Aéroport international de Bobo : Un bloc technique et une tour de contrôle de dernière génération

mercredi 7 mars 2012 à 01h30min

Il fait désormais partie des aéroports les plus opérationnels de la sous-région Ouest africaine, par la construction d’un nouveau bloc technique et d’une tour de contrôle. C’est une réalisation sur fonds propres, évaluée à 4 milliards de FCFA. Ces nouvelles infrastructures de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso qui permettront sans doute la relance économique de la région des Hauts-Bassins ont été inaugurées lundi 5 mars 2011. C’était en présence de plusieurs autorités gouvernementales dont le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Longtemps laissé pour compte, l’aéroport international de Bobo-Dioulasso est enfin conforme aux normes de sûreté et de sécurité de dernière génération. Le nouveau bloc technique et la nouvelle tour de contrôle construite en 30 mois par l’entreprise Kanazoé et Frères sont une œuvre voulue par l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). De telles infrastructures pour non seulement rendre encore plus appropriés les services confiés à l’Agence mais aussi pour le bien des usagers de l’air. C’est aussi une des réponses de la politique sectorielle pour le compte des infrastructures. Ainsi, avant que le ministre des Transports et Postes et de l’Economie numérique dévoile les raisons qui ont conduit à la construction de nouvelles infrastructures aéronautiques à Bobo-Dioulasso, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Siaka Prosper Traoré a souhaité la bienvenue à tous les hôtes.

Il s’est alors réjoui de la marque de considération des autorités burkinabè pour cette réalisation qui rehausse davantage le prestige de la région. « Ces infrastructures, a-t-il dit vont contribuer à donner un surcroît d’âmes aux activités de la gare internationale de Bobo-Dioulasso en facilitant l’approvisionnement du pays en matières premières et l’écoulement des produits finis ». Assurance a été donnée par le gouverneur des Hauts-Bassins quant à l’engagement et la détermination des acteurs de la région dans l’appropriation de ces édifices.

En rappel, la première pierre de la nouvelle tour de contrôle de Bobo a été posée en juillet 2009. Le ministre des Transports et de l’Economie numérique indique en effet que celle existant commençait à être dépassée en termes d’opérationnalité. Ses équipements obsolètes et insuffisants, n’aillaient plus répondre aux standards internationaux. La réalisation de cet ouvrage dans la ville de Sya qui constitue un ouf de soulagement correspond à la mise en œuvre de l’un des objectifs majeurs de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD). Il a aussi annoncé d’autres projets : l’installation à Ouagadougou d’un radar secondaire (SSR), d’un système de surveillance dépendante automatique et d’un autre de communication pilote-contrôleurs par liaison de données.

Au total, les investissements que l’ASECNA réalisera pour le compte du Faso d’ici 2013 se chiffreront à plus de 15 milliards de FCFA. L’objectif étant de renforcer la protection de l’espace aérien dans notre pays. Fière de ses investissements qui font de l’aéroport de Bobo l’un des plus opérationnels de la sous-région, l’ASECNA par la voix de son Directeur général, Ousmane Amadou Guitteye, dira qu’ils seront vains si l’Etat n’y apporte pas le trafic conséquent à travers une politique plus volontariste. « Offrir donc des facilités aux usagers sur cet aéroport avec le respect des normes de sûreté et de sécurité », telle est l’attente de l’ASECNA de l’Etat pour le développement des activités économiques, touristiques et industrielles.

De même que la réduction drastique des coûts d’exploitation, l’élimination des taxes sur le carburant, condition sine qua non pour donner plus de chance aux opérateurs qui s’installeront assurément dans la ville pour une probable relance du potentiel économique. Ce fret aérien, poursuit le Directeur général, permettra à la ville de Bobo-Dioulasso de redevenir très vite une destination bien desservie et qui générera des ressources suffisantes.


Merci pour votre esprit de compréhension

Le premier ministre Luc Adophe Tiao après l’inauguration des nouvelles infrastructures aéronautiques s’est rendu dans la famille éploré d’Ive Ibrahim Kohoun pour présenter les condoléances de son gouvernement. « Nous avons accueillis la nouvelle avec une très grande tristesse », a-t-il dit aux frères, sœurs et épouse du défunt. Le Burkina Faso est un Etat de droit et ces règles de droit doivent se prévaloir. Pour dire que les circonstances dans lesquelles Ive Ibrahim a trouvé la mort seront élucidées. « Ayez confiance en la justice », leur a-t-il dit avant de les remercier pour leur esprit de compréhension et de retenue. La famille du défunt dit ne demander que la nomination d’un juge d’instruction pour suivre de prés le dossier, mais aussi la prise en charge des enfants d’Ive Ibrahim Kohoun jusqu’à leur maturité. Les enfants ont entre un an et demi et trois ans. En réponse, le premier ministre leur a demandé de prendre leur mal en patience et de compter sur la responsabilité du gouvernement.


Luc Adolphe Tiao satisfait des travaux du palais de la culture

Le sourire aux lèvres, le premier ministre n’a pas caché sa satisfaction quant à la fin des travaux de construction du palais de culture qui a longtemps trainé. « Je constate effectivement que les travaux sont à terme de 99,99%. Mais il reste encore 0,01%. J’estime que tout sera fin prêt avant la semaine nationale de la culture. C’est pourquoi, je voudrai féliciter l’ensemble des sociétés qui ont mis les bouchées doubles pour que nous puissions être dans les délais. Nous allons donc procéder à son inauguration le 24 mars 2012. Elle sera incontestablement l’une des meilleurs maisons de cette nature en Afrique de l’Ouest », foi du PM. 

Bassératou KINDO & Cerise Assadi-Rochet/Stagiaire

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés