Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

vendredi 2 mars 2012 à 02h12min

Robert Bassono, père de cinq enfants, est un gérant du maquis Freedom situé au quartier Dagnoen. Dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 février 2012, il a été victime de tirs d’un militaire. Présentement en soins au service de traumatologie du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHUYO), le blessé a bien voulu nous raconter sa mésaventure d’une nuit, hier dans la matinée. Sur les lieux des faits, des témoins oculaires comme le caissier du maquis et une des serveuses ont également donné leurs versions qui, du reste, se rejoignent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

A notre arrivée au service de traumatologie du CHUYO à 9h 05 mn le 29 fevrier 2012, nous avons trouvé M. Bassono allongé sur son lit d’hôpital, assisté de deux infirmiers et d’une de ses filles qui revenait de la pharmacie avec des produits de soins. Après les présentations, Robert Bassono nous raconte ce qui a provoqué son hospitalisation en ces lieux. En voici la substance de ses propos : « Dans la nuit du lundi 20 février aux environs de 22 h au maquis Freedom, à Zogona, un monsieur du nom de Pascal est arrivé au comptoir et s’est fait servir une petite Guinness.

Peu de temps après, celui-ci a eu une petite discussion avec une de mes serveuses du nom de Elyse. En tant que gérant, j’ai interpellé ma serveuse. Je lui ai fait savoir que le client est roi et qu’il a droit au respect. Comme j’ai constaté que la situation persistait, j’ai demandé à Elyse de rentrer chez elle parce que je la paie pour un rendement donné. C’est là qu’elle m’a fait comprendre qu’elle est consciente de son erreur mais le nommé Pascal est son ex-copain et elle, elle veut lui faire comprendre d’arrêter d’intervenir dans ses affaires et de l’embêter à son lieu de service car ce n’est pas la première fois que le monsieur agit de cette façon. C’est ainsi que je lui ai dit de quitter les lieux pour apaiser la tension. Après qu’elle eut quitté le maquis aux environs de 23 h, le client en question est resté au comptoir et a appelé deux militaires venus le rejoindre.

C’est là que Pascal a payé la bière pour une autre serveuse du nom de Rose. Ayant été témoin de tout ce qui venait de se passer, elle a refusé la bière. Les deux militaires ont qualifié ce refus de foutaise et ils ont commencé à la gifler. On était autour de 1 h du matin et un des derniers clients qui assistait à ce spectacle est venu s’interposer pour demander qu’on arrête de frapper la serveuse. C’est là qu’un des militaires a tapé sur la poitrine de celui-ci qui n’habitait pas loin du bar. Il a donc appelé les jeunes du quartier en renfort et ceux-ci sont venus en grand nombre. Effrayés, Pascal et ses deux amis ont pris leurs jambes à leur cou en laissant leurs motos au parking. Les jeunes du quartier les ont poursuivis en vain. C’est là que j’ai donné des instructions au parkeur de ranger les motos à l’intérieur pour que les propriétaires puissent les récupérer le lendemain.

Ce qui fut fait et j’ai libéré en même temps le personnel. Il ne restait que le caissier et moi (gérant) à l’intérieur du maquis. Je lui ai donc dit de tout ranger pour qu’on rentre vite parce qu’avec les militaires, il faut s’attendre à tout. Avant que je ne termine mes propos, des motos arrivent en pleine vitesse et se garent brusquement devant le maquis. A bord, les deux militaires munis de kalachs. Descendus, ils se sont adressés à moi en ces termes : « Toi, toujours là ! » En même temps, ils ont tiré sur ma jambe droite. Après ça, je n’ai plus rien su de ce qui s’est passé. C’est au CHUYO que je me suis réveillé, au service de traumatologie avec une fracture à la jambe droite. A l’heure où je vous parle, M. Pascal est toujours en garde-à-vue à la gendarmerie. Quatre douilles ont, en outre, été retrouvées sur les lieux et ramenées à la gendarmerie.

Quant aux deux militaires, la gendarmerie nous a fait savoir qu’ils ont été localisés. La question qui reste posée est de savoir pourquoi depuis plus d’une semaine, les militaires en question n’ont pas encore été appréhendés par la gendarmerie. Notre souci est que la justice soit rendue autour de cette affaire et qu’aucun traitement favorable ne soit accordé aux militaires du fait qu’ils soient des hommes de tenue. Que de pareilles situations ne se reproduisent plus jamais ! » Dans l’après-midi à 15h 30, notre équipe arrivait au maquis Freedom à la rencontre de témoins, en l’occurrence Marcel Bouda, le caissier et une serveuse du nom de R.P. Ceux-ci ont confirmé les propos de la victime. Le caissier ajoute qu’il a été constaté la perte de deux portables et le non- règlement de la facture de Pascal et de ses deux amis, qui s’élevait à 5 950 F CFA. La serveuse a, en outre, confié qu’elle a reçu deux gifles qui, présentement, lui causent un mal à l’oreille gauche.

G.K

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 mars 2012 à 02:00
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Y a des gens qui ont toujours coeur dè !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 14:06
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      les memes causes produisent les memes pcq à l’heure actuelle ça chauffe a bobo pcq un pandaore a tué un civil et c’est la panique partout.
      nos militaires sont mal formés et en plus ce sont des abrutis.
      bonne guérision mon frère en civil

      Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 14:50, par Gomsida 1er
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      c’est sûr, c’est certain, le demon a déposé sa valise dans notre pays. ça chauffe également à bobo. unissons nous pour éviter que notre pays ne tombe encore dans une crise profonde. mais c’est à la justice de montrer qu’on peut lui faire confiance.

      Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 18:18, par attention !
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Pour le cas de Bobo, il semblerait que les agents de sécurité même quand ils sont face à des individus dangereux ne doivent plus se munir d’arme pour faire face à ce criminel ; ils doivent s’y rendre les mains vides, s’ils sont tués comme des poulets, personne ne se plaint et s’ils tuent par contre ce dernier même en se défendant,les gens marchent et cassent tous sur le passage pour protester. Ils n’attendent même pas une enquête circonstanciée...
      J’ai l’impression qu’il n’y a plus de lois au Burkina Faso...et que chacun en fait à sa tête selon ses humeurs, ce qui est très dangereux.
      Donc à cette allure, si mon frère a agi de façon criminelle, je peux refuser à ce qu’il soit interpeller, il suffit que je fasse que mes voisins se lèvent et manifestent...et le tour est joué avec l’aide de quelques badeaux.Le gouvernement a pris les mesures afin de lutter contre l’injustice, de faire règner la justice maintenant mais si chacun se croit tout permis alors nous verrons ou nous irons. Faite confiance au gouvernement actuel et laisser la justice dire le droit !

      Répondre à ce message

      • Le 2 mars 2012 à 20:00, par Marcellin
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        Mon cher arrête cette désinformation, c’est très dangereux ce que tu fais ! Il faut respecter la colère de la population et chercher à comprendre ce qui s’est passé. Croyez-vous vraiment que des milliers de personnes sortent manifester, casser et brûler par plaisir ou par irresponsabilité ? Si on a l’impression que les faits sont en train d’être dénaturés, on croira à de la manipulation et croyez-vous que les gens vont se calmer ? Il semble que la victime soit décédée menottes aux mains. Si cela s’avère vrai, vous comprenez que seul un dialogue dans le respect de la colère des populations peut ramener un calme. Alors, d’un côté comme de l’autre, évitons de jeter de l’huile sur le feu. Rappelez-vous de ce que l’allégation de méningite a causé comme engrenage dans l’affaire Justin ZONGO. alors, considérons les faits et la vérité comme sacrés.

        Répondre à ce message

        • Le 5 mars 2012 à 20:11, par bezir
          En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

          Pourquoi recruter des sauvages d’aucun niveau d’une bonne éducation familiale, scolaire n’en parlons pas d’une formation déplorable d’abruties de militaires qui ne font que traumatiser les civils tout en les considèrent comme leur premiers adversaire ??? Sans en avoir aucune honte de la part de leur supérieurs (capitaines des eaux, lieutenants des morgues, colonels des cons et autres) qui sont très fiers de les voir collé les mains aux fesses comme des robots à chaque vu ?!! pourquoi ça ???? Arrêtez nous faire chiés et faite plutôt travailler vos méninges !!! Votre place est réservée dans l’Amazonie en compagnie de votre espèce de nature très très rare...Vous n’avez pas une place dans une société comme la notre !! Même les chiens commence à s’adapté a cette nouvelle génération. C’est d’ailleurs les mêmes traumatismes que subissent leurs femmes, enfants et proches dans leur familles et quartier respectifs. Qui pourrait imaginer qu’un MILITAIRE se permet de poursuivre sa propre femme à moto avec une chicote à main en la frappant tandis que la pauvre trébuche dans une course sans alène en cherchant du secours dans le quartier à pied nu. Inimaginable !! Un militaire vient de le faire chez nous à DEDOUGOU. Malheur à leur éleveur !! Où êtes-vous élevé ? Dans le parc BC ? CHANGEZ OU SOYEZ MAUDITS A JAMAIS !!! Amen !! Ce régime va nous écrabouillé… Il est temps de prendre conscience que la maitrise de soit garde sa valeur.

          Répondre à ce message

      • Le 3 mars 2012 à 00:36, par yamambala
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        mes freres le pays va mal : d’abord au nivo des autorités qui n’ont plus d’autorité les douaniers qui st devenus de veritables detourneurs de deniers publics les enseignants mal traités vivant ds des conditions miserables des infirmiers mal formés des forces de l’ordre sans loi ni foi et que sais-je encore en un mot la médiocrité s’installe ds notre pays et si rien n’est fait on va droit vers le gouffre .la grande question est que faire pour remedier a ça ? quel avenir pour la nation entiere ? un travail de fond doit etre fait pour une refondation de la democratie car la vraie democratie est le respect de la constitution et surtt le respect du pacte que ns avons pour vivre ensemble ds le progres je dis bien ds le progres car tt le monde doit beneficier des fruits de sa contrubition. il n’y a pas de raison que les plus forts marchent sur les plus faibles et que la justice fonctionne a double vitesse por les memes fils d’un meme pays . les burkinabè ont les yeux ouverts alors chers dirigeants bpc d’attention ...

        Répondre à ce message

      • Le 3 mars 2012 à 03:44, par yaayélé
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        Mon ami tu parles de quoi même ? Est-ce que tu as lu dans l’article que celui sur qui on a tiré portait une arme ? Il faut être sérieux quand même ! IL A REÇU UNE BALLE AU THORAX !! Et puis de quelle justice tu veux parler ? Ou bien toi tu vis hors du Burkina ? Je pense que vraiment quand on a rien à dire, le mieux c’est de se taire... pardon, de la fermer !

        Répondre à ce message

      • Le 3 mars 2012 à 07:12
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        sur le cas de bobo,tu es entrain de faire de la manipulation,de la désinformation parceque dis moi comment un individu menotté peut courir plus vite qu’un militaire car moi meme civil,il ne pourra pas courir plus vite que ma modeste personne. alors,où vous avez fait votre formation ?
        ça montre bien qu’il y a problème encore dans cette histoire et dis-toi que les civils comprennent mieux que toi

        Répondre à ce message

      • Le 3 mars 2012 à 12:41, par millogo
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        Très cher frere ;je pleure du fond du coeur en lisant tes propos !Je ne sais pas si c’est par solidarité de corps que tu as tapé le clavier de ton ordinateur ou pas ; mais je te demanderai de faire valoir ta raison d’abord. Je me pose la question suivante:Si trois gendarmes arrivent à interpeller deux personnes, à les menotter, et ensuite à abattre un parceque ces derniers sont en fuite, est ce pas par envi de tuer pour voir la sensation que cela fait ? S’il se trouve reelment que ces individus etaient deja en fuite, cela vooudrait dire que notre cher amis de la securité à abattu le monsieur dans son dos !! quoi de plus lache !!!

        Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 18:56, par attention !
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Pour le cas de Bobo, il semblerait que les agents de sécurité même quand ils sont face à des individus dangereux ne doivent plus se munir d’arme pour faire face à ce criminel ; ils doivent s’y rendre les mains vides, s’ils sont tués comme des poulets, personne ne se plaint et s’ils tuent par contre ce dernier même en se défendant,les gens marchent et cassent tous sur le passage pour protester. Ils n’attendent même pas une enquête circonstanciée...
      J’ai l’impression qu’il n’y a plus de lois au Burkina Faso...et que chacun en fait à sa tête selon ses humeurs, ce qui est très dangereux.
      Donc à cette allure, si mon frère a agi de façon criminelle, je peux refuser à ce qu’il soit interpeller, il suffit que je fasse que mes voisins se lèvent et manifestent...et le tour est joué avec l’aide de quelques badeaux.Le gouvernement a pris les mesures afin de lutter contre l’injustice, de faire règner la justice maintenant mais si chacun se croit tout permis alors nous verrons ou nous irons. Faite confiance au gouvernement actuel et laisser la justice dire le droit !

      Répondre à ce message

      • Le 3 mars 2012 à 01:16
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        Le burkinabè de 2012 est beaucoup plus éclairé que celui de il y 10 ans. je suis pas de celui qui dit de laisser la justice faire. croise ta main et attend que tous tombe sur toi. J’ai bien peur que la crise vécue en 2011 ne survienne. Plus rien ne sera comme avant, le gouvernement prendra ses responsabilités "parole du porte parole du gouvernement de la quatrième republique". Tout compte fait nous attendons la lumière sur cette affaire des criminels qui tirent sur le citoyen qu’ils sont sensés veiller sur leur sécurité

        Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 19:56, par ani
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      trop cè trop on nè fatigué

      Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 02:17
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Encore un acte d’impunité ? A quand la fin ? peut-on vivre dans la paix au Burkina Faso . Voici ce que le pouvoir a créer . Nous qui n’avons pas d’arme que devrons nous faire ? Monsieur le Ministre de la securité ou es-tu ? Il faut les envoyer a la retraite .

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 02:24, par Ink
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Mais enfin, y n’en a marre de ces miltaires qui se croient tout permis avec leur arme de dotation payée avec l’argent du contribuable. Est-ce que cette soldatesque sait que la mission première d’un militaire c’est de defendre le territoire national ?
    Aussi, Je cherche à comprendre comment des miliatires peuvent-ils detenir des armes dans leur domicile comme au far-west ?
    S’il est prouvé après un jugement en bonne et dûe forme qu’un militaire a commis un crime contre des personnes innocentes, devrait être enfermé pour au moins 5 années de périodes incompressibles. Ce qui emmenerait les autres à réflechir avant tout acte.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 12:57, par oxygenes
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Mon président ou sommes nous enfin ? Pour qui ces militaires se prennent-ils donc ? C’est trop facile d’agresser quelqu’un quand on tient une calache. je proposes qu’a partir de maintenant pour le recrutement des militaires le niveau soit plus élevé pour qu’enfin nous évitions d’avoire des cons dans notre armées.

    S’IL YA BIEN DES MILITAIRES QUI SE RESPECTENT ALORS QU’ILS DEFENDENT LEUR HONEUR. Y’EN A MAAAAAAARRRR DE VOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 13:09, par l homme integre fache
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Curieux on nous avait fait savoir qu apres les mutineries toutes les armes avaient ete confisquees

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 13:16, par carlito
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Y en a vraiment mare de ces militaires inutiles pour le pays. trop c’est trop, que le PF himself s’implique afin que ces ripoux soient rigoureusement sanctionnés à la hauteur de leur bavures. c’est à croire que la paix au Faso n’est pas pour demain. je pense qu’il va falloir envoyer tous ces voyous au front(irak ou afganistan) pour qu’on les massacre et après on renouvelle l’éffectif de notre armée avec des vrais citoyens dignes du Faso. webmaster svp plublier mon message.

    carlito

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 14:36
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Carlito, vous êtes un con.

      Répondre à ce message

      • Le 3 mars 2012 à 08:44
        En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

        Carlito n’est pas un con ; c’est vous meme qui etes con. c’est par ce que ce n’est pas vous que vous traitez les autres de con. La place du militaire ce n’est pas la ville. C’est par ce que Sankara n’est plus que les militaires se permettent ce comportement. Blaise c’est pas toi,c’est par ce que nous te laissons faire. Tu crois que ca ne va pas finir tout ca ? Ou est Khadafi maintenant ?

        Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 18:39, par arso
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Vous êtes vraiment un con Carlito quelle est cette façon de réagir ça !!!

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars 2012 à 02:02, par MAIL
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      eh oui bravo à toi cher Carlito ! c’est bien de souhaiter la mort de tes compatriotes au front ! Envoies-les vite au front et quand on les aura massacrés, toi au moins le vrai citoyen pourra te faire recruter dans l’armée pour défendre les couleur du pays ! si aucune guerre n’existe pour le moment, toi même tu peux commencer à les extréminer un à un ! Mais pense un peu, car tu as un cousin, même éloigné dans cette armée et ne souhaite pas samort au front mon frère ! Du moins ces militaires sont aussi des pères de famille ! que vas tu faire de ses orphelins et veuves selon ton raisonnement ? Cherchons la solution autrement !!!"Un homme c’est celui qui reste sage même dans des situations compliquées" !!

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars 2012 à 16:25, par L’Oeil
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Mes frères, vous avez des réactions tout à fait légitimes. Mais je vous invite à faire un réel catharsis de la situation. Si les burkinabè ont des réactions épidermiques aujourd’hui comme l’a déclaré Pr Albert OUEDRAOGO, c’est parce qu’ils ont mare d’être grillés, rôtis, braisés ou charcutés par ce régime et ses prébendiers. Le peuple est dans son dernier retranchement et ne peut plus agir avec discernement et lucidité ; ce qui se comprend. Cependant, mes frères, soyez rassurés qu’on peut brûler toutes les préfectures, tous les haut-commissariats, les gouvernorats, les casernes et les ministères ; tous les ministres et autres commis de l’État peuvent être limogés ou même enfermés, tant que tout va à Kossyam, nous perdons notre temps car l’on ne vient point à bout d’un feu en s’attaquant à la fumée qu’il génère. Tout ce que ces ministres ou autres zozos de petits flics inconscients font vivre à notre admirable peuple n’est qu’une suite logique de ce que le grand "Maître" lui-même a amorcé. Si les fruits d’un arbre sont amers, il ne suffit pas de tailler ses branches, elles repousseront ... Vous savez ce qu’il faut faire...
      Par ailleurs, le piège qui nous quête, c’est la "somalisation" du Burkina. Lorsque les vrais militaires, les vrais gendarmes, les vrais policiers, bref, les vrais flics plieront leurs queues et se résigneront, et lorsque les vrais magistrats, les vrais commis de l’État auront la frousse d’agir sous peine d’être confondus et livrés à la vindicte populaire, et lorsque nous continuerons à nous tromper de combat, ce serait la descente aux enfers pour nous. Seuls les riches et les puissants survivrons, car eux seuls pourront assurer leur sécurité.
      "Chers frères, ce que je vous dit est peut être profond et inaccessible à toutes les consciences, mais vous qui comprenez, soyez vigilants ; travaillons à élever notre peuple à la hauteur du défi qui l’attend.
      Honneur à toutes les victimes défuntes du Burkina !
      Prompt rétablissement à celles qui souffrent encore et toujours !
      Puisse Dieu avoir pitié du peuple burkinabè !

      Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:32, par Tall
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    D’ABORD MONSIEUR LE JOURNALISTE IL YA TROP DE "C’EST LA QUE..." EN SOMME IL AURAIT FALLU REVOIR LE REPORTAGE POUR NOUS DONNER ENVIE DE LE RELIRE. DONC LE REDACTEUR EN CHEF A UN TRAVAIL A FAIRE EVIDEMMENT.OK
    QUANT AU GESTE DU MILITAIRE C’EST DEPLORABLE MAIS N’ALLEZ PAS PENSER QUE LE MINISTRE DE LA DEFENSE VA ... DEMISSIONNER.
    EN GENERAL LE BURKINA EST "SOUS CÂLE" ET UN PETIT GESTE MAL PLACE PEUT LE FAIRE BALANCER. C’EST DIRE QUE CHACUN DOIT ËTRE PLUS VIGILANT ET AVOIR BEAUCOUP DE RETENUE ET DE TOLERANCE POUR SAUVERGARDER LA SEMBLANT DE PAIX QUI REGNE ENCORE

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:40, par Tonton Cool
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Comme ça si je me procure un pistolet artisanal chez l’armurier du coin pour me défendre en cas des cas, on va me coller toutes sortes d’infractions sur la gueule et me coffrer pour de bon. Ou bien ? Par conséquent mon unique devoir de bon citoyen est de me taire et de mourir tranquillement d’une balle tirer par un agent des forces de l’ordre et de sécurité, qui continuera à boire non moins tranquillement sa bière dans le bistrot du coin avec mes veuves de serveuses que je vais laisser.

    Qu’il fait bon mourir dans ce Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:47, par vision
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    mes frères militaires faitent très attention pour ne pas semer le desordre dans le pays des hommes intègres.nous sommes tous burkinabè donc aimons nous les uns les autres aidons nous et travaillons pour le developpement de notre pays SVP.« un militaire sans formation politique et idéologique est un criminel en puissance »:THOMAS SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:51, par Greek
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Que des foutaises de la part de ces brutes ! Je pense que la solution ultime, si rien n’est fait pour nous protéger, serait que chacun soit lui-même garant de sa propre sécurité et celle de sa famille par quelque moyen que ce soit !
    Vive le Burkina, vive le far-west !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:54, par MS
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Le motif est suffisant pour profiter assainir l’armée C.J’espère que ces débris de l’armée sont déjà remerciés .Sinon le désordre pourrait recommencer .Aussi c’est une piste pour pouvoir récupérer les armes disparues et vérifier s’ils ne pas impliqués dans des braquages.
    Nous attendons de voir la justice.Si rien n’est fait nous prendrons les choses en main .Meilleure santé aux blessés !

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 18:50, par attention !
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Pour le cas de Bobo, il semblerait que les agents de sécurité même quand ils sont face à des individus dangereux ne doivent plus se munir d’arme pour faire face à ce criminel ; ils doivent s’y rendre les mains vides, s’ils sont tués comme des poulets, personne ne se plaint et s’ils tuent par contre ce dernier même en se défendant,les gens marchent et cassent tous sur le passage pour protester. Ils n’attendent même pas une enquête circonstanciée...
      J’ai l’impression qu’il n’y a plus de lois au Burkina Faso...et que chacun en fait à sa tête selon ses humeurs, ce qui est très dangereux.
      Donc à cette allure, si mon frère a agi de façon criminelle, je peux refuser à ce qu’il soit interpeller, il suffit que je fasse que mes voisins se lèvent et manifestent...et le tour est joué avec l’aide de quelques badaux.Le gouvernement a pris les mesures afin de lutter contre l’injustice, de faire règner la justice maintenant mais si chacun se croit tout permis alors nous verrons ou nous irons. Faite confiance au gouvernement actuel et laisser la justice dire le droit

      Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:57
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Encore eux, décidement heinnnn

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:59, par LC
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    on va ou dans ce pays ? sommes-nous dansune democratie ou dans l’anarchie ? vraiment on est fatiguer. Si des mesures legales ne sont pas prises tot ou tard la rue va parler.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 14:59, par le juste
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    il faut licensier ces voyous et la vie continue. ces soldat n’on rien compris dabord.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 15:05, par l’enfant de la pluie
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    un militaire sans formation patriotisme est criminel en puissance.sa ce n’est pas une affaire de militaire mais plutôt une affaire de l’État.l’état recrute des délinquants a la place des militaires.moi l’Enfant de la pluie je lance un appel:hommes sans armes unissez vous.seul l’union fait la force.nous ne pouvions plus accepter l’inacceptable et supporter l’insupportable.les militaire ont déclarer la guerre ils aurons la guerre.les militaire qui se trouve dans le centre Ouest soyez prêt j’ai déjà pris ma décision.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 15:06, par l’enfant de la pluie
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    un militaire sans formation patriotisme est criminel en puissance.sa ce n’est pas une affaire de militaire mais plutôt une affaire de l’État.l’état recrute des délinquants a la place des militaires.moi l’Enfant de la pluie je lance un appel:hommes sans armes unissez vous.seul l’union fait la force.nous ne pouvions plus accepter l’inacceptable et supporter l’insupportable.les militaire ont déclarer la guerre ils aurons la guerre.les militaire qui se trouve dans le centre Ouest soyez prêt j’ai déjà pris ma décision.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 19:02, par attention !
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      J’ai l’impression qu’il n’y a plus de lois au Burkina Faso...et que chacun en fait à sa tête selon ses humeurs, ce qui est très dangereux.
      Donc à cette allure, si mon frère a agi de façon criminelle, je peux refuser à ce qu’il soit interpeller, il suffit que je fasse que mes voisins se lèvent et manifestent...et le tour est joué avec l’aide de quelques badaux.Le gouvernement a pris les mesures afin de lutter contre l’injustice, de faire règner la justice maintenant mais si chacun se croit tout permis alors nous verrons ou nous irons. Faite confiance au gouvernement actuel et laisser la justice dire le droit !

      Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 18:52, par mousbill
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    A quand la fin de ce monde a deux vitesses ?quand les militaires au lieu de proteger leur peuple les tuent,ou allons nous ?
    je pense qu une correction exemplaire pourra les ramener a la raison.s ils ne peuvent pas assumer leur fonction,ils feraient mieux de deposer les armes et de prendre les dabas pour cultiver.si le gouvernement ne veut pas un soulement populaire il ferait mieux de ramener ces brebis galeuses a la raison.
    nous sommes a l affut afin de voir comment sera tranchee cette affaire.
    messieur les juges n oubliez pas que vous avez prete serment

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2012 à 19:57, par reso
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Nous sommes désolés par le comportement de ces bidastes. Quand le diable rentre dans la maison des militaires et l’indiscipline gagne le terrain au sein des forces de sécurité notament la Police disait un haut responsable de ce pays. j’aimerai que cette autorité ai le courage de dire que les militaires sont mals formés.

      Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2012 à 20:00, par pauvre_cadre
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    C’est vraiment déplorable que nous soyons toujours dans cette situation d’insécurité au Burkina.
    C’est dire qu’il est tout simplement risqué de prendre une bière dans un maquis en présence de la soldatesque… Si après la radiation de plus de 600 militaires (pour soi disant mettre de l’ordre) nos bérets rouges sont toujours aussi prompts à dégainer dans les bars, il y a de quoi se poser des questions sur la maitrise des troupes par le Général "de crise"… Que dire du ministre de la défense ?
    Si ces militaires sont "localisés" mais ne sont pas aux arrêts, il y a vraiment de quoi s’inquiéter. A-t-on peur de les arrêter pour éviter des réactions ?
    Le peuple qui applaudissait à tout rompre au limogeage du ministre Jérôme doit être bien aigre de revenir à l’évidence. Cela ressemble vraiment à une malédiction qui ne dit pas son nom…
    - de un des GSP bastonnent un mécano
    - de deux des militaires charcutent la jambe d’un gérant à la kalach
    - de trois des pandores tuent un "trafiquant" de drogue et bobo se met en ébullition
    - de quatre… NON !!! je n’ose pas imaginer car ça pourrait être moi ? toi ?
    D’accord avec Tonton cool : Il fait bon mourir au Burkina !
    Les corps habillé arrivent PREPAREZ VOS CERCUEILS !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2012 à 01:32, par Aimé serge
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    C’est la gestion des casernes même qui est grave. Il fut un temps où les gros bonnets de ce pays envoyaient leurs gamins malpolis, bandit, brigands... dans l’armée pour s’en débarrasser et avoir la paix. Voila ce que nous vivons aujourd’hui : la merde. Ne croyons surtout pas que les autorités n’ont pas des solutions à cela. D’ailleurs, nous vivons sous un régime militaire. Combien de dirigeants au Faso sont des militaires reconvertis ? Plusieurs bien sûr à commencer par le premier responsable. En quoi est ce qu’un militaire qui porte une veste est un civil ? de même que si je porte un treillis cela ne fera de moi un militaire. Nous sommes gouvernés par un régime militaire. Quoi que l’on dise le militaire, ce n’est pas la tenue, c’est le comportement. L’habit ne fait pas le moine. qui dit mieux ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2012 à 10:26, par pauvre_cadre
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Autorité où est tu ?

    1. Adma Kima, mécanicien, menotter et bastonner par les GSP avec sa propre ceinture avec à la clé une nuit au cachot pour avoir manqué de respect à un Mogo puissant…
    2. Robert Bassono, gérant de maquis, reçoit des balles de kalach à la jambe pour avoir gérer un maquis dont les serveuses refusent de boire avec les militaires…
    3. Kohoun Marie-Yves, présumé trafiquant de drogue, abbatu par un gendarme pour avoir tenté de fuir pendant son interpellation…
    4. Une situation de conflit de chefferie traditionnelle dans la région de Pô qui aurait entraîné huit (08) morts le vendredi 02 mars selon la Radio nationale

    Je m’incline devant ces morts de plus au Faso et souhaite prompt rétablissement aux blessés tout en m’inquiétant du sort du Faso
    En effet, à Bobo un manifestant qui avait dérobé une mobylette au gouvernorat lors des actes de vandalisme avait été interpellé et gardé au commissariat. Sur instruction du procureur dans un souci de préservation de la paix sociale, le détenu a été relaxé après son aveu de vol de la mobylette ???
    Où on va si on doit relaxer des voleurs pour préserver la paix ??? Je trouve que c’est un précédent grave qu’il était inopportun de révéler à la Télé national qu’on vante être sur satellite…
    Je ne crois pas que la population demande une telle démission des autorités mais plutôt la gestion juste et équitable des différents.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2012 à 10:30, par Lecitoyen
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Bonjour. Le mal de l’armée est profond. Je pense à mon humble avis qu’il faut agir sur la formation des militaires.
    1. Il faut impérativement leur donner des leçons de civisme pour compléter leur formation militaire.
    2. Recycler les anciens par des cours de civisme et que cela soit pris en compte dans leurs progressions au sein de ce corps.

    Que Dieu protège le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2012 à 11:32, par sergy
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Dire qu’il ya des gens qui plaidaient pour la libération et la réhabilitation des mutins arrêtés."chassez le naturel,il revient au galop"alors moi je lance cette fatwa:arrêtons de recruter des militaires ils nous coutent chères et pie ,ils nous sons nuisibles.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars 2012 à 14:08, par Fraternité Civile
      En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

      Oui nous sommes tous d’accord avec toi.
      Nous réclamons un état neutre comme la Suisse.
      avec l’économie réalisé sur le budget de l’armée supprimée, nous chasserons pour de bon la pauvreté et du même coup, on n’aura plus de voleur.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2012 à 16:18, par Pays réel
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    C’est foutu. C’était prévisible de par leur recrutement même. Le recrutement des militaires n’a jamais été clair. Ça toujours été un ramassage des (ordures)pardon des jeunes sans niveau aucun au détriment de ceux habilité à la fonction de militaire. Les hommes qui ont occasionné cela sont:les généraux, les colonels ; les capitaines, les lieutenants etc. ces derniers ont intégrés des milliers et des milliers de jeunes dans l’armée sans recrutement en bonne et due forme. Toujours la magouille et la magouille. Il est temps que cette façon de faire les choses s’arrête. Le Burkina doit évoluer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2012 à 20:41
    En réponse à : Maquis freedom : Un militaire tire sur le gérant

    Le forum échappe parfois aux uns et aux autres et alors on voit du tout...
    Le sieur Pascal et les deux militaires dits identifiés doivent être arrêtés comme des fauteurs présumés.
    Sans être de la justice ils doivent répondre de leur forfait sans circonstances atténuantes car en "délinquants" ils n’ont pas considéré les autres et leur famille avant d’agir pour la situation de leur famille plaide pour eux. De plus, il faut que cette fausse solidarité disparaisse dans l’armée ; il faut être solidaire dans le bien et non dans le mal. Les responsables doivent réprimer cette fausse solidarité qui cause du mal à toute la sociétz. Un militaire manquant de civisme est interpellé et voilà les autres à sa rescousse quelle vilaine solidatité !
    Kpièrou

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés