CDP : le calme avant la tempête ?

lundi 11 juin 2012 à 01h53min

Le Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP) a mobilisé ses troupes ce samedi 9 juin 2012 à Ouagadougou, à l’occasion de la 46è session de son bureau politique national. Une rencontre qui s’est tenue à une période où les rumeurs les plus folles circulent sur l’explosion probable du parti de Blaise Compaoré, le président du Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Aujourd’hui c’est aujourd’hui. Il faut qu’on nous dise à quelle sauce nous allons être mangés ». Ces propos d’un des militants du parti au pouvoir, en chaude conversation avec un de ses camarades, aux abords de la salle où se tenait la 46è session ordinaire du CDP, confirme quelque peu, les informations distillées par certains médias selon qui le feu couve au sein du mégalopole parti, qui venait de se doter, en mars dernier, d’un nouveau patron dans les textes, le véritable et seul capitaine à bord étant Blaise Compaoré. « Je ne peux rien vous dire. Mais j’avoue que c’est un peu tendu à l’intérieur », révèle un autre militant, sorti pour griller une cigarette.

En effet, des rumeurs de plus en plus persistantes font état du départ imminent de désormais ex bonzes du CDP, en l’occurrence Roch Marc Christian Kaboré, Salif Diallo, Simon Compaoré, Juliette Bonkoungou, et certains autres, tous relégués maintenant au statut peu flatteur de conseiller. Pourtant le premier responsable du parti se veut rassurant. « Le camarade Roch est dans la salle et il est même intervenu très positivement à cette 46è session de notre parti », explique le Secrétaire exécutif national du CDP. A en croire Assimi Kouanda, l’ancien président du CDP a toujours participé et continue de participer à toutes leurs activités. « Le camarade Roch est intervenu dans le sens de soutenir les activités de la direction politique et dans le sens de marquer son attachement, son adhésion, et son engagement aux idéaux du parti qu’il a lui-même contribué à créer avec d’autres camarades », argumente M. Kouanda.

« Il n’y a pas de crise au CDP », tente de rassurer également Mélégué Maurice Traoré, ancien président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso et conseiller politique du CDP. « Actuellement il n’y a aucun projet à ma connaissance de créer un autre parti, de faire défection », souligne-t-il avant de rappeler l’histoire de ce « grand parti qui est l’émanation de 13 formations politiques ». Selon lui, leur parti rassemble une grande partie des intellectuels de ce pays et que de ce fait, c’est difficile pour son existence d’être linéaire. « Contrairement à ce que pensent certains, le dynamisme de notre parti se lit à travers la manière heurtée dont les débats sont les témoins », affirme M. Traoré. De son avis, la situation actuelle du CDP n’est pas nouvelle. « C’est toujours comme ça aux lendemains des congrès. Seulement, cette fois ci, c’est l’ampleur des bouleversements qu’il y a eu à la tête du parti qui explique ces problèmes », croit savoir le parlementaire. Et Mélégué Maurice Traoré de conclure que « les bouleversements créent toujours des frustrés et c’est le cours normal des évolutions ». Foi d’un dinosaure politique du parti au pouvoir.

Cette 46è session du CDP qui est en même temps la première après le Vè congrès à pour objectif, selon Assimi Kouanda, de donner des informations aux camarades membres du bureau politique national, leur présenter les activités réalisées depuis le dernier congrès. « Etant donné que notre parti avait déjà adopté la stratégie électorale, il s’agissait de voir comment l’opérationnaliser sur le terrain », a expliqué M. Kouanda. « Il ne s’agit pas d’arrêter ou de composer les listes en vue des élections législatives et municipales », a-t-il tenu à indiquer publiquement. A l’en croire, le 5è congrès a adopté la stratégie électorale et la 46è session va examiner les modalités pratiques de la stratégie à développer à l’occasion de ces élections prévues pour le 2 décembre 2012.

Sur la question des grognes à la base du parti, humeurs qui seraient liées aux placements sur les listes élecorales, le Sécretaire exécutif national a indiqué que le CDP est un grand parti qui a plusieurs milliers de militants. « Nous sommes structurés, nous avons des textes. Dans nos statuts et règlements intérieurs, le comité de base comprend 10 personnes. C’est toujours difficile de choisir une dizaine de personnes entre des milliers. De ce fait il peut toujours avoir des mécontents parce qu’on dira qu’on a choisi Paul au lieu de Pierre, x ou y », a noté Assimi Kouanda. En conclusion, tout est calme au sein du parti présidentiel. Calme plat ou calme avant la tempête ? That is the question. Une chose est certaine, l’avenir nous situera bientôt sur le niveau réel du mercure au sein du CDP.

INOUSSA OUÉDRAOGO

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 juin 2012 à 02:33, par John
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    qu’on s’en tape de votre politique de merde qui n’arrange la population. créez les partis que vous voulez ce qui est sur c’est les memes qui changent de poste et qui font souffrir les pauvres citoyens. parlez leur de developpement, de creation d’emploi et d’avenir mais arretez de les aveugler avec la politique ça ne regarde personne.

    a bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 07:31, par Aung san suu kyi
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Qu’ils se décident à temps. Avec ou sans eux, le changement, c’est maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 08:10, par fongnon
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Ne nous laissons pas divertir par les errements du cdp,concentrons nous sur l’opposition réel afin de lui donner beaucoup d’elus

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 09:01, par Bpm
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Tôt ou tard on saura si tout va bien ou non au cdp
    Pour l’instant les dirigeants cdp ne sauraient confirmer une quelconque volonté de création d’un nouveau parti par les anciens dirigeants du parti meme s’ils ont des preuves.Stratégies politiques obligent

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 10:19
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    rien que du mensonge !!!!!!!!!!!! tout le monde sait que ca ne va pas !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 10:46
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    juste une remarque aux journalistes de fasonet. Lorsque vous communiquer avec des gens ayant comme langue maternelle le francais comme c’est le cas dans notre pays, il faut donc écrire tout l’article en francais, en effet les phrases ’ that is the question" et autres qu’on trouve dans vos articles ne sont pas dans la lignée d’un article correct et bien présenté.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 10:58, par Kiîsg-zîri
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Sacré Assimi, on veut vous croire,mais sachez que les brouilles au CDP ressemblent fortement à ce que disent les Mossé :" Le feu sur une montagne est vu par tous ; même les hommes de petite taille". Autrement, la guéguerre s’est installée, inutile de vouloir faire semblant en la camouflant par les propos. Le CDP va s’éclater comme l’ont été tous les partis présidentiels sédentarisés au pouvoir et qui, près la chute de leur chef se sont effrités( CI, Gabon, Togo,etc).De toutes les façons, on dit chez nous qu’il est << inutile de vouloir s’efforcre ce qui d’une manière ou d’une autre se produira inéluctablement.>>

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 11:07, par Moi
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    On s en fou du CDP gnini gnonon

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 11:09, par militant éclairé du CDP
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Je ne sais pas pour qui certains médis jouent, mais pourquoi coût que coût vouloir qu’il y ait crise au CDP ?Les premiers responsables du parti ont declaré qu’il n’en n’ait rien.Roch Salif Diallo et autres ont été vues au CENASA. Avec tout cela, les journalistes appellent de tous leurs voeux , la scision. Je ne sais pas si c’est encore faire du journalisme. Journalisme et rumeur !on ne prendra plus ces pseudo médias, à la solde de quelques politiciens au sérieux. un plus de sérieux. C’est claire et net, la situation qui prévaut au CDP est normal, n’en déplaise à ces détracteurs.
    Vive le CDP

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2012 à 11:35, par New CDP
      En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

      Attend tu verras...

      Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2012 à 15:35, par un mrx
      En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

      ,lire les nons dits surtout la declaration DE SALIF DIALLO danq l’obs du jour .il dit ceci"Salif Diallo a en effet dit à peu près ceci devant les membres du bureau politique : “Je n’ai pas peur de le dire. Le parti est en train de s’écarter de sa ligne avec des militants FEDAP/BC qui veulent accaparer le CDP”. Les choses ne peuvent pas continuer dans ce sens et Salif Diallo, à l’entendre, préfère prévenir que guérir. Selon des indiscrétions, ses propos auraient même été applaudis par une partie de la salle. Roch Marc Christian Kaboré a lui aussi pris la parole pour dire ce qu’il pensait de la situation

      Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 12:55, par despérado
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    seuls les aigris et les partis en mal de vitesse pensent tirer profit d’une crise au CDP. Vous pouvez encore attendre, car le CDP a de beaux jour devant lui. Courage Assimi, Rock, Salif et les autres.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2012 à 14:41, par Tapsoba
      En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

      Bonjour !
      Je crois que Rock, Salif et consort doivent pour une fois s’émanciper, s’affirmer respecter tous ceux qui les ont soutenu souvent dans la peur, la honte et l’humiliation. Un proverbe dit faire la diarrhée en mangeant quelque chose vaut mieux que faire la diarrhée ventre vide.
      S’ils veulent vraiment aider le Burkina Faso, ils quittent et créent leur parti ; De toute façon les François vont tenter les monter dessus tôt au tard autant déclarer les choses et s’affronter loyalement que de se faire déchiqueter sans broncher là ce n’est ni intellectuel, ni patriote ni même être mouton ce n’est qu’être de l’ombre.

      Répondre à ce message

      • Le 11 juin 2012 à 17:41
        En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

        je ne sais pas ce que Salif et Rock attendent pour le faire c-a-d créer un parti et tous les Burkinabè les voteront
        Quand à Francois qu’il ne se flatte pas, qu’il ne se leurre pas parce que les Burkinabè VRAIS, vrai VRAIS l’attendent

        Répondre à ce message

      • Le 11 juin 2012 à 19:24, par nougbzanga
        En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

        Mon cher SALIF,ROCK ET etc sont des produit fini du CDP ils forment le cordon ombilical du parti. qu’ils créent un nouveau parti ou pas la manière de diriger ne changera point si c’est eux qui seront au pouvoir.
        le séjour d’un tronc d’arbre dans l’eau ne se transforme jamais en crocodile.
        Qu’ils partent se reposer et laisser des nouvelles têtes diriger le Burkina. ils sont fatigués.

        Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 13:29
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    crise ou pas, ce qui sûr on les attend en 2015 et on saura la vérité, la vraie vérité

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 13:59, par le bon citoyen
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Bonjour,

    Pourvu que ça soit la vérité.
    Que l’opposition s’organise pour appeler les gens à s’enrôler au lieu d’écouter les problèmes internes des autres.

    Opposition du Burkina, si vous voulez gagner le pouvoir, c’est maintenant que vous deviez jouer pour que tous les aigris de ce pays s’inscrivent sur les listes électorales.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2012 à 15:17, par bili-bili
      En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

      Moi ce qui m’enerve c’est l’ancienne equipe .."LES SALIF DIALLO et compagnie".ça c’est quelle affaire ?"TU NE L’AIME PAS MAIS TU LAISSE PAS" ;Si vous ne voulez pas, il faut quitter le navire au lieu de rester là crier FDAPBC..patatti..patati,et vous ridiculisez pour rien.Il ya beaucoup de mots pour faire le nom d’un parti politique( JUstice, DEMOCRATIE, PAIX, PROgres, Rassemblement..etc )Il faut créer votre parti, le peuple vous soutiendra.Et vous verez qu’en deux mois le CDP va sombrer.On connait les vrais travailleurs dans ce pays, par exemple comme toi SALIF.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 17:23, par Burkinabè.
    En réponse à : CDP : le calme avant la tempête ?

    Ces supposés dissidents du CDP par leur silence semble jouer avec le sentiment du peuple. Mais il se retrouveront dans leur propre piège. Les législatives c’est pour bientôt ce qui veulent avoir une longueur d’avance sur 2015 devraient avoir une position claire pour les législatives à venir. Le CDP va s’éclater c’est claire et c’est nette ce n’est qu’une question de mois voir de jours. Se décider avant les élections à venir est déterminant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés