Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Disparition de Thomas Kombemba : Le vent a terrassé un autre baobab

Accueil > Actualités > Culture • • mardi 8 mai 2012 à 01h25min

Il s’appelait Thomas Tiendrébéogo et était un des doyens de la musique burkinabè qui a bercé les mélomanes près d’un demi-siècle avec les orchestres Echo Volta et « Les Suprêmes Kombemba ». Virtuose du saxophone, l’auteur de la célèbre chanson « Pougoudba » s’est éteint le 3 mai 2012. Il a été inhumé le surlendemain à son domicile au secteur 30, non du marché « katr yaar » à Ouagadougou. Moins de 3 mois après le décès du Gandaogo national, Georges Ouédraogo, c’était donc au tour de Thomas Kombemba de casser son micro et son instrument à vent.

Né le 16 octobre 1936 dans le village de Yitouni après Tampouy (aujourd’hui englouti dans l’arrondissement de Sig-Noghin), Thomas Tiendrébéogo a fait son apprentissage en Côte d’Ivoire. Il a fait ses premières armes dans l’orchestre où son patron jouait comme bassiste. C’est en 1960 qu’il rentrera dans son pays pour former en 1963 l’Echo Volta. Ce groupe était composé de Thomas, de Boukari Ninkiema (guitare solo), de Soungalo Ouattara (basse), de Michel Ninkièma (basse), de Dagobert K. Ouédraogo (tumba), de Baba Ouattara (guitare accompagnement), de Joseph Ouédraogo (chant) et de Pierre Lalsaga (chant). Cet orchestre, spécialisé dans le bricolage et la fabrication d’instruments pour faire face aux difficultés d’acquisition de matériel de musique, s’est illustré avec des rythmes du terroir à travers des chansons comme « An ka mouso ko », « Balllé », etc.

En 1975, il fonde sa formation, « Les Suprêmes Kombemba », dans laquelle il est chanteur et saxophoniste. Dans ce groupe, on retrouve d’auteurs chanteurs tels qu’Abdoulaye Cissé et Jérémie Dim. Thomas, auprès de qui plusieurs générations de musiciens se sont succédé, est resté quasi présent sur la scène musicale jusqu’en 2006, où des ennuis de santé l’ont beaucoup perturbé. En dépit de cela, il a fait quelques apparitions, notamment lors de la célébration de ses 47 ans de carrière musicale par l’émission spéciale de variétés et de souvenirs "Kaléidoscope" de la Télévision nationale du Burkina (RTB), animée par Kisito Bationo. Au cours de cet événement, qui s’est déroulé le 24 février 2011, l’homme paraissait fatigué. Néanmoins, il a tenu à interpréter quelques-unes de ses chansons fétiches, dont « Pougoudba », qui a fait bouger énormément les spectateurs.

Le dimanche 5 mai dernier, une immense foule a accompagné le défunt de la morgue de l’hôpital Yalgado à son domicile au secteur 30, où il a été inhumé. Prières, témoignages et danses avec le cercueil du disparu ont été les temps forts des obsèques. Des fusiliers étaient aussi au rendez-vous pour honorer le « héros », comme l’a qualifié le représentant des artistes-musiciens, Salembéré Joseph dit Salambo.

Cyr Payim Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée internationale des musées 2022 : « Les musées sont des lieux de ce que nous sommes », déclare Valentin Kambiré, directeur général du livre et de la lecture publique
Culture : Des associations culturelles à l’école de la gestion d’entreprise
Mode au Burkina : Levée de rideaux sur la troisième édition de Ouaga Fashion week
Festival « Zembala-son » : La 2e édition se tient sous le sceau de l’entrepreneuriat culturel
Reggae au Burkina : « La contribution de cette musique à la lutte contre le terrorisme est palpable et vraie », dixit Madess
Musique : Les rideaux tombent sur le festival jazz à Ouaga
Festival du patrimoine culturel à Imkouka (FESPACI) : La 2e édition se tiendra du 27 au 29 mai 2022
Humour : Boukary « le phoulosophe » en spectacle ce samedi 7 mai 2022 à Canal Olympia
Musique : Otoufo et Adama Victorine enflamment le public de jazz à Ouaga
Santé : La musicothérapie pour soigner la drépanocytose
3e édition du Festival de films pour enfants : 14 films et trois ateliers au programme
Musique : L’abbé Arnaud Wangrawa dédicace son premier album
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés