Direction de la communication de la présidence du Faso : Ibrahiman Sakandé installé

lundi 19 mars 2012 à 00h32min

Nommé en conseil des ministres, le 29 février 2012, directeur de la communication de la présidence du Faso, l’ancien directeur général des Editions Sidwaya, El hadj Ibrahiman Sakandé, a été officiellement installé dans ses fonctions, le vendredi 16 mars 2012 à Ouaga 2000.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’ancien directeur de la communication de la présidence du Faso et aujourd’hui ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama, à passé la main à son successeur, Ibrahiman Sakandé, le 16 mars 2012 à Kosyam, au cours d’une sympathique cérémonie, présidé par le secrétaire général de la présidence du Faso, Ibrahim Coulibaly. Pour la circonstance, les différents directeurs et chefs de services rattachés à la présidence du Faso, les anciens collaborateurs du nouveaux directeur, ses amis, etc., se sont mobilisé pour accompagner, et le directeur entrant, et celui sortant.

Dans une ambiance détendue, le directeur sortant, le ministre Baba Hama, a pris la parole pour remercier et exprimer sa gratitude au président du Faso, Blaise Compaoré, pour l’honneur et la confiance a lui faite. D’autant plus que, selon lui, c’est une confiance que lui a renouvelé le président du Faso en le nommant, après le poste de directeur de la communication, comme ministre de la Communication, porte parole du gouvernement et par la suite, ministre de la Culture et du Tourisme. Pour ce faire, il a dit merci au président du Faso pour tous les soutiens dont il a bénéficié. Le ministre Hama a également dit merci à ses désormais anciens collaborateurs pour « la très franche collaboration » au cours de son séjour au poste de directeur de la communication de la présidence du Faso. Le souhait exprimer par Baba Hama, qui dit avoir vécu une expérience humaine très enrichissante, c’est que son successeur, Ibrahiman Sakandé, bénéficie du même soutien et accompagnement pour le succès du programme du président du Faso.

Les premiers mots du nouveau directeur de la communication de la présidence du Faso, Ibrahiman Sakandé, ont été, à l’image de ceux de son prédécesseur, emprunts de remerciements, de gratitudes et de reconnaissance à l’endroit du président du Faso. « Je remercie infiniment le président du Faso de m’associer, et partant, d’associer les très jeunes, toute ma génération, de très près, en tant que directeur de la communication, à la réalisation d’un Burkina libre, souverain et prospère », a-t-il laissé entendre, d’entrée de jeu.

Mais M. Sakandé dit prendre conscience que la tâche ne sera aisé. Ainsi, il a mentionné : « Dès maintenant, j’appréhende, avec une certaine frayeur, les moments où ma lanterne, si modeste, n’éclairerait pas suffisamment la tâche dont il m’a honoré, qui est celle de travailler à côté d’un grand Homme comme lui… Si cela arrivait, mon vœu serait que le président du Faso, puisse oublier constamment mes limites, pour ne se souvenir que de mon dévouement qui sera sans faille, ni faiblesse, sans retard, ni écart ».

Devoir de mémoire et de créativité

M. Sakandé a exprimé ses pensées à l’endroit de ses anciens collaborateurs de « la maison commune, Editions Sidwaya », venus le soutenir, à ses « illustres devanciers » de la direction de la communication de la présidence du Faso, à ses nouveaux collaborateurs du « palais commun de Kossyam » qui devraient « tirer ou pousser l’action collégiale, sur les bonnes voies du service bien fait, pour une réussite solidaire… » Le nouveau directeur de la communication de la présidence du Faso à souligné qu’au moment où il prend service, toutes ses énergies sont mobilisées en vue de réaliser, autant qu’il sera de son pouvoir, au cours de son passage auprès du président du Faso, deux devoirs complémentaires : « le premier est lié à la mémoire, le second à l’imagination », à -t-il noté.

Pour M. Sakandé, les Burkinabè de sa génération et des générations futures ont, « d’évidence, un devoir de mémoire à l’égard de tout ce que le président du Faso fait pour ce pays et de la manière dont il le fait ». Pour cela, il a relevé qu’il faut travailler à « immortaliser, pour aujourd’hui et demain, par l’écriture, l’image, le son, le web…, les lignes fortes de son leadership ». Et le nouveau directeur de la communication de la présidence du Faso de faire observer « qu’entre le passé inutilement tumultueux de notre pays et son avenir infiniment ouvert, le président du Faso est notre échangeur. L’échangeur n’est pas là pour lui-même, il est là pour ceux dont la destination passe sur son dos. Nous n’attendrons plus que les grands de ce monde viennent nous apprendre lequel d’entre nous est grand comme eux.

Il nous appartient, désormais, de donner au modèle du leadership Blaise Compaoré, la valeur qu’il mérite et la communauté internationale le reconnaîtra comme tel ». M. Sakandé a justifié sa vision par le fait que, selon un adage mooré « celui qui dit que son chef est une touffe d’herbe en fait la joie des cabris du voisin ». Le successeur de Baba Hama a signalé que pour réussir ce qu’il ambitionne réaliser, il sera tout dévoué « et votre amical et fraternel soutien à tous sera la lumière de mon chemin ». Aussi a-t-il appelé tous les Burkinabè à le soutenir dans cette œuvre gigantesque d’accompagnement du président du Faso sur les grands chantiers de développement du pays, en cours, pour le bien-être de tous les Burkinabè, sans exclusive. Après les interventions du directeur sortant et entrant, le secrétaire général de la présidence du Faso, Ibrahim Coulibaly, a pris la parole pour, dit-il, s’acquitter d’une tâche fondamentale, à savoir la passation de service.

Mais, il a tenu à signaler que c’est le directeur de cabinet de la présidence du Faso, Assimi Kouanda, empêché qui devrait le faire. Ainsi, avant d’installer le nouveau directeur de la communication, il a, avant tout, dit au revoir à Baba Hama tout en lui disant merci pour tout ce qu’il a réalisé à la présidence du Faso. Il a félicité officiellement pour ses nouvelles fonctions et l’a rassuré qu’il peut toujours compter sur eux de même que ses anciens collaborateurs pourront compter sur lui, de là où il est. A l’endroit du nouveau directeur de la communication, Ibrahim Coulibaly lui a souhaité le bien venu tout en le présentant officiellement à ses désormais nouveaux collaborateurs. Il a félicité, mais surtout encourager pour la tâche, « car à ce niveau de responsabilité, il y a beaucoup à faire », a-t-il précisé.

La cérémonie plein d’humour et de détente s’est achevé par une remise de cadeau au directeur de la communication sortant, Baba Hama. Pour mémoire, Baba Hama qui était directeur de la communication de la présidence du Faso, avait été nommé ministre de la Communication, porte parole du gouvernement dans le dernier gouvernement de Tertius Zongo, puis ministre de la Culture et du Tourisme dans le premier gouvernement de Luc Adolphe Tiao. Mais en attendant de trouver son successeur, il assurait la gestion de la communication au niveau de la présidence du Faso, avant que M. Sakandé ne soit nommé à ce poste par le conseil des ministres du 29 février 2012.

Ali TRAORE (traore_ali2005@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 mars 2012 à 04:44
    En réponse à : Direction de la communication de la présidence du Faso : Ibrahiman Sakandé installé

    félicitation et courage. Le pays a besoin des hommes et des femmes comme vous pour avance.Que le tout puissant vous accompagne dans vos nouveau fonction.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 14:39, par radio libre
    En réponse à : Direction de la communication de la présidence du Faso : Ibrahiman Sakandé installé

    Hum............ a lire ce compte rendu, on a sent bien qu’on atteint le paroxysme du griotisme. BC est un échangeur inamovible ? En outre je croyais savoir que tout tumulte aussi indésirable soit-il produit toujours des germes d’un nouveau départ et même engendre des nouvelles méthodes de travail. Le tumulte n’est pas générateur de progrès ? Le notre que vous qualifier d’inutile n’a ne va t-il produire des reformes pour un Burkina libre dont nous aspirons, a moins que la notion de liberté ne soit pas comprise de la même maniéré ( entre nous). Ne méritez-vous pas votre poste parce qu’il a eu ce tumulte ? ou bien je me trompe ? Vous êtes la pour la mémoire et l’imagination ? Or pour l’heure vos textes aussi dans la maison commune dans le palais commun laissent a penser de la méthode du perroquet. En tout nous attendrons le prochain Directeur de communication pour faire le bilan de vos prouesses d’avoir faire fonctionner l’échangeur sans accidents ni grands casse. Meilleur sante a Simon qui a quand été victime d’un accident sur un échangeur.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 18:50, par dabl
    En réponse à : Direction de la communication de la présidence du Faso : Ibrahiman Sakandé installé

    OUI, MES SINCERES FELICITATIONS. BON COURAGE ET BONNE CHANCE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés