Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

Accueil > Actualités > Opinions • • mardi 28 février 2012 à 02h52min

Le Décret N°2012-122/PRES/PM du 23 février 2012, portant composition du Gouvernement du Burkina Faso, consacre essentiellement le limogeage de Monsieur Jérôme Traoré, jusque-là Ministre de la Justice, de la Promotion des Droits humains, Garde des sceaux. Sur sa page web du jeudi 23 février 2012, le quotidien d’information L’Observateur Paalga titrait à cet effet : « Gouvernement burkinabè : Un remaniement pour chasser le ministre de la Justice ».

Un désaveu pour le limogeage du Ministre

La brève susmentionnée nous donne une teneur de la raison de ce débarquement, en ces termes : « L’homme est ainsi emporté par les bourrasques du différend qui l’a opposé à un mécanicien le dimanche 19 février 2012. On se souvient que ce jour-là, le véhicule du ministre a failli percuter ce jeune homme de 32 ans. Une altercation gestuelle et verbale aurait eu lieu entre les deux hommes sans que le mécanicien sache qu’il avait affaire au ministre de la Justice. L’histoire tourne mal et le jeune homme passera la nuit au commissariat où il sortira le lendemain avec des contusions. »

Force est de constater que le limogeage du Ministre a été accueilli, salué, savouré et même célébré par bon nombre de Burkinabè, comme une victoire : une victoire du peuple contre ses dirigeants, une victoire du pauvre contre le riche, une victoire de l’informel contre l’officiel, une victoire de la justice contre l’impunité, une victoire de la démocratie contre l’arbitraire, une victoire. Bien que souhaité ou revendiqué par de nombreux Burkinabè, ce limogeage est tombé comme une décision inattendue ou inespéré pour certains d’entre eux. Plusieurs s’y attendaient moins, ou ne l’envisageaient même pas du tout.
Mais bien de personnes, comme moi, ont été choquées par la manière dont le différend entre le Ministre et le Mécanicien a été géré tant par les populations que par les autorités.

En effet, je pense personnellement et franchement que nous avons carrément raté une occasion de sensibiliser les uns et les autres sur des questions civiques et morales, et de promouvoir les vertus du dialogue, du pardon et de la réconciliation. Je désapprouve entièrement, autant les menaces, intimidations, pressions malsaines et plans macabres de certaines populations en direction du Gouvernement, que la précipitation, la fébrilité et la démagogie dont le Gouvernement a fait preuve en cédant aux sollicitations de ces populations.

Je pense que les revendications des uns, et la suite qui y a été donnée par les autres, ne sont pas suffisamment empruntes de patriotisme et porteuses de paix dans le long terme.

De l’incivisme généralisé dans la circulation

L’incivisme est une réalité constante dans la circulation, à Ouagadougou en particulier. En fait, tout le monde circule mal, et c’est à la limite comme si chacun se disait qu’il en avait le droit. Les voies sont étroites, mais chacun se dit qu’il a le plein droit de les emprunter de façon tout à fait confortable. On ne pense pas aux risques que l’on court ou fait courir aux autres en voulant se frayer ou s’accaparer son chemin. Parfois, les piétons entendent aussi partager la voie avec les véhicules, motos et vélos. La route n’appartient à personne ; elle appartient à tout le monde.

Chacun tient donc à s’insérer dans cette circulation, advienne que pourra. La situation est telle qu’un artiste a chanté à propos : « Ouagadougou circulation ya yélé ! Même le boanga est dans la circulation ! » (La circulation de Ouagadougou est compliquée ! Même l’âne est dans la circulation !)
Personnellement, je n’ai pas de voiture. D’ailleurs, je ne sais me déplacer qu’à vélo ou moto. Et dans la circulation, je vois combien de conducteurs de véhicules n’ont aucun respect pour les autres usagers de la route. Certains t’écraseraient à la moindre mauvaise manœuvre. Mais je suis aussi témoin de l’entêtement malsain et de la provocation de bon nombre de conducteurs d’engins à deux roues. Ils prennent de grands risques pour leur vie et celles des autres. Malheureusement, vraisemblablement la plupart des conducteurs d’engins à deux roues qui se livrent à ce jeu, ne sont pas à mesure de se prendre en charge ou de dédommager leurs victimes en cas d’accidents.

C’est vraiment déplorable de constater combien des Burkinabè viennent étaler leurs frustrations, leur impatience et leur intolérance dans la circulation. Chacun est prompt à en découdre ou à demander réparation. Parlant justement de réparation, il est devenu habituel voire normal qu’en cas d’accident, le type d’engin que chacun utilise détermine s’il doit prendre l’autre en charge ou être soi-même pris en charge. En clair, si vous êtes en voiture, et que vous cognez quelqu’un ou que vous êtes cogné par quelqu’un qui à deux roues, le reflexe est que vous devez vous occuper du motocycliste ou cycliste. C’est le même reflexe qui vaut, en cas d’accident entre moto et vélo, moto et piéton, ou vélo et piéton. Gare à vous si vous ne vous exécutez pas ! J’ai personnellement vu des cas ou des piétons ou cyclistes par leur imprudence ou entêtement se sont fait renverser ou blesser, et il fallait que la personne impliquée dans ces accidents prennent en charge leurs soins et passe régulièrement leur rendre visite à l’hôpital ou à domicile.

Conséquence, plus vous estimez que vous êtes pauvres et malheureux, plus vous êtes imprudents et indisciplinés dans la circulation. Tant pis pour celui qui vous renverse ou cogne ; ça lui apprendra, lorsqu’il vous prendra en charge. Voyez-vous combien le pauvre peut facilement devenir aigri, sadique et méchant !?
Je pense que des actions vigoureuses et stratégiques de sensibilisation doivent être menées en direction des usagers de la route, pour leur inculquer un minimum de civisme, de considération et de respect mutuel. Chacun doit aussi apprendre à respecter sa propre vie, et celles des autres.

Quelques leçons pour l’avenir

Personnellement, je désapprouve la conduite du Mécanicien, tout comme je condamne le traitement qui lui a été infligé sur instruction ou avec l’approbation du Ministre. J’estime que l’acte du Ministre est grave, très grave, et même inconcevable, au regard de son rang et de sa fonction. Le Ministre aurait pu faire preuve d’une certaine hauteur d’esprit, en laissant le Mécanicien partir avec ses problèmes. Il aurait pu aussi privilégier la voie judiciaire, pour faire entendre raison au Mécanicien. Bien de personnes auraient trouvé en cela une nouvelle occasion pour dénoncer une fois de plus le manque d’indépendance de la justice, une justice aux ordres, etc. Mais, qu’à cela ne tienne ! Le Ministre aurait pu demander à travers son avocat que le Mécanicien soit condamné par exemple à lui payer un franc symbolique.

Ce procès aurait été l’occasion de relever certains problèmes qui minent la sécurité routière et la cohésion sociale, de sensibiliser les uns et les autres. Peut-être que tout cela n’aurait finalement pas servi à grand-chose mais cela aurait eu le mérite de valoriser l’état de droit et la démocratie au Burkina Faso.

A la faveur du différend entre le Ministre et le Mécanicien, je me suis demandé quel cadre un Ministre qui est un citoyen avant tout, peut utiliser pour faire prévaloir ses droits et prérogatives devant tout autre citoyen. Est-ce que les autorités et responsables à tous les niveaux ne sont pas des citoyens, des humains, avec des humeurs, des frustrations, des faiblesses, comme tout le monde ? C’est un gros piège, que de vouloir croquer de l’autorité à tout moment, pour le plaisir d’en croquer. Je ne défends pas des individus, mais le principe de l’autorité. Si nous poussons trop loin, nous risquons de nous retrouver dans une situation ingérable, ou chacun se croit tout permis et fait ce qu’il veut. Je comprends que la pression sur le Gouvernement est utile et nécessaire à tout moment, dans l’intérêt de la démocratie. Mais la dictature de la démocratie est le pire ennemi de la démocratie, et l’autre nom de l’anarchie.

Livrer une autorité à la vindicte populaire n’est pas forcement un signe ou symbole de démocratie mais une marque de la défaillance du fonctionnement des mécanismes sociaux de paix et cohésion.
Je suis certainement ignorant de tous les paramètres qui ont prévalu au limogeage du Ministre. Mais malgré toutes les raisons apparemment bonnes que l’on avait de le faire, je continue de croire tout de même, par principe, qu’il n’aurait pas dû être limogé, en tout cas, pas avec autant de précipitation. Le Ministre a été vraisemblablement sacrifié à l’autel de la consolidation de la paix et de la cohésion sociales. Mais le danger, c’est que l’appétit vient à mangeant !

Ceux qui ont demandé et obtenu du Ministre à croquer, demanderont davantage, d’autres Ministres ou des responsables à divers niveaux, pour satisfaire leur appétit grandissant. Le Gouvernement aurait pu dénoncer l’acte du Ministre, tout en faisant preuve de solidarité. Le Ministre, aurait pu reconnaitre son tort et le réparer, demander pardon au Mécanicien, présenter ses excuses à la Nation.En retour, le Mécanicien aurait accepté la demande de pardon du Ministre, et il aurait aussi reconnu avoir mal agi, et aurait demandé pardon au Ministre. Pour moi, le meilleur scénario possible aurait été cela : magnifier le pardon et la cohésion sociale. La télévision nous aurait présenté les deux « amis », en train de prendre un pot ensemble quelque part, dans un restaurant de la place ou chez le Ministre. C’est cela qui fait l’avenir d’une Nation !

Bref, le limogeage du Ministre calme un peu des esprits, sans apporter la paix du cœur. A ce jour, le Ministre et le Mécanicien sont chacun frustré de son côté. Je pense que dans l’avenir, si un problème du genre se pose, il faut, tout en évitant des pressions malsaines et des réconciliations de façade, travailler surtout en direction des personnes directement affectées. Celles-ci devraient être réconciliées avec elles-mêmes, entre elles, puis servir de vecteurs de réconciliation sociale. On n’aura certainement pas toujours besoin des mêmes chefs coutumiers ou religieux et autres leaders d’opinion pour faire le travail.

Mais dans l’entourage et l’intimité de chaque personne affectée, on peut trouver des personnes à même de contribuer à détendre l’atmosphère et sceller le pardon et la réconciliation. J’encourage le Gouvernement à travailler dans ce sens.
Dans la circulation, chacun de nous a déjà été sans doute victime ou témoin d’une attitude comme celle du Mécanicien. En vérité, cela fait mal, très mal, quand quelqu’un circule mal, vous met dans une situation inconfortable, puis continue de vous narguer. J’ai récemment écouté une intervention du Professeur Laurent BADO, qui expliquait, entre autres, comment il en était venu à corriger un cycliste qui avait eu envers lui exactement la même attitude que celle du Mécanicien à l’endroit du Ministre.

Mon propos ici, n’est pas d’encourager les gens à se régler les comptes dans la circulation. Chacun doit comprendre que des gestes de la main en l’air avec des paroles audibles ou non font très mal, et éviter cela dans la circulation, même quand on estime être dans son droit. Que vous estimiez avoir raison ou tort, évitez toujours les gestes et paroles qui énervent les autres. Nous connaissons tous les gestes et paroles qui énervent les autres : ce sont typiquement les mêmes gestes et paroles qui nous énerveraient si quelqu’un nous les adresse. Ce qui nous énerve, c’est aussi ce qui énerve les autres, et vice-versa.

On ne sait jamais ! Ce qui est arrivé au Ministre peut arriver à chacun de nous. Ce qui est arrivé au Mécanicien peut aussi arriver à chacun de nous. Cela ne nous tombe pas dessus parce que nous en avons l’habitude. Mais si c’est notre mauvais jour (et qui connait son mauvais jour avant qu’il ne se présente à lui comme tel ?), un acte inconsidéré commis même pour la toute première fois de notre vie, peut avoir des conséquences fatales.

Vive le Burkina Faso. Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

Ange Junior (angenior@yahoo.fr )

P.-S.

Lire aussi : Le ministre et le mécano

Vos commentaires

  • Le 28 février 2012 à 03:12, par bisongo En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr, vous avez libre de penser ce que vous voulez. Cest vrai que lincivisme prend du terrain a Ouaga. Queleque soit ce que le mecano a dit, le ministres et ses sbires ne devaient pas reagir de la sorte, surtout quand on est ministre de le justice. Il faut savoir garder son calme.

    Sil te plait, ne cherche pas a justifier linjustifiable.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 11:44 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Meme de nos jours les hommes de tenus ne reagissent plus de la sorte

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 14:37, par Gomsida 1er En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Ange, il ne s’agit pas d’un problème de civisme où d’incivisme, mais il est question d’impunité et d’injustice. nous nous sommes acharné sur le ministre qui a voulu se rendre justice lui même en usant de son titre. même s’il y avait eu accident, ce n’etait pas du ressort du ministre de dire qui a raison et qui a tort. dans cet incident, il était plus opportun de parler d’injustice que d’incivisme.

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 16:38, par Gouangah En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Le BurKINA est foutu !
      Pas pour Blaise seul, mais pour nous tous !!
      Je suis sidere quand je vois comment la majorite reagit a un ecrit plein d’intelligence et de sagesse !
      C’est grave......le pays sera a genoux, la violence etablie..et demandez aux pays qui sont passes par la : en cas de violence, malgre notre nombre, c’est nous les moins nantis qui en patissont toujours.
      le regime peut meme tomber, mais juste le temps qu’une autre pieuvre vous prennent en main...c’est ca la vie malheureusement

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 17:50 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Personnellement je trouve que c est tout à fait normal que le ministre quitte ses fonctions.

      Un ministre n est pas un quidam, et ses faits et gestes sont regardés à la loupe. On ne se donne pas justice et pire un ministre de la justice.

      Ailleurs moins que ça, les hommes politiques démissionnent pour laisser faire la juste

      Je crois que sommes à un stade ou la gouvernance doit changer dans son ensemble :
      - que réclame cette population qui a vécu dans la mal gouvernance depuis des décennies ?
      - cette population à aussi adopté de mauvais comportements du à la mal gourvernance
      - les gouvernants doivent apprendre à être humble dans leur fonction respectif. Être humble c est être grandet c est le terreau qui puisse nous aider à grandir dans notre vie et dans les responsabilités que l on nous confie.

      Si nous analysons pas profondément la situation, et trouver les solutions, les moyens à mettre en œuvre et le temps, je crois que nous courrons tous vers la perte.

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 18:29 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Pour moi, "nous aurons tout raté", si de cette affaire, notre justice ne rend pas une décision qui fasse jurisprudence !!JE SOUHAITE QUE CETTE AFFAIRE SOIT INSTRUITE ET JUGEE AFIN D’ENRICHIRE NOTRE JURISPRUDENCE EN LA MATIERE !!!
      Tout ce qui reste relève du coeur et des sentiments !

      LKC

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 19:49 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Je vous prie de relire attentivement l’article. L’auteur en aucun cas ne cherche à justifier le comportement du ministre. Bien au contraire, voici un extrait de son écrit :" J’estime que l’acte du Ministre est grave, très grave, et même inconcevable, au regard de son rang et de sa fonction. Le Ministre aurait pu faire preuve d’une certaine hauteur d’esprit, en laissant le Mécanicien partir avec ses problèmes. Il aurait pu aussi privilégier la voie judiciaire, pour faire entendre raison au Mécanicien." Sans être totalement d’accord avec tous les aspects de son analyse,je trouve qu’il a le mérite de mettre en lumière un problème important mais largement occulté dans les réactions liées à ce fait divers:l’incivisme et le manque de courtoisie sur nos routes.Beaucoup en souffrent sur nos routes et en parler me paraît tout à fait opportun et même salutaire ( qui sait ça peut amener les gens à changer de comportement). Pour le reste, c’est bien que le ministre ait été débarqué.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 03:28 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Vraiment, tu es forte, tu tords les faits reels et, en plus, tu pretends donner une lecon aux gens. On parle de quelqu’un qui passais devant la cour d’un monsieur, tu transportes ca dans la circulation de ouaga. De deux, la grave faute vient apres, il a fait de l’abus de pouvoir a tous les niveaux. Par ailleurs, le mecano l’avait deja pardonner en disant que, s’il avait tort qu’on le condamne, mais c’est la torture qu’il a deplorer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 03:40 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    je ne suis pas la logique de l’auteur. Le ministre aurait pu agir en autorité, en responsable. Cher Monsieur, votre dialectique manque de force de conviction. Ce ministre, s’il était responsable aurait pu démissionner au lieu d’attendre qu’on le limoge.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 07:43, par Réservé En réponse à : Différend entre le Ministre et le mecano

      Je reconnais encore le citoyen burkinabé qui refuse de reflechir et de faire la part des choses. La rue a toujours raison et bonjour a l’incivisme et a l’anarchie. A la moindre chose, on condamne et demande gros. Avons nous eu la version du ministre jusqu’a present ? Kima est-il saint au point de ne jamais mentir ? A chacun sa conscience pourvu que le burkina ne brule pas.

      Répondre à ce message

      • Le 28 février 2012 à 18:14 En réponse à : Différend entre le Ministre et le mecano

        Oui, toi qui es saint, mets-toi dans l’autre sens et vois qu’adviendrait-il si ce ministre n’était pas débarqué ? Le pauvre allait être celui qui a toujours tort.Ce n’est pas là aussi encourager l’incivisme ? Tu le dis si bien d’ailleurs—et justement on parle d’incivisme en circulation. Crois-tu que le ministre a bien circulé ? En as-tu les preuves ? Pour répondre à votre logique—et ton ministre—le jour où tu attrape ton voleur, rends toi justice toi même et tu verras.

        Fait semblable : l’an passé, des militaires ont battus un citoyen(là aussi à les entendre ils avaient raison) et furent condamnés malgré qu’ils eurent raison. Devait-on leur en permettre ? Kankan

        Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 11:04, par Desioo En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Les trois premiers intervenants n’ont rien compris à la réaction de l’auteur ! Quand on veut critiquer il faut avoir l’intelligence de lire jusqu’au bout. L’auteur a raison sur toute la ligne. Il n’a pas manqué de condamner la réaction du ministre, et d’approuver le sort qui lui a été reservé. N’empêche que les propos de M. Kima, dont on ne connaît pas la teneur exacte, on pu être très blessant comme on peut s’en douter. Et c’est là le noeud du problème ! Le ministre n’avait pas le droit de faire bastonner M. Kima (eut-il raison), et M. Kima n’avait pas plus le droit (eut-il également raison !) de tenir des propos désobligeants envers le ministre, ni envers qui que ce soit d’autre d’ailleurs !
      Le civisme concerne tout le monde, que l’on ait tort ou raison, que l’on soit ministre ou mécano !!!

      Répondre à ce message

      • Le 28 février 2012 à 20:54, par Gomsida 1er En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

        S’il ya quelqu’un qui n’a rien compris, c’est bien toi Desioo. vous parlez d’incivisme et de pardon comme si c’était les problèmes graves a évoquer dans cette situation. pourquoi ne pas parler de leçon de justice. vous parler de la version du ministre, je vais te faire comprendre que nous ne sommes allés chercher la version du mecano mais c’est ce dernier qui nous a livré sa version. donc le ministre pouvait faire au tant s’il voulait nous faire connaitre sa version.

        Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 11:48 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Bien dit cher ami. L’auteur de l’article a du mal à donner clairement sa position. Il y a quelques années au Niger voisin, un ministre (ceinture noire de karaté) a fermé son bureau à clé pour bastonner un directeur connu pour être arrogant soutenu à tout prix par le parti qui l’a placé là. Juste après, il a convoqué la presse pour donner sa version des faits et a immédiatement rendu sa démission. C’était vraiment courageux de sa part - il faut souvent savoir assumer ses responsabilités.

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 13:41 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Très cher ami votre analyse me parait pertinent à bien des égard notamment quand vous évoquez la nécessite de revoir notre comportement dans la circulation. Ceci étant pourquoi vous sentez vous obligé de nous donner des léçons qui malheureusement sont inappropriées. Desormais il ya un ministère chargée de l’éducation civique. Vous pourrez y aller pour proposer vos services. Mais de grace arrêtez de nous faire croire que cette histoire a été mal gérée. Pour une fois que les autorités de ce pays ont pris leur responsabilité face à la grogne sociale, vous trouvez le moyen d’en dire le contraire. On voit que vous êtes contre le pouvoir de Blaise Compaoré. S’il n’avait pas enlevé ce ministre qui croit qu’on est sous d’autres cieux et à une certaine époque, son pouvoir pouvait en pâtir. Alors revoyez votre analyse, proposez nous autre chose, on ne sait pas combien le ministre vous a donné pour écrire une telle analyse, mais de grâce, laissez nous savourez notre victoire sur l’impunité, ça arrive rarement dans ce pays. A bon entendeur...

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 04:02 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Le semblant d’objectivité dans cet article ne cache rien d’autre qu’une tentative de défense mal à propos d’un individu qui ne le mérite point. Le ministre n’a qu’à pleurer sur son propre sort.

    Tenez-le pour dit : cette décision est salutaire, c’est le contraire et son potentiel de minage du climat social qu’il faudrait condamner. Point besoin que le Faso reprenne des flammes pour agir. Prévenir vaut mieux que guérir. cette opération de salubrité publique a le mérite de rappeler aux dirigeants qu’ils ne sont ni au-dessus de la loi, ni plus que les citoyens qu’ils sont censés incarnées. Pour moins que cela, dans une grande démocratie, le ministre n’aurait pas seulement été limogé. Mais il aurait passé les jours à suivre à méditer au cachot en attendant son jugement.

    Le limogeage du ministre n’est pas un encouragement à l’incivisme ou aux incivilités, bien au contraire. Les vicissitudes de la circulations ne sauraient se résoudre par des empoignades, encore moins par la bastonnade entre citoyens ou entre les citoyens et leurs autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 04:18, par Zang+ En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Bjr,
    Mr le journaliste, ne soyez pas l’avocat du "diable".
    Même sans que le mecano n’aille se plaindre a travers les journaux, ce ministre devrait quitter le gouvernement parce qu’il a trahi le serment de cette equipe gouvernementale qui a pour mission principale de ramener la paix et la cohesion sociale dans le pays !il doit meme demander pardon au peuple pour avoir agit de la sorte entant que ministre de LA JUSTICE ET DE LA PROMOTION DES DROITS HUMAINS !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 04:47, par Moi En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Le ministre devrait etre le premier a montrer l’exemple. A quoi sert le ministere qu’il dirrige si les gens doivent se regler les comptes de la sorte ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 04:56, par ass/nj En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr si ce n’est pas du délire ça y ressemble et je ne m’attarderai pas a vous répondre.
    Portez vous bien et vous souhaite bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 04:57 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Félicitations pour l’article. Vous êtes un vrai patriote, soucieux de la paix dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 05:07 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Belles reflexions. Travaillons à asseoir la paix dans les coeurs, pour une paix sociale durable.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 06:18, par cisc04 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mon fere tu parles comme si yavait eu un constat qui a prouvé que le ministre a avait raison ;Peut etre que c’est le ministre qui a fait une fausse mannoeuvre ;

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 06:32, par voixdupeuple En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Le gouvernement n’a fait qu’adopter la meilleure solution Mr le journaliste. Cite nous un pays de droit ou un tel acte d’une autorité aurait passé inaperçu. On pensait que notre pays en etait loin de la mais maintenant on voit qu’on peut esperer au vrai democratie. Je vois que tu es si negative en ce qui concerne la democratie, tu vois, tout ministre au gouvernement sait aujourd’hui qu’un tel acte est fatal pour lui. Mr le journaliste on mesure toujours moins les consequences des actes posés sur les autres tant que l’on ne l’a jamais vécu. Pour vous dire meme si un jour vous venez a etre a la place du mecano, le peuple reagira de la meme maniere pour vous,pas parce que vous etes beau gentil journaliste ou je ne sais quoi ... mais plutot a cause de l’injustice. Pour te repondre a propos de si demain un tel acte devrait se reproduire on reagira de la meme maniere nous le peuple. Vive le BURINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 06:50, par Beurk En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Monsieur Ange Junoir,NOUS le peuple d’en bas,savons que votre cher ministre que vous portez au pinacle N’EST PAS N’IMPORTE QUI,d’où votre sortie avec ces propos décousus et souvent contradictoires pour essayer de défendre l’inqualifiable.C’est votre droit mais accordez nous au moins ce droit d’être indignés qu’un individu fasse appel aux moyens de la république achétés par les impôts à vous,à moi pour régler ses comptes personnels avec un autre individu.Personnellement je ne lui ai pas délégué ce pouvoir même si nous savons tous que sous ce régime à visée totalitaire,tyrannique et timocratique,il était impossible que le mal disparaisse.Oui mais il faut empêcher son triomphe et,nous allons continuer à nous indigner si d’aventure d’autres cas survenaient,et c’est notre seule arme.Donc il aurait fallu sous vos faux airs de pacifiste,d’homme de dialogue,inculquer votre hymne à votre ministre et nous ne serions pas là à disserter puisqu’il n’y aurait pas eu une affaire de "le minsitre et le mécano".
    En tout cas,comme je dois vous croire péniblement lorsque vous dites ne pas disposer de voiture,sachez malgré tout que votre sortie pour défendre ce monsieur qui n’est pas n’importe qui,ressemble à un tête-à-queue et de fait,vous êtes un danger public,un démon plutôt qu’un ANGE.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 07:09 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    tu défend quoi au juste ? Si le ministre avait un peu de dignité , il n’aurait même pas attendu d’être débarqué.Le gouvernement a pris la décision qu’il fallait a temps et le peuple apprécie a sa juste valeur.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 07:18, par PAUVRE CONTRE RICHE ou SIMPLEMENT INJUSTICE SOCIALE En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    A la lecture de tt ce discours malsain de la part de quelqu’un qui prétend promouvoir l’équité montre plusieurs états de mensonges et de négation du plus pauvre contre le plus riche :
    1- Vous indiquez "du pardon et de la réconciliation" dans cette situation !! Que le diable vous emporte et que quelqu’un vous en fasses subir des sévices pareils et que vous restiez là à parler de pardon et autre. Vous semblez regretter le Ministre, nous aussi, mais l’injustice dépasse la justice. Le Ministre ne peut pas seulement être révoqué, il faut absolument qu’il soit jugé pour raison de Torture sur citoyen sans défense. On ne peut pas laisser passer "cette occasion en Or" comme vous le dites.
    2-Vous mentez déjà sur votre situation sociale car l’analyse le montre à tt bout de champ : "Le Ministre aurait pu demander à travers son avocat que le Mécanicien soit condamné par exemple à lui payer un franc symbolique". Etre sadique, ça commence comme cela. Pour vous le Ministre devient victime, malgré que le seul à avoir été torturé fut Mr Adma
    3- Vous désavouez un geste autant qu’une torture !!!!! Mon DIEU, vous devez être plus qu’un satané mon cher Mr.
    4- Personnellement, j’aurai préféré être à la place de ce désormai Ex-Ministre et j’aurai mieux fait en allant en prison car j’aurai raté une occasion "en DIAMANT" de montrer que lorsqu’on est fautif, il faut qu’on assume et que la justice doit être dite.
    NB : Nous revendiquerons que ce dernier puisse répondre devant la barre......................quelque soit le temps que cela prendra.
    A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 07:24 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Cher(e)s ami(e)s,

    Vous vous en prenez à l’analyse de l’auteur de l’article pour rien. Vous ne l’avez vraisemblablement pas compris. S’il vous plaît, relisez attentivement et sans passion son article, vous comprendrez qu’il a fait preuve d’équilibre sage dans son analyse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 07:32, par SOUGRAN En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Monsieur continu de refléchir ainsi toi aussi tu sera chasser de lefaso.net. je respect la liberté de penser, loin de jouer le mec parfait. Mais je pense que tu doit revoir ton papier car tu navigue a vue. Ne joue pas les sauveurs car l’histoire nous montre que quiquonque qui jouera au sauveur sera ...

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 07:52, par çak siida En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Enculer...,rentre dans ta nihe,...putain...voilà des expressions qu’on rentre en circulaion dans la capitale française !!! personne ne frappe personne,chacun entend et circule comme si rien n’était.
    Ce ministre s’est pris pour qui ? un Dieu, soyons serieux.Plus rien ne sera comme avant,nous avons les yeux ouverts !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 07:52 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    ton raisonnement est beaucoup trop simpliste. A qui la faute s’il y a de l’incivisme en circulation. C’est le reflet de la société burkinabè actuelle qui va à vau l’eau. A qui la faute ? à nos dirigeants qui depuis 25 ans pratiquent la malgouvernance, les passes droits, piétinent les droits de l’homme,la corruption, la gabégie, etc.
    Le poisson pourrit toujours par la tête et c’est le cas de la société burkinabè.
    Si en circulation, les policiers et autres agents faisaient correctement leur travail sans se faire corrompre pour un mille francs, il y a longtemps que les gens respecteraient le code de la route s’ils avaient peur de voir leur engin en fourrière ou payer une amende de 5 à 10.000 f pour non respect du feu rouge par exemple.
    Un ministre se devrait être irréprochable. C’est d’ailleurs la peur de trouble que le pouvoir l’a enlevé aujourd’hui. Si cela s’était passé il y a plus d’un an. Il y aurait rien eu. Au moins, le peuple commence à faire peur au pouvoir pour qu’il corrige les plus gros défauts comme celui de ce ministre. Maintenant, je souhaiterais qu’il nettoie les écuries de la douane qui put plein de "guiros" par exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:00, par YORO En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Hier j’ai réagi en disant que tout usager de la voie publique doit être tolérant. Justement c’est ce qui a manqué ; on me dit que le ministre doit devait démissionner ;soit ! et si c’était un simple lamda, il fait quoi ?
    La décision de limogeage a été précipitée parce que le gouvernement se cherche présentement.L’objectif est d’éviter d’autres foyers de tension qui pourraient conduire au pire.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:12, par bonbaga italie(kpl) En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr, vous portez les accoutrements de l’avocat du diable.Dans un pays de" droit " peut-on agir de cette maniere,meme si on est ministre ?Son limogeage est salutaire."A chaque comportement du mouton ,reaction du berger."Nous ne sommes plus dans le temps de "je te fais et ya rien"

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:13, par bonbaga italie(kpl) En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr, vous portez les accoutrements de l’avocat du diable.Dans un pays de" droit " peut-on agir de cette maniere,meme si on est ministre ?Son limogeage est salutaire."A chaque comportement du mouton ,reaction du berger."Nous ne sommes plus dans le temps de "je te fais et ya rien"

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:14, par kada En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    bonjour on doit comprendre que quand ont est une autorité on n`est pas un citoyen lamda il ya beaucoup de restriction liee a son rang. des injures on en croisera tous les jours en circulation ;mais ce cas précis il ya la qualité de l`auteur qui n`est pas a négliger.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:18 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Que fait-on de la "présomption d’innocence ?" A-t-on la version du ministre ? Est-il envisageable qu’il ne soit même pas au courant de ce qui est arrivé au pauvre ménano ? Ne voyons pas forcement ce limogeage du pauvre ministre comme une victoire de la démocratie ou des droits de l’homme !! Peut-être que les GSP nous dirons un jour si l’ordre leur est venu du ministre( ce dont je doute fort).Les ministres ont aussi des droits, ne serait-ce que d’être présumé innocent.
    Vivement que l’autorité soit retablie dans ce pays. Qu’on ne réagisse pas du tic au tac !! Mefions nous du sensationnel, de l’évenementiel !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:23, par Sampawendé En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr vous avez le droit de penser ce que vous voulez mais SVP de grâce arrête de croire que les dignitaires ont droit sur la vie de leur concitoyens même s’ils ont raison. Quelqu’un d’autre on pouvait encore comprendre qu’il ignore ce que la loi offre possibilité de se faire justice. Question Mr le ministre a t-il le droit de mal circuler sans être rappeler. Autre question avez-vous été payer pour écrire l’article ou quoi

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:26, par Patrice En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Votre argumentaire est plat. Le limogeage du ministre est une décision du président et de son premier ministre pour faute grave. Ce n’est nullement pas une décision de justice. Le fait qu’il soit limogé ne lui interdit pas d’avoir recourt à la justice pour faire entendre raison au mécano et rien n’interdit non plus à ce dernier de poser plainte pour coups et blessures. Il faut distinguer quand même la politique de la justice. LAT a bien le droit de remanier son gouvernement à sa guise non ? Si le ministre de la justice...et des droits humains à agit de la sorte, c’est bien la preuve qu’il ne comprend rien à la mission à lui confiée et par conséquent il n’a pas sa place dans le gouvernement. L’auteur de cet article est vraiment prié de ne pas freiner la démocratie en cours au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:29, par Hum ! En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Je n’ai pas pu terminé votre article. Le début m’a beaucoup instruit sur votre manière de fonctionner.
    Vous soutenez que les manifestations qui ont suivi le limogeage du ministre célébrait une victoire du peuple contre ces dirigeants, du riche contre le pauvre, etc, etc.
    Vous n’avez donc jamais appris dans votre vocabulaire les mots justice et droit . Pourquoi vous enfoncez dans ces pirouettes intellectuelles pour faire croire qu’il s’agit de victoires d’un camp sur l’autre. Il n’y a aucune lutte entre le peuple et ses dirigeants, aucune adversité entre le pauvre et le riche. Si dans votre sphère de vie, c’est ainsi que vous évoluez par rapport au reste de la population, n’essayez plus de troubler les citoyens avec des élucubrations dont vous seul savez les tenant et aboutissant.
    La décision du gouvernement a été saluée parce que tout le monde y a senti l’accomplissement de ce qui doit construire l’état de droit au Burkina Faso.
    Comment voulez-vous accepter que celui là même qui doit promouvoir les droits humains se permette de les bafouer. N’exagérons pas.Il y a des limites à l’acceptable.
    L’état de droit commande de proscrire la violence physique sur les populations. Des lois existent pour sanctionner tous les écarts. Une Assemblée Nationale remplie de Députés vote des lois qui permettent de régler tout litige entre citoyen de ce Pays.Vous, vous voulez qu’on y accrédite la bastonnade comme au temps de la colonisation et des travaux forcés ?
    Hum !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:31 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Excusez moi, mais votre raisonnement manque de lucidité.Un ministre est un citoyen avant tout, donc le différend doit se résoudre en justice.Avait il le droit de se faire justice ? N’a t il pas confiance en la justice burkinabè ;lui même ministre s’est moqué de l’autorité de l’État, le gouvernement avait belle et bien le droit de réagir.Il est coupable d’un comportement qui d’un pas digne d’un ministre de la justice et surtout en charge des droits humains en plus, donc c’est une sanction bien méritée, du reste on n’est pas ministre qui veux, mais qui peux ( intelligence certes, mais surtout comportement social) ; regardez ailleurs pour des faits mineurs on démissionne,pour un cas aussi grave que celui là vous trouvez que c’est le peuple qui dicte sa conduite au autorités ; je vous en prie faites preuve de grandeur d’esprit et tout le monde y gagne.
    cordialement !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:33 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    J’ai commencé à lire l’article mais j’ai dû interrompre ma lecture. c’est ce genre de pensée qui finit par excuser les pires torts des plus forts contre les plus faibles. monsieur, si vous pensez que ça va continuer comme cela, détrompez-vous. Nous agirons (en sortant dans la rue ou en écrivant dans l’Internet) chaque fois qu’il y aura de l’injustice ou la justice du plus fortv dans notre pays. Que cela vous plaise ou NON ! Y’en a marre à la fin (comme le dirait l’Obs.)

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:34, par Will En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Vive la justice !!!Une fois de plus la justice a trionphe au pays de l’homme integre. Qui aurrais imagine un telle chose 5annne from now ? Je reconnais Mr le journalist qu’il faut a tout prix planifier le pardon pour garantir la cohesion social mais reconnaison aussi qu’il est souvent necessaire de juger tout les individu regarding on their social class. Qu’on soit mechanicien ou ministre nous somme tous des citoyens egaux dans un Etat de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:42, par mieux éduquer pour servir En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    sans chercher à savoir qui à raison du ministre ou du mécanicien,je constate qu’il y a vraiment de l’incivisme en matière de circulation au Burkina Faso et en particulier à Ouagadougou.
    vraiment que la police municipale, la police nationale et même la gendarmerie s’impliquent davantage pour nous aider dans la circulation.
    merci de publier mon point de vue.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:47, par DAMISS En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    même quand on rend une décision de justice il ya toujours une partie qui sera frustré et cette décision tend à protéger les d’une partie voir la société .mon frère je ne suis pas d’accord avec ton analyse car elle manque d’objectivité. quand on prend une décision de telle envergure( limogeage du ministre)c’est toujours par rapport à un contexte bien déterminé.tu connais ou tu as connu le climat qui règne dans notre pays.toutes les flammes ne sont pas encore éteintes alors quand tu nous parle de faire assoir le ministre et le mécano autour d’un pot dans un restaurant ou chez lui, ce n’est pas un élement de pardon ou de tolérance, on peut pardonner mais toujours après que l’autre partie ait été restitué dans ces droits,après que l’autre ait été sanctionné parce que nous sommes en démocratie et en démocratie la JUSTICE EST UNE VALEUR UNIVERSELLE.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:49, par tarbigalanti En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ange Junior, tu es un grand. ton analyse est des plus correctes de la société au Faso. Je me suis dis comme toi que les autorités ne seront plus respectées à partir de ce limogeage. Je ne suis pas un intellectuel et il m’arrive de penser que, à certains moments, nos dirigeants ne font pas de projections à long terme avant de prendre une décision. Les premières réactions des internautes montrent combien nous ne sommes pas enclin à la tolérance. le scénario du ministre et de ce mécanicien prenant un verre ensemble allait montrer que notre pays est celui des hommes intègres. J’approuve ce que tu as dis Ange Junior. Par TARBIGALANTI

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:52, par ouiniss En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mon plus grand souhait est que cela t’arrive et qu’applique ce que tu veux

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:54, par le Burkinabè En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ange, tu attends quand tu seras dans la situation de Kima Adama, tu vas appliquer ce que tu préconises. En attendant, le peuple a gagné. Tu parles comme si tu vivais sur une autre planète.
    Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:57, par Ib En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Vous mélangez tout. Vous parlez comme si c’est le mécano qui a mal circulé. Eh bien c’est tout le contraire mon cher. Concernant le pardon, c’est vrai que c’est une grande qualité mais reconnaissez qu’on a trop pardonné dans ce pays et malheureusement les fautifs prennent ca comme une marque de faiblesse. On veut maintenant la justice.

    Franchement votre écrit ne nous apporte rien du tout.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 09:01 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Cher ami, sachez que l’incivisme dont vous parlez se lit aussi dans les actes de nos autorités. sinon comment qualifiez vous cette arrogance de ces derniers. s’ils abusent de leurs rangs et de leur autorité, c’est parce qu’ils se croient au dessus des autres citoyens. alors si vous dites qu’ils sont citoyens au même titre que les autres, vous vous trompez car eux ne le pensent pas ainsi. Mon cher, je ne pense pas que le limogeage du ministre soit exagéré comme vous le dites. On n’aurait sans doute pas dû en arrivé là. étant un citoyen comme tout le monde, avec ses faiblesses, il aurait dû tout simplement demandé pardon immédiatement et démissionner. cela n’enlève rien à sa qualité de citoyen, au contraire, à mon humble avis, ça lui donne plus de crédit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 09:28, par pawit-rawgo En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    "J’estime que l’acte du Ministre est grave, très grave, et même inconcevable, au regard de son rang et de sa fonction".

    Alors cher monsieur ou chère madame, quand vous posez un "acte grave, très grave et même inconcevable", que devriez vous faire ou que doit -on vous faire.

    Ce qui construit une nation, c’est la justice. Une nation sans justice n’existe pas.

    Cessons d’opposer riche et pauvre, autorité et citoyen. Dans cette affaire, les deux protagonistes sont d’abord des citoyens.Point. C’est pourquoi ils ont tous agit ainsi : le mécano insultant comme d’habitude et le ministre répliquant comme nous tous le faisons en circulation.

    Enfin, ce qui fait la différence entre nous et les occidentaux, c’est leur sens de responsabilité. Avez vous appris, cher monsieur ou chère madame, qu’un ministre allemand a démissionné quelques jours avant l’incident entre le meccano et le ministre juste parce qu’il avait menti sur la vitesse qu’il faisait au volant de sa voiture. Mr Traoré aurait été inspiré de rendre le tablier et de sortir après demandé publiquement pardon au mecano et au peuple qu’il a offensé en se comportant de la sorte. c’est parce qu’il a le pouvoir qu’il a agit ainsi. Or il détient ce pouvoir du peuple.

    par pawit-Rawgo (celui qui ne critique pas le bois)

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 09:35, par Respect En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Monsieur,sans vous mentir vous me décevez beaucoup,vous aviez la mémoire courte on dirait,imaginez un instant que ce mécano, était décédé suite à ces coup et blessure...

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 09:36, par vraidevrai En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr le journaliste on ne pardonne pas un acte qui n’est pas reconnu. si le ministre avait rendu sa démission et présenter ses excuses au mécanicien ça aurait et excusable. personnellement je trouve votre analyse de piètre qualité et d’un niveau en deçà de la moyenne journalistique burkinabé.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 09:54 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    La télévision nous aurait présenté les deux « amis », en train de prendre un pot ensemble quelque part, dans un restaurant de la place ou chez le Ministre.

    hi hi hi !!!! , l’amitié entre l’Homme et le chien. Nous sommes des amis, mais si je gagne ta viande je bouffe pian.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:23, par tièkadiyé En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ange, tu as vu juste. Nous avons effectivement raté une occasion.

    Moi je pense qu’il y a eu une conspiration organisée par l’obs contre le ministre. Et pour cause, vous remarquerez que le jour de la parution, ils ont censuré tous les messages du forum qui n’allaient pas dans leur sens. Ce n’est qu’à partir de 12h 29min qu’ils ont commencé à en afficher. Cela a commencé avec le post de Leriche. Le lendemain matin, vous pouvez constater qu’ils ont alligné tous les posts qui allaient dans le sens de Leriche.

    Moi ce jour, j’ai dit qu’il y a des journalistes et des journaux auxquels on ne peut offire bon dieu sans confession et demandé que le ministre démissionne pour cet acte. Plus de 20 fois j’envoie le post et ils disent que quelqu’un a posté il y a moins de 300secondes.

    Ceci dit, je partage votre réflexion car voyez-vous, un ami agent de santé m’avait fait part le 10 février du fait qu’un de ses collègues avait été menacé en termes de si tu fais on brûle tout et on te licencie par un villageois et le gar est rentré dans ses baskets.

    Je te donne aussi mon cas. Sur l’avenue OK, j’ai freiné pour laisser la route à quelqu’un qui traversait et un quidam m’a cogné à l’arrière. J’avais les vitres montées mais les gestes...Je suis descendu, j’ai regardé si ma voiture n’était pas endommagée et je l’ai traité d’imbécile et de con. Evidemment il a gardé la bouche close car il a vu qu’avec mon physique de paysan, il aurait très peu de chance dans un corps à corps. Mais, et ceux qui n’ont pas mon physique et mon âge, ils font quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:23, par Djeny En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    pppééééééééééééééééééééééé celui là il a eu son diplôme de journaliste où ça ??? Mais c grave ça ! tttcchhhiiippp

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:27, par Joukov En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    La classe politique s’est decredibilisée depuis un bon moment si bien que les populations les attendent au tournant. Au moindre faux pas, ce sont les faucilles qui ressortent. Celà s’est observé depuis un bon moment. La seule chose qui reste au PF et à son PM pour se protéger, puis proteger tout ceux qui sont sorti du lot et qui ont voix au chapitre, c’est de remettre l’ordre dans la gouvernance economique, celà coupera l’herbe au pied de tout ceux qui voudront applatir le sommet de la pyramide. Remarquez bien que partout dans la rue, il n’est question que 1789 avec des gens qui se preparent pour jouer le rôle de Robespierre. Immanquablement celà se fera si les vols et les detournements ne cessent. Hier mon post a été censuré, mais pourtant il faut aussi que l’etat soit regardant sur les marges chez ces commerçants.

    Ne Donnez jamais raison à nos élites içi car ils ont tous fauté avec les biens publiques. Et moi je me pose une question de pourquoi le ministre a fait ce qu’il a fait si je ne remarquais pas que la reprise en main du pays depuis la repression du camp militaire de bobo jusqu’aux policiers qu’une commission va entendre n’est pas l’execution d’un ordre donné par quelqu’un. Le ministre a été un peu plus zélé. Mais nous le peuple aussi allons protéger les acquis de la cruxificions de l’élève Zongo de Koudougou. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:35 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Merci pour votre analyse, je veux juste rappelé que le ministre en question est membre du gouvernement mis en place après la grave crise née d’une situation d’injustice et dont la mission principale était de juguler la crise et ses effets. Au vu de cela et qu’en plus le ministre se comporte comme il l’a fait un certain 20 février, jour anniversaire de la survenue de l’évènement déclencheur de la crise (le décès de l’élève Justin Zongo) ? Je n’ai rien contre lui mais il devait être sacrifié.
    Appelez cela sa malchance ou comme vous voudrez mais c’est ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:42 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Si j’ai un conseil à donner à ma soeur, c’est de ne jamais essayer de se rendre justice soi même, surtout en circulation.
    J’ajouterais que quelque soit sa position sociale, il ne faut jamais considerer autrui comme moins que rien car depuis 2011, les choses ont changé et continuent de bouger.
    sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:43, par Gouani En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    pff,c’est juste pour remplir des pages ou il y a un message la dans ? Un ministre des droits de l’homme qui autorise sans procès, la torture d’un citoyen pour une altercation de circulation ; franchement le plus flagrant ici c’est l’abus d’autorité, si le ministre avait une once de fierté, il aurait dû démissionner avant de se faire éjecter. Si vous souhaiter dénoncer les problèmes de circulation, il faudrait faire une analyse à part au lieu de nous servir d’article vide de sens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:45, par K70 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Très bel article
    Je suis parfaitement d’accord avec l’auteur pour son analyse. C’est vrai que nous traversons actuellement une crise sociale et que le gouvernement actuel est un gouvernement de crise, venu avec des ambitions de crise. Mais qu’à cela ne tienne, il ne faut chercher à résoudre une crise à en créant une autre, celle de la perte de l’autorité de l’Etat. Déjà que l’autorité de l’Etat est mise à rude épreuve avec des élèves qui veulent manger du policier à chaque occasion, ce limogeage du Ministre de la justice vient nous traîner dangereusement sur la voie de l’anarchie. Qui aujourd’hui peut présager de la suite à donner au prochain dérapage d’un membre du gouvernement ? Certes, la population est frustrée et meurtrie dans sa chaire profonde, mais un règlement à l’amiable ou par la voie de la justice aurait eu un meilleur effet dans la tentative de solution de la crise sociale que nous traversons.
    Il faut savoir tirer leçon du passé, se pardonner et se donner la main pour avancer vers un avenir radieux. Le passé ne doit pas faire peur au point qu’on veuille l’effacer, mais au contraire,il doit servir à la construction du futur.
    Nous avons un combat commun : l’incivisme et la restauration d’un Etat de droit où force reste à la loi.
    A tous mes frères, je dis bon courage car le chemin est très long et éprouvant (on ne change pas un comportement par simple clac).

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:45, par tièkadiyé En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ange, tu as vu juste. Nous avons effectivement raté une occasion.

    Moi je pense qu’il y a eu une conspiration organisée par l’obs contre le ministre. Et pour cause, vous remarquerez que le jour de la parution, ils ont censuré tous les messages du forum qui n’allaient pas dans leur sens. Ce n’est qu’à partir de 12h 29min qu’ils ont commencé à en afficher. Cela a commencé avec le post de Leriche. Le lendemain matin, vous pouvez constater qu’ils ont alligné tous les posts qui allaient dans le sens de Leriche.

    Moi ce jour, j’ai dit qu’il y a des journalistes et des journaux auxquels on ne peut offire bon dieu sans confession et demandé que le ministre démissionne pour cet acte. Plus de 20 fois j’envoie le post et ils disent que quelqu’un a posté il y a moins de 300secondes.

    Ceci dit, je partage votre réflexion car voyez-vous, un ami agent de santé m’avait fait part le 10 février du fait qu’un de ses collègues avait été menacé en termes de si tu fais on brûle tout et on te licencie par un villageois et le gar est rentré dans ses baskets.

    Je te donne aussi mon cas. Sur l’avenue OK, j’ai freiné pour laisser la route à quelqu’un qui traversait et un quidam m’a cogné à l’arrière. J’avais les vitres montées mais les gestes...Je suis descendu, j’ai regardé si ma voiture n’était pas endommagée et je l’ai traité d’imbécile et de con. Evidemment il a gardé la bouche close car il a vu qu’avec mon physique de paysan, il aurait très peu de chance dans un corps à corps. Mais, et ceux qui n’ont pas mon physique et mon âge, ils font quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:47 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    La libre pensée étant garantie nous ne pouvons que vous remercier pour ce exercice intellectuel.
    seulement la question que moi je me pose et me dis que saurait été l’issue idéale est que : EST-CE QUE LE MINISTRE AURAIT ETE CAPABLE DE SE FAIRE INVITER AU JOURNAL TELEVISE DE 13H OU 20H EN COMPAGNIE DU MECANO ET DE PRESENTER SES EXCUSES A CE DERNIER ET A TOUS LES TELESPECTATEURS QUE NOUS SOMMES ? C’EST CELA LE VRAI PARDON ET ETRE HUMBLE ET HAUT D’ESPRIT. JE PARIE QUE NON. CAR UN MINISTRE DE LA REPUBLIQUE C’EST AUSSI CELA. ILS N’ONT JAMAIS ESTIMER ETRE REDEVABLE A QUI QUE CE SOIT.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:54, par MOUKA En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    MR Ange,
    vous tentez de justifier l’injustifiable. c’est cette façon de faire qu’on cultive l’impunité dans ce pays. Imagine une seule fois si le mécanicien perdait la vie dans cette altercation ?
    Le ministre apprendra la même leçon qu’il a voulu donné au mecanicien.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 10:59 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Monsieur, quelle digression pour ne rien dire ! D’abord, personne n’a demandé la démission du ministre ; c’est le président et le PM qui ont décidé, vu la gravité de sa faute de le virer ! Avez-vous vu la tête du mécanicien publiée dans les journaux après son tabassage ?
    Avec vous on apprend des choses, du genre "dictature de la démocratie" ! Qu’est-ce que ça veut dire ? je préfère "l’excès de démocratie" à la dictature ; si vous voulez défendre le ministre, faites-le courageusement, c’est votre droit, mais là, vous êtes hors sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:00, par lenga En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    sais vraiment pas sur quoi l’auteur de l’article se base pour essayer de justifier l’injustifiable. Peu importe la réaction du Adma, la seule chose à savoir c’est que dans une société dite civilisée, il y a des comportements à ne pas avoir. Il y a des manière plus polies de ramener quelqu’un à la raison. Quant à l’incivisme des usagers de la route, ce n’est pas avec le bâton que les gens changeront de comportement, il faudrait simplement une vaste campagne de sensibilisation à cet effet. Arrêtons nos manières d’un autre siècle et bâtissons notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:01, par Virus 58 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Il me semble que l’auteur a un sérieux problème d’analyse des faits. Être une autorité c’est tout être responsable. C’est pourquoi n’importe qui ne devient pas ministre. User du pouvoir que le peuple à mis entre vos mains pour régler ses problèmes personnels est irresponsable. Il aurait fait comme Bado je comprendrais le propos. Des ministres ont démissionne en Europe pour beaucoup moins que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:04 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mon ami je pense que ton intervention aurait pu être très succincte. tu as dit que le ministre devait amener le mécanicien en justice et demander un franc symbolique pour réparation ; c’est la seule vérité de ta très longue et ennuyeuse intervention. le reste de tes leçons de civisme et de morale cache bien une mauvaise intention de ta part et il faut la garder pour toi ; Peux tu si c’était toi manger au restaurant avec ce ministre au nom d’un pardon après une telle humiliation ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:16 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    chapeau à l’auteur ! les burkinabés sont vraiment excuser moi du terme impolis !
    meme ton petit frère t’insulte dans la rue pour un coup de frein !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:18 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Monsieur l’auteur si vous l’êtes vraiment, je crois que votre écrit ne devait même pas apparaitre ici. En vous lisant, on dirait que vous n’êtes même pas journaliste. LE MINISTRE DE LA JUSTICE SE FAIT JUSTICE LUI MEME ET ON NE DOIT PAS LE LIMOGER, LA POPULATION NE DOIT PAS SE PLAINDRE. Attends vous êtes de quel monde vous ? Le gars fait ce qu’il est entrain de défendre et en tant que premier responsable et vous voulez qu’on laisse couler. Mais c’est vraiment insensé ce que vous dites et il n’y a vraiment aucune logique dans votre raisonnement. Vous ne faites ni de la critique, ni rien en nous servant ces écrit. Seulement dire quelque chose qui encore élève la tension des citoyens honnête dont les cœur sont meurtri par les exaction et injustice d’antan. Pour une fois que le Président a pris ces responsabilité, on pourrait accompagner s décision. Je suis d’accord que l’incivisme est très développé mais il faut reconnaitre que ce qui est fait n’est pas rien. Ayons des paroles d’apaisement car les gens sont fatigué de regarder impuissant faire. Ne gâter pas tout votre écrit par quelques phrases qui ne méritent pas d’être alignées.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:28 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Votre nom Ange est symbolique de la paix si bien que ton raisonnement me rappelle le titre d’un film"..... anges ou démons" ? C’est bien de faire son commentaire de là où l’on se trouve, bureau climatisé ou ventilé, mais il faut se mettre à la place de la victime ? Si vous étiez à la place KIEMA, auriez-vs eu la même réflexion. Personne ne dit qu’on est citoyen exemplaire au Burkina, mais personne n’a non plus dit qu’en cas d’altercation en circulation, il faut flinguer son vis-à-vis ou le faire emprisonner. La justice n’est pas forcément vengeance, mais la réparation d’un tord causé à autrui. Si on avait eu cette justice pour toutes les victimes silencieuses, connues ou non connues, je crois que le peuple ne serait pas tant frustré. Si le début d’une ère nouvelle de justice pour le Burkina, eh bien tant mieux. Au moins les SANKARA et autres Nortbert, bien que tombés sous les balles assasines du pouvoir, trouveront dignité et repos parce que leur lutte commence à porter fruit.
    De Balzac.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:30, par yack En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    MERCI BEAUCOUP AU GOUVERNEMENT, QUI A SU REAGIR VITE POUR CALMER LA POPULATION.VRAIMENT LES FAITS SONT REGRETABLE A LA TAILLE D’UN MINISTRE DE JUSTICE...JE PENSE QUE LE GLAS A SONNER POUR CES PERSONNES QU’ON SE DEMANDE COMMENT ILS ONT PUES MERITES LEURS POSTES.CAR C’EST LE PEUPLE QUI A TOUJOURS LE DERNIER MOT.moralite:mrs les ministres respectes toujours le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:38, par Omar DAO En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    J’ai beaucoup aimé votre propos qui prône le civisme, la tolérance, le pardon et la fraternité. Cependant vous décrivez les modalités de fonctionnement d’une société idéale digne des prescriptions des saintes écritures. Si une telle société existait, il y aurait même plus besoin ni de la justice ni même de la religion. Il n’y aurait même plus d’altercation dans la circulation.

    Votre propos ignore l’histoire et le contexte du pays. Pour ne parler que de ces derniers mois, vous semblez ignorer qu’un incident pareil, un abus de pouvoir et d’autorité qui a conduit a un usage inconsidéré de la violence, a fait des victimes et même failli conduire à un embrasement du pays. Franchement, que serait-t-il advenu si par malheur ce mécanicien était décédé de suite de « la petite correction » qu’on lui a infligé ? Pensez-vous que dans le contexte actuel un ministre qui plus est de la justice doit prendre un tel risque ?

    Je pense que le premier ministre a donné la meilleure réponse qui soit à ce problème. Après ce qui s’est passé l’année dernière, le Burkina ne peut s’offrir le luxe d’un nouveau soulèvement alors même qu’il essaie encore de panser les plaies du précédent. En remerciant ainsi le ministre, un signal fort a été donné à tous les corps de l’Etat. Je vous assure que la pédagogie de cette « sanction » touche tous les corps de l’Etat qui ont pris l’habitude d’utiliser arbitrairement la force contre les citoyens.

    Personne n’a été livrée à la vindicte populaire, monsieur Traoré n’a fait que perdre son poste de ministre, il reste magistrat et il rebondira peut être comme ambassadeur ailleurs. Pour le peuple, la satisfaction tient simplement du fait que pour la première fois, la toute puissance dont se sentent investie certaines de nos autorités et qui leur permet d’abuser impunément de leurs concitoyens (qu’elles sont du reste censées protéger) a trouvé une limite. Pour moi c’est une avancée démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:51, par Gbè En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    C’est bien que vous donnez votre point de vue. Et cela participe de la liberté d’expression et du débat démocratique tant recherché. Pour ce qui est de ce ministre je pense que vous devriez certainement etre le seul à avoir une telle position.
    RIEN, RIEN et RIEN ne peut justifier le comportement du ministre. Parce qu’il est ministre, il pense qu’il a le droit de se comporter ainsi. Imaginez un instant que chacun devrait se comporter ainsi face à ce que vous appelez "l’incivisme dans la circulation". Où serions-nous ?
    Je pense pour ma part que l’affaire ne devrait même pas s’arrêter à l’éviction du ministre. La justice doit se prononcer sur de tels agissements si elle est vraiment la même pour tous.
    Dans un pays dit de démocratie, on ne peut pas se permettre de tels agissements parce qu’on a tel ou tel statut. NON et NON. je félicite le gouvernement pour avoir pris cette courageuse décision de limoger ce ministre. Si vous voulez un vrai changement cher monsieur, sachez que l’éviction du ministre fait partie du changement que les burkinabè attendent depuis longtgemps.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 11:52, par Anti Ange En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Notre très mal nommé "Ange" ainsi donc vous pensez que des gestes des mains en circulations font plus mal que la torture barbare qu’un autre mal nommé ministre de la justice fait subir à un autre citoyen ? Fort de café ! il ya certains qui ont véritablement perdu le sens des réalités dans ce pays. Je vous invite monsieur "Ange" à lire notre Constitution et toutes les déclarations en matière des droits humains auxquelles notre pays est partie prenante vous verrez que la torture est formellement interdite.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:15, par DAK En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr Ange Junior,votre discours humaniste voire paternaliste est à saluer ! Il se trouve malheureusement que le contexte ne s’y prete pas. Etre ministre c’est une responsabalité. Et etre responsable c’est savoir très souvent prendre sur soi. A mon humble avis le ministre a manqué l’occasion de donner l’exemple. Il aurait pu tout simplement porter plainte histoire de moraliser le garagiste sur son comportement. Se faire justice soi meme est un acte qui vous donne tort meme si vous aviez auparavent raison. Et le ministre est mieux placé que quiconque pour le savoir. Son comportement est loin d’etre exemplaire. En le desavouant, le gouvernement gouverne par l’exemple...

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:24, par CHEMANGOU 1er En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ce monsieur n’ a pas tord. Il depeint une situation réelle dans la circulation de waga. En plus il ne s’insurge pas contre le fait que l’on ait limogé le ministre, au conraire ; il soutient la mesure. Je trouve que sa reflexion est d’une pure lucidité, n’en deplaise à ceux qui ne savent pas depassionner les débats. C’est une veritable contribution que ce Monsieur a fait en terme de civisme en deperdition à tous les niveaux (gouvernants comme gouvernés)

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:42 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Merci Mr Ange de votre contribution positive sensibilant tout le monde. Cela nous aide à aller de l’avant.

    CC’est vrai l’incivisme prend de l’ampleur accompagé généralement des injures de la maman. Cela fait très mal quand on est victime et surtout quand on a raison.

    J’ai aussi été victime un jour et j’en ai souffert pendant au moins 2 semaines. Je dépassais 2 Monsieurs qui s’étaient remorqués à Mobylette. J’avais mon enfant à l’arrière de ma voiture. Je devais tourner à droite. Mon cliontant a été mis très tôt mais malheureusement ceux-ci causaient et visiblement leur attention était plutôt ailleurs. Je les voyais très proche quand je devais tourner et, apparemment, c’est en ce moment que eux aussi venaient de se rendre compte de mon intension de tourner à droite. J’étais donc obligée de m’arrêter pour les laisser passer d’abord. A ma hauteur, au lieu de passer, ils se sont arrêtés et ont commencé à insulter ma mère, des injures dont je ne pourrais jamais de ma vie répéter les termes. J’ai été blessée dans mon amour propre et je ne pouvais dire mot. C’était la première fois de ma vie que quelqu’un insultait ma mère. J’ai eu très mal. J’ai eu l’intension de me plaindre à la police, mais malheureusement, je n’avais aucun repère pour aider à les identifier... Seul mon enfant savait le type d’engin et a signalé que celui qui conduisait portait des cicatrices raciales. La moto était sans immatriculation...

    C’est certainement mon état de femme qui leur a donné ce poids, mais s’ils avaient affaire à des gens comme eux, tout pouvait arrivé.

    Je déplore la façon d’agir du ministre, mais fort est de constater un sérieux problème (l’incivisme grandissant, les injures des mamans) dans la circulation. Nous devons, chacun à son niveau, tout mettre en oeuvre pour corriger ce mal qui nous éloigne de nos valeurs morales et traditionnelles.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:44, par Le Penseur Libre (LPL) En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Le Ministre a été limogé ! Bien fait pour lui ! Il n’avait qu’à ne pas oublier qu’il est 2 fois Ministre (1-Justice ! et 2-Promotion des Droits Humains ! SVP !!) Dans ce qu’il a fait là au Mécano où donc se trouve la protection de sa fonction à lui ? (Aide-toi et le Ciel t’aidera, dit-on). Faut pas charrier quand même Monsieur l’Ange junior ! Si le PF n’avait pas fait ce qu’il a fait (limoger l’indélicat Sinistre de la Justice) il en aurait certainement eu de la même chose que les troubles de 2011, qui ont du reste amené ce Ministre-là à son poste. Que voilà le grimpeur qui scie la branche sur laquelle il s’est assis ! Et vous osez parler de précipitations de la part du gouvernement ?! J’espère que cela servira de leçons une bonne fois pour toutes, à tous ceux qui pensent que le Pouvoir et l’appareil d’Etat doit être utilisé pour soi et non pour servir le Peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:47, par Le Peuple En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Chers internautes, ne nous laissons pas divertir par des messages contre vent comme celui de Ange Junior.

    Pour parler incivisme routière, c’est le ministre qui le premier a failli d’abord écraser un motocyliste puis le piéton (mécanicien). Qui tout naturellement comme n’importe qui dans une telle situation, s’exclama en gesticulant.

    Notre Objectif à ne pas perdre de vue :
    Le ministre, son procureur, ses gardes de sécurité pénitenciers doivent répondre devant un tribunal en séance publique.

    Au cours de cette audience, chacune des partie aura le droit et loisir de prouver sa bonne foi et conduite.

    Même si nous n’aimons pas Blaise et son gouvernement, Dans cette situation, nous avons le devoir d’honnêteté de connaitre qu’ils ont agi de la meilleure façon.

    Reste que la procédure aille jusqu’au bout.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:50 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Quelle belle tambouille ! Entre nous civilés, vous êtes de quelle époque ? Avez-vous des problèmes d’adaptation à la vie moderne où le droit signifie beaucoup de choses ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 12:58 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    il faut saluer simplement l’acte que le gouvernement a pris en remerciant le Ministre. sous d’autre cieux on a vu des ministres démissionnes simplement prck on les soupçonnaient d’abus de position. en plus je ne crois pas que c’est un aveux de faiblesse du gouvernement mais c’est etre responsable. le gouvernement n’ai pas toujours obligé de ne pas etre d’accord avec la population. quand tout le monde est sur la même longueur d’onde pourquoi cherché des poux sur un crane rasé ? quand on sait tout ce qui c’est passé au pays il y a un an jour pour jour on n’avait pas besoin de ca.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 14:41, par bendatoega En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Vous vous tromper de réflexion. le limogeage du ministre n’est qu’ un appât à tous les citoyens. Ouagadougou est ville de tous les merdes où tout le monde croit connaitre tout. regarder ces enfants rouler le matin, non respects des feux tricolores, contours inverses des sens de circulation, injures à celui qui oserait se plaindre. Tenez emprunter la national de l’EST, on roule en sens inverse et on gesticule à tout ceux qui se plaigne et vous ne voulez pas vous faire casser la gueule. vous qui soutenez le départ du ministre vous serez un jour confronter à cette situation et vous saurez à quel point votre incivisme est inné

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:01, par MemoireVive En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Si vous fermez vos yeux pour voir l’incivisme au sommet de l’Etat, je ne comprends pas pourquoi vous vous alarmez tant pour si peu au niveau citoyen.
    Non !
    Veuillez d’abord enlever la poutre qui est dans vos yeux, vous pourrez alors voir les brindilles dans les yeux des citoyens mais pas les charrues avant les boeufs, çà ne tirera pas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:02, par Général Galland En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ne mettons rien sur l’incivisme des Ouagalais. Le ministre savait cela avant d’agir non. Regardez les enfants des ministres, comment ils vivent. Ont-ils du respect pour les gens ?
    Mon Frère, ne défend pas indéfendable.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:03 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    TU NOUS EN MERDE AVEC CET ECRIT ;

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:06, par Biiga En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    La démocratie est une dictature de la majorité ! Alors souffrons mais c’est ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:08, par Daoud En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    C’est une analyse qui vient d’être faite et je crois que chacun doit méditer sur les paroles de celui là même qui à eu le mérite de donner son point de vue tout en évitant de défendre qui que ce soit...Merçi mon frère !!!
    Chèrs lecteur et lectrices dépassionnons le débat....

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:08, par le bon citoyen En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Bonjour,

    Monsieur, c’est des gens comme vous qu’on doit pas écouter.

    Un ministre ne se nomme pas au hasard car il a un rôle suprême . Un ministre ne se comporte pas n’importe comment car c’est à cause de sa conduite qu’on l’a choisi. Il existe des intellectuelles plus gradés que ce type qui ne sont ministrables.

    J’aurai voulu que ça soit toi qu’on a battu et enfermé et tu comprendras qu’il y a des erreurs qui ne pardonnent pas.

    Tu parles de circulation routière. Nous ne sommes pas sur une route, mais sur une rue. Et sache que sur une rue, la priorité est croissant piétons d’abord, cyclistes après, motocyclistes et véhicules en fin. Donc tu cogne quelqu’un avec ton véhicule sur une rue, sache d’office que tu n’a pas raison car tu l’as cogné sur son terrain.
    Mais au burkina, les gens ignore cela.
    Il faut aussi reconnaître qu’humainement, si tu cogne un pauvre sur un vélo, la logique aurait voulu que tu l’assiste.
    Maintenant en parlant du limogeage du ministre.
    Est que tu trouve normal parce qu’on est ministre, de faire appel aux GSP pour tabasser un pauvre citoyen à cause d’une petite altercation ?
    Comme toi même tu l’as dit. Bado à regler son problème personnellement est qu’on s’en plein.

    Imagine que ce mécano paie l’impôt forfaitaire qui paie ce ministre et les GSP. Et cette force qu’on utilise abusivement contre sa personne.

    Avant tout, il est ministre de la justice, et il faut lire ce que ce mécano à dit.
    Tu ne sais pas que si monsieur n’avait pas été limogé, c’est toute la justice qui prend un coup ?

    C’est parce qu’on veut instaurer une vraie démocratie basée sur le respect de l’être humain que ce monsieur a été chassé.

    S’il avait de la dignité, il devait démissionner avant son limogeage.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:11, par Achille En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    les gars essayer de comprendre un peut l’auteur de l’écrit.il est clair qu’on se met dans une situation délicat en sanctionnant les gens maintenant de façon un peu hâtive.cela risque d’empêcher certains de faire correctement leur boulot. vous imaginez aujourd’hui un policier gifler un élève, il n’ose pas, maintenant c’est au tour des ministre cela peut amener certaines personnes à penser qu’ils ont droit d’insulter tout le monde policier ministre un jour peut être vous...je ne donne pas forcément raison au ministre ou a un quelconque personne seulement que tous deux étaient coupables et les deux devaient être sanctionnés.faisons attention pour ne pas instaurer l’anarchie au Burkina.il est claire que c’est le régime qu’on ne veut plus mais c’est pas l’anarchie qu’on cherche quand même.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:16, par gildas KABORE En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Cest réactions ne m’etonnent guerre sur cet article salvateur. Seulement, je déplore que celles-ci soient à la hauteur du taux de l’incivisme qui sévit malhereusement dans notre pays ! quel dommage ! on dirait que personne ne veut voire plus loin que le bout de son nez !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:21, par Sandy ben Dona En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Je suis en général très critique. Bien que défenseur et militant des Droits humains, je pense en mon âme et conscience que la gestion de cette affaire a été précipitée, par peur de se retrouver devant un autre cas ’’ Justin Zongo’’. Le gouvernement a cédé aux premières pressions nées seulement de ce qui a été entendu des déclarations de la victime Adma Kima. Je condamne les faits. Mais l’histoire s’est-elle réellement passée ainsi ?

    Monsieur Jérôme n’a certainement pas instruit les agents GSP d’aller tabasser Adma Kima. Peut-être que si l’on fouille davantage dans cette affaire (enquête judiciaire, les agents de sécurité ont agi en dehors des instructions du Ministre et doivent payer. Avec un peu plus de recherches, on pourrait découvrir que Traore a été sacrifié par souci d’apaisement.

    Il faut d’ailleurs qu’Adma Kima porte plainte auprès de la Justice contre ses tortionnaires. Nous voulons la vérité sur cette affaire. Le peuple doit comprendre ; il ne faut pas se satisfaire du fait qu’un Ministre a été limogé. Ce serait comme masturber la conscience du peuple. C’est se laisser berner. Un ministre aujourd’hui, mais cela peut être n’importe qui..

    Allons au fond de l’affaire pour entendre les autres versions. A Adma Kima et a la Justice de nous y faire avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:22, par nabiga En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Bonjour
    Quand on dit "liberté de s’exprimer", ce n’est pas la même chose que d’être malhonnête et refuser de reconnaître pour vrai ce qui l’est véritablement. L’auteur de la polémique ne se rend pas compte que Monsieur le ministre s’est rendu justice à un moment d’ailleurs où on attend que chacun utilise les instances habilités pour ces genres de cas. En plus, on a trop souffert des traitements extrajudiciaires et le ministre est une autorité, donc une mémoire de notre histoire en la matière. Et si la victime mourrait dans les locaux de la police ? C’est ça monsieur le défenseur du civisme veut ? Si c’était ton frère, ta femme, ton enfant, toi même, ta réaction ne serait pas pareille.
    Moi je veux combattre l’incivisme, mais je veux d’abord protéger les auteurs de l’incivisme, qu’ils vivent d’abord !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:25, par lagamvare En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mon ami,on s’enfou de ton point de vue. tu pense que n’importe qui aurait pu trainer ce mecano au commissariat et le faire bastonner, je ne pense pas. et étant le ministre de la justice, il aurait du agir autrement. il a abusé de ses pouvoir et il à servi d’exemple pour les autres. bye

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:26, par RAYIM En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    le probleme est que au BF chacun veux faire respecter ses droits, et oublit ses devoir.
    chercher a voir qu`est ce le mecano a dit comme injure au ministre ,cherche egalement a voir ce que le mecano a fait et a dit au GSP avant qu`on ne commence a le bastonner.
    moi , meme si je doit perdre mon poste de ministre , quelqu`un qui n`a pas l`age par exemple de mon premier fils , ne m`insulterra du genre ( est ce la route de ton pere , ou est ce ta maman accouche toujour) , et rentrer sein et sauf chez lui. l`incivisme et l`indicipline qui anime la ville de ouaga fait que si rien n`ai fait , dans 50 ans , ouaga est appeller a disparaitre , parce qu`elle serra invivable. beaucoup de la generation des annee 80 a 90 , n`accorde aucun respect ni a son superieue en age , ni a une autoriter , ni aux biens public.
    comme BLAISE a perdu les pedales , si non c`est pas une facon de gouverner.
    et comme au BF sous blaise tout les coups sont permis, chercher egalement a voir si le mecano n`est un envoyer.
    vu que ce ministre a un dossier juridiquement vide de GUIRO sous le bras.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:31, par Coul En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Ce monsieur ne connait absolument rien, il étale au grand jour sa nullité surtout les plans.

    1-M.TRAORE, aussi ministre soit-il est un citoyen burkinabé au même titre que ce mécanicien,il n’est aucunement supérieur à ce dernier au regard de la justice, la vraie je dis ;

    2-ce que M.TRAORE a fait, on appelle ça un abus de pouvoir ; il a user de sa fonction pour servir son go en occurrence faire torturer ce jeune mécano ;

    3-En son rang de ministre de la justice et de la promotion des droits humains, il s’est montré irresponsable et n’a aucun respect pour les droits humains qu’il est censé défendre et en faire la promotion ;

    4- Sa responsabilité est d’autant plus grande que le contexte politico-social au Faso s’y prête le moins ; le PF même dira "mais lui-là il est ou quoi ?il va me créer des problemes".

    Dans la vie, il faut apprendre à se montrer humble

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:46 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    là on reconnait les gens ki s’aplatissent devant ces detenteurs de naam,c’est dommage. un ministre sil faute,on le dégage si il veut pas démissionner.
    lui il s’accroche kom chauve souris a son fauteuil de naam,c’est manquer de dignité.
    pas bien,pas normal,ailleurs c’est ps kom cela pcq quand on démissionne,on n’est pas 100 pour 100 coupable mais c’est pour ne pas perturbé l’administration,les institutions.c’est pour ça le président allemand christian wulff,un titre honorifique a démissionné de gré y a pas longtemps pour histoire de pret sans intéret.il est parti,il va se battre maintenant avec la justice pr son honneur. ossi le ministre de la défence ki était le chouchou des allemands pcq efficace compétent a démissionné de toutes ces fonctions. on l’accusait d’avoir usurper son titre de docteur d’état pcq dans sa thèse,il avait copié des passages sans reference. il est parti,il n’est pas dcd car y a vie meme sans les fastes de la republique. notre jerome traore tabasse,ça fait scandale mais n’a pas eu l’elegance de partir pour ne pas saboter son ministère. autre exemple,avant hier la chancellière allemande angela merkel,la femme politique la plus puissante en europe ke meme sarko a peur,a reçu 3 verre de bière sur elle mais elle est resté zen assise sans bougé tout en buvant sa bière. la vidéo circule sur le youtube,vous pouver la vérifier. si c’etait notre jérome traoré ki n’arrive pas au 1/1000 de sa puissance,il allait giflé le serveur alors. c’est pas bien,nos hommes politiques doivent apprendre a etre humain,se maitriser et quand y a probleme,demissionner

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 13:51, par sidwaya man En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    je n’ai compris dans le recit de ce monsieur.quand vous etes pas suffisamment informe il ne faut pas se livrer a des ecrits vides de sens.je ne sais si vous encouragez l’abus d’autorite.soyez sur d’une chose desormais ça sera comme cela au faso.on sanctionne la faute et tu presente tes excuses ensuite.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:04, par lol En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    pourquoi la suppression de notre armées par la disparition du ministère de la défense ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:13, par sidnoma En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Je pense que l’auteur de l’article a bien traité le sujet en donnant les avantages et les inconveniants quant au solutionnement de l’affaire du mécanicien. L’auteur n’a absolument pas pris parti et je le note 9/10 pour ses proposositions qui consistent à chercher des solutions durables à de tels problèmes au risque que le citoyen lamda parcequ’il déteste une autorité ou sur manipulation n’aille jusquà la provoquer avec pour dessein de la faire limoger de son poste. En plus, le Ministre n’est qu’un humain, il a des humeurs et pouvait demander des excuses comme le mécanicien l’a fait à son endroit après sa forfaiture. Jouons balle à terre car chacun de nous est appelé à vivre cette situation. J’écoute présentement le Ministre des droits humains à la radio et celui ci dit "que l’incivisme au Burkina va de plus en plus grandissant, surtout en circulation...", ca veut dire que quelque chose devrait-être faite mais par qui ? par tout le monde.De grâce cultivons la tolérance pour un Burkina paisible.
    Merci à l’auteur de l’article pour son analyse et sa neutralité

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:15, par ,ANNAN En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr le sage "Salomon",merci pour ton analyse théorétique.
    Connais-tu les rapports qui lient l’ex-ministre au PM et au PF ?
    il y a des responsabilités qu’il faut savoir assumer de façon promte sans tergiverser lorsque qu’on est garant de la quiétude sociale.l’heure n’est point ici à fouiller les livres de morales pour tirer des règles de conduites à tenir.
    Mon cher ami,personne ne peut prevoir ce qui peut advenir lorsque la plèbe se déchaine. il faut alors avoir un esprit d’anticipation et nous saluons ici les responsabilités assumées par le Gouvernement à cet effet ;
    Quant à toi, on pourra créer un ministère qui s’occupe de la morale et t’en donner la charge.
    Tu pourras ainsi travailler en étroite collaboration avec ALBERT qui a le porte-feuille du civisme.
    Tu pourras ainsi t’occuper parfaitement de la lutte contre l’incivisme ,l’indiscipline, la "mal-cause"et autre altercations entre usagers de la circulation dans les grandes agglomérations au BF.
    Ne pensE jamais que la télévision d’Etat servira à masquer les humeurs mal gérées de quelques citoyens à quelque niveau que se soit.
    sois plus sage que tu ne l’es !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:36, par Le Peuple En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Chers internautes, ne nous laissons pas divertir par des messages contre vent comme celui de Ange Junior.

    Pour parler incivisme routière, c’est le ministre qui le premier a failli d’abord écraser un motocyliste puis le piéton (mécanicien). Qui tout naturellement comme n’importe qui dans une telle situation, s’exclama en gesticulant.

    Notre Objectif à ne pas perdre de vue :
    Le ministre, son procureur, ses gardes de sécurité pénitenciers doivent répondre devant un tribunal en séance publique.

    Au cours de cette audience, chacune des partie aura le droit et loisir de prouver sa bonne foi et conduite.

    Même si nous n’aimons pas Blaise et son gouvernement, Dans cette situation, nous avons le devoir d’honnêteté de connaitre qu’ils ont agi de la meilleure façon.

    Reste que la procédure aille jusqu’au bout.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:43, par yaya En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mais moi je comprends pas les gens. vous savez pas lire ou bien c’est le français de l’auteur là même qui vous dépasse. Il n’a pas dit que le ministre devait inviter Kima après l’avoir fait bastonné. Il doit que au lieu de faire bastonner kima, il aurait dû calmement le ramener à la raison par d’autres moyens. Et quoi ? Qui de vous n’a jamais mal circulé ou n’a jamais gesticulé pour insulter quelqu’un qui circule mal ? Bandes d’hypocrites.
    Dans tous les cas, la réaction du ministre est pire que cette du mécano. Donc il a payé pour ça. POINT

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:58 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    pourquoi on laisse de tel article et de tel journaliste leurs écrits paraître on parle de la loi du fort sur le plus faible, si celui qui est chargé de faire respecter les droits humains agit de la sorte et tu parle de patriotisme, quel patriotisme peut-on parler de justice et d’équité dans un pays si les cadres de se pays abusent les plus faibles. de la façon tu parle, tu feras pire que le ministre.tu ne connait pas le droit et la raison pourquoi tu est journaliste sinon tu n’écrire ra pas ce article.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 15:17, par Zougmoodé En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    M. Ange, le ministre Traoré t’a payé même combien pour que tu fasses son plaidoyer ? ou bien c’est ton tonton ?
    En tout cas, pour une fois, nous on dit MERCI à Blaise ! Toi et ton tonton, vous méritez la MACO direct ! parceque pour vous pensez qu’en notre "ère" (l’heure de la vérité et de la justice), on peut se permettre d’attraper son concitoyen CHICOTER CHICOTER et allez dormir tranquille et ventre en l’air dans sa maison climatisée ! c’est fini ça !!! L’heure de la vérité à sonné...

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 15:26, par Fasodey En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Très bel article Ange.
    Je pense que ceux qui ne sont pas d’accord avec cet article. n’ont pas compris ton article. Tu as tout dit et si jamais au Burkina et en particulier à Ouaga, on continue de la sorte dans la circulation, d’ici cinq ans, je me demande comment on va faire. Je pense que tout le monde est coupable dans cette histoire d’incivisme, autorité, population. Il faut qu’au Burkina nous sachons pardonner, nous soyons patients, il nous faut faire preuve de compréhension dans la circulation et acceptions les règles de la circulation. Soyons tous tolérant et respectons la circulation pour le bonheur de nous tous.
    Vive le Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 16:36, par lesperance En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      j’approuve l’analyse de Ange. en injuriant le Ministre, le Mecano s’est aussi rendu justice dans une certaine mesure même si la réplique conçue par le Ministre est somme toute inacceptable. dans tous les cas il appartient à la presse d’aider la justice qui doit dire le droit à établir la vérité des faits en cas d’éventuelles poursuites judiciaires que nous appelons de tous nos vœux.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 16:00 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    « Ce qui est arrivé au Mécanicien peut aussi arriver à chacun de nous » !!! Voilà justement ce qui est déplorable Monsieur. Cela est à bannir dans un état normalement constitué. Je trouve normale que vous donniez votre point de vu en faisant une analyse qui se veut critique tant du comportement du ministre comme du mécano. Mais votre petite phrase me fait froid dans le dos. Banalisez un acte aussi ignoble de la part d’un ministre de la justice, et des droits humains de surcroit, me semble hallucinant.
    Ne cherchez pas trop loin, je vous suggère fortement de condamner avec votre dernière énergie ces comportements d’un autre temps, car comme vous le dite si bien, vous ou un des vôtres aurait pu être à la place du mécano et vos propos auraient été beaucoup moins conciliants j’en suis certain.
    Votre article est fort sympathique, mais l’enjeu ici ce n’est pas la circulation à Ouaga, mais le droit de vivre tout simplement

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 16:14 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr Ange, tu es tout simplement minable et pitoyable. Tu défends le diable. Je salue la réaction des autorités et je les félicite à écouter le peuple. Mr Traoré ne devait pas se rendre justice. Tu n’est qu’un mythomane egocentrique.Vas te faire cuire un œuf.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 16:43 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    mon chere journaliste si c’est toi que le ministre avait bastonner de la sorte que aurais tu fais. mon cher journaliste
    la justice ou rien. ce ministre là il Burkinabé comme nous ou pas ? nous somme tous condamnable.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 16:48, par Abdou En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mon cher ami le journaliste, le gouvernement a fait ce qu’il fallait faire et personnellement ce gouvernement a très bien fait. C’est maintenant au tour de l’ex ministre de faire une déclaration publique pour demander, et le pardon du jeune mécano, et le pardon du peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 16:48 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    c’est le ministre qui est parti !!ton tour suivra si tu n’arète pas ces écrits bidons !!tchurrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 17:05 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Très bel article car il permet aux aigris de vider de leurs aigreurs. Promouvons aussi la liberté d’expression.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 17:56, par MemoireVive En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Vous voilà de retour. Tu penses qu’être assoiffé de justice c’est être aigri ? Dis carrément que tu es d’accord avec ce que prône l’écrit un point c’est tout.
      Comparer la poutre(bastonnade sauvage) qui est dans vos yeux d’avec la brindille qui est dans l’oeil d’autrui(insulte de rue). çà s’appelle HYPOCRISIE : "tout semble vrai mais tout est faux" dixit Meda Francis.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 17:21 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    merci pour cet article réfléchi
    vous etes un citoyen a féliciter.
    je suis triste pour tous ces tonnaux vides aigris qui n’ont rien compris a ce problème
    je vous remercie pour votre approche et le contenu de vos idées.
    de toutes les façons ceux qui pensent que promouvoir l’incivisme va les aider, on verra bien la suite une fois que tout va exploser....

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 17:23 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Pourquoi tout ce bruit ! Dans quel pays vivons-nous si un ministre de la justice et des droits des humains ne peut plus s’offrir le plaisir de faire tabasser un mécano. Respectons le rapport de force bon sang !
    Merci monsieur le journaliste. Bravo ! Un pays qui se respect doit fonctionner ainsi : Le président tape le premier ministre, le premier ministre tape les ministres, les ministres tapent les citoyens et les citoyens tapent le tam-tam. L’ordre des choses est respecté et tous le monde est content. Et si le mécano n’est pas content (car les choses changent apparemment) un pot dans le kiosque du coin ou au domicile du ministre peut arranger l’affaire. Vous êtes une vraie lumière !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 17:25, par Max En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Salut.
    Je crois qu’il faut remettre les choses dans leur contexte.
    En tant que Ministre, il a un chauffeur. Si en circulation quelqu’un circule mal c’est au chauffeur de se plaindre, en d’autres termes je veux dire que c’est son chauffeur qui aurait du se plaindre du mécano et non lui puisque lui ne conduit pas. Comment, ne conduisant pas la voiture il peut s’emporter de la sorte d’autant plus qu’avec une voiture climatisée donc vitre fermée on n’entend pas grand chose de ce que celui qui est dehors vous raconte.
    C’est une leçon à tirer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 17:27 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Civicime oui,Tolerance oui,Pardon oui,Abus de pouvoir non et non et non.
    Mr Ange je te connais et je sais que tu resides en France. est-il possible en france qu´un ministre pour raison de circulation fait tabasser un citoyen ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 17:29, par Kontem ZONGO En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Quelle personne bizarre cet Ange ! Pour moi tu es un démon. Si tu n’as rien à raconter, il faut te la coincer.

    Retiens une bonne fois pour toute que rien n’autorise un ministre à faire tabasser quelqu’un. Rien ne peut justifier le comportement du ministre de la justice.

    Loin de moi l’idée de faire l’apologie de l’incivisme et des injures. Seulement il y a d’autres voix que de faire rosser et embastiller sans jugement.

    Il n’ y avait pas une autre solution acceptable à part le limogeage du ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 18:01 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Monsieur de l’opinion, attention vous déformez l’information lorsque vous écrivez à la dernière ligne du premier paragraphe que "...le jeune homme passera la nuit au commissariat pour en sortir le lendemain avec des contusions". Ce n’est pas juste car le jeune homme est allé au Commissariat avec ces contusions-là et cela tout le monde le sait à part vous peut etre.
    Du reste, en tant que Policier (car je le suis en toute sincérité), je me réjouis car après les événements de Koudougou les gens pensait qu’il fallait sacrifier des flics et que cela resoudrais le probleme, voilà, après les flics, c’est l’un des plus hauts responsables de la justice. Et ce n’est pas tout, demain ce sera un autre, après demain aussi, jusqu’au PF.
    Mais en meme tant que je peut me réjouir pour les raisons que je viens de citer, je suis attristé car mon pays est en train de devenir un pays de non droit ou la raison du plus faible devient la meilleure.Sinon après l’extreme sanction contre le Ministre, qu’est-il advenu de ce délinquant de petit mécanicien qui a outré toute une autorité ?
    Et puis où est la preuve que c’est le Ministre qui l’a fait battre ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2012 à 19:02, par Le Président d’Afrique En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

      Mon cher soi disant policier,
      Un état de droit n’est pas un état où les gens sont soumis aux autorités judiciaires et policières.
      Un état de droit c’est un état ou le droit réel qui l’émanation de la volonté du peuple (ou du moins de la majorité) est respecté par tous en commençant par les autorité s chargées de son application .

      Le vrai problème du Burkina, lors qu’une personne reçoit une autorité, au lieu de voir la responsabilité qui lui incombe, elle y voit plutôt le pouvoir qu’elle en tire.

      En terme clair, tu nostalgique de ne plus pouvoir impunément détourner et abuser l’autorité que te confère ton statut de policier.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 18:07, par uso En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Merci Ange pour ce écrit d’une profonde analyse.
    Mais si vous aviez encore des doutes sur la profondeur du mal, vous êtes maintenant situé, au vu de la réactions de la plupart de nos compatriotes.
    Oui, le mal est très très profond et les repères, on les recherches dans ce Burkina aigri !!! Tous aigris, même les "môgos puissants" ! Car la réaction de ce ministre, est-ce autre chose si ce n’est de l’aigreur en réponse à l’aigreur du mécano ?
    Pour les solutions préconisées, vous avez raison un peu trop tôt...le scalp est encore ...sanglant !!!
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 18:15 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Voici quelqu’un qui réfléchit au moins une fois avant de s’exprimer. Bel article.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 18:18, par Une observatrice En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Chers forumistes,
    vous pouvez ne pas être d’ avis avec l’ auteur de l’ article, mais reconnaissez que l’ attitude des plus jeunes de nos jours envers les ainés est très déplorable. Comment des jeunes jens se permettent d’ injurier des personnes qui peuvent les mettre au monde et cela de nombreuses personnes semblent le cautionner ? Pourquoi les plus jeunes et plus faibles sont - ils prompts à vexer les plus adultes parceque c’ est un monde de liberté dites -vous ? Le gouvernement a voulu sauvé sa tête en limogeant le mécano sinon c’ est cette leçon qu’ il fallait à cet imprudent de mecano.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 18:33, par zwadus En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Merci à l’auteur de cette analyse pertinente. Toutefois, il fait des confusions lorsqu’il soutient que les autorités ne devraient pas agir pour satisfaire les revendications. Car il ne s’agit aucunement de la satisfaction de revendication, hormis les réactions sur le net et les propos de cabaret il n’y a rien eu d’autre, mais plutôt d’une prise de responsabilité face quand même à un abus inadmissible d’autorité :
    - d’abord car c’est parce qu’il est ministre qu’il a la sécurité pour le protéger et non pour molester des gens qui ne présentent aucun danger pour lui ;
    - ensuite parce que les GSP ne sont pas habilités à arrêter un individu ;
    - ensuite parce qu’en tant que Ministre de la justice il est bien placé pour savoir que l’on ne peut pas se faire justice soi-même (autrement son ministère est inutile, lui même serait une charge inutile pour l’Etat en cette période de rationnalisation des dépenses) ;
    - aussi parce qu’il a violé les droits humains qu’il était sensé promouvoir (ministre de la promotion des droits humains) ;
    - en outre, parce qu’il a donné à des subaltenes (les GSP) un ordre manifestement illégal ;
    - enfin parce qu’il n’a même pas daigné venir en secours à personne en danger puisqu’une fois molestée, la victime a été convoyée à la police au lieu d’un centre de santé pour des soins appropriés et mieux même après la libération il n’a pas fait preuve de remord.

    dans ces conditions de quelle dialogue peut-il être question. je crois qu’il faut éviter des généralisations/banalisations trop hatives. la décision des autorités est la seule qui sied en tout lieu dans une république bananière.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 18:50, par benito En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    toi bob tu y etait au moment des faits ?et toi cak siida qui dit" nous avons les yeux ouvert".......pas vrai toi seul a les yeux fermés !les mediocres pardonnez lisé bien et vous comprendrez au lieu de fustiger le journaliste !merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 19:09 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    cher Ange,
    Tu poses là un vrai problème que tous les burkinabé doivent se le poser, mais helas le contexte du mecanicien et du ministre ne s’y pretre pas, il faudra trouver un autre canal pour le poser et le debat serra plus objectif.
    L’ affaires David Ouedraogo ?, l’affaire du Colonel Camara qui a gifflé un policier.... et toutes ces affaires anonymes qui se sont traitées dans des camps, dans des commissariats et brigades, où tout simplement un individu qui de part sa position socio-professionnel a toute cette latitude, liberté de faire ce qu’elle veut....
    Nous avons tant souffert de cette situation, le peuple a laissé Norbert ZONGO ( paix à son âme) lutté seul, juste qu’a ce qu’il trouva la mort par la pire maniére. Aujourd’hui c’est des milliers de Norbert Zongo qui disent non à cette arbitraire et rappellent que nul n’est burkinabe que l’autre, que les forces de l’ordre ( police, GSP CRS, gendarmes)ne sont nullement la propriétés d’un individu parce qu’il est ministre député, maire.....
    Que ceci serve d’example toute autorité qui se comporterait ainsi.
    Norbert Zongo disait : " Le pire n’est pas la mechancété des gens mauvais, mais le silence des gens bien". Je pense que les burkinabé ont compris et commence à comprendre beaucoup de choses
    Pain et liberté pour le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 19:30, par NIORT En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Mr Ange, il ne faut pas chercher a justifier l’injustifiable ou chercher a jouer a l’equilibriste. C’est quoi qui te fait dire que le mecano a tort et que si le ministre deposait plainte il pourrait demander un franc symbolique. C’est le mecano qui a ete victime de la mauvaise conduite du ministre....tu sais la circulation est d’abord une question de respect de l’autre et de bon sens avant d’etre une question de code de la route. Un ministre n’est pas n’importe qui, la preuvent en est que son revenu est plus de 10 fois superieur a celui d’un instituteur qui enseigne nos enfants....Par consequent les mauvaises conduites d’un ministre doivent etre sanctioner a la hauteur de son rang. Le ministre a simplement ete lomoge, il n’a pas ete radie de la fonction publique, alors il devient citoyen comme les autre.....son act a simplement montre qu’il ne merite pas le poste de ministre de la justice dans un pays qui donne de l’importance a ce poste. Le fait que le ministre soit lomoge ne constitue pas un danger pour notre pays, bien au contraire, c’est une lecon donnee a tous les detenteurs de pouvoir que l’abus de pouvoir n’est pas tolerer. Il est tres facile de parler de pardon,oui le pardon il est bien, mais il faut aussi savoir punir/sanctioner. Sinon on peut aller liberer tous les voleurs a la MACO, dire a chacun d’entre eux d’aller demander pardon a sa victime et prendre l’engagement de ne plus recommencer....

    Répondre à ce message

  • Le 29 février 2012 à 04:31 En réponse à : Différend entre le Ministre et le Mécanicien : « Nous avons raté une occasion de... »

    Je ne comprends peut- etre pas notre Ange sans voiture puisqu’ il n’ a meme pas de permis de conduire. mais il conduti le velo. Pense ebncore, Malheureusement il se met aussi a califourchon sur sa motocyclette, ce qui est illegal. Je ne comprends pas ce que notre ange non- aile veut in si nuer par cet article. Quelle est la these que l’ Angelique veut defendre ? Je vais te dire une chose. Si tu n’as rien a dire, il faut te taire. Qui veut croquer du minsitre ? Parce que le ministre serait plus sucre ? Fennn djessi ! Ministre veut dire serviteur. meme si on va croquer touys les minsitres chaque seconde, si c’est parce qu’ ils ont oublie qui les a nommes, ce n’est pas Blaise, mais le souverain, donc le peuple, on va le faire. Tu melanges les cyclisates et les motocyl ;cistes, pour ne pas dire les serviettes et les torchons. On parle d’ un mecano qui a faili etre renverse et tu parles comme un homme qui a pu du Pastis frelate Anise par l’ anus. Pardonnez - moi du peu, bonnes gens. ce ministre est devenu minsitre par erreur. Sinon il n’ auriat jamais du l’etre. Il est peut- etre intellectuellement bon mais il n’a pas l ;es dispositions d ;’ un juge ou d’ un ministre de la justice. Il a abuse de la confiance ou nde la naivete de Blaise et de LAT. Qu’ il reparte d’ ou il est venu car a lui seul il a failli fauire peur encore a la republique.
    Dans les sociuetes civilisees, tu cognes un pietons, tu es dans de vilains draps. Il a failli renverse ce pieton qui a fait un geste obscene comme on en fait tous les jours a Ouaga sans que la poussiere ni le soleil n’ en fassent un probleme, et lui qui vit sur le dos du peuple, il ose en faire un probleme. Toi Ange, tu crois nle plus intelligent wentre Blaisde et LAT et toi ? Je ne parle meme pas du peuple que tu multiplies par moins l’ infini. Tu n’es qu’ un allie objectif des parvenus, des puissants d’ un jhour. Nous nous voulons batir une societe forte ou tout le monde respecte les regles. un pieton, c’est sacre. Tu as ete hors sujet dans ta tirade que tu as voulue savante en faisasnt de l’ esprit. Tu fais partie des affreux. Le peuple ne te reconnait point.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Lettre d’un citoyen "soucieux et meurtri" au président Damiba et à la hiérarchie militaire
Afrique/Insécurité : « Quand on se noie, on s’accroche à tout... », estime l’analyste-politique Timbila Jean Sanogo
Du procès de l’université qui doit être réinventée : Le mépris et le populisme comme fondements d’un argumentaire décalé
Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »
Burkina : Le vivre-ensemble, est-il menacé dans le département de Pouni ?
Le Burkina Faso peut-il être une nation ? : Lettre ouverte aux autorités, citoyens et citoyennes de « la patrie des hommes intègres »
Burkina Faso : Les raisons du limogeage de Barthélémy Simporé, selon l’analyste politique Abdoulaye Barry
Sahel : Pour une réponse politique à la « crise des déplacés »
Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue
Mendicité groupée dans les villes du Burkina Faso : « Cette situation nous bouffera tous, si rien n’est fait »
Je suis Kamao : Damiba n’est pas Dieu
Gouvernance du MPSR : Harouna Dicko invite le président à convoquer "un dialogue national inclusif de vérité"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés