Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

vendredi 8 juin 2012 à 02h12min

L’examen du Certificat d’étude primaire (CEP) et du concours d’entrée en 6e se déroulera du 12 au 14 juin 2012. La ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a organisé un point de presse le 07 juin 2012 pour faire le point des préparatifs. Ce point de presse était aussi l’occasion de revenir sur la manifestation des enseignants qui a eu lieu la veille. Les frondeurs ont été reçus, le fil du dialogue bien noué. Le CEP ne serait donc pas menacé, selon la ministre Koumba Boly/Barry et le dispositif est fin prêt pour le démarrage de la session de 2012.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’administration des épreuves écrites et orales du CEP 2012 aura lieu du 12 au 14 juin. Ils sont, cette année, 326 302 candidats à la conquête du premier diplôme scolaire du Burkina, soit 161 012 filles et 162 290 garçons. L’effectif connait ainsi un accroissement de près de 10% par rapport à la session de 2011. Les corrections qui débutent le 18 juin devront mobiliser 17648 correcteurs et les résultats sont attendus autour du 28 juin. Le certificat d’étude primaire 2012, c’est aussi 18 388 surveillants, 1 425 présidents de centres, 7 083 maîtres accompagnateurs, 2900 secrétaires et 796 encadreurs CCEB et CPI.

L’ensemble des candidats composeront dans 7270 salles soit 625 de plus que l’année dernière. En termes financiers, la session 2012 du CEP coûtera au budget national la somme de 2 260 983 875f CFA, soit 17, 90% par rapport à la session de 2011.

Comme innovations, l’on retiendra la définition des critères objectifs de notation dans les disciplines tels que le chant, la récitation et la présentation pour éviter des notes subjectives liées aux desiderata de l’examinateur. Autre innovation, c’est l’application de l’arrêté conjoint fixant les indemnités et les prises en charge afférentes à l’organisation des examens et concours scolaires et professionnels du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Ce qui a sans doute contribué à accroitre le budget d’organisation de la présente session.
Le traitement des résultats du concours d’entrée en classe de 6e se fera à partir du 09 juillet dans les chefs-lieux de région et les résultats sont attendus au plus tard le 31 juillet 2012.

La manifestation du 06 juin des enseignants du primaire exigeant la hausse d’indemnité de correction de 100f à 200f par copie ne pouvait passer sous silence à ce point de presse. La ministre Koumba Boly/Barry, tout en comprenant leurs revendications dit souhaiter que ce soit dans des cadres organisés.

Puis, elle a fait le point des concertations entre les premiers responsables de son département et les six syndicats d’enseignants du primaire. Tous les deux mois, les deux parties se rencontrent pour faire le point, a-t-elle soutenu.

Revenant à ceux qui parlent d’enseignants lésés avec le nouvel arrêté, Mme Boly dira « aucun enseignant n’a été lésé dans cet arrêté ». Mieux, ils bénéficient d’un 4e jour de correction payé à 2500f pour les résidents et 5000f pour les non-résidents.

Ce sont plus de 18 milliards qui ont été mobilisés cette année pour satisfaire les acquis des luttes syndicales, notamment les avancements, les corrections et autres acquis. Elle reconnait que la communication n’a pas été suffisante puisqu’elle s’est faite essentiellement avec les représentants des syndicats.

Concernant la revendication de passer de 100f à 200f pour la correction de la copie, la patronne du MENA affirme : « on n’a jamais dit non ». Mais, il est demandé aux enseignants d’attendre la fin de l’opération d’assainissement du fichier de la solde par le ministère de l’économie et des finances et le ministère en charge de la fonction publique afin de voir plus claire dans cette affaire. Mme Boly précise que le passage à 200f la copie représentera près de 900 millions de francs CFA. Somme que le MENA ne dispose pas actuellement. Il y aurait même un gap de 207 millions à couvrir dans le budget de ce ministère.

Elle a appelé les enseignants à plus de compréhension et de solidarité avant de conclure que « le CEP va se passer dans les meilleures conditions Inch Allah ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 juin 2012 à 05:24
    En réponse à : femme teint clair au gouvernement

    Le mari de la ministre n a pas peur hein
    Laisser une femme teint clair comme ca et accepter d etre affecte en Tanzanie ou Ouganda. Mon type, tu n as pas appris que les gos du gouvernement il y a des gens qui convoitent ca ? surtout les teint clair ?

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2012 à 16:27, par OUEDRAOGO Nongasida
      En réponse à : femme teint clair au gouvernement

      Cher forumiste soyez plus poli et departissez vous de certain langage .Cette rubrique est créee pour accueillir des critiques et des suggestions sur une préoccupation nationale.Ne s’occupez pas de la vie privée des autres.le teint de Madame le Ministre ou l’affectation de son mari vers m’importe quel horizon ne repondent pas à la question posée des enseignants.
      Du serieux les gars

      Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 10:03, par Samuel
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Je viens de lire l’article sur la manifestation des enseignants mais grande est ma deception sur la position du Ministre et je doute fort qu’elle perde la confiance des hommes du terrain et termine comme tous ceux qui l’on precede : je m’explique.
    Le MENA est rempli de vieux cadres dont la pluspart est passe par les ecole. Une fois devenus conseiller ou inspecteur, ils se gardent de dire la realite au premier responsable, protegeant leur poste. Mme la Ministre, vous vous etes entoures de gens qui n’osent pas vous dire la realite du terrain. Ils vous disent que tout va bien alors qu’ils ont la pleine connaissance des realites. Les enseignants vous demandent de passer de 100f a 200f et de 2000f a 3500f (est-ce impossible maintenant ?) et vous trouvez qu’il faut attendre la fin d’un . . . Vous ne voulez pas ressoudre la question et aider ces burkinabe qui chaque jour travaillent pour que vous puissez parler de progres dans l’education au Burkina. Des que vous avez reconnu la justesse de la revendication il etait urgent pour vous de reparer cela et vos enseignants auront foie en vous, vous avez reagi comme tous ceux que vous avez remplace et qui faisant ont echoue. Comparaison n’est pas raison mais le Burkina a su trouver de l’argent pour heberger et nourrir des maliens sans attendre. . .
    Je souhaite que vous sortez sans vos conseillers et autres et que vous ayez des echanges directes avez les vrais enseignants de l’interieur, vois comprendrez combien ingrats sont tous ces dirigeants qui oublient que sans l’enseignant ils n’auraient pas pu aujourd’hui formuler une seule lettre.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 10:14, par TAMBOURA Amadou
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Bonjour,
    Juste féliciter Madame le Ministre (et son équipe : DEC) pour la brillante initiative prise en accordant une place de choix à certaines disciplines négligées pour des raisons diverses dans nos classes.Avec des critères précis pour leurs évaluations au CEP, je pense que les enseignants pourront désormais être situés sur la manière de les annoter dans leurs classes. Félicitation et bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:13, par Wendkouni
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Le problème au Burkina c’est que la communication se met en place lorsque la situation devient critique. Et tout d’un coup on nous sort des solutions sous la pression.

    Il ne s’agit pas dans ce pays ou tout est cher d’augmenter uniquement les rémunérations de ceux qui sont au bas de l’échelle, mais de faire en sorte que l’écart se réduise entre entre les deux classes. Ainsi il y’aura moins de frustrations.

    Je pense que chaque ministère devra faire un point dans ses rangs car on n’est pas à l’abri d’autres revendications. C’est maintenant que le bas peuple demandera une révision de toutes les injustices subi pendant des années.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:27, par sam
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    BONJOUR

    Je demande aux enseignants plus de "fair play" car dans cette histoire ils devraient s’en à leurs syndicats et leurs DREBA qui ne les faitent pas compte rendu de ce qui se negocie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:54, par tièkadiyé
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    On s’en fout de ton Allah. Est-ce lui qui va administrer les épreuves et corriger les copies de nos enfants ? On t’a mise là-bas pour trouver des solutions aux préoccupations des humains et non pour nous prouver ta foi et ta fidélité à un dieu.

    Les enseignants disent que ton papier est injuste et c’est vrai. Quel correctif tu leur apporte ? On ne veut pas d’une prise en otage de nos enfants pour une quelconque irresponsabilité. Autrement le prochain sit-in ne sera plus celui des enseignants seulement, mais des enseignants et parents d’élèves et ça va barder. Croyez-moi, nous ne sommes pas tous des enfants de choeur.

    Et puis, pour une augmentation de 10% du nombre de candidats, il y a un accroissement de 18% pour le budget ? Il faut nous expliquer cela en termes plus économiques. l’inflation seule ne saurait expliquer cela, vue que la hausse des perdiems et autres ne vaut pas 18%.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:48
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Pourquoi continuerons toujours a nous chatouiller pour rire ?Car dire sans sourciller que le CEP constitue de nos jours le premier diplôme,c’est se moquer du monde.Que vaut maintenant un CEP dans les concours de la fonction publique ?ZERO
    Pendant ce temps :
    - on continue à dilapider des milliards alors ce argent jeté par la fenetre pouvait servir à construire ces écoles sous paillote,à construire des logements pour les enseignants etc
    - on perd un temps fou pour l’organisation de ce machin alors que ce temps pouvait être consacré pour mieux encadrer nos enfants.
    La solution mais on y arrivera tot ou tard,c’est de supprimer purement et simplement ce CEP et faire passer les élèves en 6ème par rapport aux notes de CM2,c’est aussi simple que ça.
    Donc soyons visionnaires au lieu de continuer à naviguer à vue puisque pendant ce temps,quel spectacle donné par ces adultes enseignants qui se battent pour manger dans ce CEP inutile et budgétivore.A dire qu’ils ne savent pas où vont leurs intérêts sinon pourquoi ce ne sont pas eux qui disent en premier à nos gouvernants que ce CEP est maintenant désuète et que toutes ces fortunes englouties pouvaient servir autrement dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de travail ?Mais non,ils préfèrent manger maintenant et tout de suite sur ce cadavre CEP car je le redis,il disparaîtra le jour où un gouvernement avec à sa tête un PM intelligent et visionnaire sera aux manettes

    Répondre à ce message

    • Le 8 juin 2012 à 21:19, par MILOGO Missa
      En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

      Mon cher je suis d’accord avec toi. Le CEP a fini de jouer son rôle. Mais qui officiellement va oser de le demander. Vous verrez une levée de boucliers, de bois vers sur la personne. Vous entendrez tous les specialistes, les politico-syndicalistes.
      Un autre point. Je demande aux instituteurs de revandiquer. Cela est normale. Mais ce qui n’est pas normale c’est les comparaisons malsaines du genre au sécondaire. A mon sens c’est manqué d’argument. Or Dieu seul sait s’il y en a. Avez vous déja entendu parlé de la double correction même à l’Université. Et pourtant on en parle avec le CEP. Pour être objectif. Posons nous la question : entre une feuille de philo au bac et une autre de problème, qu’est-ce qui mérite deux regard croisés ? Je vous donne la réponse des docimologues : il peut avoir au moins dix notes différentes selon les correcteurs en philo. Bonne change car par ricochet, je serai bénéficiaire. si non entre nous, pour être juste, puisque vous le proclamez, refusez de corriger une copie à 300 FCfa. Mais exiger du gouvernement même par la grève de la fain qu’il reverse ça aux malades ou aux paysans. La vous mener une luttes juste et je vous soutiendrez.
      Un avertissement. Le communiste est mort même en URSS à cause du mensonge : IL n’ya pas de justice et d’égalité sociale. C’est un leurre:la chine communiste l’a compris:elle est première puissance : vous l’entendez parler de droit de l’homme:un autre leurre : Retener cet avertissement de Hitler : l’inégalité est une loi de la nature.

      Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 13:12, par Bouglass
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Merci à Moussa Diallo pour cet article.
    Madame le Ministre est optimiste quant au bon déroulement du CEP. Nous partageons ce sentiment. Tout se passera bien car les enseignants ne sont pas malveillants et sauront placer l’intérêt national au-dessus de leurs révendications quoique légitimes.
    Seul le patriotisme sauvera l’examen, sinon rien d’apaisant n’est fourni comme réponse aux préoccupations. Répondre que l’Etat a beaucoup fait dans l’épurement des avancements et reclassements n’est pas approprié car ce sont des dettes qui sont payées et non des avantages accordés (ce qu’on fait souvent comme amalgame).
    Il est mieux que nos politiques, une fois cette tempête passée, s’attèlent à trouver des solutions aux problèmes posés cette année.Il serait injustifiable que les mêmes couacs viennent entraver les examens prachains.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 13:47, par l homme integre fache
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Madame le ministre, laissez moi vous donner un conseil gratuit :
    Rentrez dans l histoire en tenant ce discours la aux enseignants :
    Apres cette session, le CEP sera purement et simplement supprime car il ne sert a rien et n a aucune equivalence.
    LA somme de pres de 2 milliards qui est allouee a l organisation servira a construire au moins 50 nouvelles classes chaque annee, et a refaire au moins 50 classes.
    Les logements des enseignants sera aussi refait avec cet argent car j en ai marre d entendre qu un instituteur a ete pique par un serpent dans la brousse.
    Pour ne pas que les enseignants soient consideres comme des moins que rien, je demanderai que cette somme servent aussi a ameliorer leur revenu".
    Voila c est un conseil gratuit, supprimez le CEP

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2013 à 23:28, par Souleymane Yaro
    En réponse à : Koumba Boly/Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation : « Le CEP va se passer dans les meilleures conditions »

    Je vous souhaite du courage car votre ministère se repose sur des résidus poreux dont la puanteur agacé plus d’un...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés