Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Ve Congrès ordinaire du CDP : Des changements en toute cohésion

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 5 mars 2012 à 01h06min

Les rideaux sont tombés, ce dimanche 4 mars 2012 au Palais des Sports de Ouaga 2000, sur le cinquième congrès ordinaire du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). La nouvelle équipe dirigeante du parti fort de 38 membres est dirigée par un secrétaire exécutif national, en la personne d’Assimi Kouanda, directeur de cabinet de la Présidence du Faso et directeur de campagne du président Blaise Compaoré pour l’élection présidentielle de 2010.

Ceux qui attendaient des changements radicaux, seront peut-être déçus. En effet, l’on a plutôt assisté à un redéploiement de membres du parti dans le nouvel appareil exécutif. Ainsi, l’on retrouve Kanidoua Naboho au poste de secrétaire exécutif adjoint chargé de l’orientation politique et Bédouma Alain Yoda, au poste de secrétaire exécutif national adjoint chargé des relations avec les partis et formations politiques à l’intérieur. Les attributions de secrétaire aux grandes consultations électorales reviennent à Jean-Léonard Compaoré. Comme explication à ces changements mesurés, Assimi Kouanda a parlé du souci de cohésion, de la nécessité de ne pas faire table rase sur les anciens. ‘’Un parti, c’est comme une famille.

Il y a des anciens, des jeunes, des femmes’’, a-t-il indiqué. Ainsi, l’on note une forte présence de femmes dans le secrétariat exécutif nationale du CDP. Elles sont au total 11 femmes sur 38 membres. Au nombre de ces femmes, l’on peut citer Pascaline Tamini, ancien ministre de l’Action sociale et de la Solidarité, qui occupe le poste de secrétaire exécutif national adjoint chargé des Relations extérieures. Du côté de la jeunesse, l’on a Alpha Yago comme secrétaire adjoint chargé du mouvement associatif. M. Yago seconde François Compaoré à ce poste. Au niveau institutionnel, le poste de président du bureau politique disparaît pour laisser la place à celui de secrétaire exécutif national. Il existe maintenant des conseillers et parmi lesquels figurent entre autres le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, Salif Diallo ; Paramanga Ernest Yonly ; Bongnessan Arsène Yé, Djibrill Bassolé ; Simon Compaoré ; Hubert Yaméogo.

En outre, le poste de commissaire régional est supprimé pour plus de proximité avec la base. Car comme l’expliquera le nouvel homme fort du parti majoritaire, les priorités, c’est redonner confiance à la base, c’est bien préparer les élections couplées de 2012 afin de remporter des victoires à même de permettre au CDP d’être aux côtés du Président du Faso pour la mise en œuvre de son programme quinquennal, ‘’Bâtir, ensemble, un Burkina émergent’’.
Conformément à leur volonté d’impliquer davantage les femmes et les jeunes, les congressistes ont pris des résolutions dans ce sens.
Pour les élections législatives, 30% au moins des femmes remplissant les critères de désignation, titulaires et suppléants, seront positionnées sur les listes.

Pour les jeunes (21-45 ans), le taux est également d’au moins 30%. Pour les élections municipales, au moins 50% des femmes dans les circonscriptions à deux conseillers seront présentées. Ce sera le même taux pour les jeunes de 21-45 ans.
Les congressistes ont en outre adopté une stratégie de communication du parti et a lancé un appel à la mobilisation de tous pour une sensibilisation citoyenne des populations à la délivrance des pièces d’état civil et une participation massive des électeurs aux opérations d’enrôlement sur les listes électorales.

Par Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net


Composition du nouveau secrétariat exécutif national du CDP

01 Secrétaire Exécutif National : KOUANDA Assimi
02 Secrétaire Exécutif National Adjoint chargé de l’Orientation Politique : NABOHO Kanidoua
03 Secrétaire Exécutif National Adjoint chargé des Relations avec les partis et formations politiques à l’intérieur : YODA Bédouma Alain
04 Secrétaire Exécutif National Adjoint chargé des Relations Extérieures :TAMINI/BIHOUN Pascaline
05 Secrétaire à l’Organisation POODA : Ollo Anicet
06 Premier Secrétaire Adjoint à l’Organisation chargé des structures du Parti à l’intérieur et de la mobilisation des cadres : ILBOUDO Jean Christophe
07 Deuxième Secrétaire Adjoint à l’Organisation chargé des structures du Parti à l’extérieur :SAWADOGO Salifou
08 Troisième Secrétaire Adjoint à l’Organisation chargé des secteurs structurés et des marchés et yaars :TIEMTORE Salifo
09 Secrétaire aux Affaires Juridiques et aux Droits Humains :BOUGOUMA Jérôme
10 Secrétaire Adjoint aux Affaires Juridiques et aux Droits Humains : KABORE/KABORE Eliane
11 Secrétaire chargé du Mouvement Associatif :COMPAORE François
12 Secrétaire Adjoint chargé du Mouvement Associatif :YAGO Alpha
13 Secrétaire à la Communication :TAPSOBA Achille Marie Joseph
14 Secrétaire Adjoint à la Communication :VOKOUMA/BOUSSARI Jocelyne
15 Secrétaire Administratif du Parti : SAWADOGO Blaise
16 Secrétaire Administratif Adjoint du Parti :SOUBEIGA Gaston
17 Secrétaire chargé du Contrôle et de la Vérification :BARRY Yacouba
18 Secrétaire Adjoint chargé du Contrôle et de la Vérification : HAMA Baba
19 Secrétaire chargé des Organisations de la Société Civile :OUATTARA Soungalo
20 Secrétaire Adjoint chargé des Organisations de la Société Civile : DIENDERE/DIALLO Fatoumata
21 Secrétaire à la Trésorerie :SAWADOGO Zambendé Théodore
22 Secrétaire Adjoint à la Trésorerie : KONE Léonce
23 Secrétaire à la Formation Politique et Civique :TRAORE-NIGNAN André Moïse
24 Secrétaire Adjoint à la Formation Politique et Civique :OUEDRAOGO Michel
25 Secrétaire aux Relations avec le Groupe Parlementaire et au Suivi des Elus Nationaux :SAWADOGO Mahama
26 Secrétaire Adjoint aux Relations avec le Groupe Parlementaire et au Suivi des Elus Nationaux : SERE/SREME Saran
27 Secrétaire aux Grandes Consultations Electorales : COMPAORE Jean-Léonard
28 Secrétaire Adjoint aux Grandes Consultations Electorales :OUEDRAOGO Cathérine
29 Secrétaire à la Décentralisation et aux Relations avec les Elus Locaux : ILBOUDO Marin
30 Secrétaire Adjoint à la Décentralisation et aux Relations avec les Elus Locaux : GUIGMA/DIASSO Mariam Marie Gisèle
31 Secrétaire au Développement Economique et à la Prospective : DABIRE Bonoudaba
32 Secrétaire Adjoint au Développement Economique et à la Prospective : SAWADOGO/ THIOMBIANO Fati
33 Secrétaire chargée de la Mobilisation des Femmes :TRAORE-NIGNAN/YAGO Pauline
34 Secrétaire Adjointe
chargée de la Mobilisation des Femmes :TRAORE/SANOU Hélène
35 Secrétaire chargé de la Mobilisation des Jeunes :DERME Salam
36 Secrétaire Adjoint chargé de la Mobilisation des Jeunes KOURAOGO Marcel
37 Secrétaire chargé de la Mobilisation des Anciens :OUEDRAOGO Salifou
38 Secrétaire Adjoint chargé de la Mobilisation des Anciens :SOME Sally


Liste des conseillers politiques nationaux du CDP

01 TIAO Béyon Luc Adolphe
02 KABORE Roch Marc Christian
03 YONLI Paramanga Ernest
04 COMPAORE Simon
05 YE Bongnéssan Arsène
06 TRAORE Mélégué
07 DIALLO Salifou
08 GUISSOU Laetare Basile
09 DICKO/AGALEOUE Adoua Maria Goretti
10 BELOUM/OUEDRAOGO Cécile
11 BONKOUNGOU Juliette
12 YAMEOGO Tandaogo Jean Hubert
13 SAWADOGO Dimfangodo Salifou
14 PALM Domba Jean Marc
15 CISSE Abdoulaye Abdoulkader
16 SAWADOGO Pengdwendé Clément
17 OUEDRAOGO Jean Bertin
18 OUATTARA Benoît
19 SANON Thomas
20 KORSAGA/KEITA Kadiatou
21 KYELEM Blaise Lambert
22 OUEDRAOGO Norbert
23 SEDOGO Laurent
24 BASSOLE Djibril

Messages

  • Sincèrement dit, cet article bien structuré et bien écrit a manqué de pertinence, je pense, du fait de ne pas parler de Roch Marc Kaboré (je ne l’ai pas vu dans l’article) pourtant président sortant du parti. Il est devenu quoi ?
    Où se prépare-t-il pour remplacer Blaise ?

  • On sent que la FEDABC a finalement récuperé le CDP, après avoir tenté vainement de le detruire l’enterrer au profit de la FEDABC, ils ont opté de le recuperer. Maintenant la grande Famille pourra faire investir son candidat pour 2015. Comme les viex caïdes du CDP n’ont jamais eu le courage de s’assumer, ils seront donc forcés à prendre leur retraite politique....

  • Exit Kader CISSE. Ta descente aux enfers continue. Nous t’attendons. Dieu ne dort pas !

  • Trop rigolo ce jeu de chaises musicales.

    On parlait de changements, d’alternances... Pas d’envoyer Roch comme éventuel ambassadeur ou conseiller spécial et remettre l’équipe classique.

    Et si vous vous décidiez à produire des programmes politiques maintenant...

  • Un nouveau bureau pour le CDP et après ? en quoi cela change-t-il le prix du kilo du riz ? Par contre Simon victime d’un accident de la circulation ça c’est un événement. Je lui souhaite prompt rétablissement car Ouagadougou a toujours besoin de lui.

  • félicitations à tous ceux qui ont pris les responsabilités dans le parti CDP à l’issue de son congrès. Des grands changement étaient annoncés mais la mastodonte a accouché d’une, si fait qu’il nya vraiment rien à mettre sous la dent. Ce qu’on relève est l’entrée des femmes, un peu plus que dans l’ancien bureau. On relève aussi la volonté de rajeunir 30% de jeunes, c’est qqchoses mais ce n’est pas arrivés. On relève les caciques des caciques toujours calés barrés à des postes pas des moindres. La création de conseiller composé des matières hyper grises, eux là risques de jouer les premiers rôles à la place de certains membres du bureau. Question quid Roch ? quel est son avenir. Président de l’assemblée nationale, et après ?
    l’entrée fracassante du petit frère en relation avec les association est-il un signe ? et quel signe ? En tout, rappelons que le contexte social, politique et économique du Burkina n’est pas à la stabilité et comme l’a dit son nouveau président il faut travailler à la cohésion et la stabilité. Le BF est à la croisée des chemins et le contexte international dicte des voie à suivre. Le contexte national est rythmé par une volonté de justice, de bonne gouvernance et de se nourrir à sa faim. Manger, se soigner et s’éduquer, avoir les mêmes droits et qu’il n’y ait plus deux poids une mesure. Le CDP veut-il encore tout rafler, tou prendre et laisser ses adversaires avec des ...La démocratie doit aller de l’avant avec ce nouveau bureau, des changements profonds au sein du parti doivent être opérér. Le débat à l’interne doit être possible. L’omerta doit être levé, il faut se débarrasser de ce ton martial qui terrorise les gens et d’auto satisfaction sidérante qui empêche de formuler des critiques et de se regarder vraiment en face. La nouvelle équipe, bien que les changements n’ont pas été radicale comme on l’attendait aura réellement pour tâche de travailler à redonner confiance.

    • la candidature de Roch se precise, aucun de son clan n’est dans le bureau !

  • jeunesse du CDP ou est le rajeunissement tant annoncé et attendu du parti ?.Comprenez que les vieux loups ne vous céderont jamais la place qui vous revient,la place de la jeunesse est d’abord dans le bureau politique avant tout autre organe.Sachez que tous les "gourous" du parti ont occupé des postes dignes de ce nom à leur jeunesse et aujourd’hui encore ils refusent de faire votre promotion.De nos jours ce n’est pas oser que de se battre dans les nouveaux partis d’avenir qui font trembler le congrès.Là au moins vos mérites seront reconnues et vous apporterez une lueur d’espoir à notre cher pays qui est depuis 30ans dirigé par la même génération."l’alternance est un impératif de la démocratie"

  • Bonjour,
    vigilance, on resserre les rangs autour des plus fidèles dans l’optique de la modification de l’article 37 ; souvenons-nous, il ya kelkes temps, gaston soubeiga, president de la fedap-bc et secretaire a l’administration dans le nouveau bureau, s’etait repandu dans la presse en faveur de la modification dudit article

  • LE CDP EST MORT ON DEVRAIT MAINTENT PARLER DE LA FEDEBCDP
    TAMPIS POUR ROCH S’IL NA PAS LE COURAGE DE PRENDRE SES RESPONSABILITES COMME NORBERT ZONGO (PAIX A SON AME) LUI AVAIS SUGERE

  • Le 5ème congrès du CDP en tant que tenue régulière des instances du parti est à saluer mais des efforts restent à accomplir dans le domaine du genre.En effet sut sur les 38 du secrétariat exécutif national( SEN) seulement 11 femmes y sont représentés soit (28, 94%) et sur les onze( 11) seulement deux(2) femmes sont à des postes de titulaires, les 9 autres étant des adjointes. Donc c’est bon mais c’est pas arrivé.

  • jE NE SUIS PAS POLITICIEN MAIS J ADMIRE LE PROFESSEUR KOUANDA ASSIMI POUR SA RIGUEUR SON INTELLIGENCE,SA SAGESSE , SON INTERET POUR LA PATRIE QUIL NE CESSAIS DE NOUS DIRE ET NOUS CONVAINCRE DE TOUT FAIRE POUR LE PAYS,J AIME KOUANDA ASSIMI POUR SON BON COEUR ET SA CROYANCE EN DIEU MALGRE QU IL SOIT TRES CULTIVE IL RESTE TRES CROYANT...PUISSE DIEU VOUS AIDE DANS VOTRE TACHE POUR RAMENER LE CDP VOTRE PARTI A AIDER LE BURKINA FASO ET SES ENFANTS.RESTEZ TJRS VOUS MEME CAR O FASO IL Y A PEU DE GENS COMME VOUS.UN BURKINABE DE L EXTERIEU QUI AIME SON PAYS

  • Le koro Yamyele,
    tu n’as pas eu de psote au sein du bureau exécutif du CDP ? Il faut que tu arretes de jouer au griot là. Tu connais Assimi et après ?
    Nous espérons tout simplement que les militants du CDP vont comprendre now que le petit frère est en train de prendre sa chose. Après avoir essayé avec la fedap-bc sans obtenir gain de cause, le voilà dans le bureau actuel avec Soubeiga. Je ne parle meme pas de Assimi acquis à la cause du bosse. Ha ha ha !!!!!!!!! Rock, lui au moins est lucide et ne voudrait pas entrer dans cette merde. Souvenez vous que Soubeiga battait campagne pour qu’on change le fameux article 37. Alors, que devrions nous attendre de ce nouveau bureau ? De deux choses l’une ; soit l’article 37 est revisé pour permettre au bosse de se présenter. Soit le petit bosse sera le nouveau candidat. Eh bien à vos marques

  • Ce que vous ignorez tous, c’est qu’on est entrain de préparer la place pour François COMPAORE. C’est dommage pour le Burkina. Réveillons-nous. Notre patrie ne mérite pas cela. A l’heure, tous les moyens doivent être engagés contre ce régime qui veut instaurer une dynastie au Faso.

  • Bonjour,
    Je ne comprends plus rien dans ce pays dit démocratique. comment des militaires en activité comme Djibril Bassolé et Laurent Sédogo ont pu s’afficher encore publiquement dans le bureau politiUE NATIONAL D’un parti politique dans un état dit démocratique. Qu’on me l’explique. Ne vous étonnez donc pas de voir un jour des soldats dans la rue aux côtésdes partis de l’opposition. Je veux que l’état major s’explique s’il est un républicain formé dans la pure tradition militaire. Pour Yé arsène, lui il est en disponibilité.Et ces galonnés de colonel major ? Sommes nous dans un état de droit ? Si ce n’est réglé, je militerai officiellement dans un parti politique. Même si cela va coûter mon poste. Je serai donc un martyr. Webmaster, au nom du principe démocatrique, publiez mon écrit.Devrait-on avoir honte d’être officier dans ce pays ? Suis je passé par une école d’officier de tradition démocratique ? J’ai honte et je suis peiné. j’ai envie de jeter ces jalons pleins de barettes. Pour ma dignité bafouillée peut -être ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Leur PNDES n’est qu’un fiasco, un pétard mouillé », mate Eddie Komboïgo
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés