Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

vendredi 6 avril 2012 à 01h52min

JPEG - 36.9 ko
Après avoir égorgé et plongé le bébé dans cette marmite qui était au feu que l’assassin a été lynché par la foule

Chaude journée au secteur 7 de Ouagadougou, hier mercredi 4 avril 2012. Une altercation entre occupants d’une cour commune a fini par embarquer tous les habitants du quartier et a débouché sur un bilan macabre : 2 morts, dont un bébé d’un mois égorgé par un Nigérian qui sera à son tour lynché par une foule en colère.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Rue 7. 27, 12h 27mn. Une foule en colère obstrue la voie et tente de franchir la porte hermétiquement fermée de la cour n° 158. Certaines personnes s’assuraient que tout le mobilier de maison, qui était la proie des flammes, serait consumé. Pour comprendre pourquoi on en est arrivé là, il fallait être sur les lieux deux heures plus tôt. En réalité, c’est l’expulsion d’un des occupants de cette cour commune qui compte sept (7) "célibatériums" qui a viré au drame.

Certains détails avec Florence Bama, dont le fils Ismaël Zongo ; âgé d’à peine un mois, a perdu la vie : « Le bailleur est venu le faire sortir et il s’est retrouvé devant la concession avec ses affaires. Quelques instants plus tard, il a fait entrer une fille qui passait par-là sous prétexte qu’elle avait la clé de sa maison. Une fois à l’intérieur, il l’a déshabillée pour prendre la fameuse clé en proférant des mots dans sa langue. La fille s’est réfugiée dans notre maison et il l’y a suivie. Ma grand-mère, qui était dehors, a alors voulu s’interposer. Le monsieur s’est mis à nous battre toutes les trois et, avec un couteau pris dans nos effets, il a blessé ma grand-mère. Dans l’incapacité de sauver mon enfant qui était couché dans la chambre, je suis sortie chercher de l’aide dans la grande famille ».

La suite des évènements, c’est dans la cour de ses beaux-parents qu’elle l’apprendra.

Selon des témoins de la scène, « l’indésirable locataire », de nationalité nigériane, a également porté des coups de poignard aux deux femmes, Rosalie Bama et Madeleine Kantiono, et à Nicolas Kaboré, arrivé entre-temps.

JPEG - 44.9 ko
Le couple Zongo, inconsolable, a perdu son héritier âgé d’à peine un mois

Il aurait ensuite, sous l’effet d’on ne sait quoi, égorgé le petit Ismaël avant de plonger son corps dans la marmite d’eau bouillante où dame Kantiono faisait bouillir ses arachides. Les voisins, alertés, sont alors accourus dans la cour et le meurtrier, la trentaine, les a tenus en respect en brandissant le même couteau.

Ces derniers, à leurs dires, optèrent de le lapider. C’est alors qu’il prit ses jambes à son cou et escalada le mur ouest de ladite cour. La course-poursuite engagée sera de courte durée puisque le fugitif sera capturé à une centaine de mètres du débit de boisson qui lui avait servi un moment de refuge pour être… lynché à mort.

La foule, bavant de colère, est revenue brûler ses effets qui attendaient toujours devant la porte de la cour commune. Selon certains témoins, un proche de la victime de cette vindicte populaire, de la même ethnie que celle-ci, aurait été sauvé du lynchage par les forces de l’ordre, mais ces dernières n’ont pas confirmé cette information. Présentes sur les lieux, elles se sont refusées à tout commentaire, expliquant que « l’enquête est en cours ».

Au dispensaire du secteur 8 où les trois personnes blessées ont été conduites, le personnel soignant a noté des déchirures à l’arme blanche et réalisé des points de sutures avant de les libérer.

Moumouni Simporé

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 avril 2012 à 09:31
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Vous avez même pas de photo adaptée à la situation. Moi j’y était et j’ai même filmé presque tout avec juste une caméscope amateur.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 09:49, par cigne
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    C’est quoi cette histoire encore !!!! ils faut les mettre hors du pays. il foute du bordel dans notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 10:03, par Conscience du Faso
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Hier à la télé le porte-parole du gouvernement tentait de nous endormir avec ses paroles de prêtre ou d’imam. Cet individu qu’il soit burkinabé ou d’un autre pays (nigerian) a commis un crime odieux impardonnable. Par conséquent, la solution, c’est sa mort à tout pris par tous les moyens. Si son forfait s’était limité aux blessures des uns et des autres, il pouvait avoir la vie sauve. Il a été pris la main dans le sac de meurtre et de surcroit un bébé d’un mois.
    Ecoutez, vous les hommes politiques de ce pays. Quelques fois c’est mieux de vous taire que de venir nous pomper l’air dans les oreilles en nous disans : " que ça ce n’est burkinabé". C’est burkinabé, lorsqu’à Koudougou, un homme égorge une femme et prend sa tête pour aller chercher de l’argent ? C’est cela burkinabé ? Cet individu, pris la main dans le sac de crime odieux, meritait un lynchage jusqu’à ce que mort s’en suive. Cessez de nous endormir ici au Faso. Ou bien, c’est quand un certain Saul Traoré égorge des jeunes filles pour recuperer leur sang et après il vit paisiblement à la MACO avec télé, musique en buvant eau minérale, c’est cela burkinabé ? Mettez vous à la place des parents et amis des victimes et vous comprendrez leurs nobles réactions.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 10:11, par YA SEKAMIN
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    De l’intégration économique et celle des hommes, OUI, mais de là à ces scènes, je dirai NON. Ceux qui cachent leurs opinions, c’est leurs problèmes. Mais moi, je dirai en toute responsabilité, ce que je pense. Ce qui vient de se passer est humainement intolérable. Même au temps de Hitler quand il a décidé l’extermination systématique des Juifs, on n’a pas vécu de telles choses. Egorgé un bébé de un (1) mois et plonger le corps dans une marmite bouillante, il faut le faire. Je suis habitant du quartier et j’ai été touché par ce qui s’est passé. Loin d’être "Xénophobe" (les burkinabé ne le sont pas), je viens déplorer les comportements de certains ressortissants de certains pays voisins, membres de la CEDEAO et plus particulièrement du Nigeria. Je veux parler de la Communauté IBOS. Ce n’est un secret pour personne à Ouagadougou. Ils procèdent à des actes peu moraux. En effet, depuis déjà plus d’une dizaine d’années, cette communauté procède à 1)- la séquestration des filles et des jeunes femmes avec lesquelles ils pratiquent des films pornographiques après avoir drogué celles-ci (de force ou de gré), je ne saurai le dire qu’ils exportent ; 2) - ils procèdent à de la "Cybercriminalité" en écumant les Cybercafés de la ville en toute tranquilité ; 3) - ils introduisent la drogue dans le pays qu’ils distribuent sans gêne aucun au vu et au su de tout le monde "complice" peut-être. Comment nous étonnerons-nous de l’augmentation des jeunes burkinabé qui, drogués, deviennent des fous hérants dans nos rues ?. Et ceux qui ont la charge de la sécurité de la population, ne disent rien, ne font rien.Que font les Brigages anti-criminalités et la Brigade anti-drogue qui sont, soi-dits en passant "Budgétivores" ? Sont-ils complices ? Il n’est pas rare de voir un IBOS appréhendé pour un fait délictuel ou criminel méritant l’emprisonnement se pavanner en ville 2 ou 3 jours après son interpellation sur décision d’un Magistrat. Il n’est pas non plus rare de voir ces gens-là dans des maquis, bars et autres Night clubs en compagnie d’Officiers, sinon d’agents de la Force publique et/ou d’OPJ entrain de boire, sinon, de prendre leur pied et ce, loin de toute impunité. La population, écoeurée n’a et n’aura d’autres solutions que de s’auto-défendre, toute inconsidération faite de la Force publique et de la Justice dont elle est légalement tenue parce que excédée, elle n’a plus confiance. Et si rien n’est fait rapidement sur ce sujet, beaucoup de choses peuvent arriver. Qu’attend-on pour saisir le pays dont ressortent ces énergumènes ? La Diplomatie est là. La Politique est là à travers les Organisations sous-régionales auxquelles notre pays appartient avec les pays dont provient cette Communauté. Même chez eux (au Nigeria), on ne les aime pas. J’en appelle vivement à ceux qui nous dirigent si on veut pas devenir comme au Far West, où chacun circule avec une Arme, sinon deux, prêts à dégainer. En tout cas pour moi, les IBOS sont des indésirables pour nous les sahéliens qui ne cherchons qu’à vivre en paix. Qu’en pensez-vous chers amis ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2012 à 11:56, par Tapsoba
      En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

      Votre colère est compréhensible mais faisons attention à vouloir faire d un problème particulier une généralité.L on peut résoudre chaque situation au cas par cas sans tomber dans la chasse aux sorcières pour peu que la justice de ce pays joue sa partition.Car,n oublions pas le retour du baton qui pourrait être plus brutal que nous ne l imaginons.J espère que vous avez suivi la brouille diplomatique recente entre L Afrique du Sud et le Nigéria pour une histoire de vaccination contre la fièvre jaune que des ressortissants nigérians n auraient pas respecté.Autant les nigérians ont des intérêts chez nous,autant nous avons des intérêts dans ce pays. l interdépendance entre Etats oblige.Que diriez vous si en retour ce pays faisait la chasse au burkinabè ?Espérons simplement que la paix des braves revienne entre les deux communautés dans notre pays.

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2012 à 12:09, par NirSiza
      En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

      Je suis parfaitement d’accord avec toi, YA SEKAMIN.

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2012 à 14:13, par Lorraine
      En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

      Tout à fait raison mon frère.
      Quand je répense à une intervention de Remis DANDJINOU relative aux problèmes de location et qui accusait les bailleurs de délit de facieste, en disant que si tu as la malchance de ressembler à un Ibo, le bailleur hésite beaucoup à t’accepter.
      N’es- ce pas Canal 3 qui nous a fait un bon reportage de ce que ce Ibo a fait du bébé ?
      Franchement, les Ibos, il faut s’en méfier, ils ne font rien pour qu’ont leur face confiance !

      Remis, si tu es bailleur, les acceptera tu à présent comme locataires ?

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2012 à 14:20, par Lefurieux
      En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

      je suis parfaitement d’accord avec toi mon frère "ya sekamin" il est temps grand temps que prenons nos responsabilités face à ces gens bizaroïdes. Ne les considérons pas comme des nigérians car le vrais nigérian est humain j’ai trop vécu avec des nigérian sans problème. je pense que ces individus sont des extra terrestres dont boutons les hors de la terre des humains. oeil pour oeil, dent pour dent. Svp ne les confondons pas aux nigérians de la CEDEAO. Il n’est pas rare de voir des quittés un quartier parcequ’ils se sont rendus compte que leur voisin est un ibo, mais à ce rythme où allons nous ?!!! libre circulation des personnes dans l’espace cedeao ne veut pas dire liberté de sémer du bordel. A bon attendeur...n’gaw.

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2012 à 17:11, par Yafred
      En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

      Bien dit mon frère. inutile d’aller en guerre au hasard. Que nos Autorités passent par la voix diplomatique pour résoudre le problème des Ibos. On n’en veux pas des Étrangers qui pervertissent notre jeunesse !

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2012 à 18:53, par le radar
      En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

      Crimes macabres,drogue,prostitution, cybercriminalité,voici le fort de ces gens qui écument et salissent nos rues a ouaga,sous le regard laxiste d’une certaine force.Ses gens vomis de leur propre pays ne tirent décidément aucune leçon.Et c’est parce qu’on les laisse faire.Ns sommes ns mêmes souvent complices.Mille fois bravo a nos frères du secteur 7.Si on laissait ce loup-garou a la justice,ce serait pour le voir ds 2 jours circuler librement ds nos rues et boire tranquillement sa bière.Ns sommes un peuple certes pauvres mais dignes et intègre.Que tout acte suspect de la part de ces gens soit désormais dénonce.

      Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 10:35, par mackiavel
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    franchement, le pays va mal. pauvre bébé !!

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 10:36, par Sonré
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    J’invite notre ministre de l’information à faire beaucoup attention.Il dirige un département très sensible et doit peser chaque mot qu’il place et savoir s’exprimer posément. Je déplore fortement le ton et les mots utilisés par Mr Traoré pour réagir aux évènements du secteur 7.Le burkinabé aspire à l’intégrité mais il n’est pas pour autant un super homme. Comment pensez-vous qu’une victime face à une telle atrocité puisse forcément garder son calme, attendre que la justice fasse son travail fusse-t-il un homme intègre ? Il faut comprendre la réaction passionnelle des victimes et aller dans le sens de l’appel au calme et non proférer des mots durs du genre "je ne reconnais pas le burkinabé". Non, monsieur le ministre. Le DR de la police n’est pas communicateur de profession mais il a su adopter l’attitude qu’il faut en de telles circonstances. Il y a eu des victimes de part et d’autre et il faut être sensible aux douleurs des uns et des autres. Dieu veille sur le Burkina Faso !
    Bonne fête de Pâques aux frères et sœurs chrétiens !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 10:46, par yeral dicko
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    La narration est totalement nulle ! copie a revoir

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 11:04
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Bonjour ! c’est inquietant pour nous autre qui vivons dans des célibaterium et partageaons la cours avec les IBO.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 11:05, par SEBGO
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Je me demande si le ministre alain eudoire traoré ne remu pas sa langue avant de dire les choses. C’est quels propos il a tenu lors de du point de press du gouvernement sur l’assassinat du bébé au secteur 7. Je me demande si il aurait attrapé l’assassin du nouveau née de sa femme pour remettre à la gendarmerie.
    Quel honte Tout un ministre à plus forte raison un porte parole de notre fame gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 11:19, par bencfa
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    je deplore ce malheureux évènement. Je vous assure que les "on dit" sont mieux que cet article depourvu de tout style journaliste. copie à revoir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 11:24
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    plus jamais ça.
    plus jamais. nos autorités ont fragilisé le pouvoir de la justice en confondant justice et l’exécutif. la justice à l’ordre de certaines personnes fait que personne n’a confiance à ça et ce qui conduit à des règlements de compte de ce genre dans un État de droit. personne ne doit se rendre justice quelque soit l’ampleur du forfait commis comme c’est le cas. tout le monde n’a pas la maitrise de soi que l’on veut nous faire savoir. il y a chez chacun de nous un certain degrés par rapport à une situation donnée, mais avec l’effet de la foule ça change tout. paix à l’âme des disparus. mais plus jamais ça au Faso ni nul part ailleurs. nous avons un devoir d’éduquer nos population avec des débats d’idées sincère et honnête à travers nos médias nationaux au lieu de faire des rediffusions sur de films et des télénovela qui nous servent à rien et l’argent du contribuable est jeté par la fenêtre. on peut faire des débats constructifs dans les langues nationaux et en français sur des sujets divers et d’éducation. nous avons abandonné nos traditions au profit de la tradition de l’autre, ne nous étonnons pas de voir que les gens n’ont aucune tolérance et aucune maitrise de leur émotion.
    plus jamais ça. et je pense que l’action sociale a mis un psychologue pour prendre en charge cette famille.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 11:30
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Hier soir j’ai suivi les propos de monsieur le ministre de la communication. Je le comprends car tant que responsable politique et homme public il doit modérer ses propos mais je suis sur qu’au fond de lui il trouve ça juste. Au début j’avais une seule inquiétude qui était si c’est bien l’homme qui avait tué le bébé et sciemment. Au cas si je pense qu’il mérite largement son sort car qu’est ce qu’un bébé de 1 mois pouvait avoir dans son problème ? Bien vrai qu’il ne faut pas toujours se faire justice soi même mais
    Nous sommes bel et bien "Burkinabé" car être intègre n’est pas synonyme d’être pacifiquement idiot.

    Mes condoléances aux parents du bébé et félicitation à la population pour justice rendue.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 11:39, par fimb
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    C’est vraiment triste, très triste ! Ce Monsieur doit être totalement possédé, sinon aucune autre explication donner à son acte. Je pense sincèrement qu’il a mérité le sort qui lui est dû à la bassesse de son acte lâche. Que voulez-vous qu’on fasse d’autre ? L’enfermer et le relâcher quelques instants après ? Soyons sérieux !
    Je pense qu’il n’y a pas meilleure leçon que celle qu’on vient de lui infliger. Et ce sera comment ça pour toute personne qui va oser poser un acte aussi ignoble : tuer un enfant innocent d’à peine un mois.
    Félicitations aux habitants du quartier et beaucoup beaucoup de courage au jeune couple.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:00, par NirSiza
    En réponse à :  ;Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    C’est bien fait pour ce nigerian.
    La plupart de ces gens sont trop mauvais. Avec tout ça on parle de suppression de la peine de mort au Burkina. Jamais. La peine de mort va et doit toujours exister au Burkina. Avec notre justice qui est bizarre-là, on va mettre le meurtrier en prison, quelques mois plutard on va dire qu’il n’est pas encore déclaré coupable donc qu’il peut bénéficier d’une liberté provisoire et on le met dehors. Puis on attend au minimum dix ans pour juger le dossier. En ce moment,le gars n’est plus là pour repondre de quoi que ce soit.On le condamne par contumace à mort ou à la prison à vie et c’est fini. Une masturbation judiciaire.
    Donc, ce que la population a fait-là, moi j’approuve. Les parents seront au moins un peu consolés.
    La police judiciaire qui a ouvert l’enquête veut quoi encore ? C’est pour juger ceux qui ont lynché le batard-là ou bien ? Si la justice ne veut pas en rajouter à ses problèmes, elle n’a qu’à arrêter cette procédure-là tout de suite.
    Si c’était au Nigeria que cela s’est passé les nigerians allaient faire pire.
    On en a marre maintenant que tout le monde,(surtout les nigerians) se foute de nous.
    J’entendais le ministre Alain Edouard TRAORE deplorer cette vindicte populaire en disant qu’on ne connait pas ça du burkinabè. Et alors ! Les temps ont changé. Ce n’est plus le burkinabè mouton, timide et complexé d’avant-là. C’est fini ça. Il faut qu’on se fasse respecter maintenant.
    De toute façon, depuis que le pouvoir appartient à la rue, de tels actes ne seront plus tolérés. A bon entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:04, par Yaa-mâam
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Cette affaire n’a pas livré tous ses secrets :(Quelques instants plus tard, il a fait entrer une fille qui passait par-là sous prétexte qu’elle avait la clé de sa maison. Une fois à l’intérieur, il l’a déshabillée pour prendre la fameuse clé en proférant des mots dans sa langue). il n’est pas exclu que cet homme tienne pour responsables les personnes qu’il a agressées, dans le dénouement de l’affaire qu’il l’a mis avec ses bagages dans la rue. Bref,tous ces morts et blessés, sont une affaire qui n’a arrangé personne.Et, c’est peut-être l’occasion de sensibilier des proriétaires de logement afin que ceux-ci travaillent dans les règles de l’art : contrat de bail, huissier pour constater les manquements, forces de l’ordre assister au cas où il faut vider un locataire indélicat.Si certaines précautions avaient été prises,nous n’en serions pas à cette déplorable situation.
    Que Dieu protège et bénisse le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:06
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Je vous préviens que ce ministre porte-parole du Gouvernement va créer des problèmes au régime et au pays !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:31
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Je ne comprends rien a l’article. Tout ce dont jai retenu, c’est la mort d’un inocent d’un mois et du coupable.
    Mes condoleances a la famille du bebe.
    quant au coupable ; j’aurai voulu comprendre plus l’histoire pour en dire quelque chose, mais helas...

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:46
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Les Ibos faites attentions le Burkina faso n’est pas un pays de pagaille. Please Nigerians living in Burkina, we the people of burkina are not happy of this ugly act. Killing a baby is very revoltant and insultant at the same time. This is a disgrace, an abomination. we like stranger but not your kind don’t the whole world dislike you (nigerian). Frere burkinabe soyons solidaire et ne laissons pas gens nous bri dans notre propre pays car dans les autre pays ou des burkinabe vivent ils vivent par exemple et souvent ont les cre des ennouilles pour le moindre derappage. Donc ne laissons pas ces malfaiteurs nous pourrir la vie mais unissons nous pour les mettre ors de notre pays car je n’ai pas encore croiser un Ibo au burkina qui mene une bonne activite pour le developement de notre pays. Meme au Nigeria ils ne sont pas aimer.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:50, par le temoin
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    FELICITATION AUX JEUNES DU QUARTIER ILS ONT FAIT CE QU’IL FALLAIT FAIRE ON NE PEUT PAS TOLERER DE TELLES ATROCITES DANS NOTRE PAYS. QUANT A NOTRE CHER MINISTRE QU’IL SACHE QUE CE BEBE EST AUSSI CHER A SES PARENTS ET VOIR LA FACON DONT IL A TROUVER LA MORT C’EST VRAIMENT INSUPPORTABLE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:52
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Les Ibos faites attentions le Burkina faso n’est pas un pays de pagaille. Please Nigerians living in Burkina, we the people of burkina are not happy of this ugly act. Killing a baby is very revoltant and insultant at the same time. This is a disgrace, an abomination. we like stranger but not your kind don’t the whole world dislike you (nigerian). Frere burkinabe soyons solidaire et ne laissons pas gens nous bri dans notre propre pays car dans les autre pays ou des burkinabe vivent ils vivent par exemple et souvent ont les cre des ennouilles pour le moindre derappage. Donc ne laissons pas ces malfaiteurs nous pourrir la vie mais unissons nous pour les mettre ors de notre pays car je n’ai pas encore croiser un Ibo au burkina qui mene une bonne activite pour le developement de notre pays. Meme au Nigeria ils ne sont pas aimer.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 12:58
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Cette histoire me rappelle TABOU en Cote d’Ivoire en 1999 où un supposé burkinabè qui commis une indélicatesse s’est repercuter sur l’ensemble de la communauté burkinabè. La suite on la connait avec des nombres incalculables de nos compatriotes assassinés. Burkinabè, sachons raison garder. Restons burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 13:09, par BILA
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Bonjour

    je présente mes condoléances à toutes la famille de ce pauvre bébé sauvagement assassiné par un criminel.

    Je félicite mes compatriotes suite à la réaction rapidement dans l’arrestation du criminel "comme le RAID français" ! c’est ça être un homme intègre. celui qui n’aime pas le Burkina, qu’il le quitte.
    De toutes les façons notre justice est pourri. Peuple du Burkina Faso, continuez à veiller sur vos droits. Le burkinabè est intègre mais il ne pas veut qu’on touche à son intégrité. Même s’il était burkinabè, nous n’aurons point de pitié. mettez-vous à la place des burkinabè. Je dirai même qu’aucun pays au monde acceptera ce crime odieux. De ce fait, je demande à nos autorités à redoubler d’effort en matière de sécurité sur l’ensemble des burkinabè y compris les étrangers résident au Burkina Faso.

    Vive le peuple burkinabè
    Bila

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 13:29, par YA YELLE
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Je suis triste au plus profond de moi même. Si la justice Burkinabè etait digne de son nom, juste comme on le dis, pour moi on devrait le juger et savoir le pourquoi de son acte (raison d’arreter les futurs predateurs) avant de le pendre en public. Mais comme ce n’est pas le cas, le public à fait son propre jugement et je suis consentant à 100% au choix du public. Ce qui me soulage beaucoup si ce malfrat à deja été exterminé. Prions pour ces victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 14:18, par Dr Thalmas
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Mes condoléances aux géniteurs du bébé lâchement assassiné ! La réflexion que je fais est qu’il y a beaucoup de problèmes isolés dans ce pays depuis un certain temps qui ne font qu’attiser la rencoeur des Burkinabè. J’ai peur car tout cela n’augure rien de bon.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 15:01, par phenixxx1313
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Habitants du secteur 17,je loue votre geste, félicitation a vous et beaucoup de courage au couple !!!
    Notre justice tranchera le reste comme a leur habitude.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 16:34, par MASE
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Pour ma part j’invite le ministre à méditer sur cette citation de Malcom X qui di en ces mots : "Le Coran nous enseigne d’endurer les souffrances dans la paix. ... d’etre paisibles, d’etre ouverts, d’obeir à Allah, de respecter tout le monde... Mais si quelqu’un léve la main sur toi, envoie le au cimetière" !

    Le ministre nous a démontré hier qu’il n’a occune connaissance réelle du burkinabè !! Certe pour nous reconnaitre il fodra que la justice soit juste et équitable pour tous !! De plus en plus les sanctions criminelles ne satisfont plus les populations !Que faire ? se rendre justice soit même !

    Jinvite le ministre à une maîtrise de soi quant aux points de press !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 17:16, par mamery
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    c’est vrai tout ce que vous dites car ca fait mal de savoir la mort d’un bébé innoccent, mais je prends un exemple, supposons qu’un burkinabè (un délinquant, un drogué,un assassin, en somme un criminel) vivant a l’Étranger, en cote d’ivoire par exemple commet un acte immorale cela fait-il de tous les burkinabè vivant dans ce pays des criminels ? je ne pense pas et dans ce cas si cette population s’en prend a tous les les burkinabè vivant chez eux, nous allons être les premiers a nous plaindre, je suis contre ce que le monsieur a fait et il mérite ce qu’on lui à fait, mais je suis contre le fait que l’a population s’en ait pris a toute la communauté ibo en les agressant en allant casser et piller chez eux, est-ce normal ? non je ne pense pas, cela est un acte de délinquance de notre part, si les nigériens décident de répliquer chez eux cela ne sera pas la joie, nous avons nos frère la bas. l’histoire de koudougou était-ce un ibo ? non bien sur ! juste pour dire que chez tout le monde il y’a des bons et des mauvais ! vous vous rappeler du problème de la cote d’ivoire avec les étrangers, réfléchissons avant d’agir, traitons cas par cas les problèmes comme l’a dit quelqu’un. comment voulez vous que quelqu’un qui vit dans un pays n’ai pas des amis de ce pays quel qu’en soit son titre. encore je vous appelles a plus de réflexion ! On a autant besoin d’eux qu’ils ont besoin de nous

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 17:33, par POGZOUGOU
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    C’est vraima deplorable ce qui s’est passé mais lorsqu’on se met a la place des parents du bébé ou mm s’il nous arrivait de faire un tour au lieu du drame et de constater laboutissement je pense que toute personne pourvu qu’elle soie soucieuse de justice et qu’elle soie au courant de la realité judiciaire au BF ce qui arrivé si on devrait recommencer serait arrivé a ce meurtrier.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 18:09, par Le Penseur Libre (LPL)
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Le "BURKIND’LIM" mon cher Ministre, c’est REFUSER D’ACCEPTER L’INACCEPTABLE. Et les populations du Secteur7 l’ont refusé ! Vous êtes Porte-Parole d’un Gouvernement et on peut comprendre que vous n’encouragiez pas le meurtre, de quelque forme, origine et raison que cela provienne. Mais ATTENTION !!! La vindicte populaire face à des actes odieux, immoraux, indigne d’un être humain, fut-il à fortiori pour un "HOMME INTEGRE" ont toujours existé dans toutes les sociétés humaines. Référez-vous à la Bible avec la Loi du Talion, à la lapidation des femmes/hommes adultères... NON Monsieur le Ministre ! Votre langage au point de presse, vis-à-vis de nos populations du secteur7 de OUAGA est excessif et vous nous devez même des excuses. Elles sont Bel et Bien BURKINABE ! Ne donnez pas l’impression de protéger plus l’Etranger que vos propres ressortissants, ici même au Faso. Car c’est nous qui leur donnons l’hospitalité et ils doivent savoir nous respecter en retour. Nigérians ou pas, là n’est pas le problème ! Il faut être Humain, tout simplement ; sinon les Humains vous extraient de leur communauté, par tous les moyens ! A bon entendeur....!

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2012 à 20:42, par Boudo
    En réponse à : Secteur 7 de Ouaga : Il égorge un bébé d’un mois et le plonge dans l’eau bouillante

    Encore une crise de confiance entre la justice et le peuple Burkinabè, elle ne la fait même pas confiance sinon elle n’allait pas se faire justice. de l’affaire Saul à nos jours combien de sacrifice se fait sans suite ? Réveillez vous dites la loi juste pour tous !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés