né trouver que la prison existe à Ouahigouya et ce n’eat pas des animaux qu’on met làbàs, ce sont des fauteurs comme lui. Mes frères yadcé,ressaisissez vous pour ne pas ternir le Yatenga. Nous avons la police, la Gendarmerie et tout le système judiciaire qui sont là pour nous aider dans ces genres de situation et vous jouez aux vrais Gondouanais, c’est honteux aux 21ème siècle. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:59, par consequence du15oct-
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    L,autorité de L,ETAT est déja affaiblie.IL faut le changement.pendant 25 ans de règne LE CDP a plongé notre pays dans le désordre.NACANABO MOMINI est un grand chef religieux et comme il a presenté ses excuses,on lui doit aussi l,amnistie.AU FASO L,AMNISTIE POUR LES CHEFS:c,est la loi des députés de cdp . si nous voulons la justice au faso, revenons au TPR.bravo à nos frères de OUAHIGOUYA.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 11:59, par Le Rambolais
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    J’avais dit dans un numéro précedent que l’Etat a fraglisé le système et c’est ce qui fait que les gens pensent qu’ils peuvent tout faire. Pourquoi à chaque chose, il faut casser les biens d’autrui ou de l’Etat. Il faut que les gens comprennent une chose, nul n’est au dessus de la loi. Ce n’est pas parcequ’il est marabout ou imam que vous allez vous opposer à son incarcération , s’il a commis une faute grave, il est poursuivable et d’ailleurs il est né trouver que la prison existe à Ouahigouya et ce n’eat pas des animaux qu’on met làbàs, ce sont des fauteurs comme lui. Mes frères yadcé,ressaisissez vous pour ne pas ternir le Yatenga. Nous avons la police, la Gendarmerie et tout le système judiciaire qui sont là pour nous aider dans ces genres de situation et vous jouez aux vrais Gondouanais, c’est honteux aux 21ème siècle. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 12:26, par bendatoega
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Quelle justice ! N-y a t-il pas des Relents de faiblesse dans cette libération ?
    Moi bendatoega je vais injurier le procureur du Faso, il va me coffrer et je me ferai aussi libérer par une protestation de ma grande famille, et je vais demander pardon devant les médias, surtout à la télé, je serai célèbre même négativement comme ce marabout du yatenga.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 12:33, par olivier
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    vous voyez.il n’y a plus de sérieux dans ce pays la ou quoi.A ce rythme la ça ne va pas aller.Faut que la force reste à l’état.il est temps de recommencer à mater ces troupes inconscientes qui ne mesure pas l’ampleur de leurs actes la.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 12:34, par Walaye
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Le roi du Yatenga à tout dit ! Honte au gouvernement, honte à ces hommes d’état qui se laisse influencer par des opérateurs économique. Que chacun reste à sa place.

    C’es la faute à Blaise, il faut qu’il fasse attention et qu’il revienne mettre de l’ordre dans son propre pays que de passer son temps à des médiations ailleurs.

    Le peuple à soif que l’ordre revienne sous le soleil du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 12:47, par Wendy
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Ses genres de comportements doivent etre brutalement reprimés.
    Si le president de la republique et sa suite ne sont plus à mesure de prendre des decisions fermes pour que les institutions soient respectées et fonctionnées correctement qu´ils quittent.
    Merde

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 13:02, par le sage
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    les excuses d’accord mais la reintégration d’abord, chacun a un village, des partisans, si à chaque fois qu’un Burkinabé est conduit en prison il doit faire sortir ses ouailles pour le liberer où allons nous ? je pense que si ce gouvernement ne prend pas ses responsabilités et veut gerer notre pays à la façon d’ATT pour creer le chaos, il est tant pour les Burkinabé de prendre leur responsabilité, on ne peut laisser l’incivisme s’erriger en règler et passer son temps à regler les crises des autres pendant que son pays brule.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 13:23, par tièkadiyé
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Petit à petit la partition du pays se met en marche. Et disons-le tout de suite, avec de tels comportements, moi en tant que ressortissant de l’Ouest j’en suis un fervent partisan.

    La ministre va négocier quoi avec le monarque ? C’est ça la constitutionnalisation de votre chefferie coutumière ? Le Roi dispose t-il d’une police, d’une armée, etc. pour agir dans le sens souhaité par cette incapable de ministre ? Heureusement que le Roi est plus intelligent pour lui cracher son incompétence à la face. Après ces mots clairs, si elle avait encore un peu de dignité, elle devrait démissionner. Ca fait deux.

    Pendant qu’on y est, c’est une bonne leçon pour les vauriens de Dédougou qui laissent assassiner impunément leur fille. Vous pensez que la justice c’est pour vous ? Si Nazi pouvait se réveiller pour vous voir !

    Finalement les taximans avaient raison.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 13:27, par SomSom
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    Il faut qu’il retourne en prison, que l’instruction du dossier suive son cours et qu’après on le libère conformément à la loi s’il doit l’être. N’oubliez pas que la cause de tout ceci est l’impunité cultivée par nos gouvernants dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2012 à 21:42, par citoyen libre
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    C’est dommage ! qu’on soit arrivé à là. Tout cela ce sont les conséquences des actes posés par le gouvernement, je cite :

    - Affaire ministre de la justice et mécanicien (affaire restée flou sans clarification avec sanction du ministre de la justice) ;

    - Affaire taximens à Ouaga ;

    - Affaires chefferie à Quenon, diapaga, etc....

    - etc ;...

    dans toutes ces affaires, le gouvernement a opté pour la solution facile celle de dénigrer les institutions républicaines et autres.

    Que le gouvernement laisse les instituions publiques fonctionner normalement car d’intervention en intervention, cela apparaît aux yeux de la population comme une jurisprudence et c’est légitime.

    C’est vraiment dommage, il ne fallait même pas laisser le marabout présenter ses excuses, il faut qu’il retourne en prison d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2012 à 16:48, par SIRIMA
    En réponse à : Ouahigouya : Le détenu libéré de force présente ses excuses

    salut !
    Mon message s’adresse particulièrement au Gouvernement.
    En effet, je suis tout à fait d’accord avec le Naba Kiiba.Je demande donc au gouvernement de prende en compte ce qu’il a déclaré. Selon moi à l’allure ou vont les choses, les populations prendont les commandes et ça sera le desordre total. Si dans chaque région on doit manifester parce qu’une telle personne est aux arrêts, à quoi sert la loi ? Et la prison à quoi sert-elle alors ?
    De grâce laissé les Majustrats faire leur travail,le pardon c’est bien mais il faut appliquer le textes en vigueur.
    Chers Ouahigouyalais, sachez qu’on ne libère pas un détenu par force. NM en prison(6 mois ferme avec surcis et une amande de 200.000FCFA).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés