Fait de chez nous : Il perd 10 000 FCFA pour avoir accepté de prendre un sacrifice

vendredi 30 mars 2012 à 02h51min

Kalifa est resté hébété, en regardant son « voleur » disparaître avec les 10 000 FCFA sans pitié ! Sorti de son rêve, il rentra se confier aux habitants de la cour, devant laquelle il a été « roulé » par le badaud. A sa grande surprise, on lui fait savoir que le monsieur dont il est question n’habitait pas la cour. Kalifa vient de réaliser son erreur. Une erreur qu’il a du mal à oublier. Surtout quand il pense que c’est lui-même qui a remis les 10 000 FCFA au voleur, il ne croyait pas à ce qui lui était arrivé. Pourtant, « tout était clair comme l’eau d’une roche », comme dit quelqu’un. Kalifa, tout en proférant des malédictions à son « voleur », a douté ce jour du Dô. Car, c’est chemin faisant pour son village dans le cadre de la célébration du Dô, que Kalifa a malheureusement rencontré le malfrat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est pourquoi il a douté pour la première fois, de la force protectrice du Dô. Réveillé très tôt pour se rendre au village à moto, Kalifa est stoppé dans sa course par un monsieur qu’il ne connaissait pas : « Bonjour papa. J’ai un bélier que je dois remettre en sacrifice à un vieillard. Je ne sais pas si vous en êtes intéressé ? ». « Pourquoi pas ? Un sacrifice, ça ne se refuse pas mon fils. » Kalifa venait de se faire prendre au piège tendu par l’escroc. Ainsi, au lieu de lui remettre le bélier, le voleur continua son récit à propos du sacrifice. « Le bélier que je vais vous remettre est très gros. Et puis, à la réception, vous devez me remettre un billet de 10 000 FCFA, fruit de la sueur de votre front. Personnellement, je vais échanger un autre billet de 10 000 FCFA contre le vôtre, pourvu que mon sacrifice soit complet ». Kalifa n’avait pas 10 000 FCFA sur lui.

Il propose au jeune de retourner à la maison chez lui, histoire de collecter les 10 000 FCFA. Pour convaincre Kalifa, le malfrat lui remet sa moto qui était plus neuve que celle de Kalifa. En un clin d’œil, Kalifa est de retour avec les 10 000 FCFA, qu’il a pris avec sa vieille épouse sans plus de commentaires. Sans hésiter, il a remis l’argent au malfrat et attendait le bélier en échange des 10 000 FCFA. « Avez-vous une corde papa ? », Kalifa répond par la négative. C’est là que le malfrat décide d’aller chercher une corde plus solide, afin de faciliter la traction de l’animal. Comme dans un rêve, Kalifa voit le malfrat disparaître dans la rue. Pire, ce dernier une fois loin de lui, lève sa main pour lui dire merci pour sa collaboration.

Las d’attendre, Kalifa demande des nouvelles du jeune aux locataires de la concession, devant laquelle la scène s’est passée. Quand ceux-ci lui font comprendre qu’ils ne connaissaient pas le jeune, Kalifa a donc compris qu’il venait de se faire arnaquer par un escroc. Très déçu, il est retourné chez lui, oubliant la célébration du Dô. Et depuis ce jour, Kalifa se méfie de toute personne qu’il ne connaît pas. Comme quoi, « Chat échaudé craint l’eau froide ! ».

Souro DAO /daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés