Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

jeudi 15 mars 2012 à 17h07min

Se sentant interpellés par les actes de violence perpétrés au Nigeria au nom de la religion, les membres de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori ont décidé de réagir pour les condamner en partageant avec le monde entier leur expérience en matière de dialogue inter-religieux. C’est la teneur de la déclaration ci-après.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Déclaration

Faisant nôtres les versets suivants, tirés des deux livres saints :
« Quand Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent » (Psaume 85, verset 11) ; « Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres » (Sourate Al-Mà’idah, verset 48)…

Convaincus de ce qui suit :
Nos différences, qu’elles soient d’ordre religieux, culturel, ethnique ou tout autre, elles sont avant tout, la volonté de Dieu. Refuser cette différence c’est remettre en cause le Dieu miséricordieux, notre créateur, sur qui est fondée la foi de tout croyant.

Convaincus qu’aucune religion n’a le monopole de Dieu et que Lui seul a son propre monopole. C’est Lui qui a voulu nous créer différemment et c’est aussi à Lui qu’il a plu de nous donner une seule planète en partage, non pas pour qu’on se la partage en égoïstes, mais plutôt pour que nous puissions en faire un monde digne de Lui et un monde digne de l’Homme.

Un croyant c’est celui qui accueille la foi de l’autre comme volonté de Dieu. Et puisque Dieu est amour, un croyant c’est celui qui accepte, aime et respecte l’autre malgré sa différence. Un croyant c’est enfin celui qui sait voir et puiser ce qu’il y a de valorisant chez l’autre. Aujourd’hui être religieux c’est être interreligieux. Notre valeur est dans notre différence aux autres, et est totalement déterminée par ces autres, fondamentalement par les échanges vitaux et valorisants que nous entretenons avec eux. C’est sur la base de cette valeur que tout croyant se définit et sera jugé dans l’au-delà. Tel est le message que véhiculent, aussi bien la Bible que le Coran.

A la lumière de ce qui précède et au regard des exactions au Nigéria, nous croyants nous posons cette question : au de nom de quel Dieu et au nom de quelle foi les uns et les autres interagissent ? L’actualité nous montre au quotidien des massacres et attentats perpétrés dans le Nord de ce pays frère. La formation boko haram attaque aussi bien Eglises que Mosquées. Malheureusement le phénomène mal compris est entrain de se ramifier et s’étend à d’autres régions.

Par la présente, nous leaders religieux Chrétiens et Musulmans membres engagés depuis quarante trois (43) ans avec l’organisation interconfessionnelle Union Fraternelle des Croyants (UFC, voir www.ufc-dori.org ) dans la culture de la promotion du dialogue et de la tolérance interreligieux et interculturels :
-  condamnons avec fermeté les différentes violences perpétrées au nom de Dieu ;
-  refusons que le nom du Dieu Unique soit mis en exergue pour justifier de tels actes ignobles ;
-  réfutons le prétexte de leur foi avancé par les auteurs. Pour notre part, les causes réelles restent à identifier, car ni la Bible, ni le Coran n’incite à la violence.

Convaincus que, comme le disait le Pape Benoît XVI : « tous les Hommes appartiennent à une unique et même famille… mettre en valeur au mieux les différences, sans s’opposer, mais en se concertant avec les personnes qui appartiennent aux autres cultures, telles sont les simples vérités qui rendent la paix possible ; elles deviennent facilement compréhensibles lorsqu’on écoute son cœur avec une pureté d’intention »,

nous :
-  invitons tous les croyants du monde à la vigilance pour ne pas se laisser enrôler et dévier de leur foi ;
-  demandons aux médias à plus de pacifisme dans leurs collectes et traitements des informations ;
-  demandons aux autorités politiques et religieuses nigérianes de prendre toutes les dispositions pour limiter et mettre fin à ces violences ;
-  invitons tous les croyants à plus de prières, de dialogue et de tolérance.

Que Dieu bénisse ce monde que lui-même a voulu nous donner comme bien commun !

Amen !

Ont signé :
- Le grand imam de Dori,
- Le grand Imam de Gorom, Gorom, Cissé Hama Moussa
- Le Père Joseph Clochard, administrateur dioscésain de Dori,
- Mgr Joachim Ouédraogo, répondant juridique de l’UFC


L’Union Fraternelle des Croyants de Dori est une association inter-confessionnelle qui rassemble depuis 1969 des musulmans et des chrétiens. Son siège est à Dori et se fonde sur les principes de la tolérance réciproque, du respect mutuel, du dialogue. Depuis 2007 elle a créé un centre afin de partager cette expérience de vivre ensemble en dépit des différences. Ce centre se nomme DUDAL JAM, ce qui signifie en langue locale fulfuldé « centre pour la paix ». Les objectifs poursuivis par ce centre sont entre autres :
- Promouvoir la paix par le dialogue inter-religieux et inter-culturel ;
- Lutter contre les préjugés culturels et l’intolérance qui sont les graines de discorde sociale ;
- Inciter des rencontres de fraternité religieuse et culturelle.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 mars 2012 à 08:30, par le fer
    En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

    La plupart des Musulmans pensent : « l’islam ne défendrait jamais le meurtre d’innocents. Allah du Coran n’a jamais prescrit le meurtre. Tout ceci est l’œuvre de quelques désaxés aux marges de la société. Le véritable islam est consacré contre la violence. Nous dénonçons toute violence. L’islam signifie la paix. L’islam signifie la tolérance. »

    Mais est-ce vrai ? L’islam enseigne-t-il vraiment la paix, la tolérance et la non-violence ? Ces musulmans qui commettent des crimes au nom d’Allah pensent différemment. Ils pensent que ce qu’ils font est un Jihad. Ils disent que le meurtre d’innocents est obligatoire pour tout Musulman. Ils ne tuent pas en croyant enfreindre les règles divines, mais en croyant au contraire que c’est ce qu’un vrai Musulman ferait. Ces gens qui tuent des pauvres innocents qui font exploser leur propre corps pour tuer encore plus d’innocents le font parce qu’ils pensent qu’ils seront récompensés au Paradis musulman. Ils espèrent être bénis par Allah, manger des nourritures célestes, boire du vin pur et profiter de l’agréable compagnie de leurs consœurs divines.
    Sont-ils complètement dans l’erreur ? Où ont-ils trouvé cette idée tordue ? Comment en sont-ils arrivés à croire que le meurtre d’innocents plaît à Dieu ?
    Ou bien sommes-nous qui sommes dans l’erreur ? L’islam prêche-t-il la violence ? Appelle-t-il les croyants à tuer les incroyants ? Nous dénonçons ceux qui commettent des actes de violence et les qualifions d’extrémistes. Mais sont-ils vraiment extrémistes ou bien font-ils simplement ce que le Coran leur ordonne de faire ? Qu’est-ce le Coran enseigne réellement ? Avons-nous lu le Coran ? Savons-nous quelles sortes d’enseignements s’y trouvent ? Examinons certains d’entre eux et regardons de plus près à ce que ordonne Allah aux musulmans sincères

    Ce que le Coran enseigne aux musulmans

    sourate.9,verset 5 Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux

    sourate,4 verset 144 : ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?
    sourate 9 ;verset 23. ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes

    Que les croyants de prennent pas pour patron les incroyants au lieu des croyants. Celui qui fait cela n’aura rien à attendre d’Allah, à moins que vous n’ayez d’eux quelque dangers » (s.3, v.27)

    Les juifs et les chrétiens et les païens brûleront dans le feu d’enfer à jamais. Ils sont les plus vils de toutes les créatures. » (s.98, v.51

    Sourate VIII verset 55 « Les pires bêtes, aux yeux d’Allâh, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire. »

    sourate.8 verset 39:O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] ne sont qu’IMPURETE

    O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens](Muslim, Sahih 1/200)

    Et COMBATTEZ-LES jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah.
    sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

    [4:95] Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelque infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense ;

    3.156. ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : "S’ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas été tués." Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites.

    sourate 48 verset:16 Dis aux bédouins restés en arrière : « Vous serez bientôt appelés à affronter un peuple doué d’une force redoutable, que vous aurez à combattre, à moins qu’ils ne se convertissent à l’islam. Si vous acceptez de combattre, Dieu vous accordera une belle récompense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, comme vous l’avez déjà fait, Il vous infligera un douloureux châtiment. »

    [9.112] Dieu a acheté des croyants leurs biens et leurs personnes pour qu’il leur donnât en retour le paradis ; ils combattront dans le sentier de Dieu, ils tueront et seront tués. La promesse de Dieu est vraie

    [8.39] Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah

    Mahomet a dit:J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Mahomet est l’envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah. (Bukhari, Sahih 2/17

    sourate 4 verset 47 » « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions

    Chers frères et sœurs musulmans : est-ce l’Islam auquel vous croyez ? Est-ce là le Très Miséricordieux, Très Compatissant Allah que vous priez chaque jour ? Dieu pourrait-il nous inciter à tuer d’autres personnes ? Comprenez qu’il n’y a pas de gène terroriste, mais qu’il pourrait y avoir une tournure d’esprit terroriste. Cette tournure d’esprit trouve sont terrain le plus fertile dans les principes fondamentaux de l’islam
    Ce ne sont pas les extrémistes qui comprennent mal l’islam. Ils font littéralement ce que le Coran leur dit de faire. C’est nous qui ne comprenons pas l’Islam. Nous sommes les désorientés. Nous sommes ceux qui supposons à tort que l’Islam est une religion de paix. L’islam n’est pas une religion de paix. Dans sa forme soi-disant pure, il peut etre très bien compris comme une doctrine de haine. C’est tout simplement ce que font les terroristes et les intellectuels malhonnetes, apologistes de l’islam, le cache.

    Le nier et présenter l’islam au grand public comme une religion de paix similaire au BOUDHISME ou au CHRISTIANISME est une entreprise de contrevérité. L’Histoire de l’islam entre les 7ème et 14ème siècles est traversée de violences fratricides et de guerres d’agression, qui commencent à la mort du Prophète et continuent pendant le califat orthodoxe, soi-disant « pur ». Et Mahomet lui-même a hissé l’étalon du meurtre, du pillage, des massacres et du sang versé. Comment pouvons-nous nier l’histoire toute entière ? Le comportement de Mahomet tel qu’il est inscrit dans les sources islamiques authentiques et incontestées est tellement immoral et barbare d’un point de vue humain. Mahomet était barbare chef militaire dépourvu de vertus. L’imiter dans les aspects de la vie (suivre la Sunna) est premièrement impossible et deuxièmement dangereux au 21ème siècle. Pourquoi sommes-nous si désespérément dans le déni de cette simple évidence ?

    Ce ne sont pas histoires, mais des faits rapportés par l’histoire islamique authentique et les Hadiths.

    (Bukhari, Sahih 49/13,2).
    ibn Awn a dit : j’avais écrit à Nafi ; il me répondit également par écrit que le prophète avait fait une expédition contre les Banu Mustaliq et les avait surpris au moment où ils s’abreuvaient leurs troupeaux, qu’il avait tué un certain nombre de combattants et emmené leurs enfants en captivité ; ce fut ce jour-là que le prophète prit Juwayra.
    - C’est Abdallah ibn Omar, ajouta t-il, qui m’a raconté ce fait et il faisait partie de l’expédition

    Muslim, Sahih 19, 4292).
    ... j’ai écrit à Nafi pour lui demander s’il était nécessaire de proposer aux infidèles une invitation à accepter l’islam avant de les combattre. Il m’a écrit dans sa réponse que c’était nécessaire (seulement) dans les premiers temps de l’islam. Le messager d’Allah a fait une attaque contre les Banu Mustaliq alors qu’ils n’étaient pas prévenus et que leur bétail s’abreuvait. Il a tué ceux qui combattaient et a capturé les autres.... Nafi a dit que cette tradition a été racontée par Abdullah ibn Umar qui faisait lui-même partie des troupes qui ont pillé

    .Sahih Bukhari Volume 6, livre 61, Numéro 577 : J’ai entendu le prophète dire, “à la fin des temps, apparaîtront de jeunes gens aux idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flèche sort de son jeu, leur foi ne dépassera pas leur gorge. Ainsi, partout où vous les trouvez, tuez les, il y’aura une récompense pour ceux qui les tueront au jour de la résurrection. "
    D’après `Abd-Allah ibn Mas`ûd (qu’Allah soit satisfait de lui),
    l’Envoyé d’Allah (pbAsl) a dit : "Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que je suis l’Envoyé d’Allah, sauf dans ces trois cas : l’époux adultère, le coupable d’un meurtre et l’apostat qui abandonne la communauté musulmane". Sahîh de Muslim : 3175
    D’après Ikrima :
    Le prophète a dit : "celui qui quitte sa religion, tuez le !". Sahîh Bukhari : 6411

    Bukhari, Sahih 46/ 717).99
    ... le prophète avait brusquement attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs..

    " L’apôtre d’Allah a dit :
    - Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah ibn Abi Aufa, Bukhari LII 73) "

    " Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit :
    - Allons voir les juifs. Nous sommes sortis et nous sommes allés à Bait ul Midras. Il leur dit :
    - Si vous vous convertissez à l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possède des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre. " (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIII 392 et LXXXV 77) "

    Le messager d’Allah a dit :
    - Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. " (récit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389

    Bukhari, Volume 5 Numéro 369 : Le messager de Dieu dit : "qui veut tuer Ka`b bin al-Ashraf ? Il a offensé Dieu et son prophète !" là-dessus Maslama répondit, "Oh messager de Dieu ! Voulez vous que je le tue ?" le prophète dit, "oui". Maslama dit, "Puis-je lui mentir (Afin de le tuer)". Le Prophète dit, "oui". (...) Ils (Maslama et ses complices) tuèrent Ka’b et partirent chez le prophète pour l’informer.

    Que les juifs et les chrétiens soient maudits pour avoir utilisé les tombes de leurs prophètes comme des lieux de culte. " (récit de Aisha et Abdullah, Muslim IV 1082)"

    Sahih Muslim (19:4294) - "Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez les à suivre trois actions. S’ils s’acquittent de l’une d’entre elles, vous l’accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez les à accepter l’islam ; s’ils acceptent, acceptez le aussi et cessez de les combattre... S’ils refusent d’adhérer à l’islam, exigez d’eux la jizya. Si ils sont d’accord pour payer, saisissez la et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l’impôt, demandez l’aide d’Allah et combattez-les

    Le messager d’Allah a dit :
    - Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un JUIF ou un CHRÉTIEN et dira : "c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer." " (récit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665)

    Expédition de Zayd ibn Haritha à l’oasis de Qarada (Sira Il 50 -51)
    Le prophète envoya Zayd s’emparer d’une caravane menée par un guide des Banu Bakr qu’il intercepta sur un point d’eau dans le Najd. Zayd réussit à s’emparer de bêtes et leurs chargements sans pouvoir saisir les hommes qui lui échappèrent. Il rapporta son butin au Prophète.

    L’exécution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 - 58) : le poète juif à la lecture des Quraych tués par les hommes de Mahomet à Badr, composa des poèmes indignés et exorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, à la suite d’un guet-apens le poignardèrent à mort.

    Le trésor des Banu Nadir (Sira II 336 337) Le mari de Cafiyya détenait le trésor. Sommé par le Prophète d’en révéler la cachette, il fut torturé par les musulmans puis eut la tête tranchée quand une paille fut découverte.
    Histoire de Cafiyya, mère des croyants (Sira II 636). Les captives de Khaybar furent largement réparties entre les musulmans. Le Prophète eut en partage Cafïyya et deux de ses cousines. Il mit son manteau sur Cafiyya après l’avoir fait asseoir. Les musulmans comprirent qu’il se la réservait.

    Les Banu Quraydha se rendent au jugement du prophète (Sira Il 239 - 240). « Celui-ci décréta que les hommes seront tués, leurs biens répartis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmé par le Coran sourate 47 verset 3 ext : « lorsque vous rencontrerez des incrédules, frappez les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus."

    Les Banti Quraydha sont égorgés (Sira II 240 - 241). Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600 -700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le Prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran ; sourate 7 verset 78 « le cataclysme fondit sur eux et le matin suivant ils gisaient dans leurs demeures ».
    L’exécution de Huyavv (Sira II 241). On le fit venir devant le Prophète les mains ligotées, tailladé de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir été ton ennemi, dit-il » Puis il s’assit et le Prophète lui trancha la tête.

    Le partage du butin pris aux Banu Quraydha (Sira II 244-245).
    Le prophète fit ensuite le partage des femmes, des enfants et des biens des Banu Quraydha entre les musulmans. Avant tout partage, il prit pour lui le cinquième du butin, puis il établit les règles de la répartition : deux actions pour un cheval : une action pour son cavalier : une action pour le fantassin. Les cavaliers ayant pris part à l’extermination des Banu Quraydha étaient au nombre de trente six. C’était le premier butin auquel s’appliquait cette règle du cinquième pour le Prophète et de la répartition par action des quatre cinquièmes. Ce principe fut adapté par la suite pour le partage du butin après toutes les expéditions et les conquêtes. Le Prophète envoya dans le Najd une partie des captives juives des Quraych, contre lesquelles il acheta des chevaux et des armes.

    Histoire de Rayhâna (Sira I1 245). Parmi les captives des Banû Quraydha, le Prophète avait choisi pour lui-¬même une femme juive appelée Rayhana qui resta chez lui en sa possession jusqu’à sa mort mais qui résistant à la conversion fut mise en quarantaine jusqu’à ce qu’elle cède, le Prophète s’en réjouit.
    Bannissement des juifs de Khaybar, sous le calife Oniar (Sira II 356 - 358) « En effet le Prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulés ».

    On objectera que ces comportements n’étaient ni inconnus ni inhabituels pour des conquérants et chefs du monde médiéval, mais ce ne sont pas des activités correspondant à celles d’un Saint paisible, et certainement pas à quelqu’un qui se revendiquait de la miséricorde de Dieu
    Cher lecteurs si malgré ces faits officiels et authentiques de la traditions musulmane certains apologistes de l’islam se plaisent tjrs à prétendre que l’islam est religion de paix, sont-ils des ignorants ou des hypocrites dangereux.

    Ces gens là ne connaissent-ils pas l’islam ou confondent-ils leur raisonnement humain et pacifique avec celui du Coran qui leur est dans ce cas complétement antagoniste ? Ces gens là, doivent savoir que si nous critiquons l’islam c’est parce que nous refusons l’hypocrisie qui ignore volontairement l’appel à la guerre éternelle de l’islam qui monte les musulmans contre tout le reste de l’humanité.
    Tout musulman qui persiste à dire que l’islam est religion de paix malgré toutes ces preuves qui démontrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2012 à 12:14, par le fer
    En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

    La plupart des Musulmans pensent : « l’islam ne défendrait jamais le meurtre d’innocents. Allah du Coran n’a jamais prescrit le meurtre. Tout ceci est l’œuvre de quelques désaxés aux marges de la société. Le véritable islam est consacré contre la violence. Nous dénonçons toute violence. L’islam signifie la paix. L’islam signifie la tolérance. »

    Mais est-ce vrai ? L’islam enseigne-t-il vraiment la paix, la tolérance et la non-violence ? Ces musulmans qui commettent des crimes au nom d’Allah pensent différemment. Ils pensent que ce qu’ils font est un Jihad. Ils disent que le meurtre d’innocents est obligatoire pour tout Musulman. Ils ne tuent pas en croyant enfreindre les règles divines, mais en croyant au contraire que c’est ce qu’un vrai Musulman ferait. Ces gens qui tuent des pauvres innocents qui font exploser leur propre corps pour tuer encore plus d’innocents le font parce qu’ils pensent qu’ils seront récompensés au Paradis musulman. Ils espèrent être bénis par Allah, manger des nourritures célestes, boire du vin pur et profiter de l’agréable compagnie de leurs consœurs divines.
    Sont-ils complètement dans l’erreur ? Où ont-ils trouvé cette idée tordue ? Comment en sont-ils arrivés à croire que le meurtre d’innocents plaît à Dieu ?
    Ou bien sommes-nous qui sommes dans l’erreur ? L’islam prêche-t-il la violence ? Appelle-t-il les croyants à tuer les incroyants ? Nous dénonçons ceux qui commettent des actes de violence et les qualifions d’extrémistes. Mais sont-ils vraiment extrémistes ou bien font-ils simplement ce que le Coran leur ordonne de faire ? Qu’est-ce le Coran enseigne réellement ? Avons-nous lu le Coran ? Savons-nous quelles sortes d’enseignements s’y trouvent ? Examinons certains d’entre eux et regardons de plus près à ce que ordonne Allah aux musulmans sincères

    Ce que le Coran enseigne aux musulmans

    sourate.9,verset 5 Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux

    sourate,4 verset 144 : ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?
    sourate 9 ;verset 23. ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes

    Que les croyants de prennent pas pour patron les incroyants au lieu des croyants. Celui qui fait cela n’aura rien à attendre d’Allah, à moins que vous n’ayez d’eux quelque dangers » (s.3, v.27)

    Les juifs et les chrétiens et les païens brûleront dans le feu d’enfer à jamais. Ils sont les plus vils de toutes les créatures. » (s.98, v.51

    Sourate VIII verset 55 « Les pires bêtes, aux yeux d’Allâh, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire. »

    sourate.8 verset 39:O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] ne sont qu’IMPURETE

    O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens](Muslim, Sahih 1/200)

    Et COMBATTEZ-LES jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah.
    sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

    [4:95] Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelque infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense ;

    3.156. ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : "S’ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas été tués." Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites.

    sourate 48 verset:16 Dis aux bédouins restés en arrière : « Vous serez bientôt appelés à affronter un peuple doué d’une force redoutable, que vous aurez à combattre, à moins qu’ils ne se convertissent à l’islam. Si vous acceptez de combattre, Dieu vous accordera une belle récompense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, comme vous l’avez déjà fait, Il vous infligera un douloureux châtiment. »

    [9.112] Dieu a acheté des croyants leurs biens et leurs personnes pour qu’il leur donnât en retour le paradis ; ils combattront dans le sentier de Dieu, ils tueront et seront tués. La promesse de Dieu est vraie

    [8.39] Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah

    Mahomet a dit:J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Mahomet est l’envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah. (Bukhari, Sahih 2/17

    sourate 4 verset 47 » « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions

    Chers frères et sœurs musulmans : est-ce l’Islam auquel vous croyez ? Est-ce là le Très Miséricordieux, Très Compatissant Allah que vous priez chaque jour ? Dieu pourrait-il nous inciter à tuer d’autres personnes ? Comprenez qu’il n’y a pas de gène terroriste, mais qu’il pourrait y avoir une tournure d’esprit terroriste. Cette tournure d’esprit trouve sont terrain le plus fertile dans les principes fondamentaux de l’islam
    Ce ne sont pas les extrémistes qui comprennent mal l’islam. Ils font littéralement ce que le Coran leur dit de faire. C’est nous qui ne comprenons pas l’Islam. Nous sommes les désorientés. Nous sommes ceux qui supposons à tort que l’Islam est une religion de paix. L’islam n’est pas une religion de paix. Dans sa forme soi-disant pure, il peut etre très bien compris comme une doctrine de haine. C’est tout simplement ce que font les terroristes et les intellectuels malhonnetes, apologistes de l’islam, le cache.

    Le nier et présenter l’islam au grand public comme une religion de paix similaire au BOUDHISME ou au CHRISTIANISME est une entreprise de contrevérité. L’Histoire de l’islam entre les 7ème et 14ème siècles est traversée de violences fratricides et de guerres d’agression, qui commencent à la mort du Prophète et continuent pendant le califat orthodoxe, soi-disant « pur ». Et Mahomet lui-même a hissé l’étalon du meurtre, du pillage, des massacres et du sang versé. Comment pouvons-nous nier l’histoire toute entière ? Le comportement de Mahomet tel qu’il est inscrit dans les sources islamiques authentiques et incontestées est tellement immoral et barbare d’un point de vue humain. Mahomet était barbare chef militaire dépourvu de vertus. L’imiter dans les aspects de la vie (suivre la Sunna) est premièrement impossible et deuxièmement dangereux au 21ème siècle. Pourquoi sommes-nous si désespérément dans le déni de cette simple évidence ?

    Ce ne sont pas histoires, mais des faits rapportés par l’histoire islamique authentique et les Hadiths.

    (Bukhari, Sahih 49/13,2).
    ibn Awn a dit : j’avais écrit à Nafi ; il me répondit également par écrit que le prophète avait fait une expédition contre les Banu Mustaliq et les avait surpris au moment où ils s’abreuvaient leurs troupeaux, qu’il avait tué un certain nombre de combattants et emmené leurs enfants en captivité ; ce fut ce jour-là que le prophète prit Juwayra.
    - C’est Abdallah ibn Omar, ajouta t-il, qui m’a raconté ce fait et il faisait partie de l’expédition

    Muslim, Sahih 19, 4292).
    ... j’ai écrit à Nafi pour lui demander s’il était nécessaire de proposer aux infidèles une invitation à accepter l’islam avant de les combattre. Il m’a écrit dans sa réponse que c’était nécessaire (seulement) dans les premiers temps de l’islam. Le messager d’Allah a fait une attaque contre les Banu Mustaliq alors qu’ils n’étaient pas prévenus et que leur bétail s’abreuvait. Il a tué ceux qui combattaient et a capturé les autres.... Nafi a dit que cette tradition a été racontée par Abdullah ibn Umar qui faisait lui-même partie des troupes qui ont pillé

    .Sahih Bukhari Volume 6, livre 61, Numéro 577 : J’ai entendu le prophète dire, “à la fin des temps, apparaîtront de jeunes gens aux idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flèche sort de son jeu, leur foi ne dépassera pas leur gorge. Ainsi, partout où vous les trouvez, tuez les, il y’aura une récompense pour ceux qui les tueront au jour de la résurrection. "
    D’après `Abd-Allah ibn Mas`ûd (qu’Allah soit satisfait de lui),
    l’Envoyé d’Allah (pbAsl) a dit : "Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que je suis l’Envoyé d’Allah, sauf dans ces trois cas : l’époux adultère, le coupable d’un meurtre et l’apostat qui abandonne la communauté musulmane". Sahîh de Muslim : 3175
    D’après Ikrima :
    Le prophète a dit : "celui qui quitte sa religion, tuez le !". Sahîh Bukhari : 6411

    Bukhari, Sahih 46/ 717).99
    ... le prophète avait brusquement attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs..

    " L’apôtre d’Allah a dit :
    - Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah ibn Abi Aufa, Bukhari LII 73) "

    " Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit :
    - Allons voir les juifs. Nous sommes sortis et nous sommes allés à Bait ul Midras. Il leur dit :
    - Si vous vous convertissez à l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possède des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre. " (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIII 392 et LXXXV 77) "

    Le messager d’Allah a dit :
    - Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. " (récit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389

    Bukhari, Volume 5 Numéro 369 : Le messager de Dieu dit : "qui veut tuer Ka`b bin al-Ashraf ? Il a offensé Dieu et son prophète !" là-dessus Maslama répondit, "Oh messager de Dieu ! Voulez vous que je le tue ?" le prophète dit, "oui". Maslama dit, "Puis-je lui mentir (Afin de le tuer)". Le Prophète dit, "oui". (...) Ils (Maslama et ses complices) tuèrent Ka’b et partirent chez le prophète pour l’informer.

    Que les juifs et les chrétiens soient maudits pour avoir utilisé les tombes de leurs prophètes comme des lieux de culte. " (récit de Aisha et Abdullah, Muslim IV 1082)"

    Sahih Muslim (19:4294) - "Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez les à suivre trois actions. S’ils s’acquittent de l’une d’entre elles, vous l’accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez les à accepter l’islam ; s’ils acceptent, acceptez le aussi et cessez de les combattre... S’ils refusent d’adhérer à l’islam, exigez d’eux la jizya. Si ils sont d’accord pour payer, saisissez la et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l’impôt, demandez l’aide d’Allah et combattez-les

    Le messager d’Allah a dit :
    - Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un JUIF ou un CHRÉTIEN et dira : "c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer." " (récit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665)

    Expédition de Zayd ibn Haritha à l’oasis de Qarada (Sira Il 50 -51)
    Le prophète envoya Zayd s’emparer d’une caravane menée par un guide des Banu Bakr qu’il intercepta sur un point d’eau dans le Najd. Zayd réussit à s’emparer de bêtes et leurs chargements sans pouvoir saisir les hommes qui lui échappèrent. Il rapporta son butin au Prophète.

    L’exécution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 - 58) : le poète juif à la lecture des Quraych tués par les hommes de Mahomet à Badr, composa des poèmes indignés et exorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, à la suite d’un guet-apens le poignardèrent à mort.

    Le trésor des Banu Nadir (Sira II 336 337) Le mari de Cafiyya détenait le trésor. Sommé par le Prophète d’en révéler la cachette, il fut torturé par les musulmans puis eut la tête tranchée quand une paille fut découverte.
    Histoire de Cafiyya, mère des croyants (Sira II 636). Les captives de Khaybar furent largement réparties entre les musulmans. Le Prophète eut en partage Cafïyya et deux de ses cousines. Il mit son manteau sur Cafiyya après l’avoir fait asseoir. Les musulmans comprirent qu’il se la réservait.

    Les Banu Quraydha se rendent au jugement du prophète (Sira Il 239 - 240). « Celui-ci décréta que les hommes seront tués, leurs biens répartis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmé par le Coran sourate 47 verset 3 ext : « lorsque vous rencontrerez des incrédules, frappez les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus."

    Les Banti Quraydha sont égorgés (Sira II 240 - 241). Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600 -700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le Prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran ; sourate 7 verset 78 « le cataclysme fondit sur eux et le matin suivant ils gisaient dans leurs demeures ».
    L’exécution de Huyavv (Sira II 241). On le fit venir devant le Prophète les mains ligotées, tailladé de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir été ton ennemi, dit-il » Puis il s’assit et le Prophète lui trancha la tête.

    Le partage du butin pris aux Banu Quraydha (Sira II 244-245).
    Le prophète fit ensuite le partage des femmes, des enfants et des biens des Banu Quraydha entre les musulmans. Avant tout partage, il prit pour lui le cinquième du butin, puis il établit les règles de la répartition : deux actions pour un cheval : une action pour son cavalier : une action pour le fantassin. Les cavaliers ayant pris part à l’extermination des Banu Quraydha étaient au nombre de trente six. C’était le premier butin auquel s’appliquait cette règle du cinquième pour le Prophète et de la répartition par action des quatre cinquièmes. Ce principe fut adapté par la suite pour le partage du butin après toutes les expéditions et les conquêtes. Le Prophète envoya dans le Najd une partie des captives juives des Quraych, contre lesquelles il acheta des chevaux et des armes.

    Histoire de Rayhâna (Sira I1 245). Parmi les captives des Banû Quraydha, le Prophète avait choisi pour lui-¬même une femme juive appelée Rayhana qui resta chez lui en sa possession jusqu’à sa mort mais qui résistant à la conversion fut mise en quarantaine jusqu’à ce qu’elle cède, le Prophète s’en réjouit.
    Bannissement des juifs de Khaybar, sous le calife Oniar (Sira II 356 - 358) « En effet le Prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulés ».

    On objectera que ces comportements n’étaient ni inconnus ni inhabituels pour des conquérants et chefs du monde médiéval, mais ce ne sont pas des activités correspondant à celles d’un Saint paisible, et certainement pas à quelqu’un qui se revendiquait de la miséricorde de Dieu
    Cher lecteurs si malgré ces faits officiels et authentiques de la traditions musulmane certains apologistes de l’islam se plaisent tjrs à prétendre que l’islam est religion de paix, sont-ils des ignorants ou des hypocrites dangereux.

    Ces gens là ne connaissent-ils pas l’islam ou confondent-ils leur raisonnement humain et pacifique avec celui du Coran qui leur est dans ce cas complétement antagoniste ? Ces gens là, doivent savoir que si nous critiquons l’islam c’est parce que nous refusons l’hypocrisie qui ignore volontairement l’appel à la guerre éternelle de l’islam qui monte les musulmans contre tout le reste de l’humanité.
    Tout musulman qui persiste à dire que l’islam est religion de paix malgré toutes ces preuves qui démontrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2012 à 21:29, par Sidbèè (En quête de Verité )
    En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

    Mon frère forumiste "Le Fer", je suis admiratif de ton effort. Tu n’as pas tort à priori quand on voit l’Etroitesse d’Esprit qui caracterise l’homme en general et en particulier les faits religieux.
    Mais une question ? Je sais que tu ne mens pas. Par contre, t’es-tu impregné un peu de l’hermeneutique islamique, la science de l’interpretation des Saintes Ecritures ici le Coran ?
    Tu n’as pas tort et je pense comprendre ta preoccupation.Dans le domaine des textes religieux, autant que je sache, un TEXTE est à PRENDRE dans SON CONTEXTE. Et un des defis de l’exegète partant des predicateurs, c’est l’ACTUALISATION DES MESSAGES,c’est-à-dire tirer les principes d’un texte et les appliquer au 21e siècle. Il n’est pas donné à N’importe quelle Bonne Volonté d’interpreter les Ecritures. Il se peut donc que l’ISLAM aujourd’hui ici ou ailleurs soit victime d’une telle incompetence des intervenants.
    Mais j’ai un espoir. J’ai foi aux INTELLECTUELS MUSULMANS qui au BURKINA sont en train de RELEVER LE DEFI. J’ai foi en l’ISLAM du Burkina. J’ai foi en Ses IMAMS qui travaillent d’arrache-pied à ELEVER l’ISLAM.
    Je rends HOMMAGE au CERFI et autres organisations de la commnunaute musulmane intellectuelle. "L’ISLAM et GENRE" a été un thème traité il à peine un mois par le CERFI si je ne me trompe. C’est être VISIONNAIRE de leur part.
    Tu sais "Le Fer", l’eglise Chretienne a commis les mêmes gaffes mais est VENU aujourd’hui A RESIPISCENCE.
    Le vrai problème, c’est l’être humain BORNE d’ESPRIT, d’un AMOUR PROPRE PROTUBERANT, INCAPABLE DE RALENTIR AUX INTERSECTIONS, pour donner chance aux autres de TRAVERSER la route !!

    Apprenons à cultiver l’esprit de paix au moyen de l’esprit de verité. La predication de l’amour du prochain n’est pas RENTABLE ! Le vrai esprit de paix est un esprit d’apprentissage à la VERITE. La première verite que j’enseigne dans ma nouvelle theologie balbutiante l’ABSENTHEISME, c’est d’APPRENDRE A AIMER LES LOIS DE DIEU plutôt que DIEU lui-même. L’ecueil dans beaucoup de religion, c’est d’AIMER DIEU plus que SES LOIS.

    VIVE L’UFC !!

    Un Ex-Croyant Maintenant à l’Aventure

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2012 à 03:21, par le fer
      En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

      Mr Sidbèè un texte est à prendre dans son CONTEXTE ?

      Vous oubliez que le Coran vient de Dieu (Sourate XLI, 5), le Coran est la Vérité même (Sourate LXIX, 51), le Coran est immuable, et personne ne peut changer les paroles d’Allah : Nul ne peut changer ses paroles (Sourates VI, 115). Ce Livre (le Coran), n’est point inventé par quelque autre que Dieu (Sourate X, 38), c’est une œuvre merveilleuse. (Sourate LXXII, 1)

      Est-ce que comme croyant, ou ex croyant vous ne croyez pas ce qu’Allah a dit ? Seriez-vous un infidèle ou « apostat » destiné à l’enfer sans le savoir ? Voulez-vous nous faire comprendre par « grille du 21e siècle » que l’homme peut corriger la « prose divine » d’Allah ?

      Est-ce qu’Allah n’était pas assez instruit au 7e siècle ? Est-ce que sa parole n’est donc pas éternelle ?

      Est-ce qu’Allah, pouvait ordonner l’extermination des infidèles au 7e siècle, mais plus au 21e siècle, l’ère de la C.E.D.H ?

      Est-ce que la lecture selon une grille du 21e siècle, peut escamoter « ces textes barbares », à moins de ne plus utiliser le Coran et de le ranger dans une bibliothèque à titre documentaire ? Est-ce qu’Allah du 21e siècle a aussi évolué, renie ses écrits, et est devenu un humaniste ?

      Est-ce qu’Allah du 21e siècle serait alors un apostat, qui ne reconnaît plus sa doctrine aujourd’hui ? Le Coran dit qu’il faut couper la main du voleur (Sourate V, 42) et l’Arabie Saoudite applique l’ordre d’Allah au 21e siècle.

      Le Coran dit qu’il faut exterminer l’infidèle. Quel imam est prêt à dire, qu’il faut « aimer l’infidèle », celui-là doit encore naître,

      Mr.Sidbèè c’est un aveu implicite de votre part, que les versets du Coran sont tellement inhumains, criminogènes, qu’il ne faut surtout pas appliquer littéralement, les paroles d’Allah, comme le font les fanatiques.

      Comment un musulman peut-il être fanatique parce qu’il se conforme à la parole d’Allah, à moins de conclure que c’est la parole d’Allah même qui est fanatique.Connaissez-vous un seul imam ou une seule école coranique, où on enseigne le Coran, non pas du 7ième siècle, mais du 21ième siècle ?

      Avez-vous jamais vu les Imams dirent que ces textes coraniques sont inacceptables dans une société civilisée, et qu’il ne faut donc surtout pas croire et mettre en pratique, ce qu’Allah a raconté ?

      pourtant Le meme Coran, est diffusé, utilisé, enseigné, et prêché dans le monde entier. Il est d’une actualité constante, dans toutes les écoles des républiques islamiques, mais aussi partout au Burkina. Il y a des dizaines de milliers de madrasas au Pakistan et ailleurs, où on apprend le Coran par cœur comme des robots.pour créer des « intégristes »qui apprennent le Coran, comme des perroquets. Peut-on laisser apprendre dans les écoles, qu’elles soient coraniques ou pas, des textes aussi dangereux pour l’éducation d’un enfant, qui y trouve tous les ingrédients pour la violence, le meurtre, le terrorisme ?

      N’est-ce pas un devoir de chaque humain de combattre des textes aussi barbares et que certains pays islamistes appliquent à la lettre dans des pays comme l’Afghanistan, le Soudan, l’Iran, l’Arabie Saoudite, etc.

      Toute personne qui publierait un texte comparable au Coran aujourd’hui serait considérée comme portant atteinte aux droits humains, et comme incitateur à des crimes contre l’humanité. Vous êtes vous déjà imaginé,qu’on écrive un texte tout à fait identique au Coran, mais qu’on y mette à la place du mot « l’infidèle » le mot « le musulman ».

      Cette personne,ne vivrait pas longtemps et le texte serait immédiatement interdit. Ce serait évidemment inacceptable que les musulmans soient injuriés et menacés, tout comme cela est inacceptable pour les infidèles dans le Coran.

      Mr Sidbèè L’intolérance et la violence découlant de certaines religions comme la religion CHRÉTIENNE ou le BOUDDHISME par exemple, vient du fait que certains de ses pratiquants , que ce soit le clergé ou les classes dirigeantes, aient utilisé cette religion comme "faire valoir" pour pratiquer massacres , meurtres et ségrégation, allant à l’encontre même du message du CHRIST ou de BOUDHA " Dieu est Amour".

      Le problème avec l’Islam est différent : il ne vient pas des hommes qui pratiquent cette religion, mais bien du message délivré par cette religion : dans le Coran il n’y a pas d’interprétation possible, d’ailleurs c’est formellement interdit et les versets sont toujours suffisamment explicites.

      On peut interpréter les paroles et les gestes du prophète ( c’est fait à travers les hadiths et la Sunna)....mais on n’interprète pas la parole d’allah , c’est à dire le Coran. Je sais également qu’à travers le monde il y a des musulmans essayant de faire évoluer l’Islam, mais ils sont ..donc en faute avec l’Islam et risquent donc leur vie tous les jours !Les quelques pauvres malheureux qui ont tenté cet exercice depuis l’apparition de l’Islam ont eu une durée de vie très courte ! vous en conviendrez j’espère ?
      le danger de l’ Islam ne vient pas des hommes qui pratiquent cette religion ..mais de cette religion elle même et du message qu’elle porte

      sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

      Actuellement ,dans le monde : l’Islam est opposé à Tout aux CHRÉTIENS ( au Soudan ,au Nigeria à cause de l’application de la Charia ), aux JUIFS au moyen Orient, à l’Hindouisme en Asie ( Inde) ainsi qu’au Bouddhisme (Thaïlande), l’Islam combat également toutes les croyances Animistes à travers le monde.

      L’islam ne fera aucun progrès digne de ce nom avant d’admettre que ses bases religieuses sont tout à fait antagonistes à la bonté, la paix ou l’amour universels. Il est positivement impossible de fonder une attitude tolérante sur le Coran et l’exemple du prophète, à moins d’en tirer de minuscules extraits trompeurs ou de surinterpréter des silences. On ne peut pas bâtir la PAIX sur des mensonges, même partiels.

      Il faut commencer par remettre en question la sacralité et la légitimité de ces prétendus textes sacrés islamiques. Le reste n’est pas crédible, notamment parce que cela peut fort bien s’inscrire dans un effort islamiste (dawa)

      Mr Sidbèè Je suis hostile au message délivré par cette religion, comme je suis hostile au fascisme ( de droite ou de gauche), comme je suis hostile à toute doctrine religieuse portant un message de violence...et je dis que le Coran porte un message de violence et CRIMINEL !!!!
      Pour moi les premières victimes ,ce sont les populations qui vivent sous le joug de l’Islam

      Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 18:31, par Nabi Kiera
    En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

    Quand on n’est dépourvu de morale et d’un minimum d’honnêteté intellectuelle, on peut se permettre de raconter et surtout de reprendre bêtement pour son compte des idées fausses et sournoises relatives à cette grande religion qu’est l’Islam. Mr le fer profite du l’ignorance de beaucoup de gens pour une vaine campagne contre les musulmans. Lors qu’on est aveuglé par la haine, tout devient possible.

    Ici, mon propos n’est pas de raisonner un individu en manque de popularité et qui tente de montrer que le message de l’Islam est tout sauf un message véridique. L’Islam n’est pas seulement vrai mais c’est aussi le message de paix universelle par excellence, et surtout à la fois un message qui console les croyants à qui Allah a promis Son salut et Sa miséricorde.

    L’imposteur de Mr le fer dit que le Coran incite au meurtre. C’est vrai pour celui dont la référence est Satan, le Maudit. Notre religion condamne fermement l’assassinat et préserve la vie de l’être humain. Allah dit dans la sourate 5, verset, 32 :

    « C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »

    Allah dit des croyants dans la sourate 25, versets 68, 69 ce qui suit :

    « Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition »

    « Et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie »

    Ces paroles divines révélées depuis 1433 ans sont-elles une incitation au meurtre ? Ou à la violence ?

    J’avais déjà relevé les sournoiseries, mensonges et monstruosités de Mr le fer contre l’Islam. Il n’a jamais répondu faisant ainsi la honte de ceux qui s’opposent à l’Islam mais d’une façon intelligente. Je le défie une fois de plus et j’attendrai de voir ce qu’il va dire. En parlant toujours des histoires, il écrit ses mensonges noir sur blanc en ces termes :

    Sourate 7, verset 78 : « le cataclysme fondit sur eux et le matin suivant ils gisaient dans leurs demeures » :
    [Les Banti Quraydha sont égorgés (Sira II 240- 241). Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600-700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran….]

    Cela est complètement faux. Il n’y a aucun lien entre les Banu Quraydha et le passage du Coran cité par le fer. Le verset dont il est question relate l’histoire du Prophète Salih avec Thamūd, son peuple mécréant qui, contrevenant à l’ordre d’Allah avait tué la chamelle recommandée par le Prophète Salih.

    Le verset 73 de la même sourate relate l’avertissement du Prophète Salih à son peuple en ces termes : « Et aux Thamûd, leur frère Sâlih : « O mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Certes, une preuve vous est venue de votre Seigneur : voici la chamelle d’Allah, un signe pour vous. Laissez-la donc manger sur la terre d’Allah et ne lui faites aucun mal ; sinon un châtiment douloureux vous saisira. »
    Le châtiment d’Allah est alors descendu sur le peuple mécréant et infidèle de Thamūd. Les versets 74, 75, 76 et 77 concernent le sujet. Le verset 78 n’a donc rien à voir avec le Prophète Muhammad (Paix et Saut sur Lui) et les Banu Quraydha.

    Pour se rendre de la mauvaise foi de ce Mr le fer, j’invite même ceux qui ne lisent pas le Coran à vérifier pour la circonstance la sourate et les versets dont il est question. Vous vous rendrez compte de la fourberie, de l’imposture mais aussi de l’analphabétisme de Mr le fer. Oui je dis bien analphabétisme parce qu’il ne sait même citer les versets du Coran. L’exemple en est qu’en parlant toujours des Banu Quraydha il prend le verset 4 pour le verset 3 de la même sourate 7, parce que la traduction suivante qu’il a donnée : « Lorsque vous rencontrez des incrédules….. » n’est pas celle du verset 3 mais il s’agit du verset 4.

    En outre, le verset qu’il voulait citer, mais n’a pu le faire parce qu’ignorant, n’a pas de rapport précis avec les Banu Quraydha. Ce verset a une portée générale et non spécifique. Le fer utilise tous les moyens pour parvenir à ses fins. Voilà un prétentieux malheureux qui croit pouvoir ébranler les gens par la ruse. Non seulement nous savons que le fer puise ses attaques contre nous en copier les sites occidentaux hostiles à l’Islam, mais borné qu’il est, il ne sait pas que le Prophète(PSL) de l’Islam a déjà fait l’objet d’une admiration exceptionnelle et sincère et de nombreux témoignages honorables de la part de certains grands esprits de par le monde et plus précisément en Occident.

    En voici quelques exemples :

    Les témoignages de :

    1) Edward Gibbon et Simon Ocklay disaient : « Ce n’est pas la propagation, mais la permanence de sa religion qui mérite notre émerveillement ; la même impression, pure et parfaite, qu’il laissa à la Mecque et à Médine, se retrouve, après douze siècles, chez les Indiens, les Africains et les Turcs, prosélytes du Coran [...] Les musulmans ont su résister, uniformément, à la tentation de réduire l’objet de leur foi et de leur dévotion au niveau des sens et de l’imagination de l’homme. “Je crois en Un seul Dieu et en Mohammad, son prophète” ; ceci renferme la profession de Foi de l’Islam, de façon simple et invariable. L’image intellectuelle de la Divinité n’a jamais été dégradée par une idole, quelle qu’elle soit ; les hommages rendus au prophète n’ont jamais franchi la mesure de la vertu humaine ; ses préceptes vivants ont restreint l’amour que ses disciples lui portent dans les limites de la raison et de la religion. » Edward Gibbon et Simon Ocklay, History of The Saracen Empire, London, 1870, p. 54.
    2) Mahatma K. Gandhi disait : « Je voulais mieux connaître la vie de celui qui aujourd’hui détient indiscutablement les cœurs de millions d’êtres humains. Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce ne fut pas l’épée qui créa une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. Ce fut cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. Ces faits, et non l’épée, lui amenèrent tant de succès et lui permirent de surmonter les problèmes. » Extrait du journal « Young India », cité dans « The light », Lahore, 16/09/1924.
    3) W. Montgomery disait : « La façon dont il accepta les persécutions dues à sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Et pourtant, aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. » W. Montgomery, Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.
    4) Georges Bernard Shaw disait : « Je l’ai étudié – le merveilleux homme – et à mon avis, loin d’être un antéchrist, il mérite le titre de Sauveur de l’humanité. Je crois que si un homme comme lui prenait la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d’une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur si nécessaires. J’ai prophétisé sur la foi de Mohammad qu’elle sera acceptable à l’Europe de demain, comme elle commence à devenir acceptable à l’Europe d’aujourd’hui. » Georges Bernard Shaw, The genuine Islam, Vol I., No 8, 1936.
    5) James A. Michener disait : « À la mort de Muhammad, certains voulurent le déifier, mais son successeur administratif (Abou Bakr le véridique, ndlr.) mit fin à cette vague d’hystérie par une des paroles les plus belles de l’histoire religieuse : « Si l’un d’entre vous adorait Muhammad, qu’il sache que Muhammad est mort. Mais si c’est Dieu qu’il adore, alors Dieu est vivant et ne meurt pas. » James A. Michener, Islam : The Misunderstood Religion, Reader’s Digest (revue américaine), No de mai 1955, p. 68-70.
    6) Michael H. Hart disait : « Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans religieux et séculier. » Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History (Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire), Hart Publishing Co. Inc. (New-York), 1978, p. 33.
    7) Maurice Bucaille, scientifique français, disait : « Comment un homme, illettré au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe, énoncer des vérités d’ordre scientifique, que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport ? » Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science, 1978, p. 126.
    Il disait également : « Une analyse purement objective du Coran, à la lumière des connaissances modernes, nous amène à reconnaître l’harmonie existant entre les deux, ainsi qu’on l’a fait ressortir à maintes reprises. On a du mal à s’imaginer qu’un homme du temps du Mohammad (que la Paix et la Bénédiction soient avec lui) ait pu être l’auteur de telles affirmations, compte tenu du niveau intellectuel de l’époque. De telles considérations répondent en partie de la place exceptionnelle qu’occupe la révélation coranique et contraignent le scientifique impartial à admettre son incapacité de fournir une explication fondée uniquement sur la logique matérialiste. » Maurice Bucaille, Le Coran et la science moderne, 1981, p. 18.
    8) Thomas Carlyle, écrivain anglais célèbre, disait : « On remarqua que Muhammad, depuis sa tendre enfance, était considéré comme étant un jeune doué de raison. D’ailleurs, les personnes avec lesquelles il vivait l’avaient surnommé « Al-Amine » (l’honnête, le sincère et le loyal). Ses paroles, ses actes et sa pensée étaient véridiques. Ceux qui le côtoyaient avaient également remarqué que toute parole qui exhalait de lui renfermait une édifiante sagesse. J’ai appris de lui qu’il était extrêmement pondéré, et gardait le silence lorsque les paroles n’étaient plus nécessaires, mais lorsqu’il parlait, ses paroles n’étaient que vérité et raison. […] Tout le long de sa vie, nous avons vu en lui un homme aux principes bien établis et connu pour une implacable détermination. Il se souciait du malheur des autres, était généreux et bienfaisant, clément, faisant preuve de piété et de mérite et était vertueux. Extrêmement sérieux et sincère, il était néanmoins d’un naturel doux, accueillant et accessible. Il était réjouissant, agréable, sociable, et sa compagnie était appréciée. On pouvait parfois le voir plaisanter et s’amuser. Selon les témoignages, son sourire éclatant, qui illuminait son visage, provenait d’un cœur sincère. Il était très intelligent et possédait un cœur magnanime. Il était naturellement grandiose, sans qu’une école lui inculquât la science ni qu’un enseignant se chargeât de son éducation, car il n’en avait aucunement besoin. » Thomas Carlyle, Heroes, Hero Worship, and the Heroic in History, Londres, 1841, p 50-51.
    9) Bosworth Smith disait : « Il était César et le Pape réunis en un seul être ; sans armée, sans garde du corps, sans palais et sans revenu fixe ; s’il y avait un homme qui avait le droit de dire qu’il règne par la volonté divine, ce serait Muhammad, puisqu’il a reçu tout le pouvoir sans avoir les instruments ni les supports. » Bosworth Smith, Mohammad and Mohammadanism, Londres, 1874, p.92.
    10) Annie Besant (1847-1933), intellectuelle anglaise, disait peu avant sa mort : « Il est impossible pour quelqu’un qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d’Arabie, pour quelqu’un qui sait comment il enseignait et de quelle façon il vivait, d’avoir d’autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, l’un des grands messagers de l’Être suprême. Même si ses discours contiennent bien des choses qui sont familières à beaucoup d’entre vous, chaque fois que moi-même je les relis, je sens monter en moi une nouvelle vague d’admiration, un nouveau sentiment de révérence pour ce prodigieux grand maître arabe. » Annie Besant, The Life And Teachings of Mohammad, Madras, 1932, p. 4.
    11) Alphonse de Lamartine disait : « Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes [...] Sa longanimité dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, […] son triomphe après le tombeau (après sa mort) attestent plus qu’une imposture [1], une conviction. Ce fut la conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. […] Orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Muhammad ! À toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? » Lamartine, Histoire de la Turquie, Paris, 1854, Tome 1 et Livre 1, p. 280.

    Voilà des témoignages sans encombres faits par des non musulmans qui condamnent les allégations du fer et démontrent bien qu’il n’est qu’un vulgaire provocateur, une bête apeurée, un malade guidé certainement par Satan et qui est en mal de publicité. Les ordures et têtes brulées de la nature de Mr le fer ont-elles leur place lorsque de grandes figures universelles se prononcent positivement sur des sujets d’une telle importance ? Assurément non. Le fer passe son temps à injurier Allah, Son Prophète et les musulmans. Les musulmans sont attentifs et rendent grâce à Allah qui s’est porté garant de l’expansion de Sa religion. Cet inculte aime à répéter à qui veut l’entendre que l’Islam n’a pas d’avenir dans le monde en écrivant :
    « Tout musulman qui persiste à dire que l’islam est religion de paix malgré toutes ces preuves qui démontrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe. »

    Ces grandes figures qui ont témoigné depuis longtemps pour l’Islam en faisant l’apologie du Messager d’Allah incarnent-elles le terrorisme ? Cela prouve que c’est le contraire qui est vrai et que le terrorisme est plutôt incarné par les détracteurs de l’Islam. Il faudra alors que l’on convienne que Mr le fer est idiot.

    L’infidèle hypocrite de Mr le fer se rendra à l’évidence que notre religion restera celle de la paix pour ceux qui savent qu’ils ont un Seigneur à qui nous retournerons tous pour rendre compte. Mais quant à ceux qui veulent vivre comme des animaux et moins que des animaux pour semer la corruption, l’injustice et l’exploitation de l’homme par l’homme, il est certain que l’Islam demeure leur bête noire.

    Oui, ils sont moins que des animaux car, Allah l’a dit dans la sourate, Al-A’araaf, verset, 179 en ces termes : « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants »

    En vilipendant les musulmans en général et les Burkinabè en particulier Mr le fer place les musulmans de la logique de la défensive. Dans notre pays, les musulmans ne provoquent personne. Et c’est parce que justement les adeptes de l’Islam sont en général considérés comme des analphabètes que l’on se permet de les vilipender. Mais ils seront sûrement surpris de savoir que les musulmans se défendront de façon conséquente et raisonnable face à des turpitudes des gens mal intentionnés comme le fer. Ce fanfaron devrait savoir que s’il a le droit de traiter les musulmans à sa guise et bien nous utiliserons le même droit en légitime défense.

    Nous avons deux choses qui constituent les bases fondamentales de notre crédo : Le Saint Coran et la Sunna de notre illustre Prophète(PSL). Pour ces deux choses nous avons étés créés et pour deux choses nous vivons et pour ces deux choses nous mourrons. Le tout pour la haine des compagnons d’Iblis, Satan le Maudit.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 19:41, par Nabi Kiera
    En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

    Quand on n’est dépourvu de morale et d’un minimum d’honnêteté intellectuelle, on peut se permettre de raconter et surtout de reprendre bêtement pour son compte des idées fausses et sournoises relatives à cette grande religion qu’est l’Islam. Mr le fer profite du l’ignorance de beaucoup de gens pour une vaine campagne contre les musulmans. Lors qu’on est aveuglé par la haine, tout devient possible.

    Ici, mon propos n’est pas de raisonner un individu en manque de popularité et qui tente de montrer que le message de l’Islam est tout sauf un message véridique. L’Islam n’est pas seulement vrai mais c’est aussi le message de paix universelle par excellence, et surtout à la fois un message qui console les croyants à qui Allah a promis Son salut et Sa miséricorde.

    L’imposteur de Mr le fer dit que le Coran incite au meurtre. C’est vrai pour celui dont la référence est Satan, le Maudit. Notre religion condamne fermement l’assassinat et préserve la vie de l’être humain. Allah dit dans la sourate 5, verset, 32 :

    « C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »

    Allah dit des croyants dans la sourate 25, versets 68, 69 ce qui suit :

    « Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition »

    « Et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie »

    Ces paroles divines révélées depuis 1433 ans sont-elles une incitation au meurtre ? Ou à la violence ?

    J’avais déjà relevé les sournoiseries, mensonges et monstruosités de Mr le fer contre l’Islam. Il n’a jamais répondu faisant ainsi la honte de ceux qui s’opposent à l’Islam mais d’une façon intelligente. Je le défie une fois de plus et j’attendrai de voir ce qu’il va dire. En parlant toujours des histoires, il écrit ses mensonges noir sur blanc en ces termes :

    Sourate 7, verset 78 : « le cataclysme fondit sur eux et le matin suivant ils gisaient dans leurs demeures » :
    [Les Banti Quraydha sont égorgés (Sira II 240- 241). Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600-700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran….]

    Cela est complètement faux. Il n’y a aucun lien entre les Banu Quraydha et le passage du Coran cité par le fer. Le verset dont il est question relate l’histoire du Prophète Salih avec Thamūd, son peuple mécréant qui, contrevenant à l’ordre d’Allah avait tué la chamelle recommandée par le Prophète Salih.

    Le verset 73 de la même sourate relate l’avertissement du Prophète Salih à son peuple en ces termes : « Et aux Thamûd, leur frère Sâlih : « O mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Certes, une preuve vous est venue de votre Seigneur : voici la chamelle d’Allah, un signe pour vous. Laissez-la donc manger sur la terre d’Allah et ne lui faites aucun mal ; sinon un châtiment douloureux vous saisira. »
    Le châtiment d’Allah est alors descendu sur le peuple mécréant et infidèle de Thamūd. Les versets 74, 75, 76 et 77 concernent le sujet. Le verset 78 n’a donc rien à voir avec le Prophète Muhammad (Paix et Saut sur Lui) et les Banu Quraydha.

    Pour se rendre compte de la mauvaise foi de ce Mr le fer, j’invite même ceux qui ne lisent pas le Coran à vérifier pour la circonstance la sourate et les versets dont il est question. Vous vous rendrez compte de la fourberie, de l’imposture mais aussi de l’analphabétisme de Mr le fer. Oui je dis bien analphabétisme parce qu’il ne sait même pas citer les versets du Coran. L’exemple en est qu’en parlant toujours des Banu Quraydha il prend le verset 4 pour le verset 3 de la même sourate 7, parce que la traduction suivante qu’il a donnée : « Lorsque vous rencontrez des incrédules….. » n’est pas celle du verset 3 mais il s’agit du verset 4.

    En outre, le verset qu’il voulait citer, mais n’a pu le faire parce qu’ignorant, n’a pas de rapport précis avec les Banu Quraydha. Ce verset a une portée générale et non spécifique. Le fer utilise tous les moyens pour parvenir à ses fins. Voilà un prétentieux malheureux qui croit pouvoir ébranler les gens par la ruse. Non seulement nous savons que le fer puise ses attaques contre nous en copiant les sites occidentaux hostiles à l’Islam, mais borné qu’il est, il ne sait pas que le Prophète(PSL) de l’Islam a déjà fait l’objet d’une admiration exceptionnelle et sincère et de nombreux témoignages honorables de la part de certains grands esprits de par le monde et plus précisément en Occident.

    En voici quelques exemples :

    Les témoignages de :

    1) Edward Gibbon et Simon Ocklay disaient : « Ce n’est pas la propagation, mais la permanence de sa religion qui mérite notre émerveillement ; la même impression, pure et parfaite, qu’il laissa à la Mecque et à Médine, se retrouve, après douze siècles, chez les Indiens, les Africains et les Turcs, prosélytes du Coran [...] Les musulmans ont su résister, uniformément, à la tentation de réduire l’objet de leur foi et de leur dévotion au niveau des sens et de l’imagination de l’homme. “Je crois en Un seul Dieu et en Mohammad, son prophète” ; ceci renferme la profession de Foi de l’Islam, de façon simple et invariable. L’image intellectuelle de la Divinité n’a jamais été dégradée par une idole, quelle qu’elle soit ; les hommages rendus au prophète n’ont jamais franchi la mesure de la vertu humaine ; ses préceptes vivants ont restreint l’amour que ses disciples lui portent dans les limites de la raison et de la religion. » Edward Gibbon et Simon Ocklay, History of The Saracen Empire, London, 1870, p. 54.
    2) Mahatma K. Gandhi disait : « Je voulais mieux connaître la vie de celui qui aujourd’hui détient indiscutablement les cœurs de millions d’êtres humains. Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce ne fut pas l’épée qui créa une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. Ce fut cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. Ces faits, et non l’épée, lui amenèrent tant de succès et lui permirent de surmonter les problèmes. » Extrait du journal « Young India », cité dans « The light », Lahore, 16/09/1924.
    3) W. Montgomery disait : « La façon dont il accepta les persécutions dues à sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Et pourtant, aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. » W. Montgomery, Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.
    4) Georges Bernard Shaw disait : « Je l’ai étudié – le merveilleux homme – et à mon avis, loin d’être un antéchrist, il mérite le titre de Sauveur de l’humanité. Je crois que si un homme comme lui prenait la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d’une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur si nécessaires. J’ai prophétisé sur la foi de Mohammad qu’elle sera acceptable à l’Europe de demain, comme elle commence à devenir acceptable à l’Europe d’aujourd’hui. » Georges Bernard Shaw, The genuine Islam, Vol I., No 8, 1936.
    5) James A. Michener disait : « À la mort de Muhammad, certains voulurent le déifier, mais son successeur administratif (Abou Bakr le véridique, ndlr.) mit fin à cette vague d’hystérie par une des paroles les plus belles de l’histoire religieuse : « Si l’un d’entre vous adorait Muhammad, qu’il sache que Muhammad est mort. Mais si c’est Dieu qu’il adore, alors Dieu est vivant et ne meurt pas. » James A. Michener, Islam : The Misunderstood Religion, Reader’s Digest (revue américaine), No de mai 1955, p. 68-70.
    6) Michael H. Hart disait : « Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans religieux et séculier. » Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History (Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire), Hart Publishing Co. Inc. (New-York), 1978, p. 33.
    7) Maurice Bucaille, scientifique français, disait : « Comment un homme, illettré au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe, énoncer des vérités d’ordre scientifique, que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport ? » Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science, 1978, p. 126.
    Il disait également : « Une analyse purement objective du Coran, à la lumière des connaissances modernes, nous amène à reconnaître l’harmonie existant entre les deux, ainsi qu’on l’a fait ressortir à maintes reprises. On a du mal à s’imaginer qu’un homme du temps du Mohammad (que la Paix et la Bénédiction soient avec lui) ait pu être l’auteur de telles affirmations, compte tenu du niveau intellectuel de l’époque. De telles considérations répondent en partie de la place exceptionnelle qu’occupe la révélation coranique et contraignent le scientifique impartial à admettre son incapacité de fournir une explication fondée uniquement sur la logique matérialiste. » Maurice Bucaille, Le Coran et la science moderne, 1981, p. 18.
    8) Thomas Carlyle, écrivain anglais célèbre, disait : « On remarqua que Muhammad, depuis sa tendre enfance, était considéré comme étant un jeune doué de raison. D’ailleurs, les personnes avec lesquelles il vivait l’avaient surnommé « Al-Amine » (l’honnête, le sincère et le loyal). Ses paroles, ses actes et sa pensée étaient véridiques. Ceux qui le côtoyaient avaient également remarqué que toute parole qui exhalait de lui renfermait une édifiante sagesse. J’ai appris de lui qu’il était extrêmement pondéré, et gardait le silence lorsque les paroles n’étaient plus nécessaires, mais lorsqu’il parlait, ses paroles n’étaient que vérité et raison. […] Tout le long de sa vie, nous avons vu en lui un homme aux principes bien établis et connu pour une implacable détermination. Il se souciait du malheur des autres, était généreux et bienfaisant, clément, faisant preuve de piété et de mérite et était vertueux. Extrêmement sérieux et sincère, il était néanmoins d’un naturel doux, accueillant et accessible. Il était réjouissant, agréable, sociable, et sa compagnie était appréciée. On pouvait parfois le voir plaisanter et s’amuser. Selon les témoignages, son sourire éclatant, qui illuminait son visage, provenait d’un cœur sincère. Il était très intelligent et possédait un cœur magnanime. Il était naturellement grandiose, sans qu’une école lui inculquât la science ni qu’un enseignant se chargeât de son éducation, car il n’en avait aucunement besoin. » Thomas Carlyle, Heroes, Hero Worship, and the Heroic in History, Londres, 1841, p 50-51.
    9) Bosworth Smith disait : « Il était César et le Pape réunis en un seul être ; sans armée, sans garde du corps, sans palais et sans revenu fixe ; s’il y avait un homme qui avait le droit de dire qu’il règne par la volonté divine, ce serait Muhammad, puisqu’il a reçu tout le pouvoir sans avoir les instruments ni les supports. » Bosworth Smith, Mohammad and Mohammadanism, Londres, 1874, p.92.
    10) Annie Besant (1847-1933), intellectuelle anglaise, disait peu avant sa mort : « Il est impossible pour quelqu’un qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d’Arabie, pour quelqu’un qui sait comment il enseignait et de quelle façon il vivait, d’avoir d’autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, l’un des grands messagers de l’Être suprême. Même si ses discours contiennent bien des choses qui sont familières à beaucoup d’entre vous, chaque fois que moi-même je les relis, je sens monter en moi une nouvelle vague d’admiration, un nouveau sentiment de révérence pour ce prodigieux grand maître arabe. » Annie Besant, The Life And Teachings of Mohammad, Madras, 1932, p. 4.
    11) Alphonse de Lamartine disait : « Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes [...] Sa longanimité dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, […] son triomphe après le tombeau (après sa mort) attestent plus qu’une imposture [1], une conviction. Ce fut la conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. […] Orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Muhammad ! À toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? » Lamartine, Histoire de la Turquie, Paris, 1854, Tome 1 et Livre 1, p. 280.

    Voilà des témoignages sans encombres faits par des non musulmans qui condamnent les allégations du fer et démontrent bien qu’il n’est qu’un vulgaire provocateur, une bête apeurée, un malade guidé certainement par Satan et qui est en mal de publicité. Les ordures et têtes brulées de la nature de Mr le fer ont-elles leur place lorsque de grandes figures universelles se prononcent positivement sur des sujets d’une telle importance ? Assurément non. Le fer passe son temps à injurier Allah, Son Prophète (PSL) et les musulmans. Les musulmans sont attentifs et rendent grâce à Allah qui s’est porté garant de l’expansion de Sa religion. Cet inculte aime à répéter à qui veut l’entendre que l’Islam n’a pas d’avenir dans le monde en écrivant :
    « Tout musulman qui persiste à dire que l’islam est religion de paix malgré toutes ces preuves qui démontrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe. »

    Ces grandes figures qui ont témoigné depuis longtemps pour l’Islam en faisant l’apologie du Messager d’Allah incarnent-elles le terrorisme ? Cela prouve que c’est le contraire qui est vrai et que le terrorisme est plutôt incarné par les détracteurs de l’Islam. Il faudra alors que l’on convienne que Mr le fer est idiot.

    L’infidèle hypocrite de Mr le fer se rendra à l’évidence que notre religion restera celle de la paix pour ceux qui savent qu’ils ont un Seigneur à qui nous retournerons tous pour rendre compte. Mais quant à ceux qui veulent vivre comme des animaux et moins que des animaux pour semer la corruption, l’injustice et l’exploitation de l’homme par l’homme, il est certain que l’Islam demeure leur bête noire.

    Oui, ils sont moins que des animaux car, Allah l’a dit dans la sourate, Al-A’araaf, verset, 179 en ces termes : « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants »

    En vilipendant les musulmans en général et les Burkinabè en particulier Mr le fer place les musulmans de la logique de la défensive. Dans notre pays, les musulmans ne provoquent personne. Et c’est parce que justement les adeptes de l’Islam sont généralement considérés comme des analphabètes que l’on se permet de les vilipender. Mais ils seront sûrement surpris de savoir que les musulmans se défendront de façon conséquente et raisonnable face à des turpitudes des gens mal intentionnés comme le fer. Ce fanfaron devrait savoir que s’il a le droit de traiter les musulmans à sa guise eh bien nous utiliserons le même droit en légitime défense.

    Nous avons deux choses qui constituent les bases fondamentales de notre crédo : Le Saint Coran et la Sunna de notre illustre Prophète(PSL). Pour ces deux choses nous avons étés créés, pour ces deux choses nous vivons et pour ces deux choses nous mourrons. Le tout pour la haine des compagnons d’Iblis, Satan le Maudit.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2012 à 13:58
      En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

      En lisant ta réponse, une chose m’est venue à l’esprit : Comment est-il possible que des humain dotés d’un minimum de bon sens peuvent-ils gober toutes les âneries et les assertions, les unes plus farfelues et plus idiotes que les autres, que l’on trouve dans le Coran ?

      mais je te comprends car l’on devient mahométan par la sauvagerie et l’aliénation. Je vous invite à consulter les hadiths ( recommandations de Mahomet) un muslim est formaté pour être inapte à réfléchir. Adulte, il n’est plus qu’une sorte de zombie qui agit mécaniquement. y compris pour tuer. la preuve ? ils poignardent et décapitent leur propre progéniture qui transgresserait les préceptes du chamelier Quoi que tu diras, quoi que tu feras, personne ne changera d’avis sur ta religion de haine et de butin.

      Nous savons parfaitement où mènent les préceptes de ta secte haineuse. L’islam ne mène qu’au désastre social, humain, spirituel et surtout à l’esclavage des âmes et de du cerveau

      Et tu as bien évidement trouvé tout ça dans ton sale Coran. Normal, tout est dans le Coran.

      Répondre à ce message

      • Le 1er avril 2012 à 08:36, par Nabi Kièra
        En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

        ( 58 ) L’aveugle et le voyant ne sont pas égaux, et ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres ne peuvent être comparés à celui qui fait le mal. C’est rare que vous vous rappeliez !

        (59 ) En vérité ; L’Heure va arriver : pas de doute là-dessus ; mais la plupart des gens n’y croient pas.

        ( 60 ) Et votre Seigneur dit : « Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés ».

        ( 61 ) Allah est celui qui vous a assigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et le jour pour y voir clair. Allah est le Pourvoyeur de grâce aux hommes, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants.

        ( 62 ) Tel est votre Seigneur, Créateur de toute chose. Point de divinité à part Lui. Comment se fait-il que vous vous détourniez (du chemin droit) ?

        ( 63 ) Ainsi ceux qui nient les prodiges d’Allah se détournent-ils [du chemin droit.]

        ( 64 ) C’est Allah qui vous a assigné la terre comme demeure stable et le ciel comme toit et vous a donné votre forme, - et quelle belle forme Il vous a donnée ! - et Il vous a nourris de bonnes choses. Tel est Allah, votre Seigneur ; gloire à Allah, Seigneur de l’univers !

        ( 65 ) C’est Lui le Vivant. Point de divinité à part Lui. Appelez-Le donc, en Lui vouant un culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l’univers !

        ( 66 ) Dis : « Il m’a été interdit, une fois que les preuves me sont venues de mon Seigneur, d’adorer ceux que vous invoquez en dehors d’Allah, et il m’a été ordonné de me soumettre au Seigneur de l’univers ».

        (67 ) C’est Lui qui vous a créés de terre, puis d’une goutte sperme, puis d’une adhérence ; puis Il vous fait sortir petit enfant pour qu’ensuite vous atteigniez votre maturité et qu’ensuite vous deveniez vieux, - certains parmi vous meurent plus tôt, - et pour que vous atteigniez un terme fixé, afin que vous raisonniez.

        ( 68 ) C’est Lui qui donne la vie et donne la mort. Puis quand Il décide une affaire, Il n’a qu’à dire : « Sois », et elle est.

        ( 69 ) N’as-tu pas vu comment ceux qui discutent sur les versets d’Allah se laissent détourner ?

        ( 70 ) Ceux qui traitent de mensonge le Livre (le Coran) et ce avec quoi Nous avons envoyé Nos Messagers ; ils sauront bientôt,

        ( 71 ) quand, des carcans à leurs cous et avec des chaînes ils seront traînés

        ( 72 ) dans l’eau bouillante ; et qu’ensuite ils brûleront dans le Feu.

        ( 73 ) Puis on leur dira : « Où sont ceux que vous associez

        ( 74 ) à Allah ? » « Ils se sont écartés de nous, diront-ils. Ou plutôt, nous n’invoquions rien, auparavant ». Ainsi Allah égare-t-Il les mécréants.

        ( 75 ) Voilà le prix de votre exultation sur terre, sans raison, ainsi que de votre joie immodérée.

        ( 76 ) Franchissez les portes de l’Enfer pour y demeurer éternellement. Qu’il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux !
        ( 77 ) Endure donc. La promesse d’Allah est vraie. Que Nous te montrions une partie de ce dont Nous les menaçons ou que Nous te fassions mourir (avant cela)... c’est vers Nous qu’ils seront ramenés.

        (78 ) Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire ; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire. Et il n’appartient pas à un Messager d’apporter un signe [ou verset] si ce n’est avec la permission d’Allah. Lorsque le commandement d’Allah viendra, tout sera décidé en toute justice ; et ceux qui profèrent des mensonges sont alors les perdants.

        ( 79 ) C’est Allah qui vous a fait les bestiaux pour que vous en montiez et que vous en mangiez,

        ( 80 ) et vous y avez des profits et afin que vous atteigniez sur eux une chose nécessaire qui vous tenait à cœur. C’est sur eux et sur les vaisseaux que vous êtes transportés.

        ( 81 ) Et Il vous montre Ses merveilles. Quelles merveilles d’Allah niez-vous donc ?

        ( 82 ) Ne parcourent-ils donc pas la terre pour voir ce qu’il est advenu de ceux qui étaient avant eux ? Ils étaient [pourtant] plus nombreux qu’eux et bien plus puissants et ils [avaient laissé] sur terre beaucoup plus de vestiges. Mais ce qu’ils ont acquis ne leur a servi à rien.

        ( 83 ) Lorsque leurs Messagers leur apportaient les preuves évidentes, ils exultaient des connaissances qu’ils avaient. Et ce dont ils se moquaient les enveloppa.

        ( 84 ) Puis, quand ils virent Notre rigueur ils dirent : « Nous croyons en Allah Seul, et nous renions ce que nous Lui donnions comme associés ».

        ( 85 ) Mais leur croyance, au moment où ils eurent constaté Notre rigueur, ne leur profita point ; Telle est la règle d’Allah envers Ses serviteurs dans le passé. Et c’est là que les mécréants se trouvèrent perdants.

        Mr le fer a écrit qu’il n’est pas un bourricot. Mais c’est que l’âne vaut mieux que le fer, en ce sens que l’animal ne provoque pas. L’on aura remarqué que les animaux sont organisés et vivent chacun selon son appartenance à tel ou tel groupe sans problème. Insha Allah je reviendrai sur cet aspect plus tard.

        L’agressivité du langage du fer et la violence de son verbe à l’encontre des musulmans sont de vaines tentatives sataniques qui rappellent à ceux-ci le sacrifice qui devra être le leur pour la défense de leur foi. En mettant les adeptes de l’Islam dans la logique de la défensive, il aura à faire aux musulmans sincères qui riposteront contre les suppôts de Satan en utilisant le même droit usé par le fer dans sa campagne de diffamation et de provocation.

        Ici au Faso, l’on peut traiter les musulmans comme l’on veut parce qu’ils ne jouissent d’aucun droit de protection. Un musulman aurait fait de telles injures et diffamations à l’encontre des chrétiens qu’on aurait certainement assisté à la réaction de certains milieux. C’est toujours le même scénario partout pour nos détracteurs. On agresse les musulmans par tous les moyens et lorsque ceux-ci ripostent, l’on crie au terrorisme et à l’intolérance de l’Islam. La malhonnêteté des ennemis de l’Islam est séculaire et sa nature est invariable parce que les mécréants et les provocateurs utilisent l’arme du mensonge, de la diffamation et de la perfidie. Mr le fer devrait savoir que son discours contre les musulmans est de nature incendiaire, incitant ainsi à la haine et à la violence. Nous savons ce que les Nations Unies disent à ce sujet.

        Il incrimine également la Charia islamique qui est, pour l’Islam, la meilleure façon de rendre justice et surtout de préserver les droits des uns et des autres et la vie humaine par excellence. Qu’il foute la paix aux musulmans. L’inculte doit savoir que les Américains et d’autres peuples appliquent la Charia islamique sans la nommer. La loi tue celui qui tue. C’est la loi du talion. Nul n’a créé l’être humain et personne n’a le droit d’enlever la vie d’autrui. Le fer peut toujours se battre contre l’esprit de justice en Islam, alors qu’il n’osera pas prendre la route de son village à partir d’une certaine heure. Les brigands, coupeurs de route qui guettent au virage le flinguerait sans encourir grande punition. La réflexion et l’acceptation des principes de justice appartiennent à ceux qui sont intelligents et qui veulent le bien pour tous.

        Dans ses interventions haineuses contre l’Islam, il parle de la nature violente du message coranique. La révélation a commencé à la Mecque où le Prophète (PSL) fut orphelin, puis berger et Messager ensuite. C’est pendant la période des 13 années qu’a duré la prédication islamique que les musulmans ont connu leur épreuve et les pires atrocités commises par les mécréants mecquois qui contraignirent les premiers adeptes à émigrer en Abyssinie. L’Hégire du Prophète (PSL) dont la maison avait été assiégée par ses ennemis interviendra par la suite à Médine.

        Il s’évertuera à nier cyniquement ce fait historique. C’est une autre preuve de sa malhonnêteté et son islamophobie, car les œuvres historiques des orientalistes n’ont pas manqué de mentionner cet aspect de l’histoire S’il a des preuves du contraire qu’il nous les expose en mentionnant une quelconque attaque ou bataille menée par les musulmans à la Mecque. Où est donc l’épée dont les détracteurs de l’Islam parlent. Les victimes de la Mecque étaient ceux qui avaient embrassé la nouvelle religion.

        Ils ont subi la terreur des polythéistes de la Mecque et Allah les a déplacés à Médine où ils ont été fortifiés pour la gloire de cette religion. L’étendard de l’Islam allait désormais être levé pour toujours par la défaite des tribus arabes païennes et juives dont certains n’hésitaient jamais à remettre en cause le pacte conclu entre eux et le Messager. En évoquant des hadiths en rapport avec les relations des juifs de Médine et le Prophète (PSL), le fer doit aussi expliquer et donner les raisons de la cohabitation entre les musulmans et certains juifs dont la traitrise et la haine à l’égard des musulmans étaient bien évidentes.

        Le Prophète Muhammad (PSL) était illettré, sage et avait un bon caractère. Son avis était sollicité pour certains litiges entre les gens. Les témoignages des occidentaux sont éloquents à cet effet et attestent le mérite extraordinaire d’un homme dont le statut d’Envoyé a permis de réaliser des miracles et de produire l’inimaginable. La satire du fer et de ses semblables contre l’Islam ne changera rien.

        Le Messager est une miséricorde pour l’humanité toute entière qui transmettait le message par révélation ou inspiration divine par l’entremise de l’Archange Jibril (Gabriel). Allah l’a dit dans les sourates 21 et 53, versets ci-dessus mentionnés :

        107 ) Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers.

        ( 3 ) et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ;

        ( 4 ) ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.

        (5 ) Que lui a enseigné [l’Ange Gabriel] à la force prodigieuse,

        ( 6 ) doué de sagacité ; c’est alors qu’il se montra sous sa forme réelle [angélique],

        ( 7 ) alors qu’il se trouvait à l’horizon supérieur.

        ( 8 ) Puis il se rapprocha et descendit encore plus bas,

        ( 9 ) et fut à deux portées d’arc, ou plus près encore.

        (10 ) Il révéla à Son serviteur ce qu’Il révéla.

        ( 11 ) Le cœur n’a pas menti en ce qu’il a vu.

        ( 12 ) Lui contestez-vous donc ce qu’il voit ?

        Allah dit de ceux qui discutent de ses versets sans preuve qu’ils sont pleins d’orgueil et n’atteindront pas leur but. Ne savent-ils pas que la création des cieux et de la terre est bien plus difficile que la création de l’homme ? Point de comparaison entre croyants et mécréants. Dans l’Enfer où ils seront tous regroupés, les faibles qui auront suivi les plus forts sur terre demanderont à ces derniers, en se disputant avec eux, de les préserver du Feu. Mais les premiers reconnaitront que seul le Seigneur est Juge et ils demeureront ensemble en Enfer.

        Mr le fer ne s’attendait sûrement pas que des musulmans allaient réagir contre ses bêtises et ses inepties à l’encontre de l’Islam. Qu’il sache que nous avons été formatés par l’Etre Suprême, pas par des esprits malfaiteurs qui sèment la corruption et le mal sur terre. Nous combattons le Satan nuit et jour et ses compagnons dans l’adoration de notre Seigneur, et dans l’observation de Ses commandements.

        Le désastre social, humain et spirituel qu’il mentionne n’est point en sa faveur. En vérité, Allah dit que l’aveugle ne se compare pas au voyant. Le monde actuel est bel et bien sous le joug des grandes puissances juives et chrétiennes et le désordre dont il parle est semé et entretenu par ces puissances qui mettent à genoux le reste du monde de façon injuste. Quand vous interpellez le fer sur la question, il ne peut réagir, parce qu’il est lui formaté par ceux qui font régner ce désastre. Etant à la solde des ces puissances occultes qui trompent les peuples pour mieux les exploiter, le fer use d’une polémique stérile et sournoise.

        La Parole d’Allah est vérité et Son Message est miséricorde pour l’espèce humaine. J’atteste qu’il n’y a point d’autre Seigneur qu’Allah, il est unique et n’a pas d’associé. Et j’atteste que Muhammad (PSL) est Son fidèle Serviteur et Son Messager. Cette formule est celle de la conversion à l’Islam. Elle a été dite par tous les humains et les génies ayant embrassé l’Islam. Cette formule magique continuera de faire grossir les rangs de l’Islam pour la haine des mécréants jusqu’à la fin des temps.

        Répondre à ce message

      • Le 3 avril 2012 à 08:06, par Nabi Kièra
        En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

        J’ai voulu ramener le niveau du débat à une compréhension simple pour mettre en exergue la réfutation du langage mensonger de Mr le fer. Les différents témoignages ci-dessus mentionnés, faits par des non musulmans et relatifs au Prophète de l’Islam, constituent une démonstration parfaite de l’imposture de tous ceux qui nient la véracité du Coran.

        Allah a déjà instruit Son Messager et les croyants à propos des imposteurs depuis la révélation et de nombreuses sourates confirment cet état de fait. Les mécréants infidèles sont incapables de comprendre la nature céleste du livre saint. Ils sont en manque d’élévation spirituelle, condition sine qua none pour l’accession à la vérité divine. Le Coran constitue un défi permanent par les imposteurs. La sourate 40, Al-Ghafir en est une preuve entre autres.

        ( 1 ) H’â, Mîm.

        ( 2 ) La révélation du Livre vient d’Allah, le Puissant, l’Omniscient.

        ( 3 ) Le Pardonneur des péchés, l’Accueillant au repentir, le Dur en punition, le Détenteur des faveurs. Point de divinité à part Lui et vers Lui est la destination.

        ( 4 ) Seuls ceux qui ont mécru discutent les versets d’Allah. Que leurs activités dans le pays ne te trompent pas.

        ( 5 ) Avant eux, le peuple de Noé a traité (Son Messager) de menteur, et les coalisés après eux (ont fait de même), et chaque communauté a conçu le dessein de s’emparer de Son Messager. Et ils ont discuté de faux arguments pour rejeter la vérité. Alors Je les ai saisis. Et quelle punition fut la Mienne !

        ( 6 ) Ainsi s’avéra juste la Parole de ton Seigneur contre ceux qui ont mécru : « Ils seront les gens du Feu ».

        ( 7 ) Ceux (les Anges) qui portent le Trône et ceux qui l’entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui croient : « Seigneur ! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et protège-les du châtiment de l’Enfer.

        ( 8 ) Seigneur ! Fais-les entrer aux jardins d’Eden que Tu leur as promis, ainsi qu’aux vertueux parmi leurs ancêtres, leurs épouses et leurs descendants, car c’est Toi le Puissant, le Sage.

        ( 9 ) Et préserve-les [du châtiment] des mauvaises actions. Quiconque Tu préserves [du châtiment] des mauvaises actions ce jour-là, Tu lui feras miséricorde ». Et c’est là l’énorme succès.

        ( 10 ) A ceux qui n’auront pas cru on proclamera : « l’aversion d’Allah [envers vous] est plus grande que votre aversion envers vous-mêmes, lorsque vous étiez appelés à la foi et que vous persistiez dans la mécréance ».

        ( 11 ) Ils diront : « Notre Seigneur, Tu nous as fais mourir deux fois et redonné la vie deux fois : nous reconnaissons donc nos péchés. Y a-t-il un moyen d’en sortir ? »

        ( 12 ) « ... Il en est ainsi car lorsqu’Allah était invoqué seul (sans associé), vous ne croyiez pas ; et si on Lui donnait des associés, alors vous croyiez. Le jugement appartient à Allah, le Très Haut, le Très Grand ».

        ( 13 ) C’est Lui qui vous fait voir Ses preuves, et fait descendre du ciel, pour vous, une subsistance. Seul se rappelle celui qui revient [à Allah].

        ( 14 ) Invoquez Allah donc, en Lui vouant un culte exclusif quelque répulsion qu’en aient les mécréants.

        ( 15 ) Il est Celui qui est élevé aux degrés les plus hauts, Possesseur du Trône, Il envoie par son ordre l’Esprit sur celui qu’Il veut parmi Ses serviteurs, afin que celui-ci avertisse du jour de la Rencontre,

        ( 16 ) le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Allah. A qui appartient la royauté, aujourd’hui ? A Allah, l’Unique, le Dominateur.

        (17 ) Ce jour-là, chaque âme sera rétribuée selon ce qu’elle aura acquis. Ce jour-là, pas d’injustice, car Allah est prompt dans [Ses] comptes.

        ( 18 ) Et avertis-les du jour qui approche, quand les cœurs remonteront aux gorges, terrifiés (ou angoissés). Les injustes n’auront ni ami zélé, ni intercesseur écouté.

        ( 19 ) Il (Allah) connaît la trahison des yeux, tout comme ce que les poitrines cachent.

        ( 20 ) Et Allah juge en toute équité, tandis que ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui ne jugent rien. En vérité c’est Allah qui est l’Audient, le Clairvoyant.

        ( 21 ) Ne parcourent-ils pas la terre, pour voir ce qu’il est advenu de ceux qui ont vécu avant eux ? Ils étaient [pourtant] plus forts qu’eux et ont laissé sur terre bien plus de vestiges. Allah les saisit pour leurs péchés et ils n’eurent point de protecteur contre Allah.

        ( 22 ) Ce fut ainsi, parce que leurs Messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils se montrèrent mécréants. Allah donc les saisit, car Il est fort et redoutable dans Son châtiment.

        ( 23 ) Nous envoyâmes effectivement Moïse avec Nos signes et une preuve évidente,

        ( 24 ) vers Pharaon, Hâmân et Coré. Mais ils dirent : « Magicien ! Grand menteur ! »

        ( 25 ) Puis, quand il leur eut apporté la vérité venant de Nous, ils dirent : « Tuez les fils de ceux qui ont cru avec lui, et laissez vivre leurs femmes ». Et les ruses des mécréants ne vont qu’en pure perte.

        26 ) Et Pharaon dit : « Laissez-moi tuer Moïse. Et qu’il appelle son Seigneur ! Je crains qu’il ne change votre religion ou qu’il ne fasse apparaître la corruption sur terre ».

        ( 27 ) Moïse [lui] dit : « Je cherche auprès de mon Seigneur et le vôtre, protection contre tout orgueilleux qui ne croit pas au jour du Compte ».

        ( 28 ) Et un homme croyant de la famille de Pharaon, qui dissimulait sa foi dit : « Tuez-vous un homme parce qu’il dit : « Mon Seigneur est Allah ? » Alors qu’il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur. S’il est menteur, son mensonge sera à son détriment ; tandis que s’il est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur vous ». Certes, Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur !

        ( 29 ) « O mon peuple, triomphant sur la terre, vous avez la royauté aujourd’hui. Mais qui nous secourra de la rigueur d’Allah si elle nous vient ? » Pharaon dit : « Je ne vous indique que ce que je considère bon. Je ne vous guide qu’au sentier de la droiture ».

        ( 30 ) Et celui qui était croyant dit : « O mon peuple, je crains pour vous un jour semblable à celui des coalisés.

        ( 31 ) Un sort semblable à celui du peuple de Noé, des ’Aad et des Thamûd et de ceux [qui vécurent] après eux ». Allah ne veut [faire subir] aucune injustice aux serviteurs.

        ( 32 ) « O mon peuple, je crains pour vous le jour de l’Appel Mutuel,

        ( 33 ) Le jour où vous tournerez le dos en déroute, sans qu’il y ait pour vous de protecteur contre Allah ». Et quiconque Allah égare, n’a point de guide.

        ( 34 ) Certes, Joseph vous est venu auparavant avec les preuves évidentes, mais vous n’avez jamais cessé d’avoir des doutes sur ce qu’il vous avait apporté. Mais lorsqu’il mourut, vous dites alors : « Allah n’enverra plus jamais de Messager après lui ». Ainsi Allah égare-t-Il celui qui est outrancier et celui qui doute.

        ( 35 ) Ceux qui discutent les prodiges d’Allah sans qu’aucune preuve ne leur soit venue, [leur action] est grandement haïssable auprès d’Allah et auprès de ceux qui croient. Ainsi Allah scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran.

        ( 36 ) Et Pharaon dit : « O Hâmân, bâtis-moi une tour : peut-être atteindrai-je les voies,

        ( 37 ) les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moïse ; mais je pense que celui-ci est menteur ». Ainsi la mauvaise action de Pharaon lui parut enjolivée ; et il fut détourné du droit chemin ; et le stratagème de Pharaon n’est voué qu’à la destruction.

        ( 38 ) Et celui qui avait cru dit : « O mon peuple, suivez-moi. Je vous guiderai au sentier de la droiture.

        ( 39 ) O mon peuple, cette vie n’est que jouissance temporaire, alors que l’au-delà est vraiment la demeure de la stabilité.

        ( 40 ) Quiconque fait une mauvaise action ne sera rétribué que par son pareil ; et quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne action tout en étant croyant, alors ceux-là entreront au Paradis pour y recevoir leur subsistance sans compter.

        ( 41 ) O mon peuple, mais qu’ai-je à vous appeler au salut, alors que vous m’appelez au Feu ?

        ( 42 ) Vous m’invitez à nier Allah et à Lui donner des associés dont je n’ai aucun savoir, alors que je vous appelle au Tout Puissant, au Grand Pardonneur.

        ( 43 ) Nul doute que ce à quoi vous m’appelez ne peut exaucer une invocation ni ici-bas ni dans l’au-delà. C’est vers Allah qu’est notre retour, et les outranciers sont eux les gens du Feu.

        ( 44 ) Bientôt vous vous rappellerez ce que je vous dis ; et je confie mon sort à Allah. Allah est, certes, Clairvoyant sur les serviteurs.

        ( 45 ) Allah donc le protégea des méfaits de leurs ruses, alors que le pire châtiment cerna les gens de Pharaon :

        ( 46 ) le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir. Et le jour où l’Heure arrivera (il sera dit) : « Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du châtiment ».

        ( 47 ) Et quand ils se disputeront dans le Feu, les faibles diront à ceux qui s’enflaient d’orgueil : « Nous vous avions suivis : pourriez-vous nous préserver d’une partie du feu ? »

        ( 48 ) Et ceux qui s’enflaient d’orgueil diront : « En vérité, nous y voilà tous ». Allah a déjà rendu son jugement entre les serviteurs.

        ( 49 ) Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l’Enfer : « Priez votre Seigneur de nous alléger un jour de [notre] supplice ».

        50 ) Ils diront : « vos Messagers, ne vous apportaient-ils pas les preuves évidentes ? » Ils diront : « Si » ! Ils [les gardiens] diront : « Eh bien, priez » ! Et l’invocation des mécréants n’est qu’aberration.

        ( 51 ) Nous secourrons, certes, Nos Messagers et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au jour où les témoins [les Anges gardiens] se dresseront (le Jour du Jugement),

        ( 52 ) au jour où leur excuse ne sera pas utile aux injustes, tandis qu’il y aura pour eux la malédiction et la pire demeure.

        ( 53 ) En effet, Nous avons apporté à Moïse la guidée, et fait hériter aux Enfants d’Israël, le Livre,

        ( 54 ) une guidée et un rappel aux gens doués d’intelligence.

        ( 55 ) Endure donc, car la promesse d’Allah est vérité, implore le pardon pour ton péché et célèbre la gloire et la louange de ton Seigneur, soir et matin.

        ( 56 ) Ceux qui discutent sur les versets d’Allah sans qu’aucune preuve ne leur soit venue, n’ont dans leurs poitrines qu’orgueil. Ils n’atteindront pas leur but. Implore donc la protection d’Allah, car c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant.

        ( 57 ) La création des cieux et de la terre est quelque chose de plus grand que la création des gens. Mais la plupart des gens ne savent pas.

        Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2012 à 20:21, par Nabi Kièra
    En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

    L’esprit d’objectivité commande à Faso.net d’être aussi prompt à poster les réactions sans parti pris.En conséquence, veuillez poster ma dernière réaction qui est une réponse à Mr le fer qui doit s’assumer.

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2012 à 14:36, par Nabi Kièra
      En réponse à : Violences inter-religieuses au Nigeria : L’Union Fraternelle des Croyants condamne

      Commentaires de quelques savants sur les miracles scientifiques du Coran

      Le texte qui suit comprend les commentaires de quelques savants [1] sur les miracles scientifiques du Coran.

      1) Le docteur T. V. N. Persaud est professeur d’anatomie, de pédiatrie, et d’obstétrique-gynécologie et des sciences de la reproduction à l’université du Manitoba à Winnipeg, Manitoba, Canada. Il y a été le président du Département d’anatomie pendant 16 ans. Il est très reconnu dans son domaine. Il est l’auteur ou l’éditeur de 22 manuels et il a publié plus de 181 articles scientifiques. En 1991, il a reçu le prix le plus distingué attribué dans le domaine de l’anatomie au Canada, le J.C.B., Grand Prix de l’Association canadienne des anatomistes. Lorsqu’on l’interrogea sur les miracles scientifiques du Coran, qu’il a étudiés, il déclara ce qui suit :
      “D’après ce qu’on m’a dit, Mohammad était un homme très ordinaire. Il ne savait pas lire et ne savait pas écrire ; c’était un illettré. Et nous parlons d’un homme qui a vécu il y a plus de douze [en fait plutôt quatorze] siècles. Alors vous avez quelqu’un d’illettré qui fait, à propos des sciences naturelles, de profondes déclarations qui sont étonnamment exactes. Et personnellement, je ne vois pas comment cela pourrait relever du simple hasard. Il y a trop d’exactitudes et, comme le docteur Moore, je n’ai pas de difficulté à accepter l’idée que c’est une inspiration divine, ou une révélation, qui l’a amené à faire ces déclarations.”
      Le professeur Persaud a inclus quelques versets coraniques et hadiths du prophète Mohammad dans certains de ses ouvrages. Il a également présenté ces versets et hadiths du prophète Mohammad dans diverses conférences.
      2) Le docteur Joe Leigh Simpson est président du Département d’obstétrique-gynécologie, professeur d’obstétrique-gynécologie, et professeur de génétique humaine et moléculaire au Baylor College of Medicine, à Houston, Texas, États-Unis. Auparavant, il était professeur d’obstétrique-gynécologie et président du Département d’obstétrique-gynécologie à l’Université du Tennessee à Memphis, Tennessee, États-Unis. Il a aussi été président de la Société américaine de Fertilité. Il a reçu plusieurs prix, dont, en 1992, le prix de la reconnaissance du public décerné par l’Association des professeurs d’obstétrique-gynécologie. Le professeur Simpson a étudié les deux hadiths suivants du prophète Mohammad :
      “Dans chacun d’entre vous, tous les éléments de votre création sont rassemblés dans l’utérus de votre mère en l’espace de quarante jours...”[2]
      “Si l’embryon dépasse le stade de quarante-deux jours, Dieu lui envoie un ange qui le façonne et crée son ouïe, sa vue, sa peau, sa chair et ses os...”[3]
      Il a beaucoup étudié ces deux paroles du prophète Mohammad ; il a remarqué qu’en effet, les quarante premiers jours constituent un stade que l’on peut clairement distinguer des autres stades dans la genèse de l’embryon. Il a été particulièrement impressionné par la parfaite exactitude de ces paroles du prophète Mohammad. Et, au cours d’une conférence, il a émis l’opinion suivante :
      “Donc les deux hadiths (paroles du prophète Mohammad) que nous avons retenus nous fournissent un calendrier très précis du développement embryologique général durant les quarante premiers jours. Comme les autres conférenciers en ont fait la remarque à plusieurs reprises, ce matin, ces hadiths n’ont pu être révélés sur la base des connaissances scientifiques qui étaient disponibles à l’époque où ils ont été écrits... Il s’ensuit, je crois, que non seulement il n’y a aucun conflit entre la génétique et la religion, mais qu’en fait, la religion peut guider la science en apportant des révélations aux approches scientifiques traditionnelles. Et il y a, dans le Coran, des déclarations dont le caractère véridique a été démontré des siècles plus tard, ce qui prouve que les connaissances scientifiques que l’on retrouve dans le Coran proviennent de Dieu.”
      3) Le docteur E. Marshall Johnson est professeur émérite d’anatomie et de biologie liée au développement à l’université Thomas Jefferson à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis. Il y a été, pendant 22 ans, professeur d’anatomie, président du Département d’anatomie, et directeur de l’Institut Daniel Baugh. Il a également été président de la Société de Tératologie. Il est l’auteur de plus de 200 publications. En 1981, au cours de la Septième Conférence Médicale à Dammam, en Arabie Saoudite, le professeur Johnson déclara, lors de son exposé sur son travail de recherche :
      “Résumé : le Coran décrit non seulement le développement externe, mais met aussi l’accent sur les stades internes, les stades à l’intérieur de l’embryon, c’est-à-dire les stades de sa création et de son développement, et il met l’accent sur des faits importants reconnus par la science contemporaine.”
      Il a dit également : “ En tant que scientifique, je ne m’occupe que de choses que je peux clairement voir. Je suis capable de comprendre l’embryologie et la biologie liée au développement. Je suis capable de comprendre les mots du Coran qui me sont traduits. Comme l’exemple que j’ai donné tout à l’heure, si je vivais à cette époque-là, tout en sachant ce que je sais aujourd’hui, et que je voulais décrire les choses, je serais incapable de les décrire de la façon dont elles ont été décrites. Je ne vois pas comment on pourrait réfuter l’idée voulant que cet individu, Mohammad, ait dû prendre ses informations quelque part. Donc je ne vois rien, ici, qui vienne contredire le concept selon lequel ses paroles ont été prononcées sous l’influence d’une intervention divine.”[4]
      4) Le docteur William W. Hay est un scientifique maritime très connu. Il est professeur de sciences géologiques à l’Université du Colorado à Boulder, Colorado, États-Unis. Auparavant, il était le doyen de la Rosenstiel School of Marine and Atmospheric Science à l’Université de Miami à Miami, Floride, États-Unis. Après une discussion avec le professeur Hay au sujet des passages du Coran traitant de faits récemment découverts sur les mers et océans, il dit :
      “Je trouve très intéressant que ce genre d’information se retrouve dans les écritures anciennes du Coran, et je n’ai aucun moyen de savoir d’où elles peuvent venir, mais je crois qu’il est extrêmement intéressant qu’elles soient là, et que ces travaux se poursuivent pour découvrir la signification de certains passages.” Et quand on l’interrogea sur la provenance du Coran, il répondit : “Et bien, je crois qu’il vient de l’Être divin.”
      5) Le docteur Gerald C. Goeringer est directeur de programme et maître de conférences d’embryologie médicale au Département de biologie cellulaire de l’École de médecine de l’Université Georgetown à Washington DC, États-Unis. Au cours de la Huitième Conférence Médicale saoudienne à Riyadh, en Arabie Saoudite, le professeur Goeringer a déclaré ce qui suit lors de son exposé sur son travail de recherche :
      “Un nombre relativement peu élevé de ayahs (versets coraniques) comprennent une description assez détaillée du développement humain, à partir du moment de l’union des gamètes à l’organogenèse. Aucun autre document aussi clair et complet sur le développement humain, incluant la classification, la terminologie et la description, n’avait existé auparavant. Dans la plupart, sinon dans tous les exemples, cette description précède de plusieurs siècles les rapports écrits sur les divers stades du développement embryonnaire et foetal enregistrés dans la littérature scientifique traditionnelle.”
      6) Le docteur Yoshihide Kozai est professeur émérite à l’Université de Tokyo à Hongo, Tokyo, Japon, et il a déjà été directeur de l’Observatoire astronomique national à Mitaka, Tokyo, Japon. Il a déclaré :
      “Je suis très impressionné de trouver des informations astronomiques véridiques dans le Coran. Nous, astronomes modernes, avons concentré nos efforts pour arriver à comprendre de très petites parties de l’univers. Parce qu’en utilisant des télescopes, nous ne pouvons voir que de petites parties du ciel sans avoir une vision générale de l’univers tout entier. Donc, en lisant le Coran et en répondant aux questions, je crois que je peux trouver une nouvelle façon de faire des recherches sur l’univers.”
      7) Le professeur Tejatat Tejasen est le président du Département d’anatomie à l’Université Chiang Mai en Thaïlande. Auparavant, il était doyen de la Faculté de médecine de la même université. Au cours de la Huitième Conférence Médicale saoudienne à Riyadh, en Arabie Saoudite, le professeur Tejasen se leva et déclara :
      “Durant les trois dernières années, je me suis intéressé au Coran... D’après mes études et ce que j’ai appris au cours de cette conférence, je crois que tout ce qui a été rapporté dans le Coran il y a quatorze siècles est la vérité, qui peut être prouvée par des moyens scientifiques. Comme le prophète Mohammad ne pouvait ni lire ni écrire, Mohammad est nécessairement un messager qui a transmis cette vérité, qui lui a été révélée à titre d’édification par celui qui est le Créateur. Ce Créateur est Dieu. Par conséquent, je crois qu’il est temps, pour moi, de déclarer La ilaha illa Allah, il n’y a pas d’autre dieu qui mérite d’être adoré en dehors de Dieu, Mohammadour rasoulou Allah, Mohammad est le messager (prophète) d’Allah (Dieu). Finalement, j’aimerais présenter mes félicitations pour la très réussie et excellente organisation de cette conférence... Cette conférence m’a beaucoup apporté du point de vue scientifique et religieux, et j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs scientifiques très connus et de me faire plusieurs nouveaux amis parmi les participants. Et la chose la plus précieuse que j’ai gagnée en venant à cette conférence est La ilaha illa Allah, Mohammadour rasoulou Allah, et d’être devenu musulman.”
      Après tous ces exemples de miracles scientifiques du Coran que nous venons de voir, et tous ces commentaires de savants à ce sujet, posons-nous les questions suivantes :
      • Est-ce un hasard si toutes ces informations scientifiques récemment découvertes ont été mentionnées dans le Coran, qui a été révélé il y a plus de quatorze siècles ?
      • Ce Coran a-t-il pu être écrit par Mohammad ou par n’importe quel autre être humain ?
      La seule réponse possible est que ce Coran est nécessairement la parole de Dieu, révélée par Lui.
      Si Satan est en perdition de façon éternellement c’est parce qu’il a fait preuve d’orgueil en désobéissant à Allah. C’est pourquoi Allah le cite en exemple afin que nous prenions garde. Allah est le Seul Créateur et Sa parole est vérité.

      Mr le fer devra être moins prétentieux et faire preuve d’humilité parce qu’il n’a jamais pu démentir le Coran de quelque manière que ça soit et il ne le pourra jamais. Il se fait appeler le fer ? Qu’il apprenne que notre Coran contient une sourate entière dont le titre est Le Fer, 57. C’est un autre miracle. Rendez-vous est pris pour la prochaine fois insha Allah.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés