Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

mercredi 18 avril 2012 à 02h08min

La tournée du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, dans les régions du Nord et du Sahel a pris fin par une conférence de presse le dimanche 15 avril 2012. Une rencontre avec les hommes de médias qui lui a permis de faire le point des mesures prises pour atténuer la situation alimentaire difficile. Il a également lancé, une fois de plus, un appel à la communauté internationale afin d’aider le Burkina à arrêter le drame humanitaire en cours dans les camps de réfugiés maliens qu’il a visités.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Grâce une question écrite d’un confrère de la région, nous apprenons, en même temps que le chef du gouvernement, que le Centre hospitalier régional de Dori ne disposait que d’une seule ambulance acquise en 2006. Seule à faire la navette pour transporter les malades de l’ensemble des quatre provinces de la région, elle a lâché depuis un mois. Le CHR est donc sans ambulance.

Le PM entre dans une colère noire en apprenant cette « anomalie » criminelle. Séance tenante, Il demande au Directeur général du CHR de fournir des explications. Avec tâtonnement, celui-ci reconnait que le CHR ne disposait que d’une seule ambulance et que celle-ci est en panne depuis un mois. Dans le budget 2012, il est prévu l’achat d’une ambulance pour le CHR suite à l’instruction de la hiérarchie, ajoute-t-il.
« Vous n’avez rien dit », réplique Luc Adolphe Tiao, avant d’ajouter qu’il s’agit là d’une question de mal-gouvernance.

Selon le chef du gouvernement, il est inadmissible qu’un CHR ne dispose que d’une seule ambulance et que l’administration qui la dirige ne pense pas à l’acquisition d’une seconde voire d’une troisième ambulance. Un directeur doit avoir des initiatives et non attendre tout de sa hiérarchie. Pour sûr, ce DG a reçu une bonne dose de réprimandes devant tous.
Le médecin-chef du district, voulant prendre la parole pour de plus amples explications s’est vu dissuader par le directeur régional de la santé du Sahel. Ainsi donc, lorsque le premier ministre lui donne la parole qu’il demandait, il dit : « c’est sans objet ».

Le premier ministre, après les remontrances faites au directeur général, a promis une résolution diligente de cette situation. La population de Dori et de l’ensemble de la région n’attend que ça. Car des vies sont en danger.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 avril 2012 à 02:33
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Ce DG et son DR doivent etre remercies. C’est sur qu’au moment ou il n’y a pas d’ambulance, eux ils circulent avec leurs vehicules de foinction, et peut-etre meme utilisnet l’argent de l’essence destine a l’ambulance.Le PM l’a bien dit c’est une negligence criminelle doublee de mal gouvernance qui merite d’etre sanctionnee pour l’exemple.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2012 à 15:37
      En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

      Si je ne me trompe, l’ancien DR de cette région était en prison pour je ne sait quoi encore ; alors il faut aller comprendre le fond des choses avant de se mettre dans une coleur rouge. Les choses semblent plus compliquées qu’elles n’ont l’air. Rien n’a changé au ministère de la santé et au niveau de la gouvernance. Les ressources qui doivent aller aux différents services sont mis en place avec des retards incalculables. Ce n’est la faute à personne, tout Ouaga doit démissioné. Luc Adolpth Tiao fait partie du problème.

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 04:58, par pointdevue
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Hé Burkina Faso ! Luc, il faut aller molo-molo toi aussi. C’est un système qui est là et tu dois faire attention dè ! A moins que le Blaiso t’aie donné un GRAND FEU VERT. Si c’est un petit feu vert, tu risque de connaiître la même fin que ton prédecesseur. Faut-il encore te le rappeler : la bonne gouvernance dans ce pays là, c’est Blaise qui le décide. Sinon si tu es trop remuant et trop fouineur, il te pressera comme un citron et te jettera après. A moins que tu ne veuille suivre l’exemple de Macky Sall. Si c’est le cas je te soutiens à 100%. Et je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu trouves inadmissible cet état de fait dans un CHR. Surtout que ce responsable aurait balbutié en s’expliquant. Mais avant de reprimander ce pauvre fonctionnaire, il faut attendre d’avoir toute l’information sur cette situation. On sait comment l’administration travaille au Faso. Il suffit qu’un supérieur hiérarchique parvenu soit ennivré de son petit pouvoir qu’il vous fera la pluie et le beau temps suivant ses desiderata. Je demeure convaincu que le personnel médical de ce CHR souffrait de voir ces malades impossibles à assister sans cette ambulance. Alors je propose au PM de faire le menage jusqu’au sommet de ce ministère comme celui de la justice tout récemment. Pour moi l’affaire est aussi grave car il s’agit d’une question de vie ou de mort de nous les citoyens burkinabè qui payons nos impôts. Sinon sa colère restera comme simplement une tempète dans un verre d’eau. Nonobstant cela je t’encourage car TU ES TRES VOLONTARISTE.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 08:39, par Le dernier Mohican
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    M. le premier ministre, votre volontarisme impressionne plus d’un et au risque d’aller à contre-courant, votre réaction frise le populisme et la démagogie. Depuis quand un DG peut il ordonner l’achat d’une ambulance avec le budget ? Tous les agents de santé savent que ces budgets sont très insuffisants. Quelle initiative voulez vous qu’il prenne ? Que vous souhaitez couvrir votre gouvernement et partant, votre ministre de la santé, je veux bien mais il ne vous a pas semblé incompréhensible qu’il ne le sache pas ou qu’il ne l’ai "caché" ? Depuis que vous dirigez ce gouvernement, à la lecture des comptes rendu de conseil de ministre on peut constater que des milliards ont été dépensé pour acheter de grosses voitures je ne me souviens pas que des ambulances aient été acquis. Si le secteur de la santé avait été une priorité, vous eussiez certainement demandé un état des lieux qui vous aurait permis de le savoir.
    Pour terminer, réprimander le DG du CHU n’est pas de mon point de vue un exemple de gouvernance non plus. Quelle sera son autorité après votre départ. Je vous suggère, de le limoger et sa hiérarchie avec. Toute la chaîne de commandement et même vous n’êtes pas exempt de reproche. Faîtes un état des lieux et vous constaterez que le CHR de Dori n’est certainement pas le seul qui ne dispose pas d’ambulances.
    Bien respectueusement

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 08:52, par S. DIOP
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Je comprend la colère du PM mais elle n’est pas justifiée parce que la mal gouvernance n’est pas forcement du CHR mais de l’état central qui doit avoir une politique transparente de dotation des CHR en moyens matériel et humain avec des ratios en fonction du nombre de population du périmètre que couvre les CHR et des tableaux de bord pour suivre le respect de ces ratios. C’est sûr que pendant qu’à Dori qui est très loin de ouaga il n’y a plus d’ambulance, quelque part il y en a en 2 ou 3 dans des CHR plus proche de OUAGA et certaines personnalités de l’état ont 2 ou 3 4x4 à leur disposition au frais du trésor public. C’est dire que la mal gouvernance dans ce cas est budgétaire et au niveau du sommet l’état : l’exécutif qui procède aux arbitrages budgétaires

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 09:01, par Verravoir
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Nous saluons cette colère du Premier Ministre qui est la preuve de son engagement entier au service du peuple. Il y a cependant lieu que l’on applique la même thérapie aux autres hopitaux. L’indignation ne doit pas être circonscrite.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 11:14
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Vous pouvez vous énerver après le DG de cet hopital, c’est votre droit et normal. Mais, vous devriez passer un savon auprès des différentes directions du ministère de la santé et demander des comptes au ministre qui gère ce département. Ce que vous avez vu au CHR de Dori n’est que la partie émergée de la mal gouvernance. Si vous tapez sur le DG, il faut que vous tapiez aussi sur toute la hiérarchie du ministère de tutelle car tout le monde dans ce pays dès qu’il a une parcelle de pouvoir veut dealer. Vous pouvez passer en revue toutes les structures décentralisées, projets d’état et autres, si vous ouvrez les yeux, vous verrez les mêmes désolations liées à la malgouvernance et, aussi, que la majorité des fonctionnaires de l’état ne font rien sauf quand ils ont l’occasion de dealer. Il reste encore une minorité consciencieuse. C’est sur eux que vous devriez vous appuyer et non ceux qui dorment tous les jours dans les séminaires.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 11:38
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    C’est ça aussi le mal du pays. Il aurait fallu que le PM demande au DR si sa voiture de fonction est en panne. Entre une ambulance et une voiture de fonction de DR, qu’est-ce qui est primordiale ? les populations peuvent bien crevées. Il va débiter des phrases de ce genre : Pourtant le Ministère est au courant, j’ai informé qui de droit, on est en train de prendre les mesures, on l’a inscrit au budget etc. Et les malade crèvent faute d’ambulance. et on est toujours premier responsable de la région, on fait des faux rapports que tout va bien. On arrange bien les visites des hautes autorités et on cache le reste. On leur dit tout va bien et dès qu’ils repartent, ils apprennent les réalités dans la presse et on est étonné

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 11:47, par Bénéwindé
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Il y a combien de cas comme ça dans le pays ? Et il faut attendre que les hautes autorités se déplacent dans les "provinces" pour se rendre compte de l’ampleur de la mal gouvernance des responsables locaux. Ils ne sont là que pour regner et terroriser leurs agents. Et c’est c’est ça qui a conduit à la crise.

    Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 11:53, par Donmozoun
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Cher PM, vous n’êtes pas aux bouts de vos peines et surprises en matière de malgouvernance ; ménagez-vous car vous risquez de faire une crise cardiaque tellement il y a des choses incompréhensibles qui se passent.Je pense aussi que c’est le système qui est trop lourd et qui ne permet pas aussi à certains responsables de prendre des initiatives. Je suis d’accord que vous ne soyez pas passé par le dos de la cuillère pour savonner ce responsable, car pendant que l’hôpital n’avait pas d’ambulance, lui continuait tranquillement de rouler sa 4X4 ; si c’était son véhicule qui était en panne il aurait rapidement trouvé une solution. Mon cher Directeur, désolé de le dire mais tu es le gars poisseux qui s’est retrouvé à un moment donné face au PM. Pends toutes ces remontrances comme des conseils et prouve au PM et à ta hiérarchie que tu es battant ; le PM n’at-il pas dit qu’il faut prendre des initiatives, alors fonces et profites résoudre tous les problèmes que tu as dans ta région pendant que le projecteur est encore sur toi. Tu en sortiras grandi.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 11:57, par ki
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    C’EST PAS SÜR QUE DANS LES AUTRES CHR DU PAYS LA SITUATION EST MEILLEURE QU’A DORI.CES GROS INVESTISSEMENTS COMMENT LES AMBULLANCES, LES APPAREILS DE RADIO, SCANNERS...DOIVENT ETRE TRAITES ET PRIS EN COMPTE DANS LE BUDGET NATIONAL.SINON ON NE PEUT PAS RESOUDRE CES PROBLEMES DEFFINITIVEMENT.YAAKO DG !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 12:33, par jeunejuriste
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Bonne reaction de LAT. Nous sommes toujours la a indexer les autres, pourtant nous ne prenons meme pas nos responsabilites.
    Sachons que nous sommes tous responsable de cette situation de pauvrete. Remarquons, quand nous indexons quelqu’un avec la main, il y a deux doigts qui vont dans sa direction et trois doigts vers nous meme. Donc avant de toujours critiquer, assurons nous que nous sommes un exemple.
    Merci de faire passer le message !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 12:52
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Oui, c’est bien là une colère noire de Pipeau dans un orchestre et une orchestration néocoloniale. Il se fâche parce qu’il n’y a pas d’ambulance opérationnelle à Dori ; mais s’est-il assuré qu’il en existe d’opérationnelle à Ouahigouya, Gaoua, Dédougou ou Tougan ? Et on va compter sur l’aide internationale anti-souveraineté pour communiquer et promettre des bobards aux réfugies maliens parallèlement aux populations à domicile qui meurent de faim ; et bien qu’on soit responsable des deux situations. On se demande à qui profite tout l’or du Faso qui s’évapore par centaines de tonnes en direction de l’Occident ? Politique françafricaine et de trahison oblige !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 12:56, par le changement
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Esperons seulement que c’est pas du spectacle made LAT, vivement qu’il fasse le tour des autres CHR pour se rendre contre que la mal gouvernance est le programme politique de ce regime. aucun CHR ne dispose de deux ambulances monsieur le premier ministre, et c’est comme ça depuis 28 ans

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 12:58, par le changement
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Esperons seulement que c’est pas du spectacle made LAT, vivement qu’il fasse le tour des autres CHR pour se rendre contre que la mal gouvernance est le programme politique de ce regime. aucun CHR ne dispose de deux ambulances monsieur le premier ministre, et c’est comme ça depuis 28 ans

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 12:59, par le changement
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Esperons seulement que c’est pas du spectacle made LAT, vivement qu’il fasse le tour des autres CHR pour se rendre contre que la mal gouvernance est le programme politique de ce regime. aucun CHR ne dispose de deux ambulances monsieur le premier ministre, et c’est comme ça depuis 28 ans

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 12:59, par NirSiza
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Moi aussi j’entre dans une colère noire contre vous le journaliste pour avoir écrit que la région du Sahel comporte quatre provinces. Pour votre information, la région du sahel compte trois provinces : l’Oudalan, le Seno et le Yagha.

    En tout cas, c’est inadmissible que la seule ambulance du CHR tombe en panne et que son premier responsable ne fasse rien. Merci monsieur le PM pour cette reprimande. Il doit même être demis de ses fonctions de DG du CHR. Surtout et surtout tenez promesse en resolvant au plus vite ce problème d’ambulance.

    Il ya des irresponsables comme-ça un peu partout dans les services publics qu’il faut demasquer et matter comme tel.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 13:45
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Je ne crois pas ? Comment en 2012, tout un CHR (Centre Hospitalier Régional ne puisse pas avoir des moyens pour évacuer des malades et sauver des vies humaines ?

    C’est un scandale pour l’état et criminel pour toute la hiérarchie (du dr au ministre) : ils ont des cailloux à la place de leurs cœurs, ils sont sans compassion pour les malades.

    Et c’est dommage !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 14:16
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Merci exellence
    seulement la situation du système de santé dans le sahel est sans être très alarmiste catastrophique du fait de la négligéance certaines autorités sanitaires de la régions et même de certains politiciens qui garde un silence a la limite complice. Rendez visite au centre Médical de Gorom c’est la honte pour une structure de santé (CMA) face a une populalion qui ne fait que observer et subir impuissante devant des fonctionnaires qui sont en aventure au sahel plustôt que pour servir la population.
    Exellence je vous demande de bien vouloir nous aidé pour mettre un terme a ces pratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 14:22, par TARTAMPION
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    - J’ai toujours dit et repété que parce que LAT est journaliste, nos faux journalistes se sont donnés pour mandat de parler toujours en bien de lui.

    Pourquoi il va aller s’en prendre à un DG dans un coin sahélien ? C’est lui le fautif car c’est lui et ses services qui ne suivent pas les choses. Son ministre de la santé et le SG santé sont inefficace car ce sont eux les chefs de DG de Dori.

    LAT faut pas faire trop le malin. Tu exagères maintenant et sache que tu ne mystifie personne ! !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 14:54, par Leylus
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    NirSiza, que fais tu du Soum...?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 15:14, par Element
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Mr le PM je ne supporte pas votre réaction mais je la tolère car j’ose croire que vous sanctionnerez le vrai fautif. a savoir votre ministre de la santé.Pour 13 régions et pour un CHR votre ministre a vu traîner sur son bureau le dossier ambulance au CHR de Dori mais il(le ministre de la santé) avait pour priorité celle de vous répondre que tout va bien dans son ministère et qu’il bosse bien. Excellence je saisi cette opportunité pour vous rappeler que le Président une fois a dit ignorer les prix des denrées de première nécessité dans son pays chose que je n’ai jamais digéré. Mr le PM les lacunes de votre gouvernement ne sauraient être imputable à un pauvre messieurs soit il DG.Vous devrez au lieu de faire une politique politicienne toucher et accepter de vivre les réalités et proposer des solutions.Je crois une chose dans notre pays ceux qui ont le pouvoir drainent tous les avantages vers leurs régions ainsi on trouve cinq barrages dans une région et dans une autre qui en demande seulement un bon on ne trouve rien le peuple voit tout et suit impuissant cette gestion discriminatoire des biens.
    Donnez la priorité à la population et non au politique.
    Pourquoi nos pauvres parents au village devraient payer plus chère que les citadin leur pitance, le carburant etc

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2012 à 15:47, par anta
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Cette colère est une colère feinte. Après LAT va appeler le DG et lui dire" j’espère que tu as compris que je ne pensais pas ce que je disais ? Tu viens quand à Ouaga ?Ne manque pas de passer me voir, on gère ok ?" Voilà ce que LAT va dire au DG.Sa colère noire est de la pure comédie administrative pour piéger les cœurs de souris.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2012 à 14:35, par El pacifico
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    Il faut modérer vos réactions Monsieur le Premier ministre sinon à la fin vous allez épuiser votre capital d’autorité lié à votre fonction actuelle. Il aurait fallu plutôt chercher à comprendre le pourquoi de ce problème lié à l’ambulance du CHR, situer les responsabilités avant de remonter les bretelles de ce pauvre DG. Vous n’êtes pas sans savoir que l’administration est une chaine et qu’à lui seul (surtout à ce niveau)il ne peut pas trouver une solution "financière" en plein exercice budgétaire pour résoudre un tel problème. Il ne peut pas "inventer des solutions" comme vous sembler le penser. Aussi le CHR a un conseil d’administration présidé par le Directeur régional de la santé (DRS), avec tout une panoplie d’autres compétences qui y sont représentées. Je pense que tout ce conseil d’administration est aussi fautif. Je crois d’ailleurs comprendre pourquoi est ce que le DRS a voulu dissuader un de ses MCD (Médecin chef de district) de prendre la parole. En fait si on essaie de passer à l’échelle, on risque de trouver des tonnes d’erreurs graves de gestion, similaires au cas de l’ambulance du CHR, dans les différents centres de santé de cette région. L’avarie de l’ambulance du CHR ne serait ainsi donc qu’un incident critique (pour ceux qui comprennent le langage) qui doit amener à voir de plus près comment les choses sont gérer dans leur ensemble. Je n’irai pas jusqu’à évoquer la responsabilité du niveau central qui a le devoir de superviser le niveau régional. Si ces supervisions sont effectives et sans complaisance on aurait quand même pu relever ce problème et le signaler à la hiérarchie du ministère... En résumé Monsieur le Ministre la "malgouvernance" dont vous parlez est un symptome du dysfonctionnement général de notre administration publique. C’est un problème central auquel il faut remédier à revoyant le mode de management au niveau de l’état. Ceci étant bien compris on évitera à l’avenir de faire passer un sale temps à des DG pour rien puisqu’il ne sont que les branches (voire même les feuilles) d’un arbre malade. Bien à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2012 à 22:26, par legrand
    En réponse à : Dori : Le Premier ministre Tiao entre dans une colère noire

    ce sont les habitudes de LAT. Chaque fois qu’il effectue une sortie et que les populations se plaignent d’une situation, la faute est rejetée sur le premier responsable de la localité.
    Quand lors de son passage dans la TAPOA, les parents d’élève ont evoqués l’inexistance des quantines scolaires, LAT n’a pas hesité à mettre toute la responsabilité sur le DPEBA qui venait a peine de prendre fonction.
    Je pense que le premier ministre doit d’abord chercher la cause des problèmes au lieu de rabaisser les directeurs nommés en conseil des ministres. Ces derniers font de leur mimieux pour faire fonctionner leur service.
    LAT, il faut avoir le courage de dire aux populations qu’une reponse sera donnée à leur preoccupation au lieu de jeter la faute sur tes propres directeurs regionaux et provinciaux qui font de leur mieux avec les maigres moyens que ton gouvernement et le peuple burkinabè leur donne.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés