COMMUNE DE NASSERE : Des ressortissants protestent contre une répartition partisane des vivres

mercredi 6 juin 2012 à 00h56min

Ceci est une correspondance adressée à Mme le haut-commissaire de la province du Bam. Les auteurs y dénoncent une répartition partisane des vivres et le blocage des dossiers d’érection certains quartiers des villages administratifs par Mme le maire de la commune rurale de Nasséré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Madame,

Nous avons l’honneur de soumettre notre lettre de protestation qui comprend deux points :

1. Protestation contre la répartition partisane des vivres à prix social au niveau communal, octroyés par le gouvernement burkinabè par Mme le maire de la commune rurale de Nassaré.

2. Protestation contre le blocage délibéré des dossiers d’érection de quartiers (Lougounogo Nondin et Zandgourga) de Biliga en villages administratifs par Mme le maire de la commune rurale de Nasséré.

Madame le haut- commissaire,

En effet, depuis longtemps, Mme le maire utilisait son pouvoir de maire pour piétiner la procédure normale de répartition des vivres octroyés par le gouvernement du Burkina Faso. Cette fois-ci, avec la dernière dotation, grâce à la vigilance d’honnêtes citoyens, son plan a été découvert.

Effectivement, sur la base des informations obtenues, la commune de Nasséré a reçu neuf cents (900) sacs de vivres composés de six cents (600) sacs de sorgho et de trois cents (300) sacs de riz. Le plan de Mme le maire consistait à donner trente (30) sacs de 50 kg par village, soit cinq cent dix (510) sacs. Ce qui est fondamentalement injuste car les villages n’ont pas le même nombre d’habitants. Par exemple, Biliga Mossi qui compte deux mille neuf cent cinquante quatre (2 954) habitants à reçu trente (30) sacs de 50 kg de sorgho au même titre que Tamiga Foulbé qui compte cent quatre vingt onze (191) habitants.

C’est cette répartition injuste que nous dénonçons et combattons avec vigueur. Par conséquent, nous- exigeons : Que les vingt (20) sacs de vivres donnés en complément par Madame le maire le 9 mai 2012 suite à la protestation de la population de Biliga, soient remis auxdits bénéficiaires sans délais. Que la présente commission de répartition de vivres soit dissoute et remplacée par une autre démocratiquement mise en place. Que les quatre-vingt-dix (90) sacs soit justifiés car les dix sept (17) villages ont reçu cinq cent dix (510) sacs sur six cents (600) sacs octroyés par l’Etat burkinabè.

Madame le haut- commissaire,

Quant aux dossiers d’érection des quartiers (Lougoumnogo, Nondin, Zandgourga) de Biliga en villages administratifs émanant de la population desdits quartiers, ils datent du mois de mars 2012, sans tenir compte des premières demandes déposées en 2007. Malheureusement, ces demandes d’érection, au lieu d’être encouragées, ont été bloquées par Mme le maire de la commune rurale de Nasséré pour des raisons personnelles. Pour preuve, elle a rencontré les ressortissants de Biliga résidant à Ouagadougou courant avril-mai 2012 pour demander leur avis sur les dossiers d’érection des quartiers Lougoumnogo, Nondin, Zandgourga en villages administratifs. Cela constitue un blocage à nos yeux, de la part de Mme le maire. Voilà pourquoi nous dénonçons également cette pratique qui est contraire à l’esprit administratif.

Madame le haut- commissaire,

Pour terminer ce dernier point, nous exigeons que ces dossiers d’érection des quartiers soient traités rapidement et transmis à qui de droit dans les brefs délais. ’

Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer, Mme le haut-commissaire de la province du Bam, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

Ont signé :

SAWADOGO Jean-Bosco, conseiller municipal de Biliga-Mossi

SAWADOGO S. Célestin, président du Conseil villageois de Biliga- Mossi

OUEDRAOGO B. Bernard, personne-ressource

OUEDRAOGO Kouka, Toog Naaba

OUEDRAOGO Sonsobogo, représentant du chef de Village Mossi

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 juin 2012 à 11:31, par yoyole
    En réponse à : COMMUNE DE NASSERE : Des ressortissants protestent contre une répartition partisane des vivres

    les bénéficiaire ont raison par ce que les vivres sont destinés à tous les Burkinabés et non les militants d’un partis polique, qu’il soit majoritaire ou de l’opposition. je profite demander à nos Haut commissaires de être vigilant car il y ces cas de figure partout avec les maires.
    A tema bokin dans le PASSORE ; le premier arrivage des vivres le magasier à vendu les vovres à minuit avec les personnes qu il prevenue et la plus part de ces bénéficiaires ont pus acheter chacun au minimum 04 sacs de maîs. la vente était prevu dans la matinée mais voila qu’on anticipe ouvrir à minuit.la grande majorité qui sont arrivés dans la matiné sont venus trouver que le magazin était vide.
    le deuxième le même magazinier "protestant" a fermé le magazin soit disant qu’il prière de vendredi mais quand les fidèles musulmans étaient partis il a reouvert le magazin pour revendre en l’absence des autres..

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2012 à 15:13, par Good lock
    En réponse à : COMMUNE DE NASSERE : Des ressortissants protestent contre une répartition partisane des vivres

    Huun !!!! tout ça c’est pour le fauteuil sinon y’a rien de sérieux mes frères. concentrer vous car les élections ne sont plus loin. Non et non pour la distribution des vivres, faut pas en vouloir au maire. Vous pouvez dire non à la commission et voter vos hommes dignes pour cette distribution mais si vous faites la politique de la chaise vide vous subirez toujours dans la vie. Participez et ayez votre mot à dire.sinon à tout moment Madame le maire ;avant c’était monsieur le maire. Doucement et rester sages.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2012 à 21:58, par Nimbia
    En réponse à : COMMUNE DE NASSERE : Des ressortissants protestent contre une répartition partisane des vivres

    Ben oui ; dites à ces braves élus du conseil municipal que les villageois les ont élus pour siéger et non passer le temps à raconter des ragots. C’est justement parce qu’ils refusent de siéger que le maire s’est vu obligé de requérir l’avis des ressortissants du village pour l’érection des quatre(04) quartiers en villages administratifs. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire.

    Nimbia

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés