Incendie à l’usine d’égrenage de la SOFITEX Bobo III : Le ministre du Commerce réconforte les travailleurs

mercredi 29 février 2012 à 01h16min

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Arthur P. Kafando, a visité lundi 27 février 2012, l’usine d’égrenage de la Société des fibres et textiles, Bobo III, victime d’incendie. L’objectif était de soutenir la direction générale et les travailleurs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le directeur général de la SOFITEX, Jean Paul Sawadogo, s’est réjoui de la visite du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Arthur P. Kafando. Cela témoigne de son avis, du soutien et de la reconnaissance du gouvernement burkinabè à la direction générale, ainsi qu’aux travailleurs. M. Sawadogo a fait comprendre que l’incendie de la chambre électrique ayant entraîné l’arrêt des travaux, n’aura pas d’incidence dans l’égrenage du coton graine. En effet, c’est la plus grande usine d’égrenage, parmi les 15 usines que compte la SOFITEX, dont trois sont implantées à Bobo-Dioulasso. « Nous avons pris des dispositions pour transférer les 11 000 tonnes de coton qui restaient à égrener dans les autres usines », a fait savoir le directeur général, Jean Paul Sawadogo.

Ce faisant, d’ici la fin du mois de mars, pense-t-il, l’égrenage sera terminé. « Nous tiendrons nos engagements dans le délai pour la livraison de la fibre à nos clients », rassure-t-il. Aussi, M. Sawadogo a souligné que des démarches sont entreprises auprès des services techniques pour connaître les causes probables de l’incendie. Il en est de même au niveau de l’assurance pour l’évaluation des dégâts en vue du dédommagement. Déjà, une mesure sociale a été prise pour permettre aux travailleurs d’avoir un peu de revenus. Dans les échanges avec le ministre, le directeur général de la SOFITEX a fait comprendre que déjà plus de 72 milliards de FCFA ont été payés aux producteurs. Pour l’année 2012, la différence de prix entre le coton de premier choix et de deuxième choix est de 25 FCFA. Et la campagne 2010-2011 a permis d’avoir 320.000 tonnes de coton.

Félicitant les travailleurs pour les acquis engrangés en dépit des troubles qu’a connus la société au cours de cette campagne, le ministre en charge de l’Industrie a réaffirmé le soutien du gouvernement à leur égard. Il leur a prodigué des conseils. M. Kafando a déclaré que toutes les dispositions seront prises pour débloquer la situation afin de rendre l’unité d’égrenage fonctionnelle. Outre l’usine victime d’incendie, le ministre Arthur Kafando a visité différents laboratoires de la SOFITEX. Il s’agit de celui de classement du coton, de celui d’analyse et enfin de celui du contrôle de qualité et de certification des semences.

Dans tous ces laboratoires, M. Kafando a vu des agents en plein travail. Dans chaque structure, il a eu droit à un « cours théorique ». Dans le laboratoire de classement de coton, il a appris que la fibre est classée par grade. Parmi les différents grades, le « Bola S », présente plus de blancheur que les autres.

Rabalyan Paul OUEDRAOGO (ouedraogorabalyan@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés