Braquage de la BCB : Romuald Tuina en Côte d’Ivoire, un de ses complices appréhendé

mercredi 13 juin 2012 à 02h08min

Selon des informations reçues la Gendarmerie nationale, un complice de Roluald Tuina, auteur du braquage de la Banque Commerciale du Burkina a été arrêté et sera remis à la Justice.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

On se rappelle que le 11 avril 2012, la Banque Commerciale du Burkina (BCB), a été victime d’un braquage en plein jour. La brigade ville de Gendarmerie de Bogodogo a alors dépêché des éléments sur les lieux de l’infraction pour les constatations d’usage, à l’issue desquelles une enquête a été ouverte. Et les investigations des gendarmes ont permis d’identifier monsieur TUINA Romuald et SAWADOGO Hamadé dit Mélo, comme auteurs dudit braquage.

Près de deux mois après le forfait, les cherches ont été relancées selon les services de la Gendarmerie, grâce à un appel en date du 2 juin. Cet appel a permis de retrouver l’arme utilisée par les braqueurs et qui était détenue par un individu au secteur 17 de la ville de Ouagadougou.

L’Adjudant Hien Sié Tousilè, commandant adjoint de la brigade de Bogodogo et ses hommes se sont transportés d’urgence au domicile du sieur NANA Etienne, détenteur de l’arme, afin de mener une perquisition qui a abouti à la saisie d’un fusil kalachnikov AK47 avec un chargeur garni de 33 cartouches et des effets militaires de l’ex-soldat TUINA Romuald.

Il ressort des enquêtes que le sieur NANA Etienne fut un employé de l’ex-soldat Romuald Tuina. C’est au nom de cela que NANA Etienne Fort n’a pas hésité à héberger son ancien employeur après son forfait. Selon toujours le sieur NANA, les deux fugitifs se seraient refugiés en Côte d’ivoire.

En attendant de leur mettre la main dessus, le sieur NANA Etienne a été arrêté et se trouve entre les mains des enquêteurs pour rendre compte de son comportement suspect et sera bientôt déféré au parquet.

Les services de la Gendarmerie nationale saisissent l’occasion pour souligner combien l’aide des populations peut être précieuse dans la résolution d’une enquête. Ils invitent donc les concitoyens à collaborer avec les forces de sécurité.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés