BRACONNAGE : 26 vautours tués pour être exportés au Nigeria

mercredi 11 avril 2012 à 02h44min

La Direction provinciale de l’Environnement et du développement durable du Centre a mis la main sur un braconnier de vautours. Il ressort des affirmations qui ont été faites par le braconnier, que les oiseaux étaient destinés à une expatriée. Le braconnier qui est un national dit ignorer que la pratique était sanctionnée légalement.

L’alerte a été donnée par une autorité dans la localité de Kouba dans la commune de Koubri, a laissé entendre le Directeur provincial de l’Environnement et du développement durable, Fidèle Kaboré. « C’est avec l’appui et la collaboration de la population que nous avons pu mettre la main sur ce braconnier de vautour », s’est-il expliqué. Pour le Directeur provincial, l’intéressé a été pris après qu’il a tué 26 vautours. Le procédé utilisé était de se procurer des veaux qu’il dépèce, les saupoudre de produits toxiques. Les oiseaux après avoir consommé les animaux contaminés s’intoxiquent et ne peuvent plus voler. Le jeune braconnier s’en empare par la suite et les remet à un receleur qui les achète à 3 000 F CFA l’unité.

Interrogé sur le receleur, il a avoué que les oiseaux sont ensuite vendus à une expatriée. Cette dernière a également été interrogée et a ajouté qu’elle n’est pas à son premier fait. Le braconnage sur des vautours est devenu fréquent et le Directeur provincial de se demander : « je ne sais pas comment nous allons restaurer cette faune perdue ». Aussi, il a expliqué le rôle combien important du vautour pour toute société. Le vautour est un animal qui joue « un rôle important dans la chaîne alimentaire, il nous débarrasse de la charogne surtout dans les villes. » A en croire Fidèle Kaboré, parmi les oiseaux retrouvés figure un épervier mort par intoxication après avoir ingurgité la viande. Ce sont au total 26 vautours qui ont été retrouvés. Etant dans un état de putréfaction, les oiseaux ont vite été enterrés avec soin. Certains étant toujours vivants, ils ont purement et simplement été relâchés. Le Directeur provincial a invité la population à la collaboration. Toute personne qui aurait été prise doit donc être signalée aux services de l’Environnement et du développement durable.

Le braconnier et ses complices devaient donc être conduits devant le Procureur du Faso, a ensuite confié le Directeur provincial de l’Environnement et du développement durable, Fidèle Kaboré, Lieutenant contrôleur des Eaux et forêts. Il dit souhaiter que la sanction soit à la hauteur afin de décourager le maximum de personnes possible qui seraient tentées par une telle activité. La sanction pourrait, outre l’emprisonnement, varier d’une amende de 100 000 à 5 millions de F CFA.

Aimé NABALOUM

Le Pays

Messages

  • S’il vous plait, arreter d’exhibe et d’humilier des pauvres gens qui lutte pour survivre. Meme s’ils sont en tord selon la loi civile, ils ne meritent pas cela. Les ministres qui torture des inoncent merite cela mais on n’a jamais leur photo en calecons ; meme l’ex dg de la douane Ousmane Guiro

    • Qu’est ce qui l’a amené à ça selon vous si ce n’est la misère galopante dans notre chère patrie. Et pour avoir tué des vautours on l’exibe en petite culotte alors que des crimelles plus dangéreux ont été presenté dans la presse le visage couvert. QUEL PARADOXE ? Entre celui qui enlève la vie de son prochain sans foi ni loi et ce misérable chasseur de vautour qui ne savait même pas que c’est une espèce protégée dans notre pays, c’est lequel qui merite d’être connu du public ?
      PAUVRE DE NOUS.

  • S’il vous plait, arrêtez de publier ces nudités. Il n’y a aucun intérêt à présenter quelqu’un dans sa nudité.

    • C’est quoi vous appelez nudité ? C’est comme ça qu’on doit montrer les delinquants...Vous ne connaissez rien à l’intrêt des vautour pour une cité comme Ouagadougou e vous abordez des choses futiles...Quel monde ! Ce Voleur assassin d’oiseau ebouerus merite cette photo..Il sait très bien que c’est interdit puisqu’on a déjà montré des voleuses de vautour à la télé et les journaux..C’est trop facile de dire après qu’on ne savait pas pauvre c...

    • Tu as vu Guiro en slip ? Pourtant pour lui, sa delinquence se chiffre en milliards de tes francs.

  • Merci pour l’article. Certes, vous avez raison parce que de tels actes ne sont pas à encourager. Mais je n’approuve pas la sanction infligée à ce pauvre qui dit ignorer que la loi, interdit le braconnage des vautours. S’il vous plaît, nous reconnaissons qu’il est fautif mais ce qui m’intrigue au Burkina, on aime à s’apesantir sur les situations de moindre importance au détriment des grands fossoyeurs de la République. Il y a beaucoup qui méritent plus cette nudité par rapport à ce pauvre.

    • Le gars ne pas ignorer que la loi est contre ca. meme s’ il l’ ignore, il sait que la coutume ne permtet pas ca. Empoisonner des animaux pour les attraper ? Mais en meme temps, on a qu’a se dire la vrite. Les gens ont faim. Et ceux qui nous gouvernent qui brillent comme 404 qu’ on vient de sortir de l’ usine, ils nous volent vis- a vis, on dit quoi pour eux ?

    • Ceux qui mérietent la nudité ce sont ces dinozors qui occupent nos postes, se font des greniers d’argent, et nous font la force. Et encore, cette justice est où en ce moment ? Où sommes-nous ? Pitié ! Justice, Justice connaissez-vous la justice ? La justice existe t-il dans ce bas monde ? Je n’en crois pas du tout ! La charité bien ordonnée commence par soi-même alors donnez de bons exemples : A Césard ce qui est à Césard là il n’y aura pas de braconniens de vautours, à bon entendeur, salut !!!!!!!!!!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés