Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

mercredi 21 mars 2012 à 01h01min

Oury Traoré, aide-comptable à la SONABEL, a un litige avec son voisin en poste à l’extérieur du Burkina. Domiciliés aux 1200 logements, ils partagent tous les deux le même mur, source du différend qui les oppose.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les villas 720 et 721 des 1200 logements partagent le même mur. Le propriétaire de la 720 a décidé d’ériger sa maison en R+1, ce qui est tout à fait son droit mais, ce faisant, comme c’est le cas en pareilles circonstances, il viole ainsi l’intimité de sa voisine Oury Traoré, surtout que cette dernière a des toilettes externes. Au début des travaux, les deux parties s’étaient entendues pour que le propriétaire de la concession en chantier monte le mur mitoyen et qu’il fasse une toiture aux toilettes exposées. Un devis a même été dressé à cet effet.

Des mois sont passés, rien n’a été fait ; pourtant, les travaux de construction de l’étage avancent au point qu’une fenêtre donne sur lesdites toilettes et Oury Traoré se trouve parfois dans l’impossibilité de les utiliser. « Je suis même quelques fois obligée de me laver à l’intérieur de ma maison dans une bassine tel un bébé », soupire-t-elle. Elle a donc convoqué l’autre partie en juin 2011 au Centre de gestion des cités (CEGECI).

Ils ont répondu à la convocation le 28 juin 2011 et le Service juridique et contentieux du centre a fait ressortir le 6 juillet 2011 que le propriétaire de la villa n°720 devait déplacer ses fenêtres, monter le mur mitoyen de concert avec les maçons de sa voisine et nettoyer les murs de celle-ci. Au sortir de là, rien n’a été fait ; elle a donc décidé de repartir voir le CEGECI, mais toujours rien. Suite à cette seconde tentative, elle a entrepris de monter le mur à ses propres frais : « Mais lorsque mon maçon pose une brique, celui du voisin la retire, confisquant ainsi mes briques », souligne-t-elle.

Elle est une troisième fois rentrée en contact avec les services techniques du CEGECI qui lui ont assuré qu’ils ne pouvaient plus rien faire et qu’elle pouvait poser plainte ailleurs. C’est alors qu’elle est allée voir la Police qui est venue constater les faits et est revenue deux fois de suite pour arrêter le maçon du voisin sans succès. Jusque-là, il n’y a pas eu de suite, a-t-elle expliqué. « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes », lâche-t-elle, dépitée et impuissante devant ce qu’elle considère comme la raison du plus fort. Faut-il croire que cette cité mérite vraiment le surnom peu flatteur de « 1200 problèmes » ?

La décision du CEGECI après constat des faits

Le déplacement des fenêtres de la villa n°720, pour des raisons de sécurité évidentes ; les ouvriers commis à cette tâche placeront leur échafaudage dans la cour de la villa n°721 ; l’élévation des murs des toilettes extérieures de la villa n°721 et sa couverture aux frais du propriétaire de la villa n°720 afin de préserver l’intimité de ses utilisateurs ; le mur mitoyen ayant déjà une hauteur de 2,10 m et afin d’éviter de le fragiliser, les techniciens effectuant les travaux dans les deux villas devraient se concerter et s’accorder techniquement sur les travaux à effectuer ; à l’issue des travaux, le propriétaire de la villa n°720 veillera au nettoyage des murs de la villa n°721.

Ebou Mireille Bayala (Stagiaire)

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars 2012 à 02:17, par dj
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Faut-il croire que cette cité mérite vraiment le surnom peu flatteur de « 1200 problèmes » ?
    où est le lien entre toute la cité et cette histoire de toilettes ? Heureusement que vous êtes un stagiaire. Il ya eu un petit travail d’enquête mais la chute de l’article gache tout. Il aurait suffit de mettre des tôles au niveau des toilettes et ca aurait été fait. pourquoi donc tout ce bruit ? N’a-t-il pas le droit de construire un R+1 sans se préoccupé des voisins ?

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 07:05, par Bisongo
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Mon frère DJ, il faut être humble ! ok ? Il a le droit de construire son R+1 mais il y a des conditions à respecter.
      Le fait que le journaliste soit un stagiaire n’enlève rien à la véracité du récit. Il ne faut pas déplacer le probleme.
      Il faut faire des critiques constructives.

      Fraternellement,
      Bisongo

      Répondre à ce message

      • Le 21 mars 2012 à 13:57, par dj
        En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

        Bisongo, être humble(qui s’abaisse par modestie, de condition sociale modeste, qui dénote la déférence et le respect) ? Je ne vois pas en quoi vous me parlez de cela ! Dites le moi, Bisongo. J’ai juste donné un avis. Vous pouvez être pour ou contre (d’ailleurs, j’apprécie votre chute fraternelle) car ce n’est que mon humble avis. Je ne détiens aucunement la vérité car ca se saurait ! Non ? en quoi je déplace le problème ? J’habite juste à une rue de là où se passe l’histoire. Je la connais l’histoire. Pourquoi la stagiaire ne dit pas exactement qui est le monsieur ? est-ce un travail de journaliste que de choisir les info ? Pourquoi notre stagiaire (que je respecte) n’a-t-il pas fait état du rapport de force qui existe entre les deux voisins ? Pour n’a-t-il pas été voir la loi concernant les 1200 logements et les R+1 avant de rediger son article ? Au fond, la question est simple : a-t-on le droit de construire un R+1 aux 1200 ou pas ? si oui, l’article n’a pas sa raison d’être (sinon, il devrait parler du bien vivre ensemble entre voisin) et si non, il y a une violation de la loi et je suis prêt à soutenir cette dame. Nous sommes quand même dans un pays où il ya des lois. Certes les riches les violent souvent mais elles restent une référence sans laquelle nous serions tous des hors la loi. Cher Bisongo, je n’ai fait que poser des questions et faire des suggestions et j’insiste sur le fait qu’un journaliste doit couvrir un champ assez large de son sujet avant de le publier. Sinon, on pourrait tous être des journalistes à raconter des bouts d’histoire partout. c’est ca le boulot de journaliste à mon avis : rapporter des faits avec tous les paramètres nécessaires. Il ne s’agit pas donner un avis. Si la loi(je ne sais pas ce que dit la loi ou le règlement) n’interdit pas les R+1 aux 1200, dites-moi, cher Bisongo, dans quel cadre s’inscrit cet article et sa dernière phrase ?
        Fraternellement !

        Répondre à ce message

      • Le 21 mars 2012 à 14:13, par depuis l’université de ouaga
        En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

        Bisongo, c’est toi devrait être humble vu que tu critiques ce que dit un autre sans pour autant avoir compris. l mec dit juste que l’article n’est pas complet et qu’il aurait fallu creuser plus. Il pose des questions constructives au fond. mais c’est bien aussi ce forum ! c’est très bien. Mais pesons nos mots et avançons à travers des échanges d’idées et non "d’injures" ! en espérant qu’un autre ne viendra pas me dire d’être humble, fraternellement !

        Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 07:58
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Initialement, ces villas de 1200 logements n’étaient pas prévues pour être montées en R+ quelque chose. on peut dire qu’il n’a pas le droit de construire un R+1 sans se préoccuper de son voisin. Il doit tenir compte de l’intimité de ses voisins qui n’ont pas les moyens pour construire un R+1 comme lui. Il y a beaucoup de personnes à la cité 1200 dont les voisins souffrent de leur regard ’mal dirigé’.
      Le journaliste est un stagiaire certes, mais il a bien traité son sujet et cette histoire de toilette fait partie des 1200 problèmes de la cité 1200 logements

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 08:17, par taan pelé
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      bjr mon frère.autant kil peut elever son propre batimen (son droit le plus absolu), autan il a l’obligation de couvrir le toit de sa voisine. la meme loi stipule ainsi. 4 toles font 14 000 fcfa.g demande au voisin d’etre tolerant et surtou que nous sommes en afrique afin de garder les bonnes relations. merci a tous. que la justice et la verité triomphent.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 08:58, par ST
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      je suis étonné de votre reaction.
      on ne doit se préoccuper du voisin, donc des autres dans ce pays ?
      le minimum dans la vie en société est de savoir qu’on ne vit pas seul.
      vous êtes tristement égoistes.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 09:27, par mackiavel
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Franchement, je crois que le problème est mal posé. Premièrement, le voisin n’a pas le droit de construire à cette place à plus forte raison un R+. Il y a bien un cahier des charges à respecter et tout travaux de modification doit faire l’objet d’une demande adressée au CEGECI qui donne autorisation après dépôt des plans. La durée des travaux dont la nature est précisée dans le contrat d’acquisition exclu les modifications sur la structure du bâtiment ne doit pas excéder 3 mois.
      Par conséquent, il faut saisir un juge et détruite cette modification et bien d’autres d’ailleurs dans cette cité où le non respect de la loi est devenue une règle générale. Voilà où nous mène l’incivisme. Albert !!! on dit quoi ?

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 10:15, par simpos
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Comme ca on a plus le droit de construire en hauteur quoi ? Si madame veut utiliser ses toilettes qui l’en empeche ? S’elle veut preserver son intimité c’est si simple que sa. Elle n’a qu’a couvrir ses toilettes de toles et on en parle plus.
      Vous la, cessez de nous rapporter ces connories d’hommes riches qui ne savent pas comment mieux occuper leur temps. Merde a la fin.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mars 2012 à 19:48
        En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

        Mon frère chacun a le droit de construire un R+n mais je sais que la loi t’oblige à contribuer ou même à supporter les charges que cela pourrait engendre le voisin pour jouisse de son fond convenablement(je ne saurai de te donner là maintenant la disposition mais cherche bien dan le code civil). C’est même une question de bon sens, tu construit en hauteur et tu vois dans les toilettes du voisin alors, si le voisin n’a pas les moyens de couvrir ses toilettes, tu l’aides à faire. dans tous les cas, à la place de la dame je serais déjà devant le juge ...

        Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 10:47, par Rasta
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Mon frère on ne parle pas comme ça le pouvoir c’est Dieu le donne et sois sure que c’est au moment que tu t’y attends le moins qu’il va le retirer. Faitents très attention, nous sommes tous des frères et on doit se respecter.Tu peux etre fort aujourd’hui et demais depouillé de tes forces c’est ce que nos dirrigeants n’ont pas compris et leurs est difficile de laisser leur place à d’autre gouvernants. Respectons nous et la vie sera meilleur.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 11:20
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Bonjour Dj. Lorsque l’on construit en hauteur (R+1) et au-delà, il y’a des normes liées au vis à vis (Recul, hauteur de fenetre, etc)qui ne sont pas respectées au Faso, comme bcp d’autres règles constructives d’ailleurs.
      Je n’ai malheureusement pas les articles et textes en tête, mais on ne peut pas créer à sa gise, des ouvertures ayant vue sur le voisinage immédiat et ceci pour préserver l’intimité des voisins (y compris si ces voisins ont un logement à étage).
      Mais il est dommage que les voisins n’aient pas pu régler cette situation à l’amiable...
      Bonne journée à vous.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 11:36, par BKG
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Oui il a le droit de construire un R+1 mais il aussi le devoir de respecter les normes sociales de cohabitation. Et si les services étatiques lui recommandent de respecter les procédures cela veut dire que sa liberté commence là où s’arrête celle de son voisinage. Toi par exemple tu as le droit le plus absolu de chier quand l’envi te prend mais tu sais très bien où il te faut aller chier pour ne pas indisposer les autres.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 11:44, par BKG
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Oui il a le droit de construire un R+1 mais il aussi le devoir de respecter les normes sociales de cohabitation. Et si les services étatiques lui recommandent de respecter les procédures cela veut dire que sa liberté commence là où s’arrête celle de son voisinage. Toi par exemple tu as le droit le plus absolu de chier quand l’envi te prend mais tu sais très bien où il te faut aller chier pour ne pas indisposer les autres.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 11:45, par Daoudy
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      N’a-t-il pas le droit de construire un R+1 sans se préoccupé des voisins (...)  ?

      Réponse : Il n’en a pas le droit. Il se trouve dans une cité et il a pris des engagements pour préserver l’intimité de sa voisine et ne les a pas respecté. Ce n’est pas parce que tu as les moyens de te construire un R+1 que tu va te foutre du voisinage jusqu’à l’empêcher d’élever son mur à ses propres frais.

      Il a regardé le visage de la pauvre dame avant d’enlever ses briques, sans quoi, dans d’autres circonstances, il n’aurait pas eu les c...lles de toucher à ces briques.

      Si ce monsieur tient à se taper un R+n, il n’a qu’a s’acheter une parcelle ailleurs ou il n’aura pas à partager de mur avec son voisin...

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 13:11, par Noyeau
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Arrêter de nous distraire avec cette histoire macabre sans tête ni queue. On a plus le droit de se construire un R+. pourquoi c’est lui qui doit mettre la toiture des toilettes de la voisine ? Qu’elle continue de se doucher dans sa chambre si elle ne peut pas le faire elle-même. Vous dites qu’elle travaille à la SONABEL non.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 13:33, par Naba
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      je suis tout à fait d’accord avec dj. Il aurait suffit de mettre des toles sur sa toilette et le tour était joué et ce, que le voisin soit ambassadeur, puissant, fou, ... et l’article est mal foutu car notre cher stagiaire aurait du aller au bout de la chose en disant qui est le voisin. le journaliste, ce n’est pas choisir de donner des info et pas d’autr. soit il ya une loi(reglement) qui interdit les R+1 soit il n’y en pas. N’y a t-il pas d’autre R+1 au 1200 ? pour ceux qui parle de liberté, le voisin n’est-il pas libre de construire un R+1 comme bon lui semble ? "Prendre en compte le voisin" a des limites. Quand même soyons serieux ! cette histoire ne vaut pas le coup d’être porté dans un journal du moment où ce n’est pas une violation de la loi. Que ceux qui ont des sources legislatives sur l’histoire nous en emporte la preuve !

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 13:53, par dj
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      je suis tout à fait d’accord avec dj. Il aurait suffit de mettre des toles sur sa toilette et le tour était joué et ce, que le voisin soit ambassadeur, puissant, fou, ... et l’article est mal foutu car notre cher stagiaire aurait du aller au bout de la chose en disant qui est le voisin. le journaliste, ce n’est pas choisir de donner des info et pas d’autr. soit il ya une loi(reglement) qui interdit les R+1 soit il n’y en pas. N’y a t-il pas d’autre R+1 au 1200 ? pour ceux qui parle de liberté, le voisin n’est-il pas libre de construire un R+1 comme bon lui semble ? "Prendre en compte le voisin" a des limites. Quand même soyons serieux ! cette histoire ne vaut pas le coup d’être porté dans un journal du moment où ce n’est pas une violation de la loi. Que ceux qui ont des sources legislatives sur l’histoire nous en emporte la preuve !

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 14:38
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      La R+1 en question est à l’ambassadeur du Burkina en Lybie et donc vous comprenez pourquoi il s’en fout fait ce qu’il veut sans etre inquiéter.
      Pauvre pays,y en a marre de ces gourous qui se croient des Dieu sur terre

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 18:26, par soka
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      tu a raison de penser comme tu le dis
      mette toi la place de l’autre tu comprendras sa douleur
      et puis avec tout ce que les portables peuvent fiare
      filmer l’intimité des gens avant de le balancer sur le net.
      soit coul car tu ne sais pas ce qui te reserve demain
      compris ?

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 22:32
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      je suis d’avis avec toi nayala,même sans un r+n, sur un arbre on peut également voir dans la cour des voisin et dans ses toilettes donc le bon sens pour ma part est que chacun couvre ses toilettes. je croyais que tous les riche se foutais des pauvre avec leur voiture et autres mais je me suis rendu compte que le pays est plein d’aigris qui ne veulent pas voir les autres évolué. j’ai vécu une sale expérience en la matière, j’ai pris un prêt pour m’acheter une parcelle,j’ai contacté mon mécanicien de quartier pour cela, ils m’ont amené sur une parcelle ,que j’ai vite détecter que c’est à problème, voulant bien me rassurer avant de m’engager, ils vienne me menacer si je ne veux plus la parcelle de leur payer une commission de 200 000 fcfa au cas contraire ils vont me poignarder. les gens sont aigri un ambassadeur un ministre peut se construire un r+n

      Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 08:50
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Mon ami tu peux aller en R+3 si tu as les moyens. S’il ne peut pas mettre un toit qu’il laisse.
    Pour construire ma maison je dois consulter mes voisins ?? doit_il m’aider à faire mon plan ??? et si les 4 côtes de sa maison tout le monde avait des toilettes dehors !! devrait-il arrête sa construction ???
    il faut aller payer de la paille ou des nattes et tu viens couvrir tes toilettes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 09:45, par Aristide
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Décidement il y a des gens qui lisent tout de travers mais bon ! je voudrais simplement dire que la liberté de tout un chacun s’arrete la où commence celle d’autrui. il y a bien une decision qui a été arrêté par les services compétents et on le voit à la fin du papier pourquoi alors continuer à defier l’autorité en refusant de respecter l’intimité de la voisine ? et il faut que cesse ces histoires de vouloir donner des leçons de journalisme aux journalistes quoique stagiaires. si certains se sentent capable de faire le boulot qu’ils y aillent au lieu de venir ici faire l’interessant. chers journalistes bravo pour ce que vous faites ce n’est pas un metier facile alors beaucoup de courage. a bon entendeur !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 10:16, par al bouri
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Mr le journaliste allez jusqu’au bout de vos idées ! N’ayez pas peur de nous dire que ce Monsieur de la villa 720 est ISSOUF SANGARE ambassadeur du Burkina en Libye. Medécin de formation, il est en poste à Tripoli depuis plus de dix ans. Une affaire qui oppose une aide-comptable de la Sonabel à un ambassadeur et ancien deputé du Mouhoun : Imaginez la suite dans un ’’foutu’’ pays comme le Burkina avec une justice aux ordres. C’est ça notre pays des Hommes intègres et si rien n’est fait d’ici là comme le dit un homme politique de la place ’’dans 5 ou 7 ans il n’ y aura pas une pierre sur une pierre à Ouaga et à Bobo’’. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 10:21
    En réponse à : Un blagueur khobsophile (khobs=pain) !!

    On peut en déduire que tous les propriétaires d’hélicoptère devraient s’associer pour refaire les toits de toutes les toilettes qui n’en ont pas !!!
    Tchrrrr !!!

    Si elle veut elle n’a qu’à construire un R+2, comme ça elle embêtera son voisin en retour !!

    lool, je blague, je la soutien mais la solution serait qu’elle quitte le quartier 1200 problèmes !!

    Mais elle risque de tomber dans un quartier à une infinité de problèmes !!!

    Solution finale mais non la moins importante : elle n’a qu’à venir dormir chez moi, et comme je ne suis pas au burkina actuellement, elle devrait prendre l’avion et du coup elle pourra aussi espérer voir son voisin à partir de l’avion:problème résolu avec même une revange !! elle est pas cool cette planête ????

    Aux histoires drôles, des commentaires drôles !! Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 10:22
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Biensur qu’il ne peut pas construire un R+1 sans se préoccuper de son voisin ;meme s’il se dit etr libre sa liberté prend fin là ou commence celle de sa voisine.Il a interet a coopérer avec la voisine car dit-on c’est ton vvoisin qui veille sur toi pendant ton someil !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 10:54, par Un Post-Indigne
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    En ne fixant aucune limite aux modifications pouvant etre apportees aux logements des differentes cites du Burkina, le Gouvernement et le Ministere de l’Habitat maintiennent un vide juridique qui risque de deboucher sur de graves problemes securitaires et de voisinage. Justement parce que le code de l’urbanisme en la matiere est desesperemment muet.

    Les nantis, sans autre forme de proces, transforment ces maisons a l’origine sociale, en R+1, R+2, voire R+n, y compris en immeuble hotelier, par detournement de l’usage officiel du batiment ou du terrain. En face, l’administration reste muette, si elle n’est pas complice. Les exemples sont legions en la matiere.

    Et l’on attendra que tout ceci debouche sur des "incidents dramatiques" avant d’intervenir. En chassant peut etre le Ministre ou un/des Directeurs, comme c’est devenu la regle et l’usage. En oubliant que "Casser le thermometre n’a jamais fait baisser une temperature" ......

    Pauvre Burkina .....

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 11:06, par Lorenzo
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Je peux comprendre que le voisin refuse de respecter ses engagements quoique..., mais je ne comprends pas la raison qui le pousse à faire enlever les briques que la bonne dame installe...

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 11:24, par ZORRO
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Je ne vois vraiment pas où est le problème. Si comme l’article le dit, elle a décidé de monter le mur mitoyen à ses propres frais, c’est qu’elle peut tout simplement mettre une toiture sur ses toilettes. Je crois même que ça coutera moins cher que le mur qu’elle se propose de monter.

    Il y a des choses plus importantes dans la vie. ça c’est une petite difficulté qui se règle entre voisins autour d’une bonne bibine ou d’un coca.

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 14:51
      En réponse à : khobsophile

      Je n’ai pas connu ZORRO avec que des paroles, tu dois mettre ton masque et aller fouetter les monsieur irrectueux qui veut matter la femme !!!
      Serieux, ça c’est l’ombre d’un problème, c’est loin d’en être un au vu du contexte général actuel ; quoi que c’est son problème avec le voisin, et les autorités compétentes devraient se charger de regler !!
      Au moins en postant cet article, il y a de l’espoire qu’on trouve une solution !!

      Répondre à ce message

      • Le 21 mars 2012 à 18:33, par ZORRO
        En réponse à : khobsophile

        Mon cher Anonyme, le ZORRO de la légende dont j’ai emprunté le nom lutte contre l’injustice, mais aide surtout ceux qui subissent l’injustice et qui n’ont aucun moyen de se défendre.

        Je t’apprends, si tu ne le sais pas, que le meilleur moyen de se défendre s’est de prôner le dialogue.

        Pour revenir donc à cette affaire, si la dame disait qu’elle n’avait pas les moyens de mettre un toit à ses toilettes pour préserver son intimité et celle de sa famille, j’aurais pris mis mon masque et mon épée contre son voisin.

        Mais l’article dit qu’elle a finalement décidé de relever le mur à ses frais. Elle a donc les moyens de mettre la toiture de ses toilettes. 5 tôles coûtent combien de FCFA ?

        Conclusion, si au lieu de mettre un toit, elle continue de faire la bagarre, c’est que son problème est ailleurs : elle ne veut pas que son voisin construise son R+1. et c’est pas loin de la jalousie.

        Dans ce cas, le ZORRO que je suis ne peut la défendre parce qu’elle n’est pas une femme qui cherche la paix, SA PAIX.

        Par ZORRO.

        Répondre à ce message

        • Le 21 mars 2012 à 18:59, par tièkadiyé
          En réponse à : khobsophile

          En fait de Zorro, tu es un Zéro sur ce point là. Le M. a le devoir impératif de couvrir les toilettes de sa voisine. C’est la loi qui le dit, même si je suis incapable de citer cette loi ici et maintenant. Que la dame ait les moyens ou pas, la loi oblige l’ambassadeur à le faire. Donc lutte pour la femme sans hésiter.

          Répondre à ce message

          • Le 21 mars 2012 à 19:17, par ZORRO
            En réponse à : khobsophile

            Cher ami, je te mets au défis de me trouver un texte de loi qui dit ça. Tu peux mettre tes amis juristes à contribution et nous pourrons revenir sur ce débat demain ou après-demain dans ce forum.

            Vous pensez que si ce texte existait la bonne dame allait se confier à la presse. Elle avait depuis longtemps contacté un avocat et avait déjà obtenu une ordonnance du Président du TGI pour régler le problème.

            Je le dis et le répète, qu’elle mette une toiture sur ses toilettes et le problème est résolu. Pas la peine de faire du tapage pour ça. Quand on veut la paix, il faut savoir chercher sa paix. J’assume !

            Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 11:34
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    cher dj, je suis parfaitement d’accord avec toi sur le fait d’avoir le droit de construire son R+1. Mais il a le devoir de respecter la vie privée de son voisin. Immaginons un instant que ceux qui ont les moyens se permettent le droit de construire des bâtiment tout en espionnant leur voisin. les toilettes c’est sacré

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 11:51
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Que les forumistes élcairent ma lanterne. Je croyais que les 1200 logements à l’origine étaient des logements à vocation sociale. Dans ce cas peut-on venir ériger des R+ dans des cités à vocation sociale ? en outre, le plan d’implantation de départ prévoyait-il un R+ ? et puis la socogib offre des parcelles à Ouaga 2000 à 50 000-60 000F le mètre carré. A ce prix je crois que tout le monde construit là bas des R+. Peut-être que l’info pourrait intéressé le Monsieur expatrié ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 11:58, par ip
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    TA LIBERTÉ S’ARRÊTE LA OU COMMENCE CELUI D’AUTRUI
    LE VOISIN "riche "A LE PLEIN DROIT DE CONSTRUIRE SON IMMEUBLE R+...... MAIS DANS LE STRICT RESPECT DES DROITS DES VOISINS.
    EST CE DU AU FAITE QUE LE VOISIN EST UNE FEMME OU CE Mr SE PREND POUR UN MOGHO PUISSANT "intouchable"
    QU’IL DEMANDE CONSEIL AU MINISTRE DE LA JUSTICE.
    JE LUI CONSEILLERAI SAGEMENT DE SE PLIER A LA DÉCISION RENDUE
    AU VOISIN, NE TE LAISSE PAS INTIMIDE PAR UN HOMME SANS SCRUPULE ET IRRESPONSABLE DE CE QUE VEUT DIRE LE SAVOIR VIVRE.
    S IL EST "riche " OUAGA 2000 L’ATTEND LES BRAS OUVERTS ET LABAS PAS BESOIN DE TROP PARLER ,CONSTRUIT JUSQU’AU CIEL ET DIT BONJOUR AUX HABITANTS DE NOTRE PARTS
    EN ATTENDANT CONTINUER LA LUTTE CHER Mr POUR TON DROIT.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 12:16, par yomoza
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Au nom de Dieu le miséricordieu je demande au propriétaire de (R+..) de bien vouloir couvrir le toît de la bonne dame, et Dieu le lui rendra au centuple. Que ceux qui sont sans état d’âme s’absentiennent de faire des commentaires sur l’article. bonne journée à toutes et à tous

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 12:18, par Nidale
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Je partage l’avis de ZORRO ; ça se règle entre voisins autour d’une bonne bibine, sauf s’il y avait une inimitié auparavent. Quand d’habitude on ne dit pas bonjour, on transforme des problèmes de savoir vivre et de bon voisinage en problème d’Etat.
    Moralité : ne jouons pas trop au Blanc, gardons notre chaleur humaine.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 12:35
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Bonjour,
    En principe les 1200 logements étaient des logements sociaux. Pour y avoir droit, le texte fixait la limite du revenu. J’en aconnais dont la demande a été refusée à cause du salaire qui était plus elevé que ce que fixait le texte de conditions. Donc pour un fonctionnaire normal, il ne peut pas se construire un R+ quelque chose.
    Au départ, les maisons repondaient aux critères qui étaient arrêtés. Mais ce sont plustot des riches qui sont venus y habiter, nargant les pauvres.
    C’est cet esprit de "Je m’en fous des autres" qui conduit notre pays dans les difficultés que nous connaissons aujourd’hui.
    De grâce, respecter les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 12:39, par SAMSA
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Ha ! quelque fois, il faut avoir du bon sens et du respect pour soi. Comment un ambassadeur burkinabè dans un pays musulman peut se permettre de construire un observatoire de nudité en commençant pas sa voisine. Mr l’ambassadeur, disons l’ambrayeur doit subir le même sort que certain du 23 février...bref, parce qu’il veut regarder les femmes nues ! or il y a un droit à l’intimité que les autres doivent respecter. Qu’est que la Libye va penser de la moralité des hommes de notre pays. Blaise ferait mieux de ramener ce type ici...finalement on dirait que les "parvenus" du 1200 logements aiment violer les droits de autres !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 12:39
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Décidément, les Burkinabès ont un problème avec la loi.
    Il y a des procédures à respecter avant de construire un R+.
    Il faut tout simplement les respecter et il n y a pas de souci. Mais les Burkinabès en générale respecte rarement la loi et pense qu’il suffit d’avoir les moyens ou le pouvoir pour faire ce qu’on veut. Comme on le dit en mooré " Ya bassé so tinga la" ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 13:05, par bili-bili
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    hee ; laissez les gens en paîx avec cette histoire de mur..mur là !vous avez la chance que vous avez cours aux 1200 lgmt ;moi je suis dans un celibat d’une dizaine de portes ;mais on ne s’adresse pas la parole dans la cours ; chacun dans son chacun.ces gens m’ont complètement changé, et je suis même decouragé ; je compte changé de cours.SOS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 13:14, par Plairapa
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Bjr. Je respecte le point de vue des uns et des autres mais il est malheureux de constater que nous voulons continuer dans le manque de respect de l’autorité. Si le comité de gestion des cités est l’autorité compétente en la matière et que ses textes étaient connus de tous, on gagne quoi à ne pas respecter cette autorité ? Vous même vous savez qu’en période de pagaille généralisée, les premières maisons qu’on saccage généralement sont celles en R+n’importe quoi avant d’aller voir dans nos taudis. Vous mêmes vous avez certainement des exemples. Hey mes compatriotes,ayons un minimum de respect pour nos institutions et acceptons leurs décisions pourvues qu’elles respectent les règles établies et sensées être connues de tous. Sinon un jour chacun en aura pour son compte, riche comme pauvre.

    C’est malheureux, mais ces 2 voisins sont mal partis. Car une fois q de telles situations commencent, les gens ne pourront plus jamais être tranquilles. dès qu’on a l’occasion on veut prouver au voisin q mes affaires marchent et on ne cesse d l narguer. Vraiment je ne sais pas si quelqu’un des 2 gagne dans cette situation si ce n’est la haine et le sentiment d’inconfort et même souvent d’insécurité. Avoir un voisin riche c’est bien mais s’il peut en plus respecter les autres c’est mieux.

    What type of a rich man are you, who doesn’t care for the poor people ? What type of a rich man are you, who doesn’t care for the helpless people ? Je suis sûr que la dame a les moyens de se couvrir les toilettes mais ne déplaçons pas le problème car l’autorité compétente a lu les textes en la matière. SI ce que vous avez écrit est juste, une ya une volonté manifeste de frustrer la dame et vraiment je ne sais pas ce qu’il y gagne. Pourtant la vie est très simple, il suffit de se faire bcp d’amis et de tendre vers l’altruisme.

    Puisse le Tout-Puissant vous reconcilier et vous donner de comprendre qu’autrui est plutôt une solution qu’un problème. Ceux qui l’ont compris traitent toujours autrui avec considération pourvu que ce dernier soit conciliant et compréhensif.

    Et si le tandem persiste, vend-lui ta parcelle (qu’il en fasse une piscine s’il veut) et va chercher un voisinage moins frustrant ailleurs.Certainement il en sera très heureux mais on verra qui restera sur TERRE.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 13:18
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    On en apprend tous les jours sur Ouaga "la belle" ! Est-ce qu’on tolère encore des lavabo et WC extérieur, à l’air libre comme au village surtout dans une cité populeuse comme les "1200 logements" ? Ces endroits de commodités personnelles et intimes doivent être hermétiquement fermés !!! Ainsi personne ne verra son camarade faire ses besoins intimes comme s’il était derrière un arbre au village ! Salutations respectueuses.
    Wade

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 13:26, par MS
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Mr DJ, n’oublions pas les vertus de la solidarité et des relations de bons voisinage.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 13:43
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    a ce que je sache les y’a beaucoup ce maison des 1200 transformée en R + 1 OU 2, nul ne peut empecher un citoyen de progresser changeant le standing de son logement comme bon le semble,
    la dame traoré est issue egalement d’une classe sociale elevée malgré son titre d’aide comptable, elle roule dans une très belle voiture et sa villa est impecable, je sais que c’est juste pour emmerder le proprietaire du 720 sans quoi elle ne mettra jamais son pied dans une toilette exterieure
    cette toilette est pour son gardien surement
    arretons d’en vouloir au citoyen de la haute classe

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 14:00
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    On attend le conseil des Sinistres du Mercredi 28 mars et Hooop, Monsieur SANGARE Issouf se retrouvera ex-ambassadeur du Burkina. Tention dèèèèss, la peur a changé de camp. Où bien Albert.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 14:49, par Nayala
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Ce pays là est rempli d’ aigris seulement !!! Qu’ elle couvre ses toilette et basta ! Ouaga change, dc les 1200 aussi ! Nombreux sont ceux qui ont fait des modifications ! À la patte d’ oie il y’a plein de R+1 et de toilettes externes ! Chacun doit être maître chez lui !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 15:08
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Le problème est mal posé.
    Les 1200 logements, cité que je n’aimerai pas habiter est certes une cité à vocation sociale. OK. Mais est-ce à dire que ceux qui y habitent depuis 1985 et qui roulaient en L2 doivent toujours continuer sur leur bécane au motif qu’ils logent dans une cité ?

    Et dans les autres quartiers, par exemple à la patte d’oie, si j’ai ma parcelle et que Dieu bénisse mes affaires et de mon ancienne 16 tôles je peux construire un R+5 en rasant mes 16 tôles, qu’est-ce que je fais si mon voisin que Dieu n’a pas encore aidé, (son tour viendra) est toujours aussi dans son 16 tôles avec ses toilettes externes et sans porte ?

    Ce que l’on peut souhaiter, c’est que les voisins s’entendent et que celui qui peut élever son R+1, vienne en aide à sa voisine. Je suis sur que s’il est âgé et s’il n’est pas voyeur, il ne souhaiterai pas voir la nudité de sa voisine. Mais cela se négocie. Autrement si la voisine considère sa "pauvreté" comme un droit à exhiber pour empêcher son voisin, l’on comprend toutes les difficultés.

    Ce que l’on peut déplorer c’est quand le journaliste rapporte que le maçon du "voisin riche" (appelons ainsi) démonte les briques de la voisine. Si c’est vrai, il devrait remettre son maçon à sa place.

    Cela dit, beaucoup d’internautes semble avoir une dent dure contre "les riches". Je ne crois pas que cela puisse être un programme de vie. Mais cela dit, chacun choisit sa vie qu’il veut mener. sans rancune aucune. Que Dieu bénisse les riches et qu’Il aide aussi les pauvres !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 15:46
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    voilà l’importance d’avoir un permis de construire. A la lecture de l’article, je plains à présent tous ceux qui ont dit du mal de ce document. Madame, le problème est très simple. Contactez la direction de l’habitat des services techniques municipaux. Ils vont faire une descente. Et je pari que ton voisin va se conformer à la règlementation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 17:46, par Habitant du quartier
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Tu es si importante que çà au point que les gens chercheraient à te regarder par une fenetre ? les gens n’ont pas ce temps là ! c’est un championgnant, construit meme chose ou tu démenage, ça fait un temps que tu embetes les gens avec cette histoire. Ta meme envoyé des policiers en civil qui en l’absence des propriétaires en ont profité trainé dans les chambres à la recherche d’un prétendu maçon et avec quel mandat ! et nous sommes dans un état de Droit ? Et toi oury t’es pas une dame de bon coeur on se connait bien au quartier. s’il devrait avoir justice tu serais la prémière à payer car il paraitrait que tu t’est rendue à quelques reprise dans la meme concession ( en violation...) proférer des ménaces et injures.Tu es meme rentré dans la meme concession invitant quiconque voudrait se battre contre toi à se présenter. Respecte toi un peu !!!

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars 2012 à 19:45, par keita
      En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

      Je pense qu’il faut voire le fond du problème et se poser des questions simples qui pourront élucider la question. 1- pourquoi se comportement du propriétaire de la maison en R+1 alors qu’il avait promis de refaire les toilettes de la dame ? je pense que la dame ne soit pas facile ou patiente. Arrêtons de blâmer le monsieur comme quoi il est nanti et pas sociable.N’importe quel citoyen qui se sent oppresser chez lui et qui a les moyens de sa politique agira pareillement. De plus la dame est aller chez lui et lancer des menaces.2- pourquoi les autorités après 2 tentatives ont dit à la dame de se rendre à la justice ? Si elle n’est pas patiente et harcèle le monsieur il va en soit qu’il prenne son temps pour la narguer.Quand on n’a pas les moyens on ne fait pas gros cœur.Étant tous les 2 éduqués, elle pense agir selon ses droits mais elle oublie que nous somme au faso.Concernant la loi sur les 1200 logements s’il faut l’appliquer il va valoir détruire la moitié des logements. 3 pourquoi choisir de construire un mur qui coûte plus qu’un toit ? elle initie là un rapport de force qui lui est défavorable et veut se comporté en victime. En regardant le problème en surface on se penchera du coté de la dame .Mais avec une analyse de fond on constate que le problème qui pouvait être traité à l’amiable devient caduc avec un comportement compromettante de la dame.Je pense que si elle baisse un peu les gardes et accepte sa condition sans rancune et sans frustration, le monsieur pourrai revenir sur sa décision et tout rentrera dans l’ordre. Si tous les citoyens qui on des voisins en R+n devraient verser leur venin sur ses derniers je pense que Ouagadougou ne serai pas une ville agréable à vivre. Il faut que chacun fasse des efforts pour être au niveau de son voisin qui à réussit au lieu de chercher à le nuire et en fin de compte c’est toute la société qui perd car il n’ y aura pas d’innovation . Le R+1 de son voisin est à quelque part un modèle architectural pour elle et une source de combativité dans la vie pour elle et ses enfants. du courage madame Traoré. merci boubs du Canada

      Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 18:34, par dedede
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Bon....
    Moi aussi je vais porter plainte contre tous ceux qui roule à voiture parce qu’il me mettent la poussière, donc atteinte à ma dignité hygiénique

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 18:39, par Cygne
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Vraiment c pas la peine !!!! quelle fasse R+2. negocie avec le voisin pour avoir un toi au lieu de faire la guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 18:39, par madi
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    aidez-moi bonnes gens, les gens qui construisent des R+ ou des duplex hébergent combien de personnes au juste ? je n’ai pas jusqu’à présent pu réunir les moyens nécessaire de me construire une maison simple après près de 25 ans de carrière en catégorie A1 mais je me demande tjrs à quoi servent ces maisons R+ avec à peine 5 personnes à y habiter. Vivement une loi sur le délit d’apparence !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 18:47, par Habitant du quartier
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Tu es si importante que çà au point que les gens chercheraient à te regarder par une fenetre ? les gens n’ont pas ce temps là ! c’est un championgnant, construit meme chose ou tu démenage, ça fait un temps que tu embetes les gens avec cette histoire. Ta meme envoyé des policiers en civil qui en l’absence des propriétaires en ont profité trainé dans les chambres à la recherche d’un prétendu maçon et avec quel mandat ! et nous sommes dans un état de Droit ? Et toi oury t’es pas une dame de bon coeur on se connait bien au quartier. s’il devrait avoir justice tu serais la prémière à payer car il paraitrait que tu t’est rendue à quelques reprise dans la meme concession ( en violation...) proférer des ménaces et injures.Tu es meme rentré dans la meme concession invitant quiconque voudrait se battre contre toi à se présenter. Respecte toi un peu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 18:56, par Abeille
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Pourquoi arrivons nous toujours a corser les petits problèmes ?

    Normalement l’on ne doit pas construire sur le mur... je crois qu’une distance d’au moins 1m doit etre respecté ?

    S’il y a des textes que l’on les fasse respecter.

    "Dura lex sed lex",,,,

    Il faut que nous soyons humbles et compréhensifs dans nos vies de tous les jours pour garantir la paix sociale dans ce pays,,, Nous y gagnerons tous

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 19:07, par madi
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    aidez-moi bonnes gens, les gens qui construisent des R+ ou des duplex hébergent combien de personnes au juste ? je n’ai pas jusqu’à présent pu réunir les moyens nécessaire de me construire une maison simple après près de 25 ans de carrière en catégorie A1 mais je me demande tjrs à quoi servent ces maisons R+ avec à peine 5 personnes à y habiter. Vivement une loi sur le délit d’apparence !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 19:24, par Le citoyen
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Il veut peiner la bonne dame pour lui arracher son terrain. Sinon pourqoui ce revirement alors qu’il’était d’accord pour couvrir le toit de dame. Je peux me tromper de son intention inavouée.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 20:35, par tiefin
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    savez vous que y’a de cela 4 ans, le proprietaire de la villa 720 bien avant de commencer sa construction avait proposer à ouri traoré de construire la toilette en question et monter les mûrs. après que les maçons aient amener tôles briques et ciments, ouri refusa en presentant un devis de plus de 400.000 FCFA soit disant que son oncle veut ça soit une toilette de type ONEA, indigner, le proprietaire du 720 s’est contenté de juste monter les mûrs
    chere journaliste stagiaire,chercher le fond d’un fait avant d’écrire

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 20:37, par verité
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    savez vous que y’a de cela 4 ans, le proprietaire de la villa 720 bien avant de commencer sa construction avait proposer à ouri traoré de construire la toilette en question et monter les mûrs. après que les maçons aient amener tôles briques et ciments, ouri refusa en presentant un devis de plus de 400.000 FCFA soit disant que son oncle veut ça soit une toilette de type ONEA, indigner, le proprietaire du 720 s’est contenté de juste monter les mûrs
    chere journaliste stagiaire,chercher le fond d’un fait avant d’écrire

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 20:38
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Je voudrais tout simplement informer les nombreux lecteurs et participants à cette discussion que ce problème relève de documents d’urbanisme et de normes d’utilité publique. Ce sont les éléments du prospect en terme technique dont les éléments d’hygiène vis à vis du voisin, les vis à vis de fenêtres, les traitements des passages entre voisins, la plantation des arbres etc. Avant d’aborder cet aspect des éléments du prospect il aurait fallu consulter le cahier de charge qui décrit toutes les possibilités constructives des bâtiments des 1200 logements. A ce propos il existe des documents d’urbanisme qui définissent la destination des espaces de la ville et la façon dont ils doivent être mis en oeuvre. Ne soyez pas étonnés que c’est le début des problèmes que nous allons traiter tous les jours avec les constructions à ouaga 2000 que j’espère n’obligera pas certains à fermer toutes leurs ouvertures. Les problématiques ici traitées relèvent du service de la construction, de l’architecture et de l’urbaniste. Les éléments du prospect sont à respecter et à faire respecter à la lettre qui que vous soyez, ministre ou petit fonctionnaire. Pour ne pas être très long je me limite à l’esprit du bon sens, qui souhaiterai que son voisin joue au voyeur chez lui. Ce n’est pas normal. Monsieur du R+1 devrait s’en prendre à son architecte et au CEFAC qui a donné l’autorisation de construire. J’espère qu’il m’entende et qu’ils ont intérêt à se réveiller maintenant pour diligenter ce genre de problème avant que cela n’éclate en fusillade. Les toilettes des 1200 logement ont été réalisées sans toiture ce n’est pas parce que le voisin a acquis quelques feuilles qu’il devra outrepasser les lois. Le bon sens et les bonnes moeurs recommande qu’il respecte l’intimité de son voisin.S’il est courtois et ce n’est pas suffisant porter main forte et couvrir la toilette mise en cause. Je souhaite qu’il y ait un débat télévisé pour expliquer aux citoyens l’esprit de certaines lois et des normes. Autrement il faudra recouvrir toute sa cour pour échapper à la malveillance des voisins un peu plus fortunés qui construisent en hauteur sans respecter les éléments du prospect qui est l’objet de malentendus entre voisins qui croient que c’est à la mairie qu’il faut les traiter.C’est l’ignorance qui conduit à cet état de fait, il faut donc informer les citoyens sur ce peut être fait et ce qui ne peut pas être fait dans la construction de nos maisons.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 20:41, par pascal
    En réponse à : Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    suis un voisin des deux
    savez vous que la dame traoré vit dans la cours de sa defunte mère seule car elle a chassé ses frères et soeurs à coup de couteau pour rester seule ? imaginez ce que doit vivre son voisin du 720 à qui elle en veut, elle n’est pas du tout sociable,
    menez votre enquête auprès de son entourage et même collègue de service vous allez comprendre, et ceux qui l’on cru vont regretter

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2012 à 14:32, par kinte
    En réponse à : Respectez les principes et les règles_Un mur, deux propriétaires : « J’ai pourtant besoin d’utiliser mes toilettes »

    Définitivement NON : Le Monsieur n’a pas le droit de construire un R+1. La cité des 1200 lgts n’est pas conçue pour cela à cause de la configuration (toilettes et douches extérieurs, etc.). Ce ne sont pas les mêmes droits qu’ailleurs. Il fut un temps d’ailleurs ou une Directrice de la CEGECI avait alerté les propriétaires sur cette problématique par voie de presse. Si vous décidé de monter en R+1, vous devriez avoir l’autorisation et tenir compte de l’intimité de tous les voisins, y compris s’accorder avec eux pour faire des aménagéments de convenance chez eux.. Que la dame soit méchante ou pas, là n’est pas le problème. Quand on accepte d’être attributaire d’une maison dans un Cité, on doit en respecter les conditions. S’il veut faire un R+1, qu’il aille le faire ailleurs là où c’est approprié et prévu. L’Etat (CEGECi) a démissionné de ses pouvoirs et responsabilités, autrement la CEGECI doit contraindre au "batiseur du R+1" de respecter la loi et l’intimité des vosins. Ce n’est pas une question de savoir s’il a le droit ou pas. Ceux qui hier (certains) étaient "moins aisés" et remplissaient les conditions sociales d’une habitation sociale offerte par l’Etat (ce sont des villas - terrain compris- de 6 millions CFA maximum sur 10-15 à 25 ans offerts à l’époque par l’Etat), sont devenus riches aujourd’hui (ce qui n’est pas interdit et est même souhaitable à tous) et veulent montrer leurs muscles. On peut toujours le faire en respectant les règles, parce que tout le monde n’a pas changer de statut social. Les 1200 Lgts sont une cité de logements sociaux. Si vous ne vous sentez plus dans cette catégorie parce que votre maison vous gène, vous devrez allez à OUAGA 2000 ou ailleurs, aménagé et prévu pour les gens au pouvoir plus important. Il faut soit simplement humain et apprendre à respecter les gens. SVP, soyons des humains. Aucune homme ne voudra se voir violer sa dignité, épier lorqu’il va dans ces toilettes ou voudra se laver.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés