ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Les nouveaux programmes du BTS d’Etat en voie de validation

mardi 19 juin 2012 à 01h34min

Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Pr. Moussa Ouattara, a présidé, le lundi 17 juin 2012 à Ouagadougou, à l’ouverture de l’atelier national de validation des nouveaux programmes du Brevet de techniciens supérieurs (BTS ) d’Etat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils sont au total 105 représentants des ministères, instituts publics et privés, universités du Burkina… qui ont pour mission du 18 au 20 juin 2012 à Ouagadougou de valider les nouveaux programmes des BTS d’Etat proposés après l’atelier de relecture qui s’est tenu du 23 au 25 janvier 2012 à Ouagadougou. Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Pr. Moussa Ouattara, présidant la cérémonie d’ouverture, a rappelé que le BTS d’Etat consacre deux années d’études dans l’enseignement supérieur privé. Pour lui, le constat est que plusieurs établissements commencent à se créer et délivrent des diplômes, posant ainsi un problème de crédibilité. Les étudiants titulaires de ces diplômes ont souvent des difficultés pour accéder à un emploi dans le public ou le privé.

Au regard de cette situation, l’Etat a été interpellé pour mettre en place des diplômes valables qui vont profiter à tous les candidats étudiants de ces établissements supérieurs. Le ministre Ouattara a indiqué que dans certains établissements, la mise en œuvre des programmes officiels a rencontré des difficultés et que leur relecture était nécessaire pour de diverses raisons. Le ministre en charge des Enseignements secondaire et supérieur est convaincu que si un établissement quelconque dispose d’un mauvais programme, il va s’en dire que son taux de succès sera en baisse. « Il se posait au fil des temps un problème de programme.

Si vous n’avez pas le bon programme, vous allez vous préparer mal ; ce qui fait que certains établissements d’enseignement privés ont un taux de succès relativement faible », a- t-il déclaré. Pour parer à cette situation, le ministère des Enseignements supérieur et secondaire a organisé des rencontres pour préparer un document dont l’aboutissement est cet atelier de validation. Le ministre Ouattara promet de travailler afin que les étudiants soient récompensés à la hauteur de leur mérite.

Des distinctions pour encourager les étudiants méritants

Des distinctions se feront aux Etablissements supérieurs privés (ESP) qui auront fait beaucoup d’effort dans l’encadrement de leurs étudiants. Etant donné qu’il existe plusieurs spécialisations, le ministère promet d’accréditer tous ces programmes et diplômes. Ils seront diffusés dans tous les ESP à la fin des vacances prochaines afin d’encourager les encadreurs de ces établissements à préparer valablement leurs étudiants. Pour le premier responsable en charge des Enseignements secondaire et supérieur, l’une des missions de l’enseignement supérieur est de permettre aux étudiants de poursuivre des études supérieures en rapport avec les besoins du pays.

Pour réussir cette mission, l’enseignement supérieur s’est attaché à l’adéquation formation/emploi, par la création de nouvelles filières, le réaménagement des programmes en fonction de l’évolution technologique, de l’élargissement de l’économie et des potentialités .Il a noté que le processus de relecture des programmes des BTS d’Etat engagé depuis 2009 s’inscrit dans cette perspective. Il a rassuré que la dernière phase de ce processus ne remet pas en cause la mise en œuvre du système Licence-master-doctorat (LMD). Pour lui, il vise plutôt à trouver une réponse à l’évolution des besoins des entreprises et à la nécessité de faire correspondre les connaissances à ces besoins. Il ambitionne également mettre en adéquation les dénominations de certaines filières avec le contenu des enseignements. Le ministre Ouattara n’a pas manqué de saluer le partenariat qui existe entre l’enseignement public et l’enseignement privé et souhaite que cela se renforce davantage.

Marceline E. KANTORO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juin 2012 à 11:44, par Doris
    En réponse à : ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Les nouveaux programmes du BTS d’Etat en voie de validation

    Bravo Monsieur le Ministre pour les nouveaux programmes du BTS, mais à quand le Diplôme du BTS ? l’Université Populaire de Bobo-Dioulasso, Coordonnateur des examens du BTS jusqu’à présent ne délivre que des attestations provisoires de succès. Notre difficulté de trouver du travail est en partie dû à ce manque de diplôme car l’attestation provisoire à un certain moment n’est plus crédible surtout si vous êtes à l’étranger. En ce qui me concerne j’ai fais des démarches en vain et l’on m’a fait savoir qu’il n’y a pas de diplôme et que je ne suis pas la seul dans ce cas. Monsieur, le Ministre, je compte sur vous pour régulariser cette situation.Je vous remercie d’ores et déjà pour les actions que vous entreprendrez.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés