Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

mardi 20 mars 2012 à 01h09min

Après dix ans de chômage, ils ont décidé de donner de la voix. Ils, ce sont les anciens pensionnaires de l’Ecole nationale des eaux et forêts (Enef) ont exprimé leur mécontentement au ministre burkinabè en charge de l’Environnement, Jean Koulidiati, ce lundi 19 mars 2012 à Ouagadougou. Les manifestants attendent d’être intégrés à la Fonction publique, et menacent même de déchirer leur diplôme s’ils n’obtiennent pas satisfaction d’ici à lundi prochain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Si rien n’est fait d’ici la semaine prochaine, nous viendrons déchirer nos diplômes sous les yeux de notre ministre de tutelle pour signifier à nos autorités, notre ras-le-bol face à ce qui apparaît comme du mépris ». Ainsi s’est exprimé Alassane Ouédraogo, délégué du groupe des diplômés sans emploi de l’Ecole nationale des eaux et forêts. A ses dires, en les abandonnant au chômage, c’est parce que les autorités du Burkina Faso estiment que les diplômes qu’ils ont acquis, pourtant avec tant d’effort, n’ont pas de valeur. « Ou bien c’est parce que nous n’avons pas de bras long que notre problème traine de cette façon », s’est interrogé M. Ouédraogo avant d’ajouter : « si nous détruisons nos diplômes, cela nous enlèvera au moins l’illusion que nous sommes diplômés… ».

A en croire, le groupe des chômeurs, les étudiants qui se sont inscrits à l’Enef, ont payé pour leur formation, la somme de 480 000 francs CFA pour les préposés, 560 000 pour les assistants, 820 000 pour les contrôleurs, et 1 500 000 pour les inspecteurs. Pourtant, explique le porte-parole des étudiants, « contrairement à ce que pensent certains, nous sommes tous des fils de paysans, nos parents ont trimé pour pouvoir payer notre formation, dans l’espoir que nous puissions leur venir en aide, mais après 10 ans, toujours rien… ».

Selon les grévistes, la Fonction publique devrait organiser chaque année des tests d’intégration, afin de leur permettre de faire valoir leur compétence. Mais, depuis 2002, ce n’est qu’en 2008, que le ministère en charge de l’Environnement a fait un test d’intégration au cours duquel 51 de leurs camarades ont été intégrés. Pourtant, il existe, selon eux, un décret ministériel qui stipule qu’un test d’intégration doit être organisé chaque année à leur intention à compter de 2008 et ce jusqu’en 2012.

Le cri du cœur des anciens pensionnaires de l’Enef n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Le ministre Jean Koulidiati, qui a reçu les frondeurs, leur a expliqué que le gouvernement a débloqué près de 80 millions de francs CFA pour pouvoir absorber une partie de ces 357 agents.
« Notre directeur des ressources humaines et celui en charge des affaires financières et administratives rentrerons incessamment en contact avec la Fonction publique pour voir comment nous pourrons mettre en oeuvre les mesures nouvelles dans les plus brefs délais ». a indiqué Jean Koulidiati, faisant preuve d’une bonne écoute face aux doléances des étudiants en quête d’emploi.

Toutefois, a ajouté le plus Vert des ministres, « nous allons faire un tri car le budget ne nous permet pas de les prendre tous ». M. Koulidiati a estimé qu’il va falloir mener la réflexion pour s’accorder désormais sur le statut réel des étudiants qui s’inscrivent parallèlement dans les écoles de formation de l’Etat.

Inoussa Ouédraogo (Collaborateur)

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mars 2012 à 08:24, par Sax
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Avec juste raison les jeunes.
    On ne peut pas comprendre que dans ce pays dit pauvre, on laisse des centaines de jeunes dont les parents ont trimé pour assurer une scolarite de plus de 400 000f/an pendant deux ans minimum pour faire de nouveau recrutement a faire former pdt la meme duree.
    Vous avez de la main d’oeuvre disponible et a portee de main mais il faut recommencer perpetuellement.
    Soit les diplomes obtenus ne sont pas valables, soit vous n’avez pas besoin de ces filieres ! Dans ce dernier cas, il vous faut fermer les inscriptions a titre privé.
    Quel est ce pays qui manque de tout et qui se donne le luxe de laisser pour compte ceux qui se sacrifie pour le servir ?
    La protection de l’environnement est sur toutes les levres ainsi que la santé, mais au Faso, il en est autre.
    Nos maigres ressources se porteront ils bien un jour ?
    Gabegie, quand tu nous tient.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 10:07
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Faut pas qu’ils déchirent leurs diplômes, qu’ils les brûlent. Si on ne prend garde, on va cogner le mur d’ici là. Les gens veulent une chose et son contraire. Qu’on applique la loi dans sa rigueur quand ça les concerne et qu’on en oublie dès qu’il sent que son intérêt est en jeu. On me dira normal. Quand vous êtiez allés vous inscrire dans cette école, c’était en connaissance de cause. A notre connaissance, c’est le Ministère de la Fonction Publique qui effectue les récrutement en fonction de l’expression des besoins et des moyens de l’Etat. Alors si ces gens se sentent lésés, qu’ils sachent qu’il ne sont pas les seuls. A la santé, aux enseignement, à l’élevage, il y a des inscrits sur titre qui ne sont pas encore intégrés, mais ils ont également payé de leur argent pour se faire former. Patienter ou vous devenez des jardiniers et autres fleuristes pour parler de l’initiative privée

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 11:40, par Alain
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Evitez de vous autoflageller en déchirant vos diplômes. C’est le geste le plus stupide que vous poserez avec regret dans votre vie. Imaginez un temps soit peu que tous les diplômés sans emploi décident de déchirer leurs diplômes, quel gachis au profit de ceux qui n’aurainet pas déchiré les leur. De toute façon, certains de vos camarades vivant la même situation que vous, vous flatteront dans ce sens pour mieux se faire valoir en cas de recrutement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 11:57, par Jérôme
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Avez-vous déjà vu un paysan jeter ou détruire sa daba parce que la saison des pluies a été mauvaise ? Jamais, il garde espoir que la prochaine saison sera meilleure.
    Le diplôme est le sesame qui servira à vous recruter un jour dans la fonction publique ou ailleurs. Donc la fonction publique n’est pas le seul point de chute.
    "Si la pluie te bat, évites de te battre toi même" dit un adage. Chers diplômés, ne vous faites pas de mal en déchirant vos diplômes qui serviront d’une manière ou d’une autre. Un diplôme fait toujours la fierté de son titulaire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 12:18
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    les inscrits sur titre à la santé attendent aussi leur test d’intégration qui tarde à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 12:27
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    il y a trop de problèmes environnementaux au Faso pour que des diplômés chôment 10 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 12:48, par BEN
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    BONJOUR A TOUS.
    A MON AVIS IL FAUT LES LAISSER DECHIRER LEUR DIPLOME C’EST UN CHOIX COMME AUSSI ILS ONT CHOISI D’ALLER SE FORMER DANS CETTE ECOLE.
    SI ON CHOISIT DE S’INSCRIRE SOUS TITRE C’EST QUE L’ON A UN PROJET BIEN FICELE OU QUE L’ON VISE LES PROJETS.SI PAR HASARD L’ETAT LES INTEGRE PAR CE COUP DE FORCE IL AURAIT CREER UN PRECEDENT TRES GRAVE.
    COMBIEN DE PERSONNES SONT SORTIES A TITRE PRIVES DES ECOLES DE FORMATION ET QUI NE SONT PAS INTEGRES ?DES MILLIERS.EUX AUSSI VONT SE LEVER ET BONJOUR LES REVENDICATIONS A N’EN PAS FINIR.
    CHACUN A SON NIVEAU AUSSI A UNE QUALIFICATION ET A DROIT COMME EUX A UNE INTEGRATION.IL YA COMBIEN D’ETUDIANTS QUI SORTENT CHAQUE ANNEE DES UFR AU BF ET QUOI DIRE DE CEUX DES ECOLES SUPERIEURES PRIVEES.
    IL FAUT PAS FORCER LA MAIN DE L’ETAT PARCE QUE ON A EU LA CHANCE D’AVOIR LES MOYENS POUR SE FAIRE FORMER DANS UNE ECOLE PROFESSIONNELLE.L’ETAT PEUT FACILITER VOTRE INTEGRATION DANS LA VIE ACTIVE EN OUVRANT LA FORMATION A TITRE PRIVE DANS LES ECOLES PROFESSIONNELLES MAIS PAS FORCEMENT EN VOUS INTEGRANT A LA FONCTION PUBLIQUE.
    J’AI L’IMPRESSION QU’A LA FAVEUR DU CLIMAT SOCIO -POLITIQUE QUI PREVAUT ACTUELLEMENT DANS NOTRE PAYS,CHACUN VEUT CREER UN SEMBLANT DE MENACE DE LA PAIX SOCIALE POUR ETRE ECOUTER.
    L’ETAT DOIT ETRE SOUVERAIN ET NE PAS CEDER A TOUS LES DESIDERATAS ET LES HUMEURS DE TOUS.ON NE PEUT PAS REVOQUER DE CENTAINE DE FONCTIONNAIRES POUR FAIT DE GREVE ET VOULOIR INTEGRER DES GENS QUI MENACENT DE GRVER POUR SE FAIRE INTEGRER C’EST PARADOXAL A MON AVIS.
    PEUT ETRE L’ETAT NAVIGUE A VUE ET DANS CE CAS C’EST TRES GRAVE.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars 2012 à 13:09, par simpos
      En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

      Mon cher BEN, tu as tous dit. C’est claire comme l’eau de roche. S’ils se savent aussi competent qu’ils le pense mais qu’ils aillent dans les concours directs. C’est tres facil de compter sur un parent qui a les moyens qui vous inscrit dans ces ecoles et apres reclamer d’etre reclassé dans la fonction puplique. Quand on s’inscrit parralellement on doit avoir d’autres visées autres que la FP. Merde. Pour etre fonco c’est le concours direct qui est la regle. Ce a quoi ces petits voyous s’attendent c’est l’exception, c-a-d la courte echelle. On ne peut alors l’obtenir que par negociation et non pas par des menaces. Si j’etait le ministre Couldiati, actuellemnt ces apprentis grevistes seraient entrain de mediter leur sort en compagnie de Guiro, pour trouble a l’ordre puplic et mouvement inssurectionnel. Merde ! nous sommes ou la.

      Répondre à ce message

    • Le 20 mars 2012 à 13:21, par simpos
      En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

      Mon cher BEN, tu as tous dit. C’est claire comme l’eau de roche. S’ils se savent aussi competent qu’ils le pense mais qu’ils aillent dans les concours directs. C’est tres facil de compter sur un parent qui a les moyens qui vous inscrit dans ces ecoles et apres reclamer d’etre reclassé dans la fonction puplique. Quand on s’inscrit parralellement on doit avoir d’autres visées autres que la FP. Merde. Pour etre fonco c’est le concours direct qui est la regle. Ce a quoi ces petits voyous s’attendent c’est l’exception, c-a-d la courte echelle. On ne peut alors l’obtenir que par negociation et non pas par des menaces. Si j’etait le ministre Couldiati, actuellemnt ces apprentis grevistes seraient entrain de mediter leur sort en compagnie de Guiro, pour trouble a l’ordre puplic et mouvement inssurectionnel. Merde ! nous sommes ou la.

      Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 13:21
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    C’est un véritable gachi de l’état car après 10 ans de chômage, sont ils encore capable d’être efficace dans un poste (déperdition de connaissances dont certaines sont obsolètes), sans compter que les connaissances et les nouvelles technologies évoluent très vite. Si l’état ne pouvait pas les intégrer, pourquoi ne les a t’il pas accompagné pour qu’ils créent leur propre entreprise par exemple ?
    L’état pond tous les jours des projets, des programmes...à coût de milliards pour lutter contre le chomage des jeunes et quand certains sont formés à coût de millions, on les met de côté. Ce n’est pas de cette façon de faire que le Burkina va émerger avec cette mal gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 13:56
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    toi Ben tu n’as rien dans la vie, la vie est un combat permanent ces jeunes qui demande uniquement à travailler, ont demandé quoi de plus ? servir servir son pays, ya combien de poste vide sans forestiers au BF ?
    pourquoi recruter 51 et laisser les autres ? soit pas de recrutement pour tous.
    En te lisant tu fait semblant de comprendre le sujet, mais rien pitiééééééééééééééééééééééééééééééééééééé
    Parmis ces inscrit sur titre d’autre n’envie même pas le ministre, d’autres sont obligé d’être vigile, maçons, instituteurs, d’autres sont rentré au concours direct des Eaux et forets malgré le diplôme il sont reparti à l’école pour 2ans pour les mêmes cours, tout ça pour avoir un maudit boulot ?(je m’excuse du terme, mais il faut souvent choqué les idiots)
    Des recrutements depuis le temps de Mr Djiri Dakar Ministre à Laurents Sedego, Salifou Sawadogo, aujourd’hui Jean Koulidiati, l’ENEF/Dinderesso continue le recrutement à titre privé.
    Apprenons à ce soutenir dans ce pays, il demande du travail, c’est tout ? Ben !!!
    Quelle souffrance ils n’ont pas vu à l’école ? depuis le temps des DG comme col Zouré, COL Diallo, lt/col oued joachim, aujourd’hui Kimsé OUED.
    Au temps de Joachim Oued le plus mauvais des DG , il se servait de leur argent pour se créer des missions à ouaga.ET il montait les directes contre les inscrits sur titre.
    Pitié pour ces dirigeants non eveillés du BF.
    A+

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 13:57, par Le monarque
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    On est ou là ? Faut pas déchirer, faut bruler. Si vous décirer on pourra reconstituer mais si vous bruler le compte est bon pour de bon. Etiez-vous des boursiers de l’Etat ? Savez-vous combien de burkinabé se sont formés à l’ENAM, ENAREF, ENSP, ENEPs, U.O,IBAM etc...qui n’ont jamais eu intégration ? L’Etat a radié ses employés (militaires, policiers) et blamé des diplomates pour avoir grévé ; et vous, vous voulez intégrer la fonction publique par le biais de la grève. Que le le ministre de la fonction publique annule les lancements de concours professionnels et directs pour adopter la nouvelle trouvaille : Recruter les meilleurs grévistes pré-contrat.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 14:00, par Christophe
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    c’est proprement agir comme un illettré que de vouloir déchirer son diplôme. la n’est pas la solution.
    déjà, il faut cesser de penser que l’ETAT, c’est papa emploi. s’il faut tout attendre de l’ETAT, alors on ne peut plus rien espérer de la jeunesse.
    j’été boursier de l’état, j’ai eu mon diplôme, mais il s’en fout. on finance des étudiants et on ne sait pas quoi en faire. a quoi servent les bourses ?? mais je n’ai pas déchirer mon diplôme. nous nous sommes regroupé et nous avons créer notre coopérative en attendant des jours meilleurs

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 14:16, par toubib
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    bonjour,
    je pense que le problème des inscrits sous titre doit vraiment être re-examiné et très sérieusement. Est ce pour les besoins de l’état ou pour des projets ersonnels et/ou privés ? Merci de se pencher sur cette question.
    excellente journée à tous

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 15:39, par Che
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Allez y vous faire foutre !!!
    Vous avez bien dit inscrit sur titre. Est ce que c’est l’Etat qui vous a recruté pour former¨ ?????
    Votre vocation 1ere est de servir dans le privé. Vous auriez du sonder le marché de l’emploi avant d’aller vous former.

    Déchirez, puis bruler vos diplomes, qui du moins ont été acquis malhonnetement dans la pluspart des cas....

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 16:06, par le mec
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    C’est du devoir de l’État de former non seulement pour ses propres besoin mais aussi pour le secteur privé à travers les universités publiques et les grandes écoles de formations mise en place par l’État lui même.Les besoins de l’État sont exprimés à travers les concours directs et professionnels. Les autres inscrits sur titre devraient aller se battre dans le privé ou à leur propre compte. IL est complètement idiot de grever pour être intégré car personne n’a dit que vous serez intégrés à la fin de votre formation. Du reste dans les ministères ou cette pratique est constatée comme au MENA il faut remarquer que cela a contribué à baisser le niveau général des Enseignants car le plus souvent (sans douter de la qualité de quelques uns) ce sont ceux là qui ont échoué à l’école (en griffe)qui emprunte cette voie facile pour ce faire une place sur le marché du travail et bonjour la médiocrité .
    L’État devrait bannir en son sein de telles pratiques en donnant la chance à tous les burkinabés quelque soit leur niveau de revenu d’accéder à la fonction publique dans une concurrence saine gage de qualité des ressources humaines.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 16:20
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Vs là,vs manquez d’ambitions.S’inscrire sur titre suppose en 1er q vs avez exploré le terrain et q vs investissez utile.En priorité,cè pr servir ds le privé.L’Etat n’est pas obligé d recruter des inscrits sur titre.Les concours directs st là pr ça,pr les MERITANTS.
    Vos diplomes là,brulez les si vs voulez.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 18:15, par Jérôme
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Dans ce pays, certaines personnes se croient plus malines que les autres. Après avoir échoué au concours direct des esprits malins mais en réalité médiocres, s’inscrivent sur titre dans des écoles de formation parce qu’ils ont les moyens. Ensuite ils revendiquent à cors et à cris une intégration dans la fonction publique. C’est trop facile de procéder ainsi. Ils ne vont pas nous dire que depuis 10 ans ils sont restés bras croisés sans faire de concours dans ce pays. Ces gens ont certainement passé tous les concours sans succès et convaincus qu’ils ne sont pas compétitifs, ils veulent faire du chantage pour avoir du foin à moindre frais.
    Qu’en sera t-il pour l’enfant du pauvre qui ne peut se permettre de s’inscrire sur titre ? Pour une raison d’équité, la fermeté s’avère nécessaire dans l’intégration de ces inscrits sur titre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 20:24, par M’Bayiiri
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    JE SUIS SOLIDAIRE AVEC CES DIPLÔMES SANS EMPLOIS !

    Il est vraiment iridescent qu’au BURKINA où la protection de l’environnement, de la gestion de la faune, de la gestion de l’eau, est une question fondamentale de survie de toute la nation, on puisse laisser errer sans emploi pendant des années des enfants de notre pays amoureux de la sauvegarde de notre bien le plus précieux formés et donc qualifiés à cette fin !
    S’il manquait tant d’argent pour les embaucher, il n’en aurait pas eu de cet argent en milliard que baladeraient par cantines pleines et servant d’argent de poches pour proches d’autres fonctionnaires burkinabes ! Le ministre parle de 8omillions de francs cfa : ce qui me parraît ridicule à comparer avec les près de 2 milliards francs de Super GUIRO !
    Que l’Etat fasse tout le nécessaire pour les embaucher tous quitte à revoir à forte baisse le traitement des membres du gouvernement, des parlementaires ainsi que celui des dirigeants des autres institutions étatiques. Comme on le voit, il y a des niches où trouver l’argent nécessaire à leur intégration à la fonction publique : du reste, ils ne recherche qu’à servir le BURKINA à son point le plus fragile !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 20:57, par NINKRE
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Balle à terre les amis !
    Essayons de comprendre nos frères mécontents de leur situation au lieu de les traiter de tous les noms d’oiseaux.
    s’ils ne se souciaient pas de leur avenir ,ils ne se seraient pas inscrits pour être formés dans le métier et de surcroit sur titre.
    Aujourd’hui si par bonheur chacun de nous a son job ,certains ne mesurent pas la dureté de cette vie pour ce qui n’ont pas de boulots .Tout le monde ne peut pas être fonctionnaire de la fonction publique comme tous aussi ne pas être ceux du privés ou être leur propre promoteur sans l’appui de l’état ou d’autres accompagnant s. Quand tu travailles bien même sans diplôme ,on trouve à dire que tu n’as pas de diplôme ,tu as diplôme tu cherches travail ,on dit tu ne veux pas travailler parce que tu t’attaches trop à ton « SEBRE » ;CHERCHE A FAIRE QUELQUE CHOSE ! Oh Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 21:01, par Pataarbtalé Le fils du pauvre.
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Merci aux intervenants du forum qui mettent ces gens là à leur place.

    C’est très facile d’échouer aux concours directs de la fonction publique et ensuite aller payer pour faire une formation à une école professionnelle et ensuite demander à être intégré à la fonction publique.

    Heureusement qu’au Burkina , pour le moment les fils de pauvres peuvent encore prétendre à la fonction publique par le biais des concours directs. Autrement il ne nous resteraient plus que des places de boys cuisiniers pour servir ces fils de riches qui ont les moyens de payer les écoles professionnelles.

    La fonction publique ne s’achète pas. Elle se mérite. Et dans le processus de recrutement, tous les Burkinabé devraient avoir les mêmes chances. Je suis donc farouchement contre des testes de reclassement réservés à des gens qui ont payé pour aller dans les écoles professionnelles.

    Monsieur le ministre, s’ils ont trouvé les moyens de payer l’école professionnelle sans attendre d’être admis à un concours de la fonction publique, il faut qu’ils trouvent aussi les moyens de s’auto-employer sans venir embêter le monde. Ils ne sont pas du tout à plaindre.

    Pour moi au lieu de déchirer leur diplômes, ils n’ont qu’à s’immoler comme Bouazizi en ce moment leurs diplômes pourra au moins servir comme torche pour allumer le feu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2012 à 22:01, par del
    En réponse à : Ministère de l’Environnement : les anciens étudiants de l’ENEF menacent de déchirer leurs diplômes

    Les brûler ou les déchirer va contribuer à la pollution de l’Environnement.Il ya des structures compétentes pour recycler ces papiers à d’autres fins.
    Si vous saviez que c’est rien que la fonction publique que vous visiez en allant se faire former à l’ENEF, fallait tout simplement vous présenter aux concours directs. Après cette formation vous vous êtes présentez maintes fois aux concours directs sans succès, et la solution c’est de revendiquer l’intégration, c’est trop paresseux ça.
    Vous criez comme si vous étiez sûr de votre aptitude après la visite médical d’incorporation pour subir la formation militaire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés