AU COIN DU PALAIS : De lourdes peines pour des cambrioleurs de mosquées

mercredi 16 mai 2012 à 01h44min

Les trois jeunes hommes spécialisés dans le cambriolage des mosquées ont comparu devant la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Bobo-Dioulasso pour répondre de leurs actes. Il s’agit de AM, 20 ans, AS, 20 ans et de SS 18 ans. Selon les explications, les trois prévenus ont rendu visite à l’oncle de SS qui travaillait dans une mosquée. Profitant de son absence, ils se sont introduits dans le lieu de culte pour s’emparer des torches, des amplificateurs et de l’argent. Ayant pris goût, ils ont étendu leurs actions à deux autres mosquées de la ville où ils ont emporté les mêmes objets. En plus des mosquées, les trois enfants ont aussi cambriolé des kiosques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils ont également reconnu avoir bu de l’alcool et déféqué dans les mosquées comme mentionné dans les enquêtes de la police, même s’ils ont précisé que c’est dans la cour qu’ils ont posé cet acte et non à l’intérieur des mosquées.
Le Tribunal, après les avoir entendus, a condamné AM à 36 mois de prison ferme. Ce dernier est un récidiviste car il a séjourné à plusieurs reprises à la Maison d’arrêt de Bobo. SS a écopé de 12 mois fermes. Quant à AS, il s’en est sorti avec 12 mois avec sursis.


Ivre, un Saoudien menace de mort le gérant d’un supermarché

MAA, un Saoudien âgé de 40 ans a menacé, le 4 mai 2012 avec un fusil, un gérant de supermarché à Bobo-Dioulasso. Il a été fort heureusement maîtrisé à temps et remis à la police qui l’a conduit à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso. MAA a été jugé le 11 mai 2012 par la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Bobo-Dioulasso.

A la barre, il a reconnu avoir effectivement menacé le gérant du supermarché, mais dit avoir agi sous l’effet de l’alcool. Il a soutenu avoir consommé de l’alcool à Banfora dans la Comoé où il était allé faire la chasse. Trois fusils et un sac de munitions ont d’ailleurs été découverts dans son véhicule. Le prévenu a souligné qu’il ne réside pas à Bobo-Dioulasso, mais vient chaque semestre pour superviser la construction des mosquées et des forages. Pendant l’audience, il a fortement regretté son acte qui, selon lui, est contraire aux prescriptions religieuses. Il a sur place présenté ses excuses à la victime.
Le Tribunal a salué son humilité et l’a condamné à 6 mois de prison et à 300 000 F CFA d’amende, le tout assorti de sursis. Le Tribunal a en outre confisqué ses armes et les minutions.


Il volait les motos dans les parkings

JT a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir volé une moto dans un parking. La sanction a été lourde parce que JT, pendant son audition, a voulu faire croire aux juges que c’est le parkeur AC qui a volé la moto et que lui, n’a été que son complice. Il se trouve en effet que, le parking où JT a pris la moto était gardé par AC et un autre jeune. Selon JT, c’est AC qui l’aurait rejoint dans un kiosque pour lui remettre le ticket d’une moto se trouvant dans le parking. Il lui aurait demandé d’aller la chercher et de l’attendre à un lieu précis. JT se serait présenté et la moto lui a été remise parce que le ticket qu’il a présenté correspondait à celle se trouvant sur la moto en question. Le propriétaire venu récupérer son engin ne verra pas sa monture. Celui-ci n’avait pas pris de ticket quand il confiait son engin au parking. Les recherches permettront de mettre la main sur JT qui, à la police, va accuser AC comme étant l’instigateur du vol. A la barre, AC a nié avoir donné un ticket à JT qu’il ne connaît même pas. Les faits lui ont donné raison quand JT acculé par les juges, a fini par dire qu’il connaît AC mais, pas son nom. Les propos de AC ont convaincu les juges qui l’ont relaxé. JT a été reconnu auteur du vol de la moto et a écopé de 18 mois de prison ferme.

Rassemblés par Adaman DRABO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 mai 2012 à 10:59, par Homa
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : De lourdes peines pour des cambrioleurs de mosquées

    Eh oui ! Et on veut que l’on fasse confiance à la justice ! Vol d’une moto = sanction 18 mois de prison ferme ! Tentative d’assissanat avec un fusil = 6 mois de prison + 300 000 FCFA avec sursis ! Tout simplement parce que l’auteur du 2è cas est Saoudien !!! Lequel des 2 actes est le plus grave ? Ah ! Quelle justice !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2012 à 11:00, par Homa
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : De lourdes peines pour des cambrioleurs de mosquées

    Eh oui ! Et on veut que l’on fasse confiance à la justice ! Vol d’une moto = sanction 18 mois de prison ferme ! Tentative d’assissanat avec un fusil = 6 mois de prison + 300 000 FCFA avec sursis ! Tout simplement parce que l’auteur du 2è cas est Saoudien !!! Lequel des 2 actes est le plus grave ? Ah ! Quelle justice !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés