Cascades de Karfiguela  : Mort d’un apprenti chauffeur par noyade

lundi 12 mars 2012 à 02h54min

Le 8 mars 2012, un apprenti chauffeur résidant au secteur 8 de Banfora a trouvé la mort par suite de noyade aux cascades de Karfiguela. Situé à 18 kilomètres au Sud de Banfora, ce site au micro climat réputé, a connu une très grande affluence. Profitant donc du jour férié, des centaines de scolaires pour la plupart ont pris la direction du site, à vélo, à moto ou en convoi de mini car. Selon les témoins, ce jour marquait aussi l’ouverture officielle de la saison de la baignade. L’ambiance bon train va, cependant, être gâchée par la disparition brutale, dans l’eau, de Ardiouma Soulama, 22 ans. Selon les témoins, c’est aux environs de 16 heures, qu’il aurait plongé et n’a plus apparu en surface. Paniqués, ses camarades commencèrent à crier partout et à rechercher du secours.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Un secours qui ne viendra pas de sitôt. Les organisateurs, s’il y en a, n’ont pas pris soin d’associer les secours pour parer à toute éventualité. Les sapeurs-pompiers ont dû effectuer le déplacement depuis Banfora. Les recherches jusqu’à 20 heures vont être infructueuses.

Le lendemain, elles se sont poursuivies quasiment toute la journée. Ce n’est qu’aux environs de 17 heures que le corps sans vie a été retrouvé au fond de l’eau. A ce que l’on dit, l’endroit où le jeune apprenti a trouvé la mort est qualifié de très dangereux et même est matérialisé par un panneau. Piqués par l’audace, certains des jeunes s’y aventurent d’où ces cas de noyade dramatique chaque année.

Frédéric OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 mars 2012 à 11:31, par Un parent d’élève outré
    En réponse à : Cascades de Karfiguela  : Mort d’un apprenti chauffeur par noyade

    Toutes mes condoléances à la famille du disparu.
    C’est vraiment bizarre, car le même jour du 8 mars 2012, un élève s’est noyé aussi dans des circonstances similaires dans un cours d’eau à Kourinion, localité située à 12 kilomètres de Orodara à l’occasion aussi d’une sortie des élèves de ladite ville sur le site.
    Si les élèves se sont rendus sur les sites à l’occasion de l’ouverture officielle de la baignade, il aurait fallu que les organisateurs prennent toutes les mesures de sécurité pour éviter de tels drames qui sont devenus maintenant recurrents et qui s’apparentent à des sacrifices humains pour le cours d’eau.
    Il faut également déplorer le fait pour les élèves d’être toujours enclins à privilégier les loisirs par rapport aux études. S’ils ne sont pas entrain de perdre leur temps à jouer des tournois de football en pleine année scolaire, ils font des sorties du genre où généralement ils partent se livrer à des actes obscènes, ou bien c’est des nuits culturelles qu’ils vont tenir dans les lycées jusqu’à des heures indues avec la complicité de certains professeurs irresponsables avides de la chair fraîche.
    A ces loisirs, s’ajoutent aussi les grèves inutiles que les élèves passent leur temps à faire abusivement pour un oui ou pour un non. Tout ceci sont des occasions de perte de temps qui font qu’à la fin de l’année, les résultats escomptés ne sont pas atteints et c’est les élèves qui sont les grands perdants. Mais inconscients qu’ils sont, à la reprise de la nouvelle année scolaire, pour ceux qui n’ont pas été renvoyés, ils recommencent les mêmes bêtises. Dans tout ça c’est nous les parents d’élèves que je plainds. Avec tous les efforts qu’on fournit pour leur scolarité,les enfants passent le temps à s’amuser au lieu d’étudier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2012 à 17:53
    En réponse à : Cascades de Karfiguela  : Mort d’un apprenti chauffeur par noyade

    Le pont qui mène à la cascade est plus dangereux que le lieu infernal qui attire les jeunes et se sert d’eux comme des poulets de sacrifice...

    Autorité communale, L’ONTB faites quelque chose au niveau du pont...
    Sinon le prochain numéro sera consacré à un accident grave à ce niveau, car une déviation en pente très dangereuse se dresse à ce niveau dans le lit des eaux de ruissellement.
    En temps pluvieux, cette déviation sera encore plus dangereuse car il présentera un double risque d’accident et de noyade avant ou après la visite du site très enchanteur..

    Ce site fait la fierté de Banfora et partant tout le Burkina...
    Il figure dans tous carnets d’adresses touristiques vers notre chère patrie..Ce patrimoine régional brille par son insalubrité, le manque de volonté politique pour une réelle gestion du site...

    Le lieu infernal dont il est question est une flotte tourbillonnante dans un sanctuaire en grotte...
    J’ai eu la chance de plonger plusieurs fois dans ce lieu mystique pour repêcher les cadavres...
    Il est très dangereux, même pour celui qui sait bien nager...

    Un simple balisage et des barricades bien érigés pourraient dissuadés voir empêcher cette invite des jeunes gens en ces lieux...

    Hélas, un panneaux délavé comme pour susciter la curiosité des jeunes campeurs, les invite à se jeter dans cette chute d’eau ravageuse....Elle se sert d’eux comme des poulets de sacrifice sans que personne ne s’en émeuve..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés