Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Me BENEWENDE SANKARA, PRESIDENT DE L’UNIR/PS : « Blaise Compaoré est devenu un habile trafiquant d’otages »

Accueil > Actualités > Opinions • • mercredi 2 mai 2012 à 02h07min

Le lundi 30 avril 2012, le président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), Me Bénéwendé Stanislas Sankara, a animé une conférence de presse sur l’actualité nationale. Il s’en est pris à la hausse des prix du carburant, aux médiations et libérations d’otages menées par le président du Faso, Blaise Compaoré, a remis en cause le bien fondé d’une pension de retraite pour les députés et trouve toujours pertinent le mot d’ordre du 30 avril 2011 : « Blaise dégage ! »

30 avril 2011, 30 avril 2012. Cela fait un an que l’UNIR/PS et 33 autres partis de l’opposition s’étaient réunis à la Place de la nation à Ouagadougou pour dire « Blaise dégage ! » A en croire Me Bénéwendé Sankara, lors de la conférence de presse qu’il a donnée ce 30 avril, ce mot d’ordre reste toujours pertinent. Il déclare en effet : « Un an après, l’UNIR/PS, notre parti, voudrait assumer dans la rétrospection et avec responsabilité le propos Blaise dégage (…) ». Il précise tout de même qu’il ne s’agit pas pour l’UNIR/PS et ses militants de faire un putsch, mais plutôt d’œuvrer pour « un changement républicain » dans la légalité. Ce mot d’ordre est-il toujours valable pour les autres partis politiques ? Me Sankara dit ne rien en savoir. Ce qu’il convient de retenir, c’est que pour lui, il y a toujours vacance du pouvoir comme il le clamait l’an dernier.

Il en veut pour preuve l’augmentation des prix du carburant, le train de vie « rutilant » de l’Etat dans des dépenses « de prestige », ces faits qui défient l’autorité de l’Etat, comme l’insécurité, le grand banditisme et les divers conflits sanglants de la chefferie coutumière. Autant d’éléments qui amènent Me Sankara à ne pas être d’accord avec le Premier ministre lorsque ce dernier constate que la crise est loin derrière nous. Et Me Sankara estime que face à ces problèmes, le gouvernement joue à la « politique de l’autruche » en préférant des actions « spectaculaires et d’éclat ». Il parle là des médiations et des libérations d’otages menées par le président du Faso.

« Accointances » avec AQMI

Le président du parti de l’œuf pense que ces actions démontrent des « accointances du régime avec les réseaux d’AQMI ». Il dira plus : « Il n’est un secret pour personne que Monsieur Blaise Compaoré, sous le manteau de médiateur, est devenu un habile trafiquant d’otages qui pousse l’outrecuidance à vouloir imposer des régimes dans la sous-région avec le soutien de puissances étrangères dont il est un véritable suppôt ». Pourquoi fait-il cette analyse ? Réponse de juriste : « Pas d’intérêt, pas d’action ! » Mais l’avocat homme politique ne s’est pas limité à cela. Sur la question du projet de loi de retraite des députés, il a lancé « l’UNIR/PS est contre » avant que le journaliste n’ait fini de poser sa question.

Il se justifiera plus tard : « Ce n’est pas un contrat de travail » que signe le député avec l’Assemblée nationale lorsqu’il est élu. Quant à l’augmentation du nombre de députés, pour laquelle le PAREN n’est pas d’accord, Me Sankara a rappelé que le PAREN avait uni sa voix aux autres membres du Cadre de concertations des partis de l’opposition (CPO) de l’époque pour demander cette augmentation. Mais Me Sankara estime que le débat n’est pas au niveau de cette augmentation, mais plutôt de la « rentabilité » du député. « Est-ce que l’Assemblée nationale rapporte aux Burkinabè ? » L’opposition unie, comme au Sénégal, pour les élections couplées ? Me Sankara précise qu’au Sénégal, c’était une présidentielle. Pour le reste, « à l’UNIR/PS, nous ne faisons plus de l’unité une obsession », a-t-il déclaré. Pourquoi ? Voici l’aveu de Me Sankara : « Nous avons essayé (...), mais nous avons échoué », précisant que l’UNIR/PS a perdu des plumes dans ses tentatives d’union. Toutefois, il dit que le parti est prêt pour toute « alliance tactique ».

Pour le reste, l’UNIR/PS a une corde sensible pour François Hollande, candidat au second tour de la présidentielle française, son président estimant qu’il pourrait faire quelque chose pour le Burkina. Il reste cependant prudent et « vigilant », n’oubliant pas la nue vérité du Général De Gaulle : « La France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts ».

Abdou ZOURE

Le Pays

Messages

  • Je ne suis pas un Sankariste mais je dirai tout simplement que cet homme reste toujours un imcompris. Ce qu’il dit tres souvent semble pertinent mais beaucoup semblent ne pas le comprendre.Je le trouve assez honnete par rapport au grand nombre de nos politiciens.C’est juste un avis qui du reste est mon droit de penser comme le disait Norbert Zongo. En ce qui concerne les otages, le peuple se doit de comprendre et se dire que les choses ne sont aussi simples. La technique est tres simple pourtant : Ou on verse des gros sous aux bandits et on retient pour soi, ou on encourage les bandits a` exister et partant de cela se faire une image importante pour les pays dont les ressortissants sont otages. Il n’y a jamais de liberation sans incidences financieres. Ne l’oubliez jamais.

    • Quand on ne connait pas quelqu’un, on ne le connait pas. Il a ses casseroles lui-aussi. X9, Faso Fani…

    • Donne plus de details sur tes "casseroles". Si ce gars avait des casseroles, le pouvoir lui aurait fait la peau vite et bien. Les travailleurs de FasoFasoni viennent de lui donner un quyitus. Ne parle pas de xe que tu ne sais pas. C’est del a pure diffamation qui pourrait valoir un proces a lefaso.net qui leaisse passer de pareilles betises.

  • Bon article. Quand bouteille cassee repond, on recherche a savoir qui est ce. Me Benewende, ne met pas notre pays en cendre. Nous sommes tous conscient de ce qui se passe chez. J’ai donne des conseils, on a mal replique. Par fini ce sont mes conseils qui sont passes. Ce n’est pas par ce que tu t’appelles Sankara que tu crois que la famille burkinabe va te suivre. Dis nous reellement tes ambitions dans notre pays. Un pouvoir ne s’acquiert pas avec l’image dejas salie. Ce n’est plus le peuple mouton qui suivait a la va brouter. S’il vous plait soyons resonnable, et disons nous la verite. On dit toujours prefere ton ancien voleur qu’un nouveau que tu ne connais pas. Je suis loin de la politique, ;ais tout ce que je dis, les gens s’en souviendront. Vive notre pays et haut la paix.

    • Merci d’avoir retenu la sele lecon que ce peuple n’est pas mouton. D’aileurs il ne l’a jamais ete. S’ appeler Sankara n’a aucune espece d’ importanc e chez nous. Memem Blaise Compaore on lem brocarde et ya rien. Seulement ce garcon est honnete, malgre le maque de moyen. Il est le messager qui apportte le message effroyable. Ne lui couper pas la tete. Le message restera. Tetu.

  • ce monsieur ne se regarde certainement pas dans le miroir sinon il se serait raze la moustache depuis longtemps. vivement les election et qu’on ait un autre chef de file de l’opposition pour attenuer notre supplice de le voir dans les medias. et puis a partir de la fin du mandat des deputes il n’ya plus de chef car l’assemblee national n’existera plus

  • Me Sankara. votre sortie sur l’augmentation du nombre des deputé est râtée. Regardez vous même les reponses des forumistes et l’opinion publique qui voit en cela l’augmentation du nombre des priviligiés.Oui etant deputé vous êtes privilegiés.
    Entourez-vous s’il vous plait de specialistes et experts en information, en Relations publiques et en communication. Regardez en face, le Pressident a des conseillers qui furent tous minstres de la communication (Kahoun et Mahamoudou Ouedraogo) et autres conseiller á la preseidence etc...Sarkozy (ce n’est pas mon candidat) en a 10, Obama en a 8. Vous êtes un avocat mais pas surement le meilleur communcateur. La plupard de vos sorties sont chaotiques. On peut dirigez un parti politique, mais il faut bien s’entourez, même des gens qui nous contre-dise tout en respectatnt les lignes ideoloqiues du parti. conseiller d’ami

    • C’est qoi un communicateur selon vs ? celui qui sait jouer les équilibristes ? pourquoi voulez-vous que Me SANKARA adopte la même opinion que les forumistes ? il a le courage de ses opinions et il les exprime pardi ! il a bien dit que le problème n’est pas au niveau du nombre mais de la qualité des députés. Et c’est justement cette image de privilégiés qu’il faut combattre. Moi je trouve que Me SANKARA vient là de faire une belle sortie en mettant à nu, comme il toujours fait sans détour, les maux qui minent ce régime pourrie. Quant à vs Mr "le communicateur" il me semble que vs êtes en train de négocier un poste de conseiller à Me SANKARA mais vs vs y prenez mal. revoyez la tactique svp.

  • le peuple burkinabe devrait avoir plus de courage et de responsabilite et faire une analyse objective de la vie politique et economique du burkina ce 25 derniere annee et aider l.opposition qui est un contre pouvoir puissant pour plus de democratie au pays des hommes integre car nul n,est indispensable on a vus les memes choses ailleurs ce que l,usure du pouvoir fini par donner.

  • C’est un Sankara générique ou exotique , qu’il dégage et laisse les dignes travailler pour le pays. Si par hasard celui ci arrive au pouvoir, on risque se retrouver dans une situation comme chez les voisins.
    Comment le député qui ne cotise pas ni à la CNSS,ni la CARFO veut une retraite ? hormis cela , peut-on en cinq ans de mandat avoir une retraite ?
    Je rappelle que le député burkinabè perçois un salaire brut, il ne paie même pas l’IUTS.

  • Il faut comprendre et faire comprendre qu’aujourd’hui le départ de Blaise ainsi que de de son régime est une nécessité pour l’avenir radieux de notre peuple. Je pense que Blaise Compaoré lui-même le comprend. Il faut seulement l’aider à partir. Après plus d’un quart de siècle, la rouille est là.

  • Vraiment, ce maître Sankara ne comprend pas grande chose, le problème des burkinabè c’est pas le départ le Blaise, mais qu’est ce nous allons recolter après son départ, pour dire claire qu’est ce que vous proposer ? Mais rien, vous passer votre temps à demander le départ de Blaise, ce qui est claire Blaise fait la fierté du burkina dans ses mediations.Vous parlez de deal d’Otages,vous avez raison puisque vous aimez les deals, vous avez dealé l’argent des deflatés de Faso Fani, mais je prefère quelqu’un qui deal l’argent de ceux qui ne savent que faire avec l’argent pour nourir son peuple, que quelqu’un qui deal l’argent de ses compatriotes en detresses. Maître Sankara je préfère être dirigé par le fantôme de Blaise que par certains opposants comme vous.

  • Bjr. Me Bénéwendé, je pense que ce n’est pas tout qu’il faut dire surtout quand c’est dans les médias. Ce n’est pas bon pour le pays tout entier. Merci de prendre cela en compte car ce serait injuste que nous qui ne sommes pas dans la politique ayons à payer un jour pour vos erreurs à vous politiciens. Votre problème c’est avec le Chef de l’Etat, donc ne créez pas de problème aux peuple tout entier par vos propos.

  • Me SANKARA ! C’est simplement un abus que vous faite de la presse. Le peuple que vous avez trompé au début en vous mettant sous le manteau de feu vrai SANKARA, que son âme repose en paix, vous a découvert et vous a simplement vomis !!!
    Vous savez, c’est assez simple d’inviter la presse qui répond par politesse pour vous écouter dire ce qu’elle saist que vous ne ferez pas.
    Disparaissez de la scène politique et laissez les vrais s’exprimer.
    Entre autre, comment pouvez-vous parlez d’alternance sans en connaitre le sens de par votre pratique au sein de votre parti.
    Suivez mon regard chez votre voisin le PAREN, c’est ca le vrai exemple.
    Allez y en silence !!! Tout simplement.

  • Il faur reconnaitre en cet homme (Me Sankara), un burkinabé courageux et honnête (franchement). Qu’on l’estime ou pas, qu’on veuille le suivre ou non, il n’est pas donner de tenir les propos qu’il a tenu à n’importe quel quidam politicien. Il n’est pas couvert par une uminité quelconque mais il dit dans les journaux ce que tous disent dans leur chambre, bombant le torse devant femme, maîtresses et enfants. Les vrais opposants s’attaquent au Pouvoir et non à d’autres opposants. Maître, reste toi et soit fier. Bon courage

  • bien dit mon frère suis avec toi. IV régime dégage). il allume le feu il l’active et après il fait jouer au pompier

  • je crois qu’il faut éviter de trop s’acharner sur la personne de maître sankara qui n’est nullement responsable des déboires actuels des burkinabè. certes il doit rendre des compte à un moment donné en tant que responsable de parti politique et par ailleurs chef de file de l’opposition mais celui qui doit obligatoirement rendre compte c’est bien l’actuel locatire de kossyam. il faut aussi comprendre que Me est dans son rôle quand il dénonce certains actes du régime qui n’apporte rien au peuple Burkinabè si ce n’est qu’à une minorité d’individus. Bref , pensez à ce qui est arriver au Mali avec cette démocratie de consensus,. c’est pas du hasard si cet autre philosophe célèbre disait" dans une nation si tout le monde pense de la même façon c’est que personne ne réfléchit plus loin"

  • Pour quelqu’un qui veut être candidat au élection présidentiel ne devrait pas parler ainsi, même si ses pour faire des critiques que sa soit des critiques positif.
    Personnellement Me BENEWENDE est entrain de bafoue l’honneur du defunt THOMAS sankara.
    Me Benewende franchement vous pensez arriver à la cheville du président blaise compaore ? vous êtes tous des plaisantins vous les opposants.
    Vous ne pensez pas que Blaise fournie beaucoup d’effort pour le développement du burkina.
    On vous connaits vous parlez toujours négativement de la partie au pouvoir, mais au font on vous verras dans quelques année au pouvoirs car les ignorants vont vous voté, et les idéalogie qui vous inspires de Thomas sankara disparaitras en un clin d’oeil et vous allez vous enrichir sur le dos du peuple.

    • Voila le raisonnement du burkinabe peureux, vrai adepte du zyelkaye. Ou est le dictionnaire ou c’est ecrit la maniere de parler de quelqu’ un qui veurt etre president ? Pauvre type !! Tu as des c... toi ?

  • Toi tu es qui et puis chaque fois c’est tpoi qui moyen eteindre labagarre entre deux personnes ? Les mossi dans leur sagesse ont un mot puissant : Mounafica. C’est a dire que tu nages entre deux rivieres. C ;est ce qu’ on finira de dire de notre president negociateur avec des terroristes. Les blancs ne sont pas si betes que ca. Ils sont reconnaissants mais en meme tant ils se posent des questions. Les bonnes.Humblement, un conseil a mon President. Quittez dans ca.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord
Tribune de Moussa ZERBO sur le besoin de grue dans la commune de Bobo-Dioulasso
La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)
« Mesdames et Messieurs, en vos titres et grades, tout protocole respecté », une aberration protocolaire selon l’Ambassadeur Mélégué Traoré
Situation Nationale au Burkina Faso : La Chefferie coutumière s’adresse au peuple
Francophones d’Afrique : « Speak english as well… and honi soit qui mal y pense ! »
Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils
Gestion de la Transition au Burkina : Coris Bank International dément les allégations de Yacouba Isaac ZIDA
« Sauvons Air Burkina », le cri de cœur d’un citoyen
Lettre ouverte de Me Paul KERE, citoyen lambda à Blaise Compaoré, ex-Président du Burkina Faso
Retour des marches-meetings au Burkina Faso : Ce que redoute Harouna Dicko
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés