SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : Chaude ambiance à la Bourse du travail de Ouaga

lundi 26 mars 2012 à 02h46min

La Bourse du travail a été le théâtre de chaudes empoignades entre les militants du Syndicat des travailleurs des collectivités territoriales du Kadiogo. Un renouvellement de bureau fort contesté par un camp, celui de Beauzely Ouédraogo, SG sortant qui estime qu’il ne peut pas y avoir de renouvellement sans un bilan des activités de 10 ans. Pour ceux qui soutiennent le renouvellement dans tous cas, ils estiment que le bureau du Syndicat est resté pendant longtemps sans activité, par conséquent, pas de bilan. Le bureau en question a été renouvelé et le camp du SG sortant entend se battre pour que les choses reviennent à la normale selon eux. L’évènement a eu lieu le samedi 23 mars 2012 à la BT de Ouagadougou

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La Bourse du travail de Ouagadougou a frôlé le grabuge ce week-end. Deux camps se sont affrontés dans une ambiance pas du tout collégiale. Le camp de ceux qui soutiennent le Secrétaire général Beauzeli Ouédraogo qui estime être dans les règles et se dit prêt à faire le bilan de son mandat à la tête du Syndicat, et celui de ceux qui sont en accord avec le groupe de Nignan qui estime qu’il n’est pas nécessaire de faire le bilan du mandat avant de procéder au renouvellement du bureau. Nignan, présidant l’AG, a signifié qu’elle a été convoquée conformément à l’article 12 des statuts de la structure. Il continue en faisant le réquisitoire contre l’ancien bureau dont il a été membre.

Le SG qui n’a pas été au présidium, prend la parole à sa suite pour se faire entendre, mais l’atmosphère ne lui a permis que de demander à l’assemblée de faire le bilan des 10 années passées à la tête du Synadicat. Pour lui, il n’est pas question de renouveler ce bureau sans au préalable faire le bilan du mandat. Le SG décrié, Ouédraogo Beauzeli, s’exprime : « …le bureau du Syndicat des travailleurs des collectivités territoriales a été mis en place le 20 juin 2002 pour un mandat de deux ans. Dès la prise de service, nous avons convoqué une réunion pour faire le programme d’activités.

Nous avons constaté qu’au fur et à mesure que les réunions s’enchaînaient, il y avait beaucoup de membres du bureau qui ne venaient plus aux réunions. Sur 16 membres du bureau, nous pouvions nous retrouver à 3 ou à 4. Cela s’est répété pendant plusieurs mois. C’est ce qui a fait que nous avons continué de travailler seuls, tout en espérant qu’un jour les autres allaient se ressaisir pour que nous continuions le travail. Ce qui n’a pas été fait. Il fut un moment où il n’était pas bon de se faire indexer syndicaliste. Les courageux d’aujourd’hui se sont éclipsés à cette époque ». Pour l’équipe de Nignan qui a convoqué l’AG, il n’est pas question d’attendre le bilan avant de renouveler un bureau qui n’a manifestement pas travaillé.

Cet argument est battu en brèche par le SG. « Nous avons bravé la misère, nous avons continué à correspondre avec l’autorité toujours dans l’intérêt des travailleurs. Le cas des travailleurs qui n’ont pas de formation professionnelle, le cas de ceux qui ne sont pas admis à l’ENAM [ndlr : Ecole nationale d’administration et de magistrature] nous avons pris part à des discussions pour le bien-être des agents. La loi 027 est la loi applicable aux emplois et aux agents des collectivités territoriales, a été adoptée en 2006… nous avons entrepris des démarches pour qu’elle soit appliquée, nous avons pris part à la journée des communes où il y avait les maires. Nous avons encore défendu les agents et des maires qui ont même pris l’engagement de revoir le traitement des agents municipaux et des collectivités territoriales ».

Mais qu’à cela ne tienne, les opposants au SG Beauzeli ont tenu à faire le renouvellement du bureau. De son point de vue, il y a un complot pour l’écarter du Syndicat. « Le 16 février 2012, nous avons convoqué une Assemblée générale de renouvellement. Tous ceux qui étaient à cette AG ont reconnu que le bureau était illégitime et illégal. C’est en tenant compte de cela que nous avons mis en place un comité ad’ hoc de relecture des textes afin de nous permettre de renouveler le bureau. Ce comité a travaillé, il a son rapport. C’est dans le temps qui lui était accordé pour travailler que les anciens qui sont restés 8 ans dans l’autarcie, dans l’obscurité ont fait circuler des listes de pétition pour la démission du bureau afin que la commission puisse travailler.

C’est cette liste de pétition qui a servi de convocation de ce soir pour le renouvellement du bureau. C’est une trahison. Nous avons un bilan que nous devons venir proposer à ceux qui nous ont élus ». Faux ! Rétorque Palé Sié Justin, nouveau SG dudit syndicat. De son côté, il estime que le bureau devait être renouvelé. Il entend avec son équipe mettre l’accent sur la communication. Pour son adjoint, Traoré Bakary, « pendant 10 ans, le bureau n’a mené aucune activité visible par les agents de la commune de Ouagadougou. Deuxièmement, le statut prévoit que tous les deux ans, une Assemblée générale soit convoquée pour renouveler le bureau. Normalement, on devrait avoir eu 5 AG de renouvellement. Ce n’est pas le cas.

Nous avons compris et nous ne voulons pas que seulement quelques individus prennent en otage l’avenir des agents de la commune de Ouagadougou. En commun accord, l’assemblée a décidé que ce n’était pas nécessaire de faire le bilan ». Dans le camp de Beauzely, on n’entend pas croiser les bras et laisser les choses se passer comme c’est le cas en ce moment. Dans tous les cas, les élections se sont tenues et le nouveau bureau installé. Le moins que l’on puisse dire est que les lendemains promettent de chaudes empoignades entre agents de la commune de Ouagadougou pro Beauzeli et non, autour d’un syndicat dont la démarche statutaire est décriée.

Wilfried BAKOUAN

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 mars 2012 à 08:32
    En réponse à : SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : Chaude ambiance à la Bourse du travail de Ouaga

    Beauz, c’est quoi tu veux ? Tu me fais rire... Faut laisser l’affaire là !
    Toi même tu sais bien que nous n’avions plus de syndicat ; (rire...Beauz..!) Tu gâtes ton nom...!
    OK, entre nous : laisses PALE prendre l’affaire là ! Tu sais bien comme moi qu’il peut bien réussir là où toi tu as échoué ! Et personne ne t’en veut ! Chef de protocole et ensuite chef du cabinet du maire en même temps SG du syndicat des agents ?!!! On te comprend ! Tu étais trop chargé ! C’est pourquoi on ne veut même pas de bilan ; c’est entre nous ! Il faut seulement encourager les jeunes frères et surtout partager ton expérience avec eux afin que la chose marche pour le bien de nous tous.
    Peut-être que PALE n’a pas été « souple » avec toi en se proposant SG comme moi je l’aurais fait si ton « le staffeur » ne m’avais pas amené loin de mon beau pays, mais il faut le comprendre ; mes esclaves là ne savent pas « flatter ho, » ; je les connais ! Pour eux, quand c’est noir et qu’ils veulent que ca soit blanc, hnnn, ne compte pas sur eux pour te faire la courbette afin de t’amener à être d’accord de !
    Beauz, je sais que tu aimes de temps en temps jouer au comédien ; mais tout le monde ne sait pas ca ; les gens vont croire que c’est du sérieux ; Faut pas gâter le nom des agents de la commune de Ouagadougou ! Toi aussi !
    Oubien vous voulez dire que vous ne vous plaisez plus à laver notre linge sale en famille en riant comme on se plaisait à le faire avant que je ne vous quitte ? Mais ya pas si longtemps !?
    OK, si ca peut te rassurer, j’aurais l’œil sur PALE ! Le syndicat est resté bébé dans ton tiroir pendant 10 ans ; je donne un an à PALE pour le transformer en ado, et 2 ans pour le transformer en adulte ! Sais-tu qu’il ne m’a même pas prévenu ? pouoh, pouoh, pouoh !
    Monsieur « Le Staffeur », c’est parce que tu as exposé notre comédie au grand public que je me suis senti obligé de réagir afin d’appuyer que nous sommes vraiment des comédiens.
    Tu sais ce qui me plaisait beaucoup en PALE et toi, c’était cette facilité que nous avions de nous dire les « V » gentiment en face ! Je crois que tu es toujours ce même « staffeur » ! PALE, lui il n’a pas le choix ; il reste et restera ce même esclave obligé d’écouter son maitre dire haut ce que tout le monde dit bas !
    SVP, retrouvez-vous, discutez et comprenez-vous ! Nous devons rester ensemble !
    Tu as remarqué que ma manière de te parler n’a pas changé non ? Nous sommes une famille ; ne l’oublions pas !
    Vous me manquez beaucoup ; c’était si beau de travailler avec vous !

  • Le 26 mars 2012 à 14:10, par Castro
    En réponse à : SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : Chaude ambiance à la Bourse du travail de Ouaga

    Merci pour cet article. Je voudrais faire quelques observations
    - A le lire on a l’impression que le SG sortant avait plus de 5 personnes acquises à sa cause dans la salle ;
    - L’article ne fais pas cas du vote pour les différents poste qui s’est pour 95% fait par acclamation.
    - La rencontre du 16/02/2012 n’était pas pour un renouvellement mais plutôt une réunion d’information. Les participants ont fait en sorte de faire passer l’idée de renouvellement du bureau.
    - Le bilan du SG sortant en question se résume au compte rendu qui a été fait le 16/02/2012.
    Bref, merci pour cet apport qui, on l’espère fera réagir les autre communes car les décisions à venir concernant l’ensemble des travailleurs des collectivités ne sont pas bonnes. Les traitement de faveurs que chacun fait pour la servante à la maison est meilleure que celles que nous propose le ministère de Tutelles.
    Reveillez-vous car c’est inadmissible
    - d’avancer avec une incidence financière de 925 TTC ;
    - De laisser nous servir 12000, 10000, 8000 au lieu de 30000, 20000,15000 comme indemnité de logement..
    ......

  • Le 14 avril 2013 à 12:43, par Lafibala Yélkayé
    En réponse à : SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : Chaude ambiance à la Bourse du travail de Ouaga

    Et pourtant ! Beauz aussi aurait fait de son mieux.
    Et puis,il pouvait y avoir d’autres formes de Procédure ?
    Vous voyez,le problème des Agents des collectivités est plus corsé que ce que vous pensez.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés