Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

lundi 5 mars 2012 à 01h05min

Le quartier Ouezzin-ville (secteur 15) de Bobo Dioulasso a été le théâtre d’un incident malheureux dans la nuit du 1er mars 2012. Une mission de police judi-ciaire, menée par la section de recherche de la gendarmerie de Bobo-Dioulasso, dans le cadre de ses missions, a causé la mort d’Yve Ibrahim Kohoun, vigile de profession qu’elle tentait d’appréhender. En réaction, des jeunes ont manifesté leur mécontentement à travers une marche nocturne par des barricades, des casses et des dégâts de biens publics.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Tout a commencé le jeudi 1er mars aux environs de 19 heures. Une mission de police judiciaire de la section de recherche de la gendarmerie accompagnée d’une tierce personne rendait visite au domicile d’Yves Ibrahim Kohoun, le dé-funt. « Après quelques échanges, et un coup de fil de téléphone, Yves Ibrahim Kohoun et un autre homme arrivent dans la cour. Ils sont alors appréhendés et menottés.
Le compagnon d’Yves arrive à se défaire de la menotte avant de s’éclipser. Quant au défunt, il a été trimbalé dehors par les gendarmes, puis s’en est suivi des tirs de balles ». Voici une version parmi tant d’autres que son petit frère Bruno Kohoun a racontée à la presse de Bobo. « J’étais assis dans un kiosque lorsqu’on m’a appelé pour m’annoncer la scène qui venait de se pro-duire. Je pensais que c’était sur son lieu de travail non loin de la cité présiden-tielle », a-t-il ajouté.

Tout cela est-il lié à une histoire de drogue dans laquelle on dit qu’Yves Ibrahim était impliqué, et qui fait d’ailleurs la chronique dans la ville de Sya ? On ne saurait le dire. Car, ni le frère ni les autorités ne se sont prononcés sur la ques-tion.

Après que la nouvelle se soit propagée, des jeunes du quartier se sont tout de suite mobilisés pour réclamer justice. « Comment, malgré les menottes aux mains, ils se permettent de tirer sur lui ? C’en est trop maintenant. Nous n’allons plus accepter de tels drames » hurlait un habitant alors qu’il cherchait à casser un poteau publicitaire. Il était 22h ce jeudi. Une foule s’est vite rassem-blée. Tous les panneaux d’indication sont arrachés pour servir de barrières sur le goudron. « Il faut également arracher le poteau électrique de la Sonabel », propose un manifestant. « Non il ne le faut pas sinon après nous allons dormir dans le noir pendant un bout de temps », réplique un autre. Ainsi, le boulevard Félix Houphouët-Boigny sera bloqué au niveau de la bifurcation de la route de Léguéma. Les compagnies de transport et les camions en provenance de Oua-gadougou étaient contraints d’attendre ou d’emprunter d’autres voies.

« Nous nous en remettons à Dieu mais il faut que la lumière soit faite »

Le corps allongé par terre était couvert de pagnes, pendant que la foule récla-mait réparation et justice. Puis, un corbillard s’immobilise après les constata-tions du procureur. Mais c’est sur un véhicule privé que le corps sera porté jus-qu’au gouvernorat des Hauts-Bassins en passant par la Compagnie de gendar-merie de Bobo-Dioulasso pour arriver finalement à la morgue. L’horloge mar-quait alors deux heures du matin. « Il faut que le gouverneur sorte pour constater l’acte commis par des gens qui prétendent assurer la sécurité des populations », disaient des manifestants. Dans la furie, la foule arrive à s’infiltrer dans la cour du gouvernorat. Résultat : quatre véhicules, deux motos, le poste de renseignements sont incendiés et partent en fumée.

Le maire de commune de Bobo-Dioulasso partie pour prendre part au Congrès du parti majoritaire est immédiatement revenu dans sa ville. Dans la matinée du 2 mars, toutes les autorités régionales, provinciales, communales, religieuses et coutumières se sont rendues au domicile du défunt pour présenter leurs con-doléances à la famille éplorée.

« Ce qui est arrivé est l’œuvre de Dieu, et nous nous en remettons à Lui. Le mal est déjà fait », a indiqué le petit-frère du défunt. Mais, a-t-il ajouté : « Il faut que la lumière soit faite sur cette affaire ». Et le gouverneur de préciser que les éléments de la gendarmerie ayant conduit cette mission « macabre » sont ac-tuellement aux arrêts. C’est pourquoi, il a appelé la population au calme et à la retenue et à faire confiance à la justice qui s’est déjà saisie du dossier.

Un drame, des explications multiples

Les raisons du décès de Yves Ibrahim Kohoun sont différentes d’une source à une autre. « La gendarmerie s’est trompé de fautive. C’est plutôt le petit-frère de l’auteur qui a été pris pour suspect », racontait-on sur le lieu du drame. Mais des sources proches du dossier maintiennent que la victime était bien le suspect recherché.

Appréhendé par la gendarmerie sur indication d’un de ses complices, le défunt Yves Kohoun se serait débattu pour s’enfuir pendant qu’on essayait de le maî-triser et alors qu’il avait les menottes à un bras. C’est dans sa course qu’il aurait été attient par des balles de ce qui devait être des tirs de sommation. L’enquête interne de la gendarmerie permettra certainement de déterminer la responsabilité des éléments impliqués qui ont immédiatement été mis aux ar-rêts.

Yves Ibrahim Kohoun a été inhumé ce 2 mars aux environs de 15 h au cime-tière municipal de Bobo-Dioulasso. Il était âgé de 43 ans et laisse derrière lui une veuve et trois enfants.

Bassératou KINDO
Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 mars 2012 à 14:03, par Tapsoba
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Un cas vraiment malheureux qui doit absolument être élucidé.Non seulement on se trompe de suspect mais plus grave encore,on hote la vie à quelqu un qui ne constituait aucune ménace puisqu il était ménoté.Cette version corrobore bien à celle fournie hier par un ami gendarme que j ai contacté à Bobo.Celui-ci qui était en déployement dans la ville, n excluait pas que ce coup de feu fatal soit accidentel après des tirs de sommation.Loin de certains qui tentaient de nous désinformer en faisant cas d "échanges de coups de feu" et de "ripostes" .Sauf qu une personne qui a des mains liées ne saurait faire usage d armes.Bref ,que la lumière soit faite.

    • Le 4 mars 2012 à 13:35
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      un tir de sommation s’exécute en l’air alors que par rapport à l’impact sur le pauvre,l’angle de vision est au moins égal à 90°. dans ce cas on ne parle plus de sommation mais d’une grossière bavure de débutant et cela doit être sanctionné pcq on ne veut pas des cowboys drogués surexcités dans notre armée que ça soit les bidasses,les pandores ou les flics

    • Le 4 mars 2012 à 21:10
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      Mon frère, il avait les menottes dans un seul bras ou tu n’as pas comprit l’écrit du journaliste ?

    • Le 5 mars 2012 à 04:20, par Modeste
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      On ne peut que déplorer l’incident malheureux.
      Abstenons-nous néanmoins de jeter l’opprobe sur nos forces de sécurité qui font un bon travail et veillent sur la sécurité et la quiétude de tous.

      Je ne suis pas gendarme ni policier, mais j’imagine qu’un geste malheureux peut vite survenir au cours de telles interpelations. Cela n’est pas une excuse, mais lorsque de tels incdents surviennent, restons lucides pour ne pas créer d’autres victimes et d’autres situations dommageables.

      Nos condoléances à la famille du disparu, et courage aux forces de l’ordre qui ont besoin du soutien de tous et de chacun de nous dans l’accomplissement de leur mission.

      Paix et conncorde au Faso.


    • Le 5 mars 2012 à 20:12
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      Avez vous oubli la mort du jeune Dounier ? du policier ? ne sont-ils pas des etres humains ? qu’est ce que le gouvernement a fait pour ca. Quand c’est un homme de tenue qui a été tué pas de plainte ?????? je pense qu’il faut bien reflechir. Nos reactions actions risques e se retourné contre nous

  • Le 3 mars 2012 à 14:07, par lassbye
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Très compliqué,c’est un incident malheureux just pr dire aucun porteur de tenue a eté formé pour oter la vie à un citoyen.Prions et pardonnons-nous pour que ces faits ne se produisent plus jamais.

  • Le 3 mars 2012 à 14:16
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Il faut faire confiance à la justice, le pays semble sur la voie du changement et la justice sera certainement rendue.

    Et qu’en est-il de ceux qui ont battu le mécanicien de Ouaga, la justice va t-elle s’en occuper ? Et le militaire qui a tiré sur le gérant du maquis de Zogona avec son arme de service, la justice pour lui aussi ? Et ses militaires complices car ils étaient plusieurs, il me semble quand même que ce fut une tentative de meurtre et donc les complices doivent être entendus également car impliqués, ou bien ?

    Oui, la justice aura beaucoup de travail mais elle devra se montrer exemplaire et intègre, n’est-elle pas l’un des plus importants piliers de la démocratie ? Pour ma part, je souhaite faire confiance à la justice et j’encourage les populations à en faire de même, il n’y a qu’ainsi que nous gagnerons tous !

    Justice, la balle est maintenant dans ton camp ...

  • Le 3 mars 2012 à 14:18, par le prophete Nam
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Décidément que deviendront-nous au Faso ? comment peut-on comprendre et justifier un tel acte avec tous les événements passés pas longtemps ? Je crois que le pays va résolument vers une crise qui amènera un changement radical et profond. Quand les choses semblent redevenir normales, quelque chose va surgir à quelque part pour perturber la quiétude des gens. Dieu a t-il laisser les dirigeants et est en train d’opérer le changement, le vrai ? Que Dieu nous garde, car à cette allure on risque de ne plus faire du bon travail. J’invite donc aux dirigeants du pays à se préparer pour partir car tout éffort de rester tournera mal.

    • Le 4 mars 2012 à 16:52, par ISSAKA
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      Chaque chose à une fin ; même les bonnes choses. Notre pays est secoué par une crise sans précédent. Lié surtout à une crise profonde de confiance.Je ne vois pas vraiment le bout du tunnel. Mais j’invite le PF à faire une action qui va rester positivement dans l’histoire. Ce qui va nécessairement passé par l’autosuffisance alimentaire.

    • Le 5 mars 2012 à 20:47, par wendlamita
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      Que le jeune homme repose en paix, c’est vraiement un incident malheureux mais je pense qu’on devrait tjr se tourner vers les institutions de justice avant toute autre resolution surtout evitons au maximum les casses que nous meme indirectement allons payer

  • Le 3 mars 2012 à 14:21, par Oumou Dilli
    En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

    Nous ne pouvons voir toute la ville mise a sac pour chaque bavure policière. Trouvons une autre façon de manifester que les incendies et casse des feux tricolores.

    • Le 3 mars 2012 à 16:26
      En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

      je suis parfaitement d’accord avec vous...Je trouve que c’est mal reflechi et triste que l’on saccage la ville pour une bavure..il faut traiter chaue incident au cas par cas..C’est un incident c’etait peut etre pas premedite..et il ne faut pas oublier qu’il ya une affaire de drogue..breff je trouve cela triste pour mon Burkina. Democratie ne veut pas dire actes de vandalismes..les gens ont trop compris...

    • Le 4 mars 2012 à 18:03, par Americain
      En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

      Je suis d’accord avec toi. On peut manifester sans toucher aux peu de realisations que nous avons. Soyons moins violent dans notre maniere d’exprimer nos mecontentement

    • Le 5 mars 2012 à 14:31
      En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

      Quand vous dites qu’il ne faut pas dramatiser les bavures, il faut dire plutot "Halte aux bavures !". On voit que ce n’est un des votres touchés. Si un jour votre enfant perd la vie dans "une bavure", on verra votre reaction. Il faut une enquete independante et neutre. Et comme dit le proverbe, on ne confie pas ses chevres a l’hyene. Nous faisons confiance a la gendarmerie, mais il ya de quoi a etre mefiant sur les conclusions de cette enquete. Prions Dieu qu’elle soit objective au risque de voir la ville s’embraser a nouveau. Les esprits sont toujours surchauffés.
      Que Dieu protege le Burkina.

    • Le 12 mars 2012 à 14:17, par Tissé
      En réponse à : Autre façon de manifester face aux bavures

      C’est bien dit Oumou Dilli. Mais quelle autre façon de manifester tu propose par exemple ?

  • Le 3 mars 2012 à 14:22, par Marcellin
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Merci pour ce compte-rendu intégral. Il faut souhaiter que soulage un temps soit peu les populations en colère. Parce que leur colère et leurs peines sont extériorisées et partagées. On espère qu’elles se calmeront pour éviter de créer d’autres situations désastreuses ou de faire d’autres victimes innocentes.
    Mais en même temps, il faut cette même clarté dans le traitement judiciaire de ce dossier ainsi que de la fermeté. Les faits sont d’une gravité extrême et nous sommes dans une période trop fragile pour la paix et la cohésion sociale.

  • Le 3 mars 2012 à 14:35, par GALLILLE
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Dur ! Dur ! dure à comprendr ce drame. Dire que c’est le grand frère du defunt qui etait fautif,je crois que non le renseignement est la base d’une mission de Police Judiciaire. Ce que je deplore c’est la mort du fautif par coup de balle. C’est innexplicable mais il peut avoir l’explication si toute fois le defunt avait tenté utiliser une arme à feu etant vigile,puisqu’il n’etait pas totalement menotté, il avait un bras dans les menottes et l’autre bout servait pour le deuxième fautif. les gendarmes ayant agit en tenue civile.

  • Le 3 mars 2012 à 14:52
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Ma bouche est froide. Comment un homme menotte peut etre encore dangereux ? Je suppose qu’ il a ete fouille d’ abord avant d’etre menotte ou apres mais pon s’asure qu’ il n’ a rien de dangereux sur lui. Peut-etre que les gendarmes eux- meme etaient sous l’ mepirse de la drogue. Ce qui se passe dans ce pays, c’est le resultat de tous les sangs versement dans la totale impnite. Il faut que les autorites fassent le sacrifice trois boeufs noirs avec l’ incisive gauche d’ un moustique enrouledu cheveu d’ une mouche. Sinon le karma va etre paye jusqu’ au bout. J’ ai consulte les ancetres et ils m’ ont dit que ce qui se passse n’est pas zero. Que Blaise ne connaitra pas une fin de regne paisible parce que y a eu trop de morts cadeau.
    Paix a l’ ame de Ibrah, Condoleances attristees a la famile devatsee, condoleances a toute la population de Sya dont je comprends la douleur. Manifestons, mais ne cassons pas. Deja que Ouagadougolu nous a oublkies, ne casssons pas le peu qui est tombe dans notre assiete par accident. C’est Dieu qui est fort. Amen, Alhamdoulillah !

    • Le 5 mars 2012 à 11:20, par sèmèdjo
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      Mon type tu es sûr que tu es vraiment normal ? je pense que tu devrais te faire soigner sinon comment peut-on comprendre qu’un homme normal peut raisonner de la sorte ? Ce qui est sur dites tout ce qui vous vient dans la tête. Je te souhaite la chance que tu sois victime de vol où que sois victime d’agression de la part d’un drogué et qu’un gendarme soit sur les lieu ; il ne bougera même pas d’un iota et tu poursuivra ton voleur toi même tu saura ce jour que le Gendarme est utile et ne se drogue pas .Je pense que dans toute chose il faut avoir un esprit critique et non un esprit de critique.C’est un accident de travail ça peut arriver à n’importe qui étant donné que nous somme tous des humain et qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite.L’agent de sécurité est là pour la société et non pour lui-même et sans lui la société se retrouverait à l’état de nature où la force prime le droit et la brutalité la barbarie ; sans lui c’est pas sûr que toi tu pourrais dormir chaque nuit tranquillement jusqu’au matin sans être inquiété.C’est pas sûr que si on te mettais à sa place tu ferais mieux ; il à quelque chose de plus que tu n’as pas et que tu ne pourras jamais percer ce mythe. Donc mon frère qu’il soit Gendarme ou Policier tu lui doit impérativement du respect peut être pas pour sa personne si tu le veux bien mais pour sa fonction car le législateur te la imposé ce n’est pas l’agent lui-même ; il a acquis ce pouvoir ou cette force de la loi et pourtant toi la loi ne ta pas donné ce pouvoir. Bonne méditation.

      • Le 5 mars 2012 à 19:33, par ndivaler
        En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

        Sèmèdjo ; Je comprends que c’est cet esprit qui vous guide et vous envoie au décors. On reproche trop de bavures c’est tout sinon l’agent de sécurité lui seul ne fait pas la société. Donc ne vous prenez pas la tête. mais nous savons aussi que " Lorsque la force utilisée pour que force reste à la loi est disproportionnée par rapport à la résistance rencontrée celui qui l’emploie est un criminel et s’expose à des sanctions disciplinaires"
        Donc les forces de l’ordre ne devraient pas être moins sécurisante que les bandits. Car les forces de sécurité ont pour instrument la loi alors que le bandit est hors la loi.

  • Le 3 mars 2012 à 15:39
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Apres Ouaga, c’est Bobo et ensuite Ouaga, apres Bobo. Cs deux villes representent le Burkina. C’est ca, la realite. Ces deux villes amies mais non moins concurrentes ne veulent pas se faire contenter. En bien comme en mal. Le mal est profond et et pose dans toute son acuite le civisme et la qualite de la formaton/deformation de nos hommes en treillis. Je ne de la formation PHYSIQUE, MECANNIQUE mais DE LA FORMATION civique, de lA DEONTOLOGIE . Meme menote, nos forces de l’ orde peuvent estimer qu’ on est trop dangereux. Blaise , j’ ai pitie pour vous. Quelque part vous ne metiez pas, mais vous meritez ca. Une republique de pagailleurs encadree par des forces de l’ ordre analphabetes moules dans le moule PISTOLERO.
    Un INTERNUTE A DIT QU’ IL FALLAIT LES ENVOYER EN iRAK OU EN aFGANISTAN. iL A ETE CONSPUE SUR LE MEME Faso. net. Mais a regrtder de prst, c’est quoi ? Des hommes formes pour l’ action n’ ont rien a se mettrre sous la dent. Moi je suis karateka 3 eme Dan. Je ne frappe pas les gens en ville mais je m’ entraine 5 fois par semaine. On se cogne entre nous 3 fois par semaine. J’ exteriorise la pression que l’ art martial m’ impose. Mais nos hommestreillis savent qu’ ils peuvent appuyer sur une gachette mais combien de flois ils ont l’ opportunite ? Alors une pauvre question de drogue va ;les amener a deginrer. Dites- moi, ces pauvres revendeurs qui souvent travaillent meme pour des bosses, sont-ils plus dangereux que nos Guiro ? Combien de trafiquants ou de revendeurs de droque avaez=- ous finir un eretraite avec des moyens decents niveau fonctionnaires cycle C ? Je ne defends pas les revendeurs ni n’ importe quel trafiquandt, mais ce monde injuste est ainsi fait que ceux qui paient, c’ est les pauvres ypes. Je n’ insinue pas non p[lus que Ibrahim etait un revendeur. L’ enquete que nous voulant transparente a nous situer. Et si elle n’ est pas transpafrente, on nous trouvera sur leur chemin parce que le soliel doit briller pour tout le monde dans ce pay de soleil. C ;est ;la seule chose que nous avons, du moins, que ,meme un aveugle peut voir.

    • Le 3 mars 2012 à 17:10, par Gorgadji
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      De quelle rivalité tu parles, le probleme des burkibes viennent de ces 2 villes parce quelle ne bouge pas pour faire changer les choses.Hommage surtout a Koudougou,la ville qui refuse l’injustice et permet aux fonctionnaires de beneficier de leurs avancements...Ouaga,Bobo nul.

    • Le 4 mars 2012 à 10:56
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      BONJOUR MON IL FAUT NOTER QUE LA PLUPART DE NOS HOMMES DE TENU ONT FAIT DE MISSIONS A L’EXTERIEUR DU PAYS.QU’EST QUI PROUVE QU’ILS N’ONT PAS ETE TRAUMATISEES PAR L’ENVIRONNEMENT QUI REGNAIT DANS CES PAYS EN PROIS AU MULTIPLES GUERRES EHNIQUE ET POLITIQUES.IL FAUT A LEUR RETOUR DES SUIVIS SYPCHOLOGIUES POUR LEUR REINSERTION NORMALE DENS LA SOCIETE NORMALE ET PAISSIBLE DU BF.C’EST CE QUI SE PASSE AVEC LE GI AMERICAINS.DANS LE CAS CONTRAIRE TOUS LES BURKINABE ONT EMPATIR.C’EST LE PRIX A PAYER.
      AUSSI JAI CONSTATE QUE CES DERNIERS MOIS LES FORCES DE SECURITE A BOBO ONT ETE FORTEMENT INTERPELES PAR LA POPULATION POUR DES DE MEUTRES GRAVES.ON NE PEUT PAS FAIRE DES OMELETTE SANS CASSER LES OEUFS.SI LE GARS ETAIT INNONCENT ET UN VIGILE POURQUOI NE S’EST IL PAS LAISSER GENTILLEMENT CONDUIT AU POSTE QUIT A SE FAIRE LIBERE APRES.IL DOIT SE REPOCHE DE QUELQUE CHOSE.
      SI LE VOISINAGE EST HONNETE IL DOIT SAVOIR QUI EST IBRA(paix a son ame).LA REVOLTE EST NORMAL MAIS LES CASSES SONT AUSSI DOMMAGEABLES POUR EUX MEME DABORD.IMAGIONS COMME A GAOUA LES GENDARME QUITTENT BOBO ET LAISSENT LA VILLE AU SEULS BANDITS ET VENDEURS DE DROGUE NE SERAIT CE DEUX MOIS.LA POLICE A QUITTE GAOUA EN 2010 APRE LA POPULATION AIT SACAGE LE COMMISSARIAT DE POLICE.
      A BOBO IL Y A DE TRES GRNANDS BANDITS ,ON A MANIFESTE NOTRE RAS LE BOL CELA SE SUFFISSANT NE CASSONS PAS NE FAISSONS PAS DE TEL SORTE LE FORCES DE SECURITES QUITTENT LA VILLE CA SERA TRES REGRETABLES POUR NOUS.

      • Le 4 mars 2012 à 22:05
        En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

        salut mon frère. Bonne réaction. Quant on ne se reproche de rien, on se rend et les enquêtes suivront leur cour. La preuve en est que même si une personne fait l’objet d’enquête et doit être même déféré , ces pandores ont toujours mentionné dans leurs procès-verbaux : ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE. Et c’est au Procureur d’en juger et d’incriminer le fautif. Alors le défunt devrait se reprocher de beaucoup de choses. Et façon que je connais le pandore, il faut que les uns et les autres retiennent un peu leur langage. si c’était un de leurs, alors il serait mort dans l’exercice de ses fonctions. Ah bon ! il est venu du ciel ? Et comme c’est le présumé vendeur de drogue, alors......OK ! A entendre ses hommes en treillis, nous population civile devra s’attendre à beaucoup de choses dans les mois avenirs. Car ils ne voudront plus jamais risquer leur vie face aux délinquants de peur de perdre ou de brimer leur carrière. Sauve qui peut........

  • Le 3 mars 2012 à 15:47
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Cd qui ce passe avec nos forces de l’ ordre, rien a change. C’est copmme ca ils font depuis 1960. Ce qui a change, c’est quie les populations dksent noln, c’est tout, sinon ils ne sont pas devenus plus mauavais. c’est comme ils ont toujours ete. sauf entre 1983 et 1987 ou les choses ne pouvaient plus etre comme avant. Sinon c’est seulem,ent parce qu’ ils refusent de considerre que le village est devnu planetaire. Donc pas de panique a bord. Il faut juste ls informer que ce qu’ ils faisaient et puis gna rien, ils peuvent plus faire ajujourd’ hui. Il faut 5 generations pour transformer une culture..
    1960 : Une generation, 1990 : 23m3 generation.
    2020 : 3eme generation
    2050 : 4eme generation.
    2080 : 5eme Generation.
    3010 : Tout st mis a lat.
    On dit que le peuple est impatient, incivic. On va attendre l’ annee de Grace 3010 pour avoir le simple droit de vivre en paix ? Depuis Habeas Corpus et ensuite Magna Carta, les angalis ont egle le probleme de l’ arbitraire, et fonde les bases des droits de l’ homme. Nus on av attendre plus de 2000 ans pour un produit aiusi basique ? Les populations ne sont pas mpatientes. Elles ne veulent pas simplement mourir. Faut les comprendre.

    peut voir.

    • Le 5 mars 2012 à 19:55, par Bouglass
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      ce message est en chinois ou en russe ? Rien de sensé et on le publie alors que des interventions dotées de clarté sont jetées à la poubelle ! Prière nous donnez les règles de tri adoptées !
      Calcule de générations ! Mon oeil ! A dire que le forum est inondé de fous de dernières minutes.
      Paix à l’âme du disparu.Que le Burkina recouvre sa quiétude d’antan.

  • Le 3 mars 2012 à 16:14, par Burkibila
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    je suis perdu dans ce que j’ai lu. le monsieur a été maîtrisé par les gendarmes (mellotte dans ces mains). pourquoi l’abattre ?. paix à son âme.
    il y a eu là un manque de professionnalisme de la part de la gendarme.
    Toutes mes condoléances à la famille, c’est douloureux mais faites confiance à Dieu. il est le seul maître.

  • Le 3 mars 2012 à 16:26
    En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

    je suis parfaitement d’accord avec vous...Je trouve que c’est mal reflechi et triste que l’on saccage la ville pour une bavure..il faut traiter chaue incident au cas par cas..C’est un incident c’etait peut etre pas premedite..et il ne faut pas oublier qu’il ya une affaire de drogue..breff je trouve cela triste pour mon Burkina. Democratie ne veut pas dire actes de vandalismes..les gens ont trop compris...

  • Le 3 mars 2012 à 16:50, par alix
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    decidement capitaine,tu as bcp de sacrifices à faire pour ce pays.Voici la gendarmerie connue pour sa loyauté qui tombe dans le piège.Avant d’arriver à cette situation,ceux qui ont attiré votre attention ont été traité d’aigri et ont parfois subi vos coups.Je pense que l’arbre risque de tomber et tempi pour l’heritier car il aura bcp à faire. Voici les trous qu’on a laissé se creuser:les inegalites sociales créées par eux-meme en inventant des quartiers non accessibles à tous(OUAGA2000,BOBO2010),les dons reçus qui sont redistribues aux plus forts,l’impunité,et bcp bcp bcp......

  • Le 3 mars 2012 à 17:01, par benladen
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    non je pense qu’il faut mener une enquête serieuse afin de situer les responsabilités.nous ne sommes pas complice avec les dealers de drogue mais il faut eviter les executions extra judiciaires c’est ça qui est revoltant.coma cmoprendre qu’un suspect dealer de drogue même menoter constitue un danger pour nos forces de desordre. c’est une bavure policière. je demande au president du faso de consulter les sages et les vieux pour d’eventuels sacrifices.j’encourage le president dans sa quête de paix sociale. je ne vois pas un opposant qui puisse gouverneer ce pays.la democratie est entrain de tuer l’afrique alors nous ne devons pas changer de regime.disons aux européens et aux americains de garder leur democratie et nous allons nous gouverner par le biais dd la tradition.

  • Le 3 mars 2012 à 17:10, par Gorgadji
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    De quelle rivalité tu parles, le probleme des burkibes viennent de ces 2 villes parce quelle ne bouge pas pour faire changer les choses.Hommage surtout a Koudougou,la ville qui refuse l’injustice et permet aux fonctionnaires de beneficier de leurs avancements...Ouaga,Bobo nul.

  • Le 3 mars 2012 à 17:27, par sie
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Félicitations à FASONET pour ses efforts d’information du peuple burkinabé.
    Je pense cependant que le message "JESUS t’aime - Priez iCi" connote un peu le site. On pourrait ainsi assimiler ce bel outil à un outil de propagande.
    Je pense qu’il serait très interessant de le retirer.
    Beaucoup de courage.

    • Le 4 mars 2012 à 06:37, par épris de paix et d’amour
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      je crois que tu as peut être raison si l’on considère que le bf est un Etat laïc. cependant,que comprends tu par propagande ? celui qui balance ce message(JÉSUS t’aime)ou cette recommandation(priez ici), prône t-il la paix par l’amour véritable ou la haine par vos différences crées de toutes pièces ? aussi, est-il de Dieu car la prière est une recommandation de Dieu(le sens même de ta vie sur terre) ou de satan ? retenez que ce n’ai que par la prière et l’Amour véritable que nous pouvons sortir de cette merde dans laquelle le prince des ténèbres est entrain de nous mener.paix à l’âme de la victime et puisse Dieu consoler les cœurs et réconcilier les esprits et consumer les plans de l’ennemi par la puissance du feu du saint esprit. amen !!!

  • Le 4 mars 2012 à 00:32
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    SITUATION VRAIMENT DEPLORABLE. MAIS LAISSONS UNE PLACE AUSSI AU MOT INCIDENT DANS CET MALHEUREUX EVENEMENT. EN LES MENOTTANT SANS TIRER SUR EUX D’ABORD L’ENVIE DE DONNER LA MORT N’ETAIT PAS PREVUE. ON A PAS PUBLIE LA VERSION DES AGENDARMES MEME SI CERTAINS EN PRENDRONT COMME ARGUMENT DE DEFENSE. LA SIMPLE GIFFLE MEME PEUT TUER.
    ON PARLE JAMAIS DU TRAIN QUI ARRIVE A L’HEURE. TROIS POLICIERS ONT ETES ABBATUS PAR DES DELINQUANTS A KOUPELA, UN DOANIER A ETE BUTE PAR DES FRAUDEURS, UN FORESTIER TUE PAR UN BRACONNIER DANS LE MEME HOUET ET UN GENDARME A ETE GRIEVEMENT BLESSE A L’ARME PAR DES VOLEURS A DJIBO. LES HOMMES DE TENUE AUSSI SONT SOUVENT VICTIMES. PARDONNONS , PARDONNONS , PARDONNONS. NUL N’A ENVIE D’AVOIR LA MORT D’UN ETRE HUMAIN SUR SA CONSCIENCE. C’EST UN INCIDENT.

  • Le 4 mars 2012 à 05:11
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Jesus t’aime ce n’est pas de la propagande !c’est une verite salvatrice.Il t’aime vraiment.

  • Le 4 mars 2012 à 06:37, par épris de paix et d’amour
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    je crois que tu as peut être raison si l’on considère que le bf est un Etat laïc. cependant,que comprends tu par propagande ? celui qui balance ce message(JÉSUS t’aime)ou cette recommandation(priez ici), prône t-il la paix par l’amour véritable ou la haine par vos différences crées de toutes pièces ? aussi, est-il de Dieu car la prière est une recommandation de Dieu(le sens même de ta vie sur terre) ou de satan ? retenez que ce n’ai que par la prière et l’Amour véritable que nous pouvons sortir de cette merde dans laquelle le prince des ténèbres est entrain de nous mener.paix à l’âme de la victime et puisse Dieu consoler les cœurs et réconcilier les esprits et consumer les plans de l’ennemi par la puissance du feu du saint esprit. amen !!!

  • Le 4 mars 2012 à 08:49, par beogue-biiga
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Paix à son âme.Nous espérons bien que notre confiance en cette justice dont ses justiciers sont les meurtriers nous rendra justice.Mais ,voilà comment le Burkina sera dans quelques années si des évennements malheureux comme ceux-ci continu d’inonder le pays ;ce serait le far west dans le pays des hommes intègre car le peuple vit dans l’insécurité.Qui parmi vous accepterait un garde corps tout en sachant qu’il tirerait sur vous un jour ? Personne à mon avis car quand on accepte cela ,on pense que cette personne donnerait sa vie pour vous sauver,c’est à dire en d’autre terme que vous lui donnez votre vie.Oui voilà bien une analogie de ses justiciers(policier ,gendarme ,militaire ,....) par rapport aux peuple.le peuple vous faisait confiance mais maintenant vous le trahissez ,il sera tolérant mais comme toute bonne chose ,la limite s’annonce vite si on ne fait rien pour la conserver.ALORS TRÈS cher JUSTICE ,LA BALL EST DANS VOTRE "youk" !!

  • Le 4 mars 2012 à 09:31, par JUGE HONNETE
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    N’applaudissez pas lorsque la case du voisin brule.apportez lui secours car ça n’arrive pas qu’aux autres.Pour paraphraser la devise du PORQUEPIC:QUI S’Y FROTTE S’Y PIQUE.C’est dire qu’on ne peut bien vouloir faire sans des derives.IL n’y a pas de professionalisme en la matiere.Que justice soit rendue.Que DIEU apaise nos coeurs.Que le PREMIER MINISTRE reponde pour la confiance qu’il fait a ces gens qui sont si zeler.TOUTES MES CONDOLEANCES

  • Le 4 mars 2012 à 09:44
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Est il vraiment nécessaire de mettre une photo du cadavre de la victime ? Est ce que ça apporte quelque chose de plus à l’information ?

    • Le 4 mars 2012 à 13:22
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Entièrement d’accord avec vous c’est un vrai manque de professionnalisme de nos médias. Du respect pour les morts et laissé le pauvre reposer en paix. Pourquoi exposer le cadavre

    • Le 4 mars 2012 à 18:32, par tièkadiyé
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Bien sûr que ça apporte quelque chose de plus, voyons. On nous a chanté que le gar était menotté et on voie que les menottes sont sur un bras seulement. Cela veut dire qu’il y a eu tentative de le menotter. En clair il a resité et les pandores n’ont pu le maîtriser. L’autre hypothèse est que le regretté a pu défaire l’autre bras avant sa tentative de fuite. Sinon, ce sont les manifestants qui lui ont enlevé l’autre bout.

      De toute façon moi je reste constant. Il n’avait qu’à se remettre. Il y a trop de bandits à Bobo et des enfants même prennent la drogue. J’ai vécu ça en mars 2011 au plateau Yéguéré où des enfants qui apparemment sont au primaire se sont attaqués à une copine qui était descendue de taxi pour venir nous rejoindre au maquis. J’étais avec des policiers et nous l’avions constaté après avoir attrapé deux d’entre eux. Vue la situation qui prévalait, les policiers se sont contentés de les sensibiliser et les laisser partir. Ils prétendaient qu’ils sont de Yéguéré.

    • Le 5 mars 2012 à 14:11, par synétik
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      C’est vraiment nécessaire de mettre la photo. ça nous permet de vérifier que la victime portait vraiment des menottes, et que l’info relayée est vraie (regarde bien son poignet droit). les sceptiques auront une réponse assez claire.

  • Le 4 mars 2012 à 10:56
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    BONJOUR MON IL FAUT NOTER QUE LA PLUPART DE NOS HOMMES DE TENU ONT FAIT DE MISSIONS A L’EXTERIEUR DU PAYS.QU’EST QUI PROUVE QU’ILS N’ONT PAS ETE TRAUMATISEES PAR L’ENVIRONNEMENT QUI REGNAIT DANS CES PAYS EN PROIS AU MULTIPLES GUERRES EHNIQUE ET POLITIQUES.IL FAUT A LEUR RETOUR DES SUIVIS SYPCHOLOGIUES POUR LEUR REINSERTION NORMALE DENS LA SOCIETE NORMALE ET PAISSIBLE DU BF.C’EST CE QUI SE PASSE AVEC LE GI AMERICAINS.DANS LE CAS CONTRAIRE TOUS LES BURKINABE ONT EMPATIR.C’EST LE PRIX A PAYER.
    AUSSI JAI CONSTATE QUE CES DERNIERS MOIS LES FORCES DE SECURITE A BOBO ONT ETE FORTEMENT INTERPELES PAR LA POPULATION POUR DES DE MEUTRES GRAVES.ON NE PEUT PAS FAIRE DES OMELETTE SANS CASSER LES OEUFS.SI LE GARS ETAIT INNONCENT ET UN VIGILE POURQUOI NE S’EST IL PAS LAISSER GENTILLEMENT CONDUIT AU POSTE QUIT A SE FAIRE LIBERE APRES.IL DOIT SE REPOCHE DE QUELQUE CHOSE.
    SI LE VOISINAGE EST HONNETE IL DOIT SAVOIR QUI EST IBRA(paix a son ame).LA REVOLTE EST NORMAL MAIS LES CASSES SONT AUSSI DOMMAGEABLES POUR EUX MEME DABORD.IMAGIONS COMME A GAOUA LES GENDARME QUITTENT BOBO ET LAISSENT LA VILLE AU SEULS BANDITS ET VENDEURS DE DROGUE NE SERAIT CE DEUX MOIS.LA POLICE A QUITTE GAOUA EN 2010 APRE LA POPULATION AIT SACAGE LE COMMISSARIAT DE POLICE.
    A BOBO IL Y A DE TRES GRNANDS BANDITS ,ON A MANIFESTE NOTRE RAS LE BOL CELA SE SUFFISSANT NE CASSONS PAS NE FAISSONS PAS DE TEL SORTE LE FORCES DE SECURITES QUITTENT LA VILLE CA SERA TRES REGRETABLES POUR NOUS.

    • Le 4 mars 2012 à 22:05
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      salut mon frère. Bonne réaction. Quant on ne se reproche de rien, on se rend et les enquêtes suivront leur cour. La preuve en est que même si une personne fait l’objet d’enquête et doit être même déféré , ces pandores ont toujours mentionné dans leurs procès-verbaux : ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE. Et c’est au Procureur d’en juger et d’incriminer le fautif. Alors le défunt devrait se reprocher de beaucoup de choses. Et façon que je connais le pandore, il faut que les uns et les autres retiennent un peu leur langage. si c’était un de leurs, alors il serait mort dans l’exercice de ses fonctions. Ah bon ! il est venu du ciel ? Et comme c’est le présumé vendeur de drogue, alors......OK ! A entendre ses hommes en treillis, nous population civile devra s’attendre à beaucoup de choses dans les mois avenirs. Car ils ne voudront plus jamais risquer leur vie face aux délinquants de peur de perdre ou de brimer leur carrière. Sauve qui peut........

  • Le 4 mars 2012 à 12:19, par DMS
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    SVP les gars, ne dramatisons pas les choses.la solution, c’est le pardon.il ne faut pas que les gendarmes du pays baissent les bras a cause de nos injures envers eux.vous savez bien ce que cette institution fait pour la sécurité au pays.c’est un incident qui est arrivé et c’est tout.il faut d’abord se poser la question à savoir si c’est de façon récurrente que ces gendarmes posent ces actes ; et si c’est le cas, on peut effectivement les traiter de cette sorte ; mais si c’est pas le cas, il faut savoir qu’on ne peut pas chaque fois réussir les actes qu’on pose puisque nous sommes tous des hommes et nous faisons tous des erreurs. Quant à l’intervention du ministre à la télé concernant cette affaire, je pense qu’il devrait pas oser dire qu’il comprenait la population pour l’acte posé.cela veut dire qu’il a même donné le feu vert pour ces actes de vandalisme si toute fois nous, citoyens du pays constatons qu’une part, un acte d’injustice ou autre a été posé, on se rassemble et on casse les biens de l’Etat. Vous voyez un ministre qui parle ainsi ? Non, c’est désolant !!!pauvres burkinabé, je conseille le pardon, seul le pardon et la tolérance peut nous sauver.

    • Le 4 mars 2012 à 20:50, par FANTASY
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Je me demande pourquoi même c’est Abert qui est sorti pour parler de cette affaire. Et le ministre de la Justice ? Où était-elle ? Puisqu’il s’agissait d’une enquête judiciaire. Il ne faut pas voler la vedette aux autres, bon sang ! Je pense (de la part du ministre de la justice) que c’est un signe annonciateur de son incapacité à gerer la Justice. Cette dame ne m’inspire pas confiance du tout. Wait and see.

    • Le 4 mars 2012 à 22:32
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Vous aviez tout fini mon ami. Mais la loyauté du pandore ne le permet pas de supporter de tels injures.Pour vous dire que si vous aviez un voisin gendarme, vous auriez du constater un changement brusque durant ces 96 heures. Si vous voulez, crier au voleur pour tester sa réaction. Je vous jure que c’est pas sur qu’il quittera son lit de peur d’en créer autres situations qui brimeront sa carrière. Si le ministre ne réagit pas ainsi, alors vous verrez son point de chute. Seul le pardon peut sauver notre pauvre pandore....

      • Le 5 mars 2012 à 14:09, par Soyonsjuste
        En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

        Une chose est à signaler, les forces de sécurité travail avec du matériel défectueux sinon commme comprendre qu’une personne menottée puis se défaire facilement de ces menottes.
        Parlant de bavure, ce n’est pas bien lorsque les bavures surviennent mais même en France, en Angleterre, il y a des bavures policières, est-ce à dire qu’ils sont mal formés ?
        Même les médecins commettent des bavures à l’hôpital !
        Les usagers de la route commettent des bavures en circulation, en causant la mort d’autrui !
        Alors arrêter de vous exciter sans réfléchir, d’autant plus que la justice s’en est saisi ; elle dira le droit et les condamneras les fautifs.
        Qui s’excite quand on tue un policier ou un gendarme...la justice s’en saisit et dit le droit...ne sont-ils pas des hommes comme vous...!
        Et puis n’oublier pas, tous les gendarmes du Burkina n’ont pas commis cette bavure...
        Arrêter de dire des inepties et laisser la justice faire son travail !

      • Le 5 mars 2012 à 14:11, par Soyonsjuste
        En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

        Une chose est à signaler, les forces de sécurité travail avec du matériel défectueux sinon commme comprendre qu’une personne menottée puis se défaire facilement de ces menottes.
        Parlant de bavure, ce n’est pas bien lorsque les bavures surviennent mais même en France, en Angleterre, il y a des bavures policières, est-ce à dire qu’ils sont mal formés ?
        Même les médecins commettent des bavures à l’hôpital !
        Les usagers de la route commettent des bavures en circulation, en causant la mort d’autrui !
        Alors arrêter de vous exciter sans réfléchir, d’autant plus que la justice s’en est saisi ; elle dira le droit et les condamneras les fautifs.
        Qui s’excite quand on tue un policier ou un gendarme...la justice s’en saisit et dit le droit...ne sont-ils pas des hommes comme vous...!
        Et puis n’oublier pas, tous les gendarmes du Burkina n’ont pas commis cette bavure...
        Arrêter de dire des inepties et laisser la justice faire son travail !

  • Le 4 mars 2012 à 13:22
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Entièrement d’accord avec vous c’est un vrai manque de professionnalisme de nos médias. Du respect pour les morts et laissé le pauvre reposer en paix. Pourquoi exposer le cadavre

  • Le 4 mars 2012 à 13:35
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    un tir de sommation s’exécute en l’air alors que par rapport à l’impact sur le pauvre,l’angle de vision est au moins égal à 90°. dans ce cas on ne parle plus de sommation mais d’une grossière bavure de débutant et cela doit être sanctionné pcq on ne veut pas des cowboys drogués surexcités dans notre armée que ça soit les bidasses,les pandores ou les flics

  • Le 4 mars 2012 à 13:54, par Tilaï
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    La photo est choque mais à mon avis c’est nécessaire. Car on voit dessus que la victime a effectivement les menottes à une main et non aux deux.
    Détail important

  • Le 4 mars 2012 à 16:10, par Arsene
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    ces deplorable en ce qui concerne la mort du jeune homme mai sachez que la perfection nexiste que dans la bouche de lome. jusk la nou navon ke des versions differentes mais avez vous la version des gendarmes ou preferez vous les condamner sans mem les avoir ecoutes ? kel plaisir oront ils a abattre un des leurs. jorai bien voulu voir toutes ces personnes ki ne sont ke des theoriciens a la place de ces deux pauvres gendarmes. arretez vos interventions deplaces san koi ces mem delinkant viendron vs attaker jusk dan vo cour vs apelerez o secours et votre voisin policier gendarme ou militaire bien kil entende ne sortira point car ce dernier n voudra sattirer des anui. punir ces gendarmes ki done de bons resultat ekivo a decourager toute la famiye de la police judiciaire ki veillent pendant que vou dormez paisiblement. reflechissez y chers freres et soeurs

  • Le 4 mars 2012 à 16:52, par ISSAKA
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Chaque chose à une fin ; même les bonnes choses. Notre pays est secoué par une crise sans précédent. Lié surtout à une crise profonde de confiance.Je ne vois pas vraiment le bout du tunnel. Mais j’invite le PF à faire une action qui va rester positivement dans l’histoire. Ce qui va nécessairement passé par l’autosuffisance alimentaire.

  • Le 4 mars 2012 à 17:42, par Le mec
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Ce qui manque au burkina cest une journée de prière nationale pour chasser les demons cest tout

  • Le 4 mars 2012 à 18:03, par Americain
    En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

    Je suis d’accord avec toi. On peut manifester sans toucher aux peu de realisations que nous avons. Soyons moins violent dans notre maniere d’exprimer nos mecontentement

  • Le 4 mars 2012 à 18:32, par tièkadiyé
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Bien sûr que ça apporte quelque chose de plus, voyons. On nous a chanté que le gar était menotté et on voie que les menottes sont sur un bras seulement. Cela veut dire qu’il y a eu tentative de le menotter. En clair il a resité et les pandores n’ont pu le maîtriser. L’autre hypothèse est que le regretté a pu défaire l’autre bras avant sa tentative de fuite. Sinon, ce sont les manifestants qui lui ont enlevé l’autre bout.

    De toute façon moi je reste constant. Il n’avait qu’à se remettre. Il y a trop de bandits à Bobo et des enfants même prennent la drogue. J’ai vécu ça en mars 2011 au plateau Yéguéré où des enfants qui apparemment sont au primaire se sont attaqués à une copine qui était descendue de taxi pour venir nous rejoindre au maquis. J’étais avec des policiers et nous l’avions constaté après avoir attrapé deux d’entre eux. Vue la situation qui prévalait, les policiers se sont contentés de les sensibiliser et les laisser partir. Ils prétendaient qu’ils sont de Yéguéré.

  • Le 4 mars 2012 à 18:35, par ZM
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Nous regrettons tous l’incident.Mais des fois il faut avoir la main sur le cœur.C’est parce que c’est un gendarmes qu’on s’est mis a casser ?Et s’il avait été abattu par un civil ;y aura t-il des casses ?Il y a autre façon de montrer son mécontentement que de passer tout le temps a détruire ce que nous avons déjà acquis.Et très souvent ce sont cela qui n’ont meme pas déposer une brique sur l’autre qui sont capable de détruire des réalisations de dizaines de millions en un laps de temps.Paix a son âme.

  • Le 4 mars 2012 à 20:50, par FANTASY
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Je me demande pourquoi même c’est Abert qui est sorti pour parler de cette affaire. Et le ministre de la Justice ? Où était-elle ? Puisqu’il s’agissait d’une enquête judiciaire. Il ne faut pas voler la vedette aux autres, bon sang ! Je pense (de la part du ministre de la justice) que c’est un signe annonciateur de son incapacité à gerer la Justice. Cette dame ne m’inspire pas confiance du tout. Wait and see.

  • Le 4 mars 2012 à 21:10
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Mon frère, il avait les menottes dans un seul bras ou tu n’as pas comprit l’écrit du journaliste ?

  • Le 4 mars 2012 à 22:05
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    salut mon frère. Bonne réaction. Quant on ne se reproche de rien, on se rend et les enquêtes suivront leur cour. La preuve en est que même si une personne fait l’objet d’enquête et doit être même déféré , ces pandores ont toujours mentionné dans leurs procès-verbaux : ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE. Et c’est au Procureur d’en juger et d’incriminer le fautif. Alors le défunt devrait se reprocher de beaucoup de choses. Et façon que je connais le pandore, il faut que les uns et les autres retiennent un peu leur langage. si c’était un de leurs, alors il serait mort dans l’exercice de ses fonctions. Ah bon ! il est venu du ciel ? Et comme c’est le présumé vendeur de drogue, alors......OK ! A entendre ses hommes en treillis, nous population civile devra s’attendre à beaucoup de choses dans les mois avenirs. Car ils ne voudront plus jamais risquer leur vie face aux délinquants de peur de perdre ou de brimer leur carrière. Sauve qui peut........

  • Le 4 mars 2012 à 22:32
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Vous aviez tout fini mon ami. Mais la loyauté du pandore ne le permet pas de supporter de tels injures.Pour vous dire que si vous aviez un voisin gendarme, vous auriez du constater un changement brusque durant ces 96 heures. Si vous voulez, crier au voleur pour tester sa réaction. Je vous jure que c’est pas sur qu’il quittera son lit de peur d’en créer autres situations qui brimeront sa carrière. Si le ministre ne réagit pas ainsi, alors vous verrez son point de chute. Seul le pardon peut sauver notre pauvre pandore....

    • Le 5 mars 2012 à 14:09, par Soyonsjuste
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Une chose est à signaler, les forces de sécurité travail avec du matériel défectueux sinon commme comprendre qu’une personne menottée puis se défaire facilement de ces menottes.
      Parlant de bavure, ce n’est pas bien lorsque les bavures surviennent mais même en France, en Angleterre, il y a des bavures policières, est-ce à dire qu’ils sont mal formés ?
      Même les médecins commettent des bavures à l’hôpital !
      Les usagers de la route commettent des bavures en circulation, en causant la mort d’autrui !
      Alors arrêter de vous exciter sans réfléchir, d’autant plus que la justice s’en est saisi ; elle dira le droit et les condamneras les fautifs.
      Qui s’excite quand on tue un policier ou un gendarme...la justice s’en saisit et dit le droit...ne sont-ils pas des hommes comme vous...!
      Et puis n’oublier pas, tous les gendarmes du Burkina n’ont pas commis cette bavure...
      Arrêter de dire des inepties et laisser la justice faire son travail !

    • Le 5 mars 2012 à 14:11, par Soyonsjuste
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Une chose est à signaler, les forces de sécurité travail avec du matériel défectueux sinon commme comprendre qu’une personne menottée puis se défaire facilement de ces menottes.
      Parlant de bavure, ce n’est pas bien lorsque les bavures surviennent mais même en France, en Angleterre, il y a des bavures policières, est-ce à dire qu’ils sont mal formés ?
      Même les médecins commettent des bavures à l’hôpital !
      Les usagers de la route commettent des bavures en circulation, en causant la mort d’autrui !
      Alors arrêter de vous exciter sans réfléchir, d’autant plus que la justice s’en est saisi ; elle dira le droit et les condamneras les fautifs.
      Qui s’excite quand on tue un policier ou un gendarme...la justice s’en saisit et dit le droit...ne sont-ils pas des hommes comme vous...!
      Et puis n’oublier pas, tous les gendarmes du Burkina n’ont pas commis cette bavure...
      Arrêter de dire des inepties et laisser la justice faire son travail !

  • Le 4 mars 2012 à 23:00
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Porc-épic on écrit.

  • Le 4 mars 2012 à 23:47
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Encore un drame et tout drame est malheureux...
    Mais il me semble que chaque internaute se saisit d’un mot et commente sans que nous connaissions les vraies informations. Sur la photo, le défunt n’a que la menotte à une main donc une main menottée ne maîtrise pas un individu...
    Pour crier notre raz de bol nous arrachons poteaux de signalisation et cassons feux et nos biens publics (véhicules et autres...) c’est encore nous qui allons en subir les désagréments : accidents multiples avec victimes de toutes sortes, un long temps avant réparation et enfin nos fonds pour les réparer, et qu’est ce que cela peut rapporter.
    Adoptons d’autres attitudes comme celles de Gaoua où la population avait retiré les clefs du véhicule du maire pour les remettre à la sécurité dans une marche pacifique en réclamant le départ du maire, ou comme l’affaire du ministre de la justice et du mécano.
    Toutes les manifestations ne sont pas forcément positives. Dans ce cas présent où personne n’est identifiable les partisans du présumé défunt (si réellement il fait partie d’un groupe de drogues) ont beau jeu et vont pousser à la casse.
    Chers concitoyens, faisons attention même si nous réclamons la justice...
    De plus si le suspect cherche à s"échapper c’est qu’ il devait avoir à s ereprocher . Le mécano face au ministre qui est serein et ne se reproche rien à plaider la violence qui lui a été faite et nous avons vu l’issue..
    Kpièrou

    • Le 6 mars 2012 à 00:30, par DARI
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      BSR MON AMI FAUT BIEN T’INFORMER.A GAOUA YA EU UNE HISTOIRE PARAILLE AVEC UN DEALER DE DROGUE QUI AS PERI AUSSI.LA POPULATION A BRULE LE COMMISSARIAT DE POLICE DONT LES TRACES SONT TOUJOURS VISIBLES.LES POLCIER IMPLIQUES ONT PRIS 5 ANS FERMES.LA POLICE A QUITTE GAOUA PLUS D’UN AN.C’EST L’ARMEE QUI A PU CONTENIR LA POPULATION SINON TOUS LES SERVICES ALLAIT ETRE MIS A SAC PAR LA POPULATION.SI DE PASSAGE A GAOUA N’OUBLIE PAS DE PASSER VOIR L’ANCIEN COMMISSARIAT. AU PARAVENT IL YA UN VILLAGE QUI AVAIT FAIT UNE DESCENTE (arc javelot,gourdin)AU COMMISSARIAT POUR LIBERER DE FORCES UN DES LEURS ARETE.

  • Le 5 mars 2012 à 01:07, par KOHOLE
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame
    samedi 3 mars 2012

    En tant que citoyen lamda, loin d’etre un agent des forces de securite, je voudais solliciter l’indulgence des marcheurs et aussi le droit de reconnaissances des efforts menees par nos vaillants gendarmes et policiers contre le bandistisme.

    Sans vouloir me muer en avocat du diable, je voudrais tout de même solliciter aux marcheurs d’être un peu plus tolérants face a cette situation qui se classe dans le registre des erreurs de profession au regard du climat actuel de banditisme qui sévit dans le pays depuis un certain temps. Même si parmi les marcheurs, aucun ne semble avoir été victime de braquage, aucun parmi eux ne doit avoir une mémoire courte.

    Juste quelques faits en rappel : 3 février 2012 : Les hommes du commissaire central de police de la ville de Ouagadougou, Wennélebsida Jean Alexandre Darga, ont mis la main sur la bande de Saïdou Zongo qui perturbait la quiétude des populations sur la nationale N° 1,

    Dimanche 24 juillet 2011, sur l’axe Ouagadougou-Pô : braquage de plusieurs véhicules. Bilan : 1 mort, 7 blessés graves, une somme de 1 579 000 C CFA et des objets de valeur emportés par des bandits lourdement armés. Ils disparaissent dans la brousse

    Jeudi 26 août 2010 : un car de la compagnie de transport en commun, CTS, en provenance de Cotonou en République du Bénin, avec pour destination finale, Ouagadougou, a été l’objet d’attaque à mains armée ; L’assistant de police, Wind Nonga Augustin Valmedé a été tué, onze blessés, dont deux dans un état critique, (Personne n’a marche contre l’acte criminel).

    Vendredi 9 décembre 2011, Quatre braqueurs non encagoulés ont attaqué en plein jour, le un guichet Western Union de la Chaîne Pacifique situé sur la circulaire à Ouagadougou non loin du SIAO. Plus de 2 millions FCFA ont été emportés.

    L’assistant de police, Wend-Nonga Augustin Valmédé est tombé les armes à la main, le jeudi 26 août dernier, sous les balles assassines de braqueurs qui attaquaient un car de transport entre Pama et Fada. ( Personne n’a marche non plus),

    Etc……..

    La liste est longue.

    Comment peut-on arrêter cette folie incendiaire populaire ? Ce n’est pas en tous cas en jouant a la politique de l’autruche face a ces genres de marches destructives, mais plutôt en les réglementant. La chasse aux sorcières doit s’orienter, non seulement du cote des gouvernants et des forces sécurité fautives, mais aussi du cote des marcheurs fautifs pour qu’émerge l’Etat de droit.

    Tenez par exemple, le soulèvement populaire le 24 février 2011 suite a la mort du jeune collégien, Justin Zongo, à Koudougou a occasionne six (6) autres morts, de très nombreux blessés, plusieurs personnes arrêtées et d’importants dégâts matériels ; des locaux administratifs et véhicules incendiés et une paralysie des activités administratives et économiques dans la ville de Koudougou.

    A qui bénéficient ses genres de vindics populaires ? A personne, ni aux marcheurs qui sont d’ailleurs les plus grands perdants, ni au pouvoir car ils sont discrédités, ni a l’opposition car tôt ou tard ils hériteront des conséquences de tout ce qui se passe aujourd’hui.

    L’Etat doit prendre ses responsabilite. Sanctionner tout fauteur de trouble qu’il d’un cote ou de l’autre : le droit doit triompher de l’anarchie.

    Que le droit triomphe au Faso.

  • Le 5 mars 2012 à 01:54, par Verité
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    La realité est que le mort est aussi coupable. Il est même le 1er coupable. Tenter de s’enfuire malgrès les tirs de sommation est une grande betise. Je m’excuse , malgrès tout le respect que je dois au cadavre,mais ce n’est pas de cette manière qu’il faut se comporter.. Presque chaque mois, on nous presente des bandits que les forces de securité ont arreté. Si chacun devrait tenter de s’enfuir , en se disant que personne n’a le droit de tirer sur eux, aucun bandit ne serait peut etre arreté. Après les tirs de sommation, si le bandit ne s’arrete pas, je crois bien que le gendarme a le droit de tirer dans ses pieds.. La balle peut atteindre une autre partie du corps qui n’etait pas la cible... Mais encore une fois, c’est bête et insensé de fuire quand des gens armés viennent pour vous arrêter. Si ces gendarmes devraient être condamnés pour cet acte, il faut donc retirer les armes aux gendarmes. Dans ce cas la gendarmerie va utiliser la course et la lutte traditionnelle pour arrêter les bandits..Et on verra bien, s’il y aura à l’avenir des volontaires pour devenir gendarmes.

  • Le 5 mars 2012 à 03:08
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Ceci est dommage et vraiment dommage. Ce qui est arrivé à ce monsieur. Quelque soit ce qu’il a pu faire ou encore, ce dont on lui reproche. Je pense que les méthodes de la Gendarmerie sont d’une époque fortement dépassée. Il serait souhaitable que toutes ces personnes, payées par nos impôts pour assurer notre quiétude soient plus professionnels que çà. Autrement, les désarmer restera la seule solution immédiatement visible. Mais là aussi, de grands risques pour les honnêtes citoyens avec le recrudescence du banditisme dans nos villes et nos Campagnes. Mieux, avec toutes ces armes de guerre qui, disparues des stocks de l’armée, se retrouvent sans aucun doute entre des mains indélicates (ex. attaque sur la route de Dédougou). Que faire donc ?

    A SEM le Président du Faso,

    Revenez à la solution radicale jadis trouvée il y a de cela une dizaine d’année environ pour réduire à néant le Grands Bandits qui écumaient nos populations. n’en déplaisent au MBDHP qui gesticule parce que les acteurs s’y trouvant n’ont jamais été victimes de ces cracrelats.

    PAIX A L’AME DE YVES.

    Coupable ou innocent, tu ne méritais pas cela.

    Vivement que LAT et son Gouvernement qui parle un peu trop à mon avis, trouve une solution à ce problème comme ils ont résolu avec dextérité, le problème d TRAORE Jérôme le "Sheriff".

    • Le 6 mars 2012 à 00:13
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      bonjour toi tu es un.tu v une chose et son contraire.si on devait revenir aux anciennes methode ce types devait etre abattu sans tentative d’arret et c’est ce que toi tu semble deplorer.etre inteligent c’est avoir du fil dans tes idées.S’il s’etait rendu il allait pas mourir bettement.vous savez les vigil se prennent pour des gendarmes ou des policiers et il se voit se faire menoter comme cela.

  • Le 5 mars 2012 à 04:20, par Modeste
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    On ne peut que déplorer l’incident malheureux.
    Abstenons-nous néanmoins de jeter l’opprobe sur nos forces de sécurité qui font un bon travail et veillent sur la sécurité et la quiétude de tous.

    Je ne suis pas gendarme ni policier, mais j’imagine qu’un geste malheureux peut vite survenir au cours de telles interpelations. Cela n’est pas une excuse, mais lorsque de tels incdents surviennent, restons lucides pour ne pas créer d’autres victimes et d’autres situations dommageables.

    Nos condoléances à la famille du disparu, et courage aux forces de l’ordre qui ont besoin du soutien de tous et de chacun de nous dans l’accomplissement de leur mission.

    Paix et conncorde au Faso.


  • Le 5 mars 2012 à 08:07, par Draken
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    "Une fois ces jeunes délinquants sachent que la justice n’est pas égale au vandalisme. Je demande des réponses à ma question suivante :<< et si c’était le gendarme qui mourait au cours de cette mission, quelle allait être la réaction de la population ?>> C’est presque la même situation que l’affaire Justin Zongo. On radie des policiers et on ne parle même pas celui qui y a péri. Encourageons ces agents de sécurité et de défense pour notre propre sécurité. Pardonnons-les car vu l’état actuel du Burkina, aucun agent ne fera exprès tuer un civil. J’accuse le gouvernement qui trop puni des fonctionnaires à cause de la marche de la population. Voilà aujourd’hui le fonctionnaire n’a aucune protection."

    • Le 5 mars 2012 à 16:10, par vision
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      je suis parfaitement d’accord avec vous quand vous dites que:le gouvernement qui trop puni des fonctionnaires à cause de la marche de la population. Voilà aujourd’hui le fonctionnaire n’a aucune (...).il faut que nos dirrigents cessent de sanctionner les fonctionnaires(de fois sans enquête preliminaires:cas des agents de santé de Bobo d’après le rapport des syndicat...)pour régler les crises, les manifestations populaires.ils n’ont cas prendre leur responsabilité car les populations exagèrent souvent.il est très frequent maintenant de voir des accompagents ou des patients qui portent des coups à des agents.si vous ne reglez pas cela vite on risque de ne pas avoir des pretends aux concours d’ici les années à venir ou des demissions frequentes.mettez chacun à sa place pour que le pays avance.
      je demande à tous mes frères burkinabè de cultiver le pardon car sans pardon nous n’allons pas avancer.et de laisser l’affaire avec Dieu et la justice.
      que la terre du Burkina soit legère au disparu et que Dieu console nos coeurs de façon generale et ceux des parents en particulier.
      quant aux agents de securité ne ceder pas malgré la reaction de certains citoyens qui ne vous plait pas.je pense que c’est un incident qui est survenu à un moment. donné dans l’exercice de votre profession.

  • Le 5 mars 2012 à 08:26
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    C’est comme si on avait jeté un mauvais sort à nos autorités. Mais enfin, quand aurons-nous la paix ? Dans un passé récent, nous pouvons citer l’affaire du Miniistre et du mécano, celle de l’agression du gérant du maquis Freedom par un militaire et le cas du détenu en évasion tué par Un agent GSP à Gaoua.Que nos autorités se ressaisissent.

  • Le 5 mars 2012 à 08:30, par VanAnge87
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Quand on menotte une main, c’est que l’autre est rattaché à une des mains d’un des gendarmes.
    Menotter une main et laisser l’autre libre n’a aucun sens. C’est après l’exécution que l’autre main (CELLE DE LA VICTIME OU CELLE DU GENDARME) a été libérée.

    Tout ces énèvements en l’espace de quelques mois (l’affaire Guiro, le mécano, le gérant de Freedom, l’élève et maintenant le vigile "appréhendé"...) risquent par finir de déclencher cette étincelle... Alors Y’EN A MARRE !!!

    UNION DE PRIERES

    • Le 5 mars 2012 à 18:19, par tièkadiyé
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

      Tu as bu du doro, du gnamu, du sana ou du raam ? Tu n’as jamais vu des menottes même à la télé ou quoi ? Toi si tu étais OPJ tu allais menotter une main et te menotter avec l’autre partie en même temps que le bandit ?

  • Le 5 mars 2012 à 09:43
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Pour un évenement malheureux c’en est un d’autant plus venant de la part de gendarme.J’étais très étonné car je connais la gendarmerie pour leur sens de respect des procédures et de leurs sens d’équité.Franchement je suis très ému car le gendarme c’est celui qui sait à quel moment utilisé son arme au cour d’une mission commandée.Attendons les conclusions des enquêtes qui seront menées car il ne faut pas rendre justice sois même.

  • Le 5 mars 2012 à 11:20, par sèmèdjo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Mon type tu es sûr que tu es vraiment normal ? je pense que tu devrais te faire soigner sinon comment peut-on comprendre qu’un homme normal peut raisonner de la sorte ? Ce qui est sur dites tout ce qui vous vient dans la tête. Je te souhaite la chance que tu sois victime de vol où que sois victime d’agression de la part d’un drogué et qu’un gendarme soit sur les lieu ; il ne bougera même pas d’un iota et tu poursuivra ton voleur toi même tu saura ce jour que le Gendarme est utile et ne se drogue pas .Je pense que dans toute chose il faut avoir un esprit critique et non un esprit de critique.C’est un accident de travail ça peut arriver à n’importe qui étant donné que nous somme tous des humain et qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite.L’agent de sécurité est là pour la société et non pour lui-même et sans lui la société se retrouverait à l’état de nature où la force prime le droit et la brutalité la barbarie ; sans lui c’est pas sûr que toi tu pourrais dormir chaque nuit tranquillement jusqu’au matin sans être inquiété.C’est pas sûr que si on te mettais à sa place tu ferais mieux ; il à quelque chose de plus que tu n’as pas et que tu ne pourras jamais percer ce mythe. Donc mon frère qu’il soit Gendarme ou Policier tu lui doit impérativement du respect peut être pas pour sa personne si tu le veux bien mais pour sa fonction car le législateur te la imposé ce n’est pas l’agent lui-même ; il a acquis ce pouvoir ou cette force de la loi et pourtant toi la loi ne ta pas donné ce pouvoir. Bonne méditation.

    • Le 5 mars 2012 à 19:33, par ndivaler
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

      Sèmèdjo ; Je comprends que c’est cet esprit qui vous guide et vous envoie au décors. On reproche trop de bavures c’est tout sinon l’agent de sécurité lui seul ne fait pas la société. Donc ne vous prenez pas la tête. mais nous savons aussi que " Lorsque la force utilisée pour que force reste à la loi est disproportionnée par rapport à la résistance rencontrée celui qui l’emploie est un criminel et s’expose à des sanctions disciplinaires"
      Donc les forces de l’ordre ne devraient pas être moins sécurisante que les bandits. Car les forces de sécurité ont pour instrument la loi alors que le bandit est hors la loi.

  • Le 5 mars 2012 à 13:03, par Mitibkeita
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Merci pour ces informations mais il ya beaucoup de suppositions et d’hypothèses. Ce qui ne nous permet pas d’avoir une version définitive. En attendant donc, il est recommandé de modérer nos propos. Rien que l’identité du présumé complice dans le trafic de drogue n’est pas claire :le défunt ou son frère ? tentative de fuite ou tentative de riposte etc.
    Notre réaction est parfois difficile à comprendre ; nous réclamons justice tout en nous cachant pour commettre des saccages : le gouvernorat a été brûlé pour protester contre la bavure mais qui est l’auteur de ces incendies ? a t-on le droit de commettre des délits ou des crimes en réclamant justice ? ne nous nous sommes pas rendus justice en brulant ? Si on essaie d’appréhender les auteurs des incendies, on envenimera la situation mais n’est ce pas normal de le faire ? le voleur qui a profité de la manif pour soustraire la moto, où le classe t-on ? parmi les manifestants ou les voleurs ? l’arrêter constitue un problème, pourtant, c’est un voleur et avec les mouvements de foules, les voleurs (complices) voulant protéger leurs complices dirigeront la foule vers le commissariat (pour la justice).
    Se rendre au gouvernorat pour manifester son mécontentement est légitime et normal mais que des individus profitent pour bruler ne me semble pas approprié.
    Les évènements de 2011 nous ont donné des leçons et auraient servi à nous rendre davantage mature. En 2012, avec l’affaire du Ministre et du mécano, le Gouvernement a réagi en légitimant la rue ; c’est bien mais il n’a fait qu’affaiblir le pouvoir, qu’il soit administratif, judiciaire ou autre. Au moindre faux pas, les manifestants réclameront un traitement égal : limogeage, emprisonnement, casses et incendies. S’il est bon de juger les officiels car connus (Ministre, policiers, gendarmes), il serait indiqué et même équitable de retrouver les auteurs des délits et crimes infiltrés dans les manifestants pour les juger. Ainsi, nous comprendrons que nous devons manifester dans la discipline pour exiger la justice.
    Merci.

  • Le 5 mars 2012 à 14:09, par Soyonsjuste
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Une chose est à signaler, les forces de sécurité travail avec du matériel défectueux sinon commme comprendre qu’une personne menottée puis se défaire facilement de ces menottes.
    Parlant de bavure, ce n’est pas bien lorsque les bavures surviennent mais même en France, en Angleterre, il y a des bavures policières, est-ce à dire qu’ils sont mal formés ?
    Même les médecins commettent des bavures à l’hôpital !
    Les usagers de la route commettent des bavures en circulation, en causant la mort d’autrui !
    Alors arrêter de vous exciter sans réfléchir, d’autant plus que la justice s’en est saisi ; elle dira le droit et les condamneras les fautifs.
    Qui s’excite quand on tue un policier ou un gendarme...la justice s’en saisit et dit le droit...ne sont-ils pas des hommes comme vous...!
    Et puis n’oublier pas, tous les gendarmes du Burkina n’ont pas commis cette bavure...
    Arrêter de dire des inepties et laisser la justice faire son travail !

  • Le 5 mars 2012 à 14:11, par Soyonsjuste
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Une chose est à signaler, les forces de sécurité travail avec du matériel défectueux sinon commme comprendre qu’une personne menottée puis se défaire facilement de ces menottes.
    Parlant de bavure, ce n’est pas bien lorsque les bavures surviennent mais même en France, en Angleterre, il y a des bavures policières, est-ce à dire qu’ils sont mal formés ?
    Même les médecins commettent des bavures à l’hôpital !
    Les usagers de la route commettent des bavures en circulation, en causant la mort d’autrui !
    Alors arrêter de vous exciter sans réfléchir, d’autant plus que la justice s’en est saisi ; elle dira le droit et les condamneras les fautifs.
    Qui s’excite quand on tue un policier ou un gendarme...la justice s’en saisit et dit le droit...ne sont-ils pas des hommes comme vous...!
    Et puis n’oublier pas, tous les gendarmes du Burkina n’ont pas commis cette bavure...
    Arrêter de dire des inepties et laisser la justice faire son travail !

  • Le 5 mars 2012 à 14:11, par synétik
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    C’est vraiment nécessaire de mettre la photo. ça nous permet de vérifier que la victime portait vraiment des menottes, et que l’info relayée est vraie (regarde bien son poignet droit). les sceptiques auront une réponse assez claire.

  • Le 5 mars 2012 à 14:31
    En réponse à : Non a la dramatisation de toutes les bavures

    Quand vous dites qu’il ne faut pas dramatiser les bavures, il faut dire plutot "Halte aux bavures !". On voit que ce n’est un des votres touchés. Si un jour votre enfant perd la vie dans "une bavure", on verra votre reaction. Il faut une enquete independante et neutre. Et comme dit le proverbe, on ne confie pas ses chevres a l’hyene. Nous faisons confiance a la gendarmerie, mais il ya de quoi a etre mefiant sur les conclusions de cette enquete. Prions Dieu qu’elle soit objective au risque de voir la ville s’embraser a nouveau. Les esprits sont toujours surchauffés.
    Que Dieu protege le Burkina.

  • Le 5 mars 2012 à 14:32, par bs
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    c’est malheureux ce qui est arrivé ! mais posons-nous des questions ? Est-ce que ce sont les forces de l’ordre qui sont mal formés ou agissent avec zèle ? ou bien c’est l’incivisme qui règne actuellement qui explique ces multiples bavures ! car il faut reconnaître qu’actuellement au Faso ! on s’en fou !

  • Le 5 mars 2012 à 15:12, par Zoromé
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Bonjour à tous. Merci beaucoup à faso net pour l’effort qu’il fournit pour nous donner l’info en temps réel. Moi j’ignorais qu’il y a des experts en balistiques au Faso qui arrivent à déterminer l’angle de tir d’une arme et la trajectoire de sa balle sur un corps humain. Chapeau à vous. je pense qu’en de pareilles situations, il faut que les populations fassent preuve de maturité d’esprit et de retenue et laisser la justice faire son job. Si j’ai bonne mémoire, la dernière fois, des délinquants gardés-à-vue ont tué un policier de garde dans un commissariat et se sont enfuits, mais personne n’a levé le petit doigt. Pour faire juste il fallait que les populations partent à la recherche de ces malfrats. Quand c’est le contraire on met le pays en flamme. Les gens tendent à diaboliser ces porteurs d’uniforme. C’est le même sang qui coule dans leurs veines, ils sont donc susceptibles d’erreur comme toute autre personne. Faisons confiance à notre justice. Et puis j’aimerais que quelqu’un me donne la définition du mot "impunité" parce que je n’ai pas compris l’intervention du ministre à la télé. Employons les mots qu’il faut à la place qu’il faut et arrêtons d’envenimer les choses. Quand à ceux qui parlent du zèle des pandores, j’aimerais qu’ils se rappellent de l’adage qui dit que même quand on aime pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court. Le jour où ce lièvre se fait attraper par un chien de chasse, c’est que son jour est arrivé. Bon, je vous comprends et je mets ça sous le coup du complexe d’infériorité. C’est des comportements qui mettent le pays en retard. Une fois de plus, bravo à faso net. Cordialement.........

  • Le 5 mars 2012 à 15:39
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Rien ne justifie qu’on tue de la sorte.
    La vie devient de plus en plus banale au faso.
    Pourquoi ne pas l’arrêter et le juger. Encore une veuve et des orphelins qui vont croupir dans la misère pendant que d’autres se la coulent douce.
    Mes condoléances à la famille.

  • Le 5 mars 2012 à 15:39, par le bon citoyen
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Comme l’a dit quelqu’un, c’est le manque de confiance à la justice burkinabè qui crée toute cette frustration.
    Comment comprendre qu’on vient pour arrêter quelqu’un et il se trouve des individus pour aller intercepter comme s’ils sont des hommes de loi ?

    Avant tout, en suivant les explications de la famille cette histoire n’est pas claire. Car ils sont trempés dans le trafic des stups. Et je pourrais dire que c’est les conséquences collatérales du comportement de frère (ex ou peut être trafiquant de drogue). Donc le frère est coupable du décès de l’autre.

    Pourquoi les gendarmes ont tiré ? On a l’information que la scène se passe la nuit donc on ne voit qui est qui. Et lisant on a compris que les bals sont entrés par le dos et ont atteint le cœur. Je ne suis pas un expert en balistique mais en position débout une balle qui entre par le dos, en ressort par le ventre ou les flancs. Donc le monsieur était en position courbé certainement pour échapper à ces poursuivants. Dans ce cas aussi les gendarmes ne peuvent savoir où se trouvent ses jambes et son corps dans la nuit noir.

    Donc je peux dire que les gendarmes n’ont pas commis une bavure, mais c’est les manifestants qui en ont commis.

    Que justice soit faite pour que chacun reconnaisse sa part de responsabilité.

  • Le 5 mars 2012 à 16:10, par vision
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    je suis parfaitement d’accord avec vous quand vous dites que:le gouvernement qui trop puni des fonctionnaires à cause de la marche de la population. Voilà aujourd’hui le fonctionnaire n’a aucune (...).il faut que nos dirrigents cessent de sanctionner les fonctionnaires(de fois sans enquête preliminaires:cas des agents de santé de Bobo d’après le rapport des syndicat...)pour régler les crises, les manifestations populaires.ils n’ont cas prendre leur responsabilité car les populations exagèrent souvent.il est très frequent maintenant de voir des accompagents ou des patients qui portent des coups à des agents.si vous ne reglez pas cela vite on risque de ne pas avoir des pretends aux concours d’ici les années à venir ou des demissions frequentes.mettez chacun à sa place pour que le pays avance.
    je demande à tous mes frères burkinabè de cultiver le pardon car sans pardon nous n’allons pas avancer.et de laisser l’affaire avec Dieu et la justice.
    que la terre du Burkina soit legère au disparu et que Dieu console nos coeurs de façon generale et ceux des parents en particulier.
    quant aux agents de securité ne ceder pas malgré la reaction de certains citoyens qui ne vous plait pas.je pense que c’est un incident qui est survenu à un moment. donné dans l’exercice de votre profession.

  • Le 5 mars 2012 à 16:10, par Tingandé
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    C’est une seule version nous avons tous entendue.peut-être la justice aura l’autre version des 2 gendarmes.Cela peut être dû comme on le dit souvent à une fausse manoeuvre ou par excès de confiance.Mais j’avou qu’à ce rythme,des plaintes seront posées dans certains bureaux de police judiciaires et veront mal du personnel pour suivre. Voila, une situation pareil fera l’objet de départ de certaines personnes qui ne pensaient aucunement que les choses arriveraient là.
    1- peut-être le collègue de celui qui à tiré n’a pas su comment ça s’est passé
    2- le chef de la brigade qui a envoyé ses éléments en mission et qui est rentré se reposer
    3- le commandant de la région qui n’était même pas au courant de la mission
    4- le ministre de la sécurité qui,peut-être était en mission.
    5- et le ministre de la défense ?
    Hééé Jah,que la Paie nous revienne.on ne demande que ça

  • Le 5 mars 2012 à 17:51, par duck77
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Condoléances à la famille et que son âme repose en paix, ça peut arriver, mais ce qui est aussi déplorable c’est le mode de manifestation qui est vraiment dommage pour à ce 21ème siècle. A ce rythme, bonjour l’insécurité et la pauvreté car les forces de l’ordre ne pourrons plus bien travailler.
    Apaisons les cœurs et réfléchissons ensembles d’autres façons d’agir.

  • Le 5 mars 2012 à 18:19, par tièkadiyé
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Tu as bu du doro, du gnamu, du sana ou du raam ? Tu n’as jamais vu des menottes même à la télé ou quoi ? Toi si tu étais OPJ tu allais menotter une main et te menotter avec l’autre partie en même temps que le bandit ?

  • Le 5 mars 2012 à 18:45, par kadhaf
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Condoléances à la famille éplorée !Je crois tout de même que si la mort de ce monsieur est condamnable, il ne faut pas réagir de façon aussi légère.Je me demande pourquoi nous n’avons jamais réagi aussi vigoureusement pour demander des comptes au même gouvernement quand un agent de la sécurité est abattu froidement par un délinquant.Je ne dit pas que le défunt kohoun était un délinquant mais souvent quand il y a fumée c’est qu’il y a eu feu.Et l’histoire est souvent racontée à moitié par une partie.Attendons de voir la vraie version des choses.
    En tout cas, si on continue à réagir de la force on finira un jour par défendre nos propres ennemis au détriment de ceux qui risque parfois leur vie pour nous protéger.

  • Le 5 mars 2012 à 19:14
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Il avait des menottes dans un seul bras, ne veut absolument rien dire, qui a mis ces menottes ? c’est pas les gendarmes. Demandez plutôt pourquoi les gendarmes l’ont menottés un seul bras, sais très simple de comprendre pas besoin d’être enquêteur ( ils ont stimulés une tentative de fuite pour abattre, parce que en réalité sait pas des gendarmes mais des délinquants )

  • Le 5 mars 2012 à 19:33, par ndivaler
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Sèmèdjo ; Je comprends que c’est cet esprit qui vous guide et vous envoie au décors. On reproche trop de bavures c’est tout sinon l’agent de sécurité lui seul ne fait pas la société. Donc ne vous prenez pas la tête. mais nous savons aussi que " Lorsque la force utilisée pour que force reste à la loi est disproportionnée par rapport à la résistance rencontrée celui qui l’emploie est un criminel et s’expose à des sanctions disciplinaires"
    Donc les forces de l’ordre ne devraient pas être moins sécurisante que les bandits. Car les forces de sécurité ont pour instrument la loi alors que le bandit est hors la loi.

  • Le 5 mars 2012 à 19:55, par Bouglass
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    ce message est en chinois ou en russe ? Rien de sensé et on le publie alors que des interventions dotées de clarté sont jetées à la poubelle ! Prière nous donnez les règles de tri adoptées !
    Calcule de générations ! Mon oeil ! A dire que le forum est inondé de fous de dernières minutes.
    Paix à l’âme du disparu.Que le Burkina recouvre sa quiétude d’antan.

  • Le 5 mars 2012 à 20:12
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Avez vous oubli la mort du jeune Dounier ? du policier ? ne sont-ils pas des etres humains ? qu’est ce que le gouvernement a fait pour ca. Quand c’est un homme de tenue qui a été tué pas de plainte ?????? je pense qu’il faut bien reflechir. Nos reactions actions risques e se retourné contre nous

  • Le 5 mars 2012 à 20:13, par Chonanina
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Mes condoleances a la famille attristée. J’ai 2 preoccupations :
    1) Quelle est la structure qui est chargée de l’enquete ?
    2) Ces "tireurs-minute" qui semblerait -ils sont aux arrets sont gardés où ? Les mouvements de defense des droits humains devraient s’assurer du lieu de detention de ces bandits car ils ne meritent pas d’autres appelations !

  • Le 5 mars 2012 à 20:43, par Tigégé
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    Mellotte ????????Ca veut dire quoi ce mot ?

  • Le 5 mars 2012 à 20:47, par wendlamita
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    Que le jeune homme repose en paix, c’est vraiement un incident malheureux mais je pense qu’on devrait tjr se tourner vers les institutions de justice avant toute autre resolution surtout evitons au maximum les casses que nous meme indirectement allons payer

  • Le 6 mars 2012 à 00:13
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    bonjour toi tu es un.tu v une chose et son contraire.si on devait revenir aux anciennes methode ce types devait etre abattu sans tentative d’arret et c’est ce que toi tu semble deplorer.etre inteligent c’est avoir du fil dans tes idées.S’il s’etait rendu il allait pas mourir bettement.vous savez les vigil se prennent pour des gendarmes ou des policiers et il se voit se faire menoter comme cela.

  • Le 6 mars 2012 à 00:30, par DARI
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    BSR MON AMI FAUT BIEN T’INFORMER.A GAOUA YA EU UNE HISTOIRE PARAILLE AVEC UN DEALER DE DROGUE QUI AS PERI AUSSI.LA POPULATION A BRULE LE COMMISSARIAT DE POLICE DONT LES TRACES SONT TOUJOURS VISIBLES.LES POLCIER IMPLIQUES ONT PRIS 5 ANS FERMES.LA POLICE A QUITTE GAOUA PLUS D’UN AN.C’EST L’ARMEE QUI A PU CONTENIR LA POPULATION SINON TOUS LES SERVICES ALLAIT ETRE MIS A SAC PAR LA POPULATION.SI DE PASSAGE A GAOUA N’OUBLIE PAS DE PASSER VOIR L’ANCIEN COMMISSARIAT. AU PARAVENT IL YA UN VILLAGE QUI AVAIT FAIT UNE DESCENTE (arc javelot,gourdin)AU COMMISSARIAT POUR LIBERER DE FORCES UN DES LEURS ARETE.

  • Le 6 mars 2012 à 08:25
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des gendarmes tirent sur un homme menotté

    tu es trop idiot

  • Le 6 mars 2012 à 08:35
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Une enquête de gendarmerie tourne au drame

    ha !! Vue la réaction des uns et des autres je retiens une seule leçon ’’ le trafic ou la consommation de la drogue est légalisée au Burkina Faso’’
    Que personne ne se plaind plus de délinquant dans ce pays car maintenant nous assistons à la défense pure et simple de ces derniers.

  • Le 12 mars 2012 à 14:17, par Tissé
    En réponse à : Autre façon de manifester face aux bavures

    C’est bien dit Oumou Dilli. Mais quelle autre façon de manifester tu propose par exemple ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés