Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

mercredi 11 avril 2012 à 02h44min

Le grand père ou la grand-mère. L’oncle ou la tante. Le cousin ou la cousine. Le neveu ou la nièce…étaient autrefois des ferments de la famille africaine. En Afrique, toute une communauté pouvait se reconnaître en une seule famille. De filiation en filiation, les composants d’une communauté se reconnaissaient comme parents. Ainsi, les peines et les joies étaient vécues de façon collective. Jamais un membre d’une communauté ne pouvait se sentir isolé. La maladie de l’enfant de Pierre était une préoccupation commune. La grossesse non désirée de la fille de Paul était une honte pour tous les membres de la famille. Les repas se prenaient en grande famille autour d’un même plat. Rien ne pouvait se décider de façon unilatérale en dehors d’un conseil familial par les aînés de la grande famille.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Vérité d’hier, cette richesse commune et pan essentiel de la culture africaine a disparu au profit de l’individualisme. Des frères consanguins se donnent dos pour des intérêts individuels. La vision « Chacun pour soi… », est la référence dans nos familles. Ainsi, un frère peut se trouver dans une situation insupportable faute de moyens financiers, sans avoir le moindre soutien de son autre frère nanti. La cohésion entre des cousins ou des cousines est une culture qui s’étiole. Le cousin ou la cousine est vite traité de « persona non gratta » dans le foyer de son oncle ou de sa tante.

Les enfants de la tante ou de l’oncle ne se gênent plus à prouver à leur cousin ou cousine qu’il/qu’elle n’est pas des leurs. Que dire des co-épouses qui ne ressentent rien à instaurer la déchirure entre les enfants de leur époux. Chaque femme privilégie son enfant au détriment des autres. Investir pour l’avenir des demi-frères est une culture qui est de moins en moins rencontrée dans nos familles respectives. Nos mamans encouragent leurs enfants à investir uniquement pour ceux qui son sortis des mêmes entrailles qu’eux et pas plus. Malgré les efforts de certains pères de famille à maintenir le cap du collectivisme africain, la colle tarde à prendre, sinon présente des signes qui disent tout sur son inefficacité. Comme la rosée qui sèche sur les herbes et les feuilles au lever du soleil, la grande famille africaine, voire la famille élargie est en train de disparaître. En lieu et place des actions collectives, nous vivons des comportements assassins de notre culture. Il n’y a plus de gêne à refuser de soutenir nos parents. « Mon oncle pense que j’ai fait mes études pour venir m’occuper de ses enfants ».

« La tante veut me convaincre à payer la scolarité de sa bordelle de fille. C’est mal me connaître ». Ce sont entre autres, des expressions que nous chantons à longueur de journée pour confirmer cet éclatement de la grande famille. La scission au sein de la famille africaine est un mal qui a profondément rongé et qui continue de ronger notre culture. Il est vrai que les raisons de cette situation sont diverses, surtout quand la question des numéraires s’y mêle. Mais force est de reconnaître que la culture demeure notre guide sur la terre des Hommes.

Souro DAO /daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 avril 2012 à 10:27, par Ange d’Allemagne
    En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

    Il est bon de soutenir sa famille. Mais si l’on ne fait pas attention, on se tranforme parfois en vache laîtière. Tu te retrouves chaque mois à aider ce cousin, cet oncle, cette tante...Personne ne developpe d’initiative, tout le monde s’asseoit et t’attend. Tes projets à toi risque de ne jamais voir le jour, car tu te dois d’aider ! Moi je suis heureuse d’aider ma famille, mais je ne veux pas travailler toute ma vie seulement pour aider les autres. J’ai des enfants dont je dois assurer l’avenir aussi. Donc à nos frères et soeurs, developpez aussi des initiatives. N’attendez pas toujours tout du frère ou de la soeur qui a un peu mieux réussi.

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril 2012 à 19:09
      En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

      Merci pour ta reponse tu as tout dit !En afrique la sol ;idarite concerne souvent une seuole personne qui est sacrifiee et tenue d’aider tous les autres membres de la famille qui attendent tranquillement que tout leur tombe cuit dans le bec.La famille de nos jours cest d’abord celle que nous creeons et cest normal.Nous sommes trop nombreux dans la notion de famille en afrique pour se permettre d’agir comme autre fois.

      Répondre à ce message

      • Le 12 avril 2012 à 00:56, par navajo
        En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

        tu as raison mon frère. moi j’habite à l’etrangé loin de mon burkina .mais chaque fois que je met pied au faso je suis entouré des parents je doit resoudre le problème de tout un chaqu’un malgrée que jai fait des investissement pour que chaqu’un puisse se debrouillé mais c’est pas suffisant il faut que les mentalité change en afrique oui à la famille mais qu’on ’arrète de profité et de tournée en rond en comptant sur une seule personnes que chaqu’un se bat pour gagné sa vie

        Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2012 à 14:55, par Integrité
    En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

    Bonjour l’express !!!

    depuis un temps je lis vos ecrits sur le net et aussi des commentaires qui y sont faits. Vous abordez des sujets interessants, mais comme les autres je reste toujours sur ma faim.Je vous demanderais que pour des sujets qui traitement de notre société il faudra mener une analyse tres approfondie afin de montrer l’ampleur de la situation et aussi d’esquisser un certain nombre de solution pour le problème posé. Parce que tel que les faits sont narrés on ne sent pas trop de professionnalisme dans le traitement des sujets. felicitation tout de meme de parler de ce qui nous touche

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2012 à 17:19, par le juif
    En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

    C’est simple : il faut conscientiser les frères et soeurs sur le "coût de l’enfant" de nos jours ! Un enfant c’est une prise en charge correcte et continue, une éducation et une instruction assurées jusqu’à niveau Bacalauréat (aujurd’hui). Si le frère ou la soeur n’ pas cette projection et ses moyens, il faut qu’elle comprenne que c’est mieux de se limiter à un ou deux enfants à qui il ou elle peut donner tjrs à manger bien et équilibré ! On ne fait pas 8 enfants pour transférer les charges des 4 premiers sur le frère qui travaille dans une ONG ou travaille au ministère des ffaires étrangères par exemple.... oubien à Sidwaya ou à Marina Market ! ça ne marche pas toujours. Au moins, que chacun prenne la responsabilité de son sexe !

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2012 à 17:36
    En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

    Très bon sujet.Maintenant,il faut prposer des voies et moyens pour revenir à nos anciennes valeurs culturelles

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2012 à 22:51
    En réponse à : Vision Express sur… ; L’individualisme dans nos familles

    Il faudrait aussi noter que la notion de famille a change de parl’atmosphere economique. De par le passe, avec une societe purement agrarienne, la famille n’etait pas seulement une charge mais plutot une aide dans le champs ou dans les travaux autour de la famille.Nourrir une famille ne venait pas necessairement de la poche de deux individus ou d’un seul ( le pere). On s’en occupe, on fait tout ce qu’on peut pour ces personnes. Avec la modernisation de la societe, il ya un changement.On ne peut plus se permettre ce luxe. On est tenue d’etre individualiste, et ce parce que le capitalisme le requiert. On ne peut pas evoluer dans le capitalisme, et vouloir aider tout un village. C’est dommage, mais au moins, on comprend pourquoi il en est ainsi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés