Mutineries de 2011 : les militaires détenus seront « bel et bien jugés cette année »

mercredi 4 avril 2012 à 02h30min

Les mutineries de militaires qui ont fait trembler le Burkina Faso en 2011, n’en finissent pas de faire parler d’elles. Si bien des Burkinabè n’ont eu que leurs yeux pour pleurer -certains par suite d’actes de vandalisme et de pillage de leurs commerces et d’autres par la perte d’un être cher-, il faut reconnaître que toutes la population, contrainte de se terrer chez elle, en a eu pour son compte. C’est à la suite de ces secousses telluriques inédites au « pays des hommes intègres » que des hommes de tenue, au moins 399 ont été mis au frais.

Bénéficiant toujours de leur statut de présumés innocents, ces 300 militaires attendent toujours de passer devant la justice. Mais quand pourront-ils se défendre devant le tribunal ? « Dans peu de temps », avance une source proche de l’armée. « Ce sera avant la fin de cette année en tout cas, sans doute au cours du second semestre de cette année », a relevé notre source. Principale raison de ce délai qui peut sembler long, notamment pour les épouses de certains de ces militaires qui ont demandé la libération de leurs conjoints, le lundi 2 avril dernier : 300 dossiers pour trois juges d’instruction.

En effet, le nombre élevé des accusés avait même contraint la hiérarchie militaire, après avoir épuisé la capacité d’accueil de la Maison d’arrêt et de correction de l’armée (Maca), à solliciter des couchettes au niveau de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco). « Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont soumis à des traitements différents », rassure un chef militaire. Le même régime alimentaire, tout comme le suivi sanitaire, sans être de première classe, leur est prodigués. Quid de la procédure judiciaire ? « Elle suit son cours normal car nos supérieurs nous ont demandé de la célérité, tout en restant dans les normes fixées par la loi et ce ne sont pas les avocats des accusés qui diront le contraire », a révélé un haut gradé.

Toutefois, il faut préciser que ce ne sont pas tous les 300 inculpés qui ont pu solliciter les services d’un conseil. « C’est une question de moyens », a mentionné l’homme. « En tout cas, les consignes venues du sommet sont de mettre tous les détenus sur le même pied d’égalité », a signifié le même officier de l’armée. « Mieux, a-t-il ajouté, ils ne sont pas tous sous la menace d’une radiation ». C’est donc dire qu’à l’issue du procès annoncé, ceux qui seraient blanchis, si l’administration ne leur reproche rien, pourront reprendre leurs activités professionnelles. « En tout cas, la procédure suit son cours normal », affirment-on dans les couloirs de la grande muette. Pour le reste, secret défense ! En attendant, un nombre impressionnant de demandes de pardon de la part des hommes de tenue incarcérés ou de leurs proches, ont été adressées aux autorités militaires, tout comme à des responsables coutumiers et religieux.

MORIN YAMONGBÈ

Fasozine

Messages

  • C’est vraiment du n i,porte quoi tout ca. Comment garder des gens en prison pendant une annee alors que ous precisez que " ils ne sont pas tous sous la menace d’une radiation et certains pourront reprendre leur fonction". Que dire alors de ce qui ont ete directement radiés sans meme avoir fait un seul jour de prison. Cela prouve qu aucune enquete serieuse n a ete faite avant d’incarcerer ces pauvres.

  • Ces pauvres ont ete incarceres pour rien ! L article meme dit que certains pourront reprendre leurs boulots. Pourquoi alors les priver de liberté pendant une annee alors que leur culpabilité n est meme pas prouvéà 0.5%. Cette affaire sens des reglement de compte !

  • Cette affaire sens des reglements de compte. L article precise que tout ceux qui sont en prison ne sont pas coupable . On sait aussi que d’autres qui sont coupable ont ete radié sans aller en prison. C est une justice é la tete du client. Yacco, la hierarchie militaire du Faso !

  • Bonjour !
    Hier, un internaute s’offusquait de ce que les epouses et les proches de ces militaires incarceres aient organise une manifestation le 02 avril 2012 devant le siege de la Justice Militaire pour reclamer la liberation de leurs maris ou parents incarceres depuis longtemps sans jugement.
    Je comprends la reaction de cet internaute, sans egalement negliger le bien-fonde de la manif du 02 avril 2012.
    Je voudrais partager avec vous ce qui suit :
    en 1990, lorsque j’integrais la Fonction Publique, je poursuivais un dossier au Bulding Lamizana ; dans un bureau ou je devais rencontrer responsable, j’ai decouvert devant lui, sur son bureau, la photo d’une femme et de trois enfants. pour contenir ma timidite, j’ai engage avec le monsieur une petite conversation, histoire de lui faire des compliments pour beneficier du traitement diligent du dossier que je poursuivais. Je lui ai dit qu’il avait de beaux garçons et je lui ai demande si tout allait bien pour eux a l’ecole. Il m’a repondu que pour les deux premiers, il n’avait pas de soucis ; il a ajoute que pour le troisieme, il s’inquietait parce qu’il a l’air turbulent.
    Comme libere par ma question, il m’a declare ce qui suit :
    Sais-tu pourquoi j’ai la photo de ma famille devant moi sur mon bureau ?
    J’ai repondu par la negative, parce que la conversation que je venais d’engager devait me conduire a lui poser cette question.
    Reprenant alors la parole, il m’a revele que trois raisons principales expliquaient cela :
    - La premiere est que tous les fois que sa vue croisait cette photo, il savait que c’etait sa famille, tout ce qu’il a de plus cher sur cette terre et qui justifiait sa raison de travailler afin de la mettre dans des conditions ideales de vie ;
    - La deuxieme est qu’il devait chaque fois avoir a l’esprit qu’il devait travailler avec abnegation et surtout la plus grande honnetete et s’interdire toute malversation, afin d’eviter a cette famille qui lui chere tous problemes ;
    - La troisienme et derniere est qu’il se mettait ainsi, a sa façon, a l’abri du harcellement dont certaines filles ne manquent pas d’exercer dans les bureaux.
    En conclusion, il m’a conseille, en tyant que fonctionnaire debutant, d’avoir la photo de ma famille sur mon bureau, devant moi ou en tout cas d’avoir toujours dans mon esprit ma famille, une fois que je suis au bureau et toutes les fois que je dois decider.
    En relatant, cette anecdote, je me suis rappele la reaction de l’internaute d’hier qui reprochait aux femmes des militaires incarceres de n’avoir pas conseille a leurs maris de ramener les effets qu’ils ont pille pendant leur mutinerie.
    En un mot, l’avenir de la famille, son bien-etre et l’harmonie dans son evolution doit incomber a tout le couple et non a un seul conjoint.
    Donnons-nous donc les conseils utiles et necessaires pour la bonne marche du foyer. N’est-ce d’ailleurs pas là la substance des conseils progigués lors de la celebration des unions conjugales ?

  • On est où là ? On s’en fout de leur demande de pardon. Qu’ils crèvent en prison, ces voyoux de violeur de femme, de pilleurs, d’assassins, d’apatrides ! De toute façon, si la hiérarchie accepte de pardonner et de réintégrer ces monstres, bonjour les dégats ! Nous mêmes nous sortirons dans la rue et ferons pire que ce qu’ils ont fait. Ensuite, on devrait nous pardonner aussi ! A bon entendeur....

  • On est où là ? On s’en fout de leur demande de pardon. Qu’ils crèvent en prison, ces voyoux de violeur de femme, de pilleurs, d’assassins, d’apatrides ! De toute façon, si la hiérarchie accepte de pardonner et de réintégrer ces monstres, bonjour les dégats ! Nous mêmes nous sortirons dans la rue et ferons pire que ce qu’ils ont fait. Ensuite, on devrait nous pardonner aussi ! A bon entendeur....

  • Le pardon c’est bien ; mais la justice c’est encore mieux ! Alors, pas de pardon pour celui qui a violé tué et pillé ! Le préalable pour qu’ils aient le pardon du peuple, c’est d’être d’abord punis à la hauteur de leur indignité !

  • mais à chaque fois quand je lis "les mutins ont adressé des demandes de pardon", je suis très touché. pourquoi vont-ils demender pardon à des gens qui n’ont pas été victimes ? je suis d’accord pour le pardon, mais qu’il soit accordé par les véritables victimes. demandez pardon à chaque femme qui fut violée, à chaque individu ayant perdu un membre de sa famille, bref à chaq victime qu’il soit. si ces gens individuellement pardonnent, le peuple burkinabè ainsi que ses autorités pourrons vs pardon, c’est ça qu’on appelle pardon, et pas autrement. c’est comme les gens qui se sont regroupés au ccrp mnger puis dire qu’ils pardonnent aux différents présidents du pays,sont-ce eux qui sont couchés dans les cimetières ? sont-ce eux qui sont les orphelins ? il est temps que ns réfléchissons et nous évitons que des hommes dit autorités ne fassent l’injustice. le pardon n’est valable que s’il est accordé par la victime.

  • Que la justice prenne le temps qu’il faut pour juger cette affaire. Que ceux qui doivent être fusillés le soit sur la place publique.
    Quand ces brigands vous apportaient leurs butins personnes n’a bronché maintenant qu’ils sont au frais, il se trouve des gens pour protester.
    Pourquoi ne pas demander à rejoindre vos maris en prison s’il est averé que leurs longues bites vous manque.

    • toi tu n’es qu’un pauvre idiot , un imbecile car il n’y a qu’un atarde mental qui peut reagir de la sorte. Tout le monde a le droit de demander pardon quitte a ce que ce pardon soit refuse. Si non que le chef d’etat major lui meme a demande pardon et vous avez accepte comme des moutons donc ne t’accharne pas sur ces pauvres femmes

    • alors là je te comprends pas mon cher papy, je n’ai pas dit qu’ils n’ont pas le droit de demander pardon, j’ai seulement dit qu’ils doivent demander pardon à ceux qui ont été victimes et non à des gens qui ont seulement entendu parler de la mutinerie car n’ayant pas été victime. qui a accepté le pardon du chef d’état major ?

  • Ces gens doivent etre jugés et condamnés avec rigueur pour ceux qui seront coupables. Ils ont fait beaucoup du tord au peuple burkinabé.

  • trop facile de violer des femmes et voler des biens d’autrui pour par la suite demander gaillardement pardon ou dire a sa femmes qui supporterai mal un viol de partir revendiquer ta libération . laisser la justice faire son travail et meme s’il faut en pendre parmis ces muttins , que pendaison soit

  • C EST FACILE DE DEMANDER PARDON LAISSEZ LA JUSTICE FAIRE SON TRAVAIL QUE CHAQUE MUTIN SOIT PUNI A LA HAUTEUR DE SON CRIME CA ME REND FOU COMME SI C ETAIT HIER VIOL DES SOEURS RELIGIEUX A BOBO VIOLS DES MINEURS A L INTERNAT DE KAYA PILLAGES VOLS ETC...TROP C EST TROP QUE LES COUPABLES PAIENT POUR TOUS CES CRIMES PERPETRES AFIN QUE CELA NE SE REPETE PLUS JAMAIS AU PAYS DES HOMMES INTEGRES

  • Je voudrais tout simplement demander aux autorités le pardon et surtout que grâce soit accordées à ces fils car de tels evements méritent d’être oublié.Rassembler ces jeunes faites faire des travaux d’interet public et chacun devait jurer sur l’honneur de ne plus commettre de tels actes.Je vous en supplie car toute l’armée est responsable de ce qui est arrivé et d’abord son commandement.

  • MM, Mmes les journalistes. Votre article ressemble à une fiction que vous avez monté de toute pièce. Quel est ce haut gradé qui vous a renseigné ? Vous nous prenez pour des imbéciles ou quoi.
    Si vous meme, vous n’etes pas bete, est ce que meme un fonctionnaire qui fait 6 mois de prison ferme peut réintegrer son poste apres ??? On ne parle meme pas quand il s’agit d’un militaire.
    Un petit tous dans le code pénal militaire vous aurait dispensé d’écrire ces betises

    De toute facon, rien ne changera dans la situation de ces voleur, violeur, assasins. Ils seront jugé comme tout burkinabé.

  • Je crois que la justice est la seule voie pour maintenir la paix sociale.Il faut éviter par tous le moyens de tomber dans la méchanceté inutile, ni de pardon qui frise du laxisme. Le juste milieu. Les coupables doivent payer cher leur forfaiture et les innocents libérés et mêmes dédommagés. Ainsi nous aurons fait oeuvre utile pour temps.

  • Je crois que la justice est la seule voie pour maintenir la paix sociale.Il faut éviter par tous le moyens de tomber dans la méchanceté inutile, ni de pardon qui frise du laxisme. Le juste milieu. Les coupables doivent payer cher leur forfaiture et les innocents libérés et mêmes dédommagés. Ainsi nous aurons fait oeuvre utile pour notre pays.

  • Hé, mesdames, je comprend vos difficultés et je les partage. Cependant, je vous conseille de ne pas réveiller le diable qui dort. Dans cette crise, beaucoup ont vu tous leurs biens voler par des individus qui ce sont attribués tous les droits. Des femmes ont été violées, des personnes ont été tués. Votre action pourrait donner lieu à des interprétations qui vous mettront dans une situation d’insécurité. La justice burkinabé n’est pas inhumaine. Elle s’activera et vous n’aviez pas besoin d’un tel tapage. Je m’excuse si des mots vous ont touchées.

  • Bcp portent le pagne du 8 mars sur la photo !
    Comment ton mari peut être en prison et puis toi tu fête le 8 mars ?
    Et après vous voulez faire savoir que vous n’êtes pas contente ?!
    Au contraire ouaille, vous êtes bien sans vos maris.
    Comme dit la chanson, "Femmes , on vous connait"
    Pfff...

    • JE SUIS D’ACCORT AVECLE PARDONT LES GENS PARLENT COMME ILS VEULENT SANS OUBLIER QUE NUL N’EST PARFAIT DANS CE MONDE. ON A VUE DES GENS QUI ONT FAIT PIRE QUE SA MAIS ILS SONT EN LIBERTER. ATTENTION A VOS PROPOS CAR SA POURRAIT VOUS COUTER TRES CHER. N’OUBLIER PAS QUE LE NET EST LE NET ET RIEN N’EST IMPOSSIBLE DANS LE NET CAR TOUS TES INDENTIFIABLE. BON ENTENDEUR SALU !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés