Manif du vendredi : Les taximen libérés

mercredi 13 juin 2012 à 02h07min

Hier lundi 11 juin 2012 au palais de justice de Ouagadougou, le Syndicat des taximen a fait le pied de grue devant le bureau du Procureur du Faso, attendant la fin de l’audition de leurs 11 camarades arrêtés puis déférés à la MACO le vendredi 8 juin dernier. Ces derniers ont finalement été libérés, mais l’action n’est pas éteinte.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Par suite d’une altercation avec un automobiliste sur une des artères de la ville de Ouagadougou, un taximan avait été arrêté puis déféré à la MACO, ce qui avait provoqué le courroux de ses camarades qui avaient trouvé comme solution l’érection de barrages à l’aide de leurs véhicules dans les rues.

La suite, on la connaît : des échauffourées entre policiers et conducteurs avec 11 taximen arrêtés puis déférés à la MACO et 93 véhicules saisis. Selon le président du syndicat des taxis, Oumarou Kiéma, le DG de la police nationale, Roger Zango, avait promis la libération des déférés et la restitution des taxis contre paiement de la modique somme de 2 000 FCFA en guise de contravention.

Chose promise, chose due : hier dans la soirée, les 11 taximen (au lieu de 13 comme nous l’écrivions dans notre édition d’hier) qui avaient été arrêtés au cours de la manifestation ont été libérés, après que leurs véhicules leur ont été restitués comme prévu.

C’est dans le strict souci d’apaiser la situation que le procureur aurait accédé à l’exigence des taximen, mais l’action juridique n’est pour autant pas éteinte ; l’enquête se poursuivrait, a-t-on entendu du côté du Palais de justice.

Aux environs de 20h, c’est dans un concert de klaxons que les "libérés" ont rejoint le siège de leur syndicat. Pascal Baga, un d’entre eux, nous a expliqué qu’ils sont attendus le 13 juillet prochain devant le parquet. Quant à leur camarade dont le déferrement a provoqué cette tambouille, il reste en situation carcérale, puisque son arrestation a été motivée par un mandat signé d’un juge. Lui aussi sera entendu le 13 juillet.

Mais cette situation ne semble pas satisfaire les taximen ; ils réclament toujours justice et disent s’excuser d’avance auprès des Ouagalais du fait que ce matin, ils devraient redescendre dans les artères, non pas pour les conduire à leurs différentes destinations comme il se devrait, mais pour leur bloquer le passage et ainsi exiger que justice soit faite.

Affaire donc à suivre.

M. Arnaud Ouédraogo

L’Obseraveteur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juin 2012 à 10:05, par BENITO
    En réponse à : Manif du vendredi : Les taximen libérés

    voyez ces imbeciles ignorants semblent tres content en regardant l’image !voilà des gens qui reclament justice !quelle justice ?la justice n’est pas votre propriété ou votre ration comme le café noir et les frelatés que vous prennez chaque matin !

    • Le 13 juin 2012 à 18:32
      En réponse à : Manif du vendredi : Les taximen libérés

      BENITO,tu vois que tu te contredis tout seul sans l’aide de personne car dans un pays de droit,de justice tu verras rarement du café ou des produits frelatés.Alors là tu les accuses de prendre du frelaté,ce qui montre bien que ce pays n’est pas gouverné sinon il ne devrait pas y avoir de ces produits merdiques qui peuvent tuer.
      Donc sache que quand un pays n’est pas gouverné,c’est que la justice est aussi en faillite et ce n’est pas la peine de s’en prendre à ces pauvres taximen puisque les vrais coupables sont ailleurs mais comme d’hab par lacheté,tu te refuses de les nommer.
      Oui c’est bien connu,il est plus facile de s’en prendre aux faibles qu’aux puissants.
      tchurrrrrrrrrrrr

  • Le 13 juin 2012 à 15:07, par PAPUS
    En réponse à : Manif du vendredi : Les taximen libérés

    IL FAUT QUE LE BURKINA METTE L’ACCENT SUR L’ALPHABETISATION SINON NOUS SOMMES LOIN D’UN PAYS QUI EMERGE.L’RMERGENCE PASSE AUSSI PAR LE COMPORTEMENT.COMMENT POUVEZ VOUS COMPRENDRE QUE DES TAXIMEN SOIENT DETENUS A LA MACO ET LEURS COLLEGUES BLOQUENT LA CIRCULATION DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU POUR MANIFESTER LEUR MECONTENTEMENT ?C’EST AUSSI CE QUE VOUS APPELER DEMOCRATIE ?

  • Le 13 juin 2012 à 18:32
    En réponse à : Manif du vendredi : Les taximen libérés

    BENITO,tu vois que tu te contredis tout seul sans l’aide de personne car dans un pays de droit,de justice tu verras rarement du café ou des produits frelatés.Alors là tu les accuses de prendre du frelaté,ce qui montre bien que ce pays n’est pas gouverné sinon il ne devrait pas y avoir de ces produits merdiques qui peuvent tuer.
    Donc sache que quand un pays n’est pas gouverné,c’est que la justice est aussi en faillite et ce n’est pas la peine de s’en prendre à ces pauvres taximen puisque les vrais coupables sont ailleurs mais comme d’hab par lacheté,tu te refuses de les nommer.
    Oui c’est bien connu,il est plus facile de s’en prendre aux faibles qu’aux puissants.
    tchurrrrrrrrrrrr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés