Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a l’habitude de faire de la place à l’homme dont les paroles et les actions montrent qu’il sait où il va.» Napoleon Hill

Vertu des plantes : Le cassia, un arbre toxique pour les porcs mais utile pour l’homme

Accueil > Actualités > Environnement • • mercredi 11 avril 2012 à 02h42min

Le cassia n’a pas de fruits comestibles. C’est une espèce aux feuilles et fruits très toxiques pour les porcs. Pour l’homme, la plante a des parties qui entrent dans les soins médicaux. A cet effet, l’écorce des racines soigne l’angine, l’ictère. Les feuilles sont un remède contre le paludisme. Espèce ornementale exotique, le bois du cassia est à usage multiple. C’est une espèce qui peut être plantée comme brise-vent. Elle sert de clôture ou de délimitation des parcelles. Le cassia est aussi planté pour son ombre et peut servir de lieu de repos pour les êtres vivants. Il survit sur tous les types de sols bien qu’il présente un meilleur développement sur les sols bien drainés et riches. Il est présent dans toutes les régions du Burkina Faso. Localement très connu, le casse du siam est réparti en Asie tropicale et en Afrique, du Sénégal au Tchad.

Le fruit est une gousse linéaire-oblongue de 15 à 30 cm de long comportant des graines grises aplaties. Originaire d’Asie tropicale du Sud-Est, ses feuilles sont composées. Le cassia habite les savanes soudaniennes. Ses fleurs jaunes sont groupées en grappes denses de 15 à 30 cm de long. La floraison et la fructification se font presque toute l’année. Les activités de recherche du Centre national des semences forestières sur l’espèce ont abouti à un nombre de graines par kilogramme de 34 800. Et les travaux engagés ont permis une maîtrise de l’espèce en pépinière.

Antoine AKOANDAMBOU (akoantoine@yahoo.fr)
Collaboration CNSF (cnsf@fasonet.bf)

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’eau 2019 : Contribution des comités de l’AITB, spécialises dans le domaine de l’eau
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
Société Nestlé : Une journée zéro plastique à Ouagadougou
Hygiène et assainissement : Kombissiri, un exemple dans la gestion des déchets solides
Grande muraille verte : Des journalistes outillés sur la gestion durable des terres
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés