Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

vendredi 27 avril 2012 à 01h48min

Sandrine qui avait fait le tour des marabouts et des féticheurs de la région, a fini par tout confier au bon Dieu. Ainsi, si elle n’est pas à l’église, elle est devant la télévision pour y passer ses temps libres. Mimi, sa camarade d’enfance qui ne manquait pas de conseils à lui donner, était omniprésente à ses côtés. « Dieu ne laisse pas mourir les oiseaux du ciel », nous enseigne un dicton populaire. C’est ainsi que les deux femmes qui attendaient ce jour béni pour faire raison entendre à Jack, le mari de Sandrine, l’ont « récupéré » pour de bon. Très social et très humble, Jack avait surpris désagréablement plus d’une personne dans le quartier. Lui qui, autrefois, était chaque fois accompagné de sa femme lors de ses sorties.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Une villa louée dans le même quartier et équipée, a été offerte à une fille par Jack. Il y passait toutes ses nuits et venait rarement au domicile conjugal. Sandrine était abandonnée avec ses deux enfants. Si monsieur venait les voir, c’était juste pour quelques minutes et pas plus. Sandrine a tenté par plusieurs façons de le ramener à la raison, mais en vain. Même l’intervention des sages de la communauté n’y arriva pas. Après avoir donc tenté tous les moyens possibles, madame a compris que « son Jack » a été aveuglé par la jeune fille à qui il a « pris » une maison dans le quartier. Aveuglé par quoi ? Le « wack » bien sûr ! Aux grands mots, les grands remèdes.

Convaincu que son mari est victime d’un envoûtement, Sandrine, par l’entremise de son amie Mimi va à son tour s’attacher les services des grands dans le domaine du maraboutage et du fétichisme. Malheureusement pour elle, les choses n’ont pas évolué en sa faveur. Jack continuait de vivre avec sa « nouvelle épouse ». Une épouse qui a d’ailleurs fréquenté la même école primaire que Mimi. Et Mimi se rappelle toujours cette envie chère à la nouvelle chérie de Jack. En réalité, la fille qui a pris le cœur de Jack, rêvait d’avoir un mari Blanc. Mimi va donc s’engager à lui trouver son mari Blanc, pour que Sandrine puisse reconquérir son époux. Et elle avait bien vu ! Un Blanc, plus nanti que Jack est vite trouvé par Mimi qui travaille dans une société gérée par des Blancs. En un tour de main, le Blanc a convaincu l’ex-camarade d’école de Mimi. Au lieu de la moto Crypton que Jack lui avait payée, elle roulait désormais dans une voiture de marque Toyota type 4x4. Imaginez-vous !

Dans ces conditions ? Le divorce entre Jack et sa chérie semblait inévitable, car celle pour qui il avait laissé Sandrine et leurs deux enfants ne le reconnaissait plus. Monsieur va essayer de la convaincre. En vain ! C’est ainsi qu’il a ramassé tout le matériel de la villa et libéré la maison. Là où les fétiches, les marabouts et les sages du quartier ont échoué, l’amitié a pu tirer Sandrine de la tristesse d’où Jack l’avait plongée. Une solution qui pourrait servir sans doute à d’autres femmes qui sont dans des situations semblables. Car l’amour pour un être aimé ne se renforce que lorsqu’il y a un obstacle dans les parages. Et Jack se souvient toujours de cette douleur que lui a fait vivre sa chérie qui l’a quitté pour meilleur que lui. Comme quoi, « Le souvenir du bonheur n’est plus du bonheur ; le souvenir de la douleur est de la douleur encore », enseigne Percy Bysshe Shelley dans le Marino Falieri.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 avril 2012 à 09:41
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    Eh ! Express du faso oh oh oh oh !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 10:56, par arso
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    Cette histoire est de la pure invention.

    Aucune morale !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 11:05
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    HISTOIRE MONTEE DE TOUTES PIECES PAR CE MEME JOURNALEUX.

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 12:10, par ki
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    HISTOIORE DIFFICILE A COMPRENDRE EN AFRIQUE,ICI ON CHERCHE A FRAPPER ET DESHABILLER CELLE-CI QUE DE LUI TROUVER UN AUTRE MARI DE SURCROIT UN BLANC NATI.LAISSONS LES FETICHISTES ET MARABOUTS TRANQUILE.S’ILS PRETENDENT POUVOIR DECROCHER LA LUNE ET QUE VOUS Y CROYEZ ; BON !ALLEZ-Y !

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 12:13, par Mano
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    Monsieur le journaliste votre fait divers, si c’en un est semble manqué de beaucoup précisions et cohérences et laisse un goût d’inachevé à la lecture ;On pourrait penser que c’est le fruit de votre imagination

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 13:37, par shafreq
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    Les femmes font tout leur possible pour avoir un mari et également un foyer, mais elles ne font pas tout leur possible pour conserver ce foyer. Pour elles, le mariage est déjà un acquis. Le mariage s’entretient toujours comme un feu de bois, mais dès que le feu est allumé on se frotte les main et on se désengage de tout. l’homme verra en ce moment qu’il vient de tomber dans un piège, puisque lors de leur fréquentation cette même femme était à ses petits soins afin de se marier. Certaines femmes parfois privent le mari de son dû soit pour faire pression ou pour une revendication, le mari se retrouve perdu. Mais il ne va pas tarder à se faire consoler par les jeunes filles toujours aux aguets,qui font miroiter le vrai amour, l’homme ayant trouvé consolation s’attachera trop à cette dernière et on dira que c’est le wak (mensonge). Généralement c’est quand la femme voit sa ration partagée par une rivale qu’elle réagit, sinon...

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 13:52, par shafreq
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    C’est pas que j’attaque les femmes, mais elles sont tout à fait le contraire des hommes. Un homme peut ne pas aimer une femme au départ, mais avec le temps et aux bon comportements de la femme, il va commencer à l’aimer. Mais la femme, si elle t’aime aujourd’hui même dans 100 ans et étant toujours dans un foyer, elle t’aimera.Mais si elle ne t’aime pas, comble la de tout ce que tu as, tu n’aura rien à part sa reconnaissance mais pas son cœur. C’est pour cela que certains hommes refuse d’admettre, utilisent l’argent pour la conquérir et se disent surpris de l’inattention de la femme à leur égard. Et les deux décident de se pourrir mutuellement la vie dans le couple. Rassurez vous toujours que l’amour est réciproque avant de vous engager dans le mariage car ce n’est pas un jeu d’enfants

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2012 à 17:51, par Alexio
    En réponse à : Fait de chez nous : La solution qui peut vous servir

    Nous sommes a l an 2012, on persiste toujours sur cette histoire de WAk qui nous detruit que nous developper.Si le wak etait puisant,pourquoi le denominateur commun de toute l afrique est la Pauvrete,la misere ?Cette affaire qui vereux plusque le joug colonialiste francais en son temps.Cette ignorance,naivite de la population a detruit des familles,l amitie des amities , continue toujours son chemin de croisade d affecter la pensee rationale paysane et citadelle.Cest dommage que nos dirigents en sont les promoteurs de cette sale besogne.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés