INSÉCURITÉ À BOULMIOUGOU : Une femme agressée à la machette devant sa porte à Pissy

lundi 23 avril 2012 à 01h17min

Une femme d’une trentaine d’années, a été sauvagement agressée par un inconnu dans la nuit du samedi, 15 avril 2012, à Pissy. Alors qu’elle s’apprêtait à franchir la porte de sa cour, elle a été surprise par un individu qui lui a asséné plusieurs coups d’une arme tranchante qui serait une machette.

Elle est totalement bouleversée. Nicole Dabiré, employée du secteur privé et âgée d’une trentaine d’années, a été victime d’une attaque-éclair à l’aide d’une arme tranchante qu’elle n’a pas eu le temps de bien voir, mais qu’elle considère comme étant une machette, juste devant la porte de son domicile à Pissy. Un individu, qu’elle n’a pu identifier, lui a porté des coups à plusieurs reprises, sans mot dire, selon les explications de Nicole Dabiré, avant de fondre dans la nuit.
La victime raconte ainsi la scène : « J’étais devant ma porte avec un téléphone à l’oreille. Tout d’un coup, j’ai vu un monsieur arriver à vélo. Il m’a coincé avec la porte sans descendre de son vélo. Je me suis retournée et je l’ai regardé.

Mais je n’ai pas reconnu le visage. J’ai eu peur et j’ai demandé : ‘‘y a quoi’’. Il n’a pas répondu, mais j’ai vu sa main venir sur moi. Je ne savais pas qu’il tenait quelque chose. C’est quand son arme m’a touchée que j’ai senti la blessure et j’ai commencé à crier ».
Alertés par les appels au secours, les parents et les voisins sont sortis et l’ont trouvée méconnaissable, tentant de stopper de ses mains, le sang qui giclait de partout. Elle a été transportée d’urgence au Centre médical de Pissy.

Les blessures sont tellement profondes qu’elles ont nécessité une double suture. Les agents qui l’ont examinée se gardent de tout commentaire technique sur les détails, évoquant des questions déontologiques, mais ont reconnu néanmoins la gravité des blessures. « Si elle (la victime) ne peut pas soulever sa main, c’est que c’est grave », a dit l’un d’entre eux.

Un des coups a déchiqueté l’aine gauche, laissant la chair pendante, avant les soins. Un autre coup, visiblement dirigé sur la gorge, a manqué sa cible et a ouvert légèrement la poitrine, à la base du coup. La victime a aussi reçu la machette à l’épaule gauche et un autre coup sur l’avant-bras gauche, sectionnant pratiquement le biceps. D’où son incapacité à soulever la main. La paume droite est en outre déchirée. Du coup, elle est privée de ses deux mains et a besoin d’assistance pour prendre ses repas. Elle pense aussi que son bourreau est parti avec le portable qu’elle tenait.

L’agression s’est déroulée dans une zone comprise entre deux petits marchés (Pousgou-yaar et Naampuogo-yaar), pas très loin du barrage de Boulmiougou. Située dans un quartier périphérique et peu éclairée, la zone serait infestée de bandits de tout ordre.

Mouor Aimé KAMBIRE

Sidwaya

Messages

  • Vraiment yaako ! Je me demande si c’est la même Nicole DABIRE que je connais qui est à Pissy secteur 18. En tout cas tout porte à croire que c’est celle que je connais. Le journaliste aurait pu quand-même montrer le visage pour mieux situer les gens. Dans tous les cas je souhaite un prompt et meilleur retablissement à cette victime.

    Qu’est-ce qui peut expliquer une telle cruauté ?
    Pour y avoir déjà vecu, le secteur 18 à Pissy est une zone très très dangéreuse. Il faudrait que les autorités en charge de la sécurité se penchent sérieusement sur ce cas secteur 18.

    • De quel droit le journaliste devrait-il montré le visage de la victime sans son concentement ? Pour quel besoin voulez vous voir son visage ? Prompt rétablissement.

    • Pour avoir le coeur net, il suffit d’appeler

    • On t’a dit que la victime a refusé de montrer son visage, ou c’est l’article qui le dit ?

    • - NIRSIZA, pourquoi tu veux voir son visage ? C’est toi le hacheur et tu te rends compte que tu connais la victime, ou bien ? Et tu veux maintenant faire ton autocritique ? Si oui, il faut être clair, et tu seras pardonné.

      Moi je suggère de chercher parmi ses éventuels copains ou des mecs qu’elle a découragé, soit en rejettant avec fracas leurs ’’candidatures’’, soit des gars qu’elle a trahi. On ne sait jamais !

      Par Kôrô Yamyélé

    • Je propose à nos autorités ceci:diminuer votre rythme de vie et metter nous un lampadaire à chaque bout d’un 6 m.Sinon éclairer nos 6 m à pissy et là où le quartier est très sombre. Cela peut dissuader un tout peu.

    • Mais Koro,

      Tu devais etre au champ la ?
      ou bien tu es de retour.

      Je t’avais ecrit sur lepays.bf pour demander de l’aide pour investir dans l’agriculture. quel conseil peux tu me donner.

      Je compte retourner au Faso.

  • Il est où le fameux A/C Major Drabo que les internautes encensaient il y a pas longtemps pour les "bons résultats" engrengés dans la lutte contre l’insécurité à Pissy ?

    • L’adujant DABO n’a jamais dit à quelqu’un qu’il serait le bon dieu pour empecher tout acte reprehensible dans la cité. Il est plutot un gendarme actif qui fait de son mieux pour la securité de la cité.
      Sachons reconnaître à chacun ses mérites.

    • Toi tu crois que c’est un magicien ? N’importe qui peut se transformer en delinquant pour des raisons inavouees, meme toi. Dc c’est pas une chose aisee pour les froces de l’ordre comme tu peux le croire.

  • Le gouvernement doit prendre ses responsabilités devant cette insécurité grandissante dans le pays et à Ouagadougou en particulier. Il nous avait promis de garantir notre sécurité après la radiation des militaires. Voilà que la réalité nous démontre les choses autrement. La semaine passée, un de mes amis a été aussi victime des effets pervers de cette radiation au secteur 30. Le soir en rentrant chez lui vers les 21h, un monsieur s’arrêta subitement devant lui. Pris de peur, lui aussi s’arrêta et le monsieur lui demanda un appui pour avoir à manger car selon lui il est un militaire radié et se trouve dans des conditions difficiles. Gouvernement, il faut voir !!!

    • Le gouvernement va faire des efforts mais il faut que chacun de nous apprenne à être son propre gendarme en eviter de se trouver seul dans certain endroit en certaine heure.

    • - J’ai dit et je répète : Chaque burkinabè doit s’armer et solder ses propres comptes avec les voyous !

      Je ne veux pas mourrir ou voir un parent mourrir parce qu’un drogué l’a hâché ! Jamais ! Moi je hâche dès que je sens le danger !

      S’il s’avère que c’est une erreur, je prend en charge les frais médicaux et je dédommage grassement !

      Par Kôrô Yamyélé

  • On es ou la ! Si ce n’est pas que l’agresseur voulait tuer sa victime, si c’est juste pour le telephone, pourquoi une telle cruauté ? Elle est condamnée pour un bon bout de temps à rester tranquille, à recourir à l’aide de ses proches pour ses besoins vitaux, c’est vraiment cruelle ce qu’un voleur peut faire pour atteindre son but. Je vois la BAC qui sillone les quartiers, à pissy y’a pas de patrouille aussi ? Surtout dans les zone dite dangeureuse les patrouille devront être renforcée. Je reconnais que l’arrivée de la BAC a réduit l’insécurité mais faites l’effort de faire encore plus de patrouille. Meilleur santé à la victime, courage à la BAC en particulier et aux forces de sécurités en général.

    • L’insécurité à Ouaga, dans nos villes et sur nos routes est entretenue par le pouvoir en place. Pourquoi, il n’y a pas d’attaques à la machette à "Ouaga 2000" ou à la "Zone du Bois", ou dans le triangle "Conseil de l’Entente-Rond point des NU-Aéroport" ?
      Pourquoi des quartiers périphériques entiers comme Pissy ou Tanpouy et tant d’autres... sont quasiment sans éclairage public comparés à Ouaga 2000 ou au triangle ci-dessus signalé et où habite quasiment une petite bande de pingouins bien protégés ?
      Pourquoi le soir venu, on a aucune patrouille de police dans nos villes ?
      A quoi servent nos impôts et tout l’or du Burkina-Faso qui, aux dire de nombreux initiés du secteur minier, s’évapore par centaines de tonnes/semaines vers l’Occident pour le bonheur de quelques uns ?
      Un régime incapable d’assurer un minimum de sécurité aux populations mérite la résistance et la destitution.

  • Acte difficlement explicable. J’ecarte d’office une attaque à main armée et penche plus tôt vers un règlement de compte.
    Je voudrais demander surtout à mes soeurs d’eviter de manger dans plusieurs rateliers. Eviter de profiter des largesses des hommes quand vous n’êtes pas prêtes à ceder à leurs avances.

  • La situation est devenue vraiment préoccupante à Pissy et mérite que ceux qui sont chargés de la sécurité des citoyens s’y penchent sérieusement. Tenez, cette nuit-meme de dimanche une fille a également été victime d’une agression devant sa porte lorsqu’elle appelait pour qu’on vienne lui ouvrir. Un individu lui a braqué un couteau en lui intimant l’ordre de ne pas crier sinon il la poignarderait. Avec la peur la moto est tombée et comme l’agresseur a senti que ça bougeait dans la cour (on venait pour ouvrir la porte) il a arraché son sac à main et rejoint son accolyte qui l’attendait sur une moto et ils ont disparu dans la pénombre.
    Ce matin qu’elqu’un a appelé pour dire que des pièces avaient été retrouvées non loin du ciné pissy et de venir chercher.
    Où sommes-nous ? Le Faso serait-il devenu un far west ? Une réponse urgente et conséquente des autorités apporterait un tant soit peu la quiétude au sein de la population de ce secteur vraiment éprouvé ces derniers temps par ces nombreuses agressions.

  • Mr Nir Siza si vraiment c’est une de tes connaissances et si tu etait inteligent tu aurais fait le deplacement pour avoir une idée sur sa santé au lieu de t’en prendre au journaliste qui n’a pas donner toute l’identitée de la jeune femme prompre retablissement à la malade

  • Bonjour,
    Il me semble suffisamment clair qu’il s’agit ici d’un règlement de comptes. Alors, victime, faites appel à votre mémoire ! et forces de l’ordre et de sécurité faites appel à vos compétences et à vos outils.
    Sinon on n’est plus à l’abri de rien quand des gens décident de se rendre justice !
    Le debf

  • On a assez bavardé sur le sujet de l’insécurité dans ce pays et comme on ne nous écoute pas,mon voeu le plus cher est qu’un ministre ou la fille ou le fils de quelqu’un d’en haut de là haut se fasse buter par ces criminels.Ainsi nos gouvernants prendront conscience que le peuple souffre de ce phénomène.Y en a vraiment marre et dire que je cherchais à acheter une villa vers cette zone insécure.C’est fini,j’achète plus,pas la peine si c’est pour me voir braquer en me faisant découpé comme dans les boucheries pour rien

  • meilleure santé à la malade. Que Dieu protège les burkinabè

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés