Au coin du palais : Condamné à cause de sa passion pour l’armée

mercredi 21 mars 2012 à 00h55min

KS voulait à tout prix devenir militaire. Il a pour cela, pris part à plusieurs reprises et sans succès, aux épreuves de recrutement de l’armée. En désespoir de cause, il se fait embaucher au camp militaire comme cuisinier.
Il y restera pendant quelques mois avant d’être ouvrier dans une unité industrielle. Mais son envie d’être militaire ne s’estompe pas pour autant.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

KS va revenir de temps en temps, au camp et porter les tenues militaires de ses amis.
Il se fera même photographier en uniforme et va se réclamer soldat de première classe. Il sera détecté un peu plus tard comme ne faisant pas partie de l’effectif de l’armée et conduit devant la justice.
Jugé le 19 mars 2012, KS a laissé entendre qu’il ne savait pas qu’il est interdit de porter les treillis, si l’on n’est pas militaire.
Le tribunal l’a condamné à six mois de prison avec sursis.


5 millions de F CFA pour du sable mélangé à du bronze

ZS, un transporteur a été entendu pour avoir vendu de l’or de mauvaise qualité à un commerçant du nom de EK. Il fait partie d’une bande dont les autres membres sont en cavale. En effet, EK qui voulait l’or, s’est adressé à un membre du groupe de ZS. Il a donc pris attache avec ZS qui lui a remis la somme de 75 000 F CFA pour acheter un échantillon d’or qu’ils ont présenté à leur client. Cet échantillon qui est de bonne qualité a convaincu EK qui a fait commande d’une importante quantité du métal précieux. Mais en lieu en place de l’or véritable, c’est du sable mélangé à du bronze que la bande de ZS a vendu à leur client, à hauteur de 5 millions de F CFA. Celui-ci s’est rendu compte de la supercherie, quelques heures plus tard. Il a donc porté plainte et les recherches ont permis d’appréhender ZS.
Après l’avoir entendu, le tribunal lui a infligé 24 mois de prison avec sursis. En outre, il l’a condamné à payer 3 millions de CFA à EK.
Il avait déjà reçu un remboursement de deux millions de F CFA .


14 ans seulement et sexuellement active

Eleveur de volailles et âgé de 22 ans, RS a comparu pour «  ?attentat à la pudeur » sur une fillette de 14 ans, élève en classe de CM2. Il entretenait des relations intimes avec cette dernière depuis plus d’une année, malgré les mises en garde du père de la fillette. Excédé, le papa a fini par porter plainte.
A la barre, RS a affirmé entretenir des rapports avec le consentement de la fillette qui souvent, venait chez lui à des heures tardives.
Les arguments de RS, déjà père d’un enfant, n’ont pas convaincu le tribunal qui l’a condamné à 12 mois avec sursis.
Il l’a sommé à payer au père la somme de 30 000 F CFA que celui-ci a dû dépenser pour des examens médicaux de la fille.
Le père voulait s’assurer que sa fille se porte bien.


Une affaire d’or au tribunal

Ok et IT travaillaient sur un site d’or à Gaoua dans le Poni. Ils ont été arrêtés et traduits en justice pour trois chefs d’inculpation. Abus de confiance sur la somme de 6 millions de F CFA, attaque à main armée et détention illégale d’arme à feu.
Selon les récits, le site appartient à une société minière ?qui a recruté un certain NO pour la surveillance et l’achat de l’or. Cette société a remis la somme de 6 millions de F CFA à NO à cet effet. Celui-ci à son tour a employé OK et IT pour l’aider dans sa tâche. Mais NO, après un certain temps de travail, a pris la clé des champs sans verser le moindre kopeck à son employeur. L’entreprise a alors poursuivi Ok et IT, soupçonnés d’être de connivence avec NO en fuite. Elle a même accusé les deux garçons d’avoir détourné 6 sacs de cailloux et de poudre d’or. Mais les arguments développés par les deux prévenus pour prouver leur innocence semblent avoir convaincu le parquet.

Ces derniers ont affirmé avoir été convoyés sur le site sans mission précise, car il leur arrivait, soit de surveiller le site, soit de confisquer les sacs des orpailleurs qui exploitaient le site, pour les remettre à NO.
Le parquet a demandé de relaxer OK et IT pour infraction non constituée. Il a par contre condamné IT à 6 mois de prison pour détention illégale d’arme à feu.
Au moment de son arrestation, celui-ci avait en sa possession une arme qu’il dit avoir pris dans la chambre de NO après sa fuite. L’avocat de la société minière a réclamé pour sa part 6 millions de dommages et intérêts. Le tribunal rendra son verdict le 27 mars prochain. En attendant, il a exigé à la société de lui fournir son agrément et le cahier des charges de l’exploitation du site.
Le conseil n’avait pas pu livrer ces documents lors du procès, quand les juges les lui avaient demandés.

Rassemblés par Adaman DRABO

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés