BEPC 2012 : Moussa Ouattara encourage les candidats

mercredi 6 juin 2012 à 00h56min

Les examens de l’Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS) ont débuté ce mardi 5 juin 2012 sur toute l’étendue du territoire burkinabè. Il s’agit du BEPC, BEP et du CAP où 157 462 candidats sont sur la ligne de départ. Le brevet d’étude du premier cycle à lui seul compte 143 657 candidats. Avant le démarrage effectif des épreuves écrites, le Pr Moussa Ouattara, ministre des enseignements secondaire et supérieur est allé s’enquérir du déroulement et prodigué des conseils à ses filleuls et autres examinateurs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Au lycée professionnel régional du centre, le patron du département de l’enseignement secondaire y était dès 6h30. Pendant que les appels se poursuivaient dans certaines salles d’examen, le ministre est entré tour à tour dans six salles pour encourager les candidats. Il les a exhortés à compter sur le travail abattu au cours des neuf derniers mois plutôt que sur de « bons voisins ».

« Ayez confiance en vous, travaillez comme si vous étiez en classe et ça va marcher », a-t-il répété salle après salle. Le patron du Ministère des Enseignements secondaire et supérieur (MESS) a également demandé aux candidats de ne pas céder à la tentation de la fraude. Pour éviter justement les cas de fraude, Moussa Ouattara, dans toutes les salles d’examen où il est passé a demandé aux élèves de déposer leurs sacs loin d’eux, mais aussi et surtout les téléphones qu’il ne faut en aucun cas avoir sur soi au moment de la composition. Ceci permettra de lever l’essentiel des présomptions de fraude et du coup facilitera la tâche aux surveillants. Tous les candidats de ce centre sont à la conquête de diplôme technique (BEP).

Après le lycée professionnel où il a ouvert la première enveloppe contenant le sujet de droit du travail, le premier responsable du département des enseignements secondaire et supérieur s’est rendu au lycée Philippe Zinda Kaboré, certainement le grand centre car il abrite 7 jurys (1 à 6 et 100). Après la ronde pour prodiguer conseils et encouragements aux candidats, il a ouvert l’enveloppe contenant le premier sujet à savoir la dictée dont le titre est : « la solidarité à l’école ». Elle est tirée de l’œuvre « Le vent emportait nos rires et les oiseaux nous répondaient en écho » de François Compaoré. L’auteur de la dictée est l’actuel directeur régional du centre des enseignements secondaire et supérieur, par ailleurs directeur de publication du bimensuel « Le Progrès ».

Cette visite consistait aussi pour Moussa Ouattara et ses collaborateurs de s’assurer que les systèmes d’organisation sont en ordre et encourager l’ensemble des acteurs impliqués dans l’organisation du BEPC et des examens techniques. Les succès sont aussi le couronnement des enseignants pour les efforts fournis tout au long de l’année.

« Depuis lundi à 13h, les listes des candidats sont affichées devant chaque salle et les tables numérotées. Donc, les élèves ont eu le temps de vérifier leur salle de composition dans l’après-midi. La sécurité est là depuis 15h, les cantines contenant les sujets sont arrivées après la sécurité et mis en lieu sûr. Dès 6h, tous les surveillants étaient là, on a démarré à 7h30 comme prévus par les textes. Il n’y a pas d’incident pour l’instant », soutient Boureima Traoré, le chef du centre de Philippe Zinda Kaboré qui coiffe sept jurys avec 2390 candidats.

Très crispés, angoissés, mais plein d’espoir, les candidats attendaient tous de commencer les épreuves écrites. Les premiers résultats sont attendus pour le 13 juin. La session prend fin le 18 juin.
La plus jeune candidate de la région du centre au BEPC n’a que 13 ans et le plus âgé a 60 ans et ne désespère pas de décrocher son diplôme. Comme quoi, on n’a jamais fini d’apprendre. Compte tenu de la situation au Mali, au moins 6 candidats réfugiés maliens prennent part au BEPC 2012 dans la région du centre.

Accompagné de ses plus proches collaborateurs, le ministre Ouattara a pris la route de Kaya. Objectif : prendre le pool du déroulement des épreuves dans la région du Centre-Nord.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés