UNIVERSITE DE OUAHIGOUYA : La grogne des étudiants en médecine

vendredi 11 mai 2012 à 01h21min

L’université polytechnique de Ouahigouya est à sa 2e année d’existence. Même si ce temple du savoir ne dispose pas d’abord de locaux propres à lui, il forme déjà des étudiants dans plusieurs filières. Ceux de la médecine sont mécontents du fait de la non-assiduité des professeurs aux cours. Fatigués d’être à la maison, ils ont décidé d’interpeller leur administration.
« Le grand problème qu’on vit actuellement, c’est l’arrêt des cours à l’université à notre niveau. Cela fait pratiquement un mois et demi que nous n’avons pas eu cours. En tant qu’étudiante en médecine, cela m’inquiète beaucoup pour notre cursus universitaire ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est en ces termes que L. Noura Guiro, étudiante en 2e année de médecine, a déploré la situation qu’elle et ses camarades vivent à l’université de Ouahigouya.

A l’en croire, les étudiants ont cherché à comprendre pourquoi les cours ont été arrêtés et leur chargé de mission, Abdoulaye Ouédraogo, leur a fait comprendre que certains professeurs sont occupés à Ouagadougou, d’autres sont en mission hors du pays. Mais ces raisons n’ont pas convaincu les étudiants qui ont approché certains de leurs professeurs qui ont dit qu’ils font face à des arriérés de payement depuis l’année dernière. Noura et ses camarades dont Abel Zangré, délégué de la 1re année/médecine et Abel Aziz Zan, de la 1re année de la même faculté, ont aussi souligné qu’ils n’ont pas de bâtiments. « 

Nous occupons les mêmes locaux que les élèves du Lycée professionnel où la cohabitation n’est pas facile », a indiqué l’un d’eux. Selon le chargé de mission de l’université, Abdoulaye Ouédraogo, le problème se limite à la deuxième année de médecine, sinon toutes les autres sections fonctionnent normalement. Il dit avoir demandé aux étudiants de prendre patience car leurs professeurs sont occupés actuellement pour d’autres tâches.

En effet, ceux-ci contribuent à la prise en charge des malades et reviendront bientôt, à en croire M. Ouédraogo. « Je leur ai même dit que nous avons des missionnaires qui doivent venir en juillet. Donc, il n’y a aucun blocage. Tous les enseignants ont promis qu’ils reviendront », a-t-il ajouté. M. Ouédraogo a indiqué que l’indisponibilité des professeurs n’est pas liée à une question de motivation comme les étudiants le pensent. « Il n’y a jamais eu un problème d’arriérés de payement.

Je peux comprendre que les professeurs avaient aimé être mieux traités que cela. Mais dire que c’est la motivation qui est la cause de leur indisponibilité, je dirai non » a-t-il ajouté. Pour ce qui concerne le problème de locaux, le professeur Abdoulaye Ouédraogo a confié que le site de l’université a été délimité et il appartient à l’Etat de commencer la construction. Au finish, le chargé de mission pense que cette grogne des étudiants est fondée, mais doit être tempérée.

Hamed NABALMA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 mai 2012 à 11:34, par le Tche
    En réponse à : UNIVERSITE DE OUAHIGOUYA : La grogne des étudiants en médecine

    Rien d’étonnant pour ce qui se passe à l’université de Ouahigouya. Sans être un péssimiste ou un cynique, je crois que les problèmes que vit l’université de ouahigouya ne sont qu’à leur début. Les universités ne se créent pas d’un coup de bâton magique, comment parler d’université alors que les conditions les plus irréductibles ne sont pas réunies ? Pourquoi se permettre de créer des universités un peu partout alors que l’université mère qui est celle de Ouaga est sous perfusion ? Le régime en place va disparaitre suite à ses propres contracdictions. Vivement que cela s’active !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2012 à 13:21
    En réponse à : UNIVERSITE DE OUAHIGOUYA : La grogne des étudiants en médecine

    universite de medecine ????? comment peut t’on crée une université de medecine sans un CHU ?
    courage les jeunes freres ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés