Mort d’un détenu à la Maison d’arrêt de Nouna : « La loi sera appliquée dans toute sa rigueur », affirme le procureur général de la Cour d’appel de Bobo

mercredi 22 février 2012 à 01h03min

Le procureur général (PG) près la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso, Médard Voho a annoncé lundi 20 février 2012, la mort d’un détenu à la Maison d’arrêt et de correction de Nouna. Les faits se sont déroulés le dimanche 19 février dernier après l’évasion et l’arrestation de deux détenus, Z. Ibrango dit Boureima et Y. Koné. Au cours d’une conférence de presse tenue au palais de justice de Bobo-Dioulasso, le PG a fourni des éclaircissements sur les circonstances de l’évasion des deux condamnés et surtout de la mort de l’un d’entre eux à leur « réintégration ». Selon lui, c’est aux environs de 11heures que les deux codétenus, désignés pour casser le bois de chauffe, ont tenté de se faire la belle.

L’agent de garde aurait fait usage de son arme en tirant quatre coups de feu « en l’air » en guise de sommation, avant de se lancer à la poursuite des fuyards, rattrapés, puis réintégrés à la Maison d’arrêt de Nouna. La tentative d’évasion se serait arrêtée là, si le procureur du Faso n’avait pas été informé à 16 heures 10 minutes, de la mort de Z. Ibrango dit Boureima, né en 1984 à Konga, dans la province du Sourou. Il avait été condamné deux fois pour vol et pour escroquerie et devait être libéré en 2015. A-t-il été touché par les tirs de ses geôliers lors de la course poursuite ? A-t-il été victime de sévices corporels après son retour dans la Maison d’arrêt ?

Autant d’interrogations qui devraient trouver incessamment des réponses, car le procureur général a annoncé qu’une enquête a déjà été diligentée pour « rechercher » les causes du décès, et une autopsie du corps a été ordonnée. Les agents ayant participé à la capture de Z. Ibrango dit Boureima auraient également été interpelés et gardés à vue, en attendant la fin des enquêtes. Au nom du ministre de la Justice, de la Promotion des droits humains, Garde des Sceaux, le procureur général près la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso, a présenté des condoléances à la famille du défunt, en les rassurant « que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur ».

Synthèse de Mahamadi TIEGNA

Sidwaya

Messages

  • On ne dit pas Procureur Général de la Cour d’Appel, mais plutot Procureur Général près la Cour d’Appel.
    Dur dur le metier de GSP ; s’ils avaient laisser les detenus filés, on allait les poursuivre pour aide à l’évasion ; ils font tout pour les ramener vivants, un meurt par la suite, on enferme les GSP avant toute chose.

    • On écrit pas « ... s’ils avaient laisser les detenus filés.. », mais « ... s’ils avaient laisser les detenus filer.. ».

    • Le problème, mon cher Monsieur, c’est qu’il n’est pas dit qu’il a été abattu lors de la tentative d’évasion. CA n’aurait ému personne.
      C’est quand on imagine, qu’il ont du faire les frais d’une colère non maîtrisée des GSP que ça devient bien inquiétant.
      Parce qu’on imagine un peu la bastonnade qui a du s’ensuivre.
      Il faut qu’on arrête cette brutalité gratuite. On insulte un ministre, on vous bastonne. On tousse, on vous termine comme un poulet.
      Y a tout de même des lois. Et il faut les respecter. Et à commencer par ceux qui doivent les faire respecter
      Comment il faut faire comprendre ces principes de bases à ceux qui sont détenteurs de la force publique ?

    • le métier est dur lorsqu’on ne travaille pas avec du professionnalisme.C’est normal qu’on les mette en garde à vue.
      sachez que leurs collègues aussi qui ont tabassé le mécano a ouaga ici seront aussi arrêté parce qu’on veillera à ce que cette affaire ne soit pas mis dans les tiroirs.
      On voit que les médias sont restés muets sur cette affaire et chaque jour on nous parle de liberté de presse.
      Chaque peuple mérite son dirigeant....................

    • Toi aussi. On ne leur reproche pas autre chose que la présomption de violence sur prisonnier. Rattraper un évadé et le ramener en taule, c’est sa peine qui augmente avec le délit d’évasion. Mais de là à les bastonner à mort, c’est autre chose. Un GSP est un humain avant tout, et tout humain doit savoir qu’il existe 3 endroits où l’on peut se retrouver à tout moment sans le vouloir ou savoir : l’hôpital, le cimetière et la prison.

    • Toi non plus tu n’es pas mieux car c’est :"s’ils avaient laissé...."
      Pauvre Burkina avec tous ces médiocres,qu’ils soient en haut ou en bas de l’échelle.Pitié

    • Non, plutôt "...s’ils avaient laissé les detenus filer..." pour être complet

    • Toi aussi, tu n’es pas mieux. On dit "au bas de l’échelle" et non "en bas de l’échelle". Lol.
      Arrêtes de traiter les autres de "médiocres", car ce n’est pas évident que tu connaisses mieux qu’eux.
      Je ne prétends pas ne pas faire de fautes, car même un Français de France commet des fautes en Français, ne parlons pas de ceux qui ont pour langue nationale le Français par défaut.

    • on dit : "on n’écrit pas" et non "on écrit pas"

    • BIEN DIT ET TOUT EST DIT MERCI

    • L’autre Africain,
      Tu as raison d’être modeste au sujet de ta maîtrise de la langue de Molière. Il y a trop de "ne...pas" dans ta 2e phrase...

    • Ah ! Monsieur le Procureur si vous saviez que celui au nom de qui vous présentez ces condoléances a lui même failli faire une victime ! sans doute que vous auriez dû présenter ces condoléances en votre nom seulement. Que Dieu nous protège. Pauvres citoyens du Faso,faites attention lorsque vous empruntez l’avenue de Bonce yaaré car c’est la voix des ministre....je me trompais, c’est la voix du ministre de la justice. Celui là même qui fait la loi au Burkina Faso.

  • mr le procureur gégéral arrete ton blablabla pcq meme ton sinistre ministre de l’injustice a fait appel a ses nervis du gsp et ils ont bastonné gravement un mécano. ton collègue de ouaga dit koi ds cette affaire grave ? il doit etre démis et gardé en vue.
    pauvre pays de l’injustice où c’est tjours les faibles ki trinquent

    • D’accord avec toi mon pote.C’est vraiment le pays de l’injustice ou les tribunaux sont gérés par les hommes de l’injustice.

    • Une strategie : chers forumistes n’intervenaient plus sur autres sujets que l affaire du Ministre de la justice et le mecano.

      Que le mecano nous donne son numero et son quartier. on va le soutenir

    • Normalement le ministre (sinistre) de la justice (injustice) devrait être en garde à vue comme le DG des douanes (qui n’a pas fait autant que lui)

  • Du n’importe quoi. Et ce ministre qui a fait tabasser un piéton ? Que dit la justice ?

  • Le procureur met aux arrêts des présumés coupables, les GSP en garde ce jour là ; chose normale dans toute procédure pénale, surtout lorsqu’il y a mort d’homme. A Ouaga, som ministre séquestre et envoie des GSP prendre un citoyen qui a manifesté son mécontentement suite à la mauvaise conduite du chauffeur du ministre qui a failli l’écrasé, et on le bastonne en le laissant dans un état pitoyable et il n’est même pas entendu. A Nouna, on peut dire que les agents étaient en poste et avaient en charge la sécurité des lieux. A Ouaga, le ministre était en circulation, sur une route privée à lui peut-être, et il faut coffrer le pauvre mécano, sans l’avoir entendu. Un commissaire GSP aidé de trois de ses éléments ont été commis à la tâche. Ni le ministre, ni les GSP de Ouaga n’ont été inquiétés. Oh ! justice à deux vitesses. monsieur le ministre, vous devez rendre votre démission au conseil des ministres aujord’hui ou à défaut, Luc doit le démettre pour l’exemple. Saurait été un autre qu’on dise qu’il ignore tout des droits humains, mais le premier responsable des droits humains qui fait ça, c’est que Blaise s’est trompé et se trompe des hommes

  • Le procureur met aux arrêts des présumés coupables, les GSP en garde ce jour là ; chose normale dans toute procédure pénale, surtout lorsqu’il y a mort d’homme. A Ouaga, som ministre séquestre et envoie des GSP prendre un citoyen qui a manifesté son mécontentement suite à la mauvaise conduite du chauffeur du ministre qui a failli l’écrasé, et on le bastonne en le laissant dans un état pitoyable et il n’est même pas entendu. A Nouna, on peut dire que les agents étaient en poste et avaient en charge la sécurité des lieux. A Ouaga, le ministre était en circulation, sur une route privée à lui peut-être, et il faut coffrer le pauvre mécano, sans l’avoir entendu. Un commissaire GSP aidé de trois de ses éléments ont été commis à la tâche. Ni le ministre, ni les GSP de Ouaga n’ont été inquiétés. Oh ! justice à deux vitesses. monsieur le ministre, vous devez rendre votre démission au conseil des ministres aujord’hui ou à défaut, Luc doit le démettre pour l’exemple. Saurait été un autre qu’on dise qu’il ignore tout des droits humains, mais le premier responsable des droits humains qui fait ça, c’est que Blaise s’est trompé et se trompe des hommes

  • Qd c’est des trucs coe çà, on cherche à tout prix les coupables ? et l’affaire du ministre de la justice et du mécano ????? La loi est applicable à tout le monde à ce que je sache !!!

  • Je vais vous livrer un secret.Un des secrets de l’ENGEANCE.
    L’ENGEANCE est agoraphobique et photophobique.Elle a peur des espaces ouverts et de la Lumière. Elle est semblable à la taupe grasse et aveugle qui ne trouve son épanouissement que dans les galeries sombres du ventre de la terre.Sortez la taupe de son paradis,du Styx, elle flétrit:bafouillements,sueurs froides, angoisse, agacement,colère. C’est la névrose de l’ENGEANCE. L’ENGEANCE est névrosée.
    Vous connaissez maintenant les faiblesses de l’ENGEANCE. Alors,sortez vos lampes,Lefasonet,Lepays,braquez vos projecteurs,Lobservateurpaalga,l’Evénement,Le Reporter.Révelez les manigances de l’ENGEANCE !

  • Parlez-nous un peu de cette histoire de mécano.

  • A Monsieur le Premier Ministre Luc Adolph

    Il y va de l’intérêt général du gouvernement et du peuple burkinabé que le ministre de la justice soit démis de ses fonctions, radié du corps de la magistrature, et mis aux arrêt.
    Il ne faudrait que cela amène certaines personnes à vouloir se faire justice eux-même.

    De grâce, ne risquez pas la paix national pour sauver l’ego d’une seule personne

  • Balle a terre !!!!! attendons la suite de l autopsie.la mort ne previent pas .Les gens sont malades (probleme cardiaque etc....)au faso du a une malnutrition.et ces prisonniers que mangent il pour etre en bonne santé ?

  • Le procureur met aux arrêts des présumés coupables, les GSP en garde ce jour là ; chose normale dans toute procédure pénale, surtout lorsqu’il y a mort d’homme. A Ouaga, som ministre séquestre et envoie des GSP prendre un citoyen qui a manifesté son mécontentement suite à la mauvaise conduite du chauffeur du ministre qui a failli l’écrasé, et on le bastonne en le laissant dans un état pitoyable et il n’est même pas entendu. A Nouna, on peut dire que les agents étaient en poste et avaient en charge la sécurité des lieux. A Ouaga, le ministre était en circulation, sur une route privée à lui peut-être, et il faut coffrer le pauvre mécano, sans l’avoir entendu. Un commissaire GSP aidé de trois de ses éléments ont été commis à la tâche. Ni le ministre, ni les GSP de Ouaga n’ont été inquiétés. Oh ! justice à deux vitesses. monsieur le ministre, vous devez rendre votre démission au conseil des ministres aujord’hui ou à défaut, Luc doit le démettre pour l’exemple. Saurait été un autre qu’on dise qu’il ignore tout des droits humains, mais le premier responsable des droits humains qui fait ça, c’est que Blaise s’est trompé et se trompe des hommes.

  • Bjr, nous attentons patiemment le compte rendu du Conseil des Ministres de ce jour 22 FÉVRIER 2012. Son excellence Luc Adolph TIAO a formé un gouvernement pour résoudre la crise au BF et s’il y a des ministres qui sement la merde, que le Premier Ministre se sépare de ces ministres en les limogeant.

  • mes chers forumistes ne jetons pas le feu sur la paille, soignons des artisans de la non violence,les GSP n’ont pas travaillé avec professionnalisme, certainement ils sont jeunes et on sait ce que la jeunesse peut engendrer.

  • mes chers forumistes ne jetons pas le feu sur la paille, soignons des artisans de la non violence,les GSP n’ont pas travaillé avec professionnalisme, certainement ils sont jeunes et on sait ce que la jeunesse peut engendrer.

  • Toutes mes félicitations au procureur Voho et à son équipe pour cette promptitude dans la réaction. Mais, nous attendons la même promptitude de la part du gouvernement au sujet de l’affaire du "mecano". Il est inadmissible que dans une République un citoyen se rende justice. Le fait que ce citoyen soit le ministre de la justice et patron du parquet est une circonstance aggravante qui porte un coup à l’image déjà lamentable de la justice de ce pays qui se prétend être celui des hommes intègres. Ensemble chassons l’Engeance !

  • Hier matin j’ai vainement tenté d’envoyer mon poste à l’obs qui passait son temps à me dire invariablement qu’un inconnu a envoyé un poste il y a moins de 300 secondes. Ce matin je me suis aperçu que ce faux journal a commencé à afficher les posts qui n’allaient pas dans le sens du mecano à partir de 12h 29min (post de Leriche). Ce n’est vraiment pas sérieux.

    J’ai dit hier sans les nommer qu’il y a des journaux et des journalistes auxquels on ne peut offrir le bon Dieu sans confession et je m’interrogeais, en cas de refus d’optempérer aux injonctions des forces de l’ordre, que faut-il faire ? Cela parce que c’est devenu un délit qu’un policier administre une correction à un impoli de lycéen qui ne sait même pas honorer son propre drapeau national ou qui réfuse de répondre à des interrogatoires d’un gendarme.

    Vous remarquérez que le brave journaliste de l’obs a affiché les posts qui n’allaient pas dans le sens qu’il veut aujourd’hui même 22 février. Honte à vous. Si ça se passait, vous ne pensez pas que ce M. Kima peut faire un montage ? Qu’est-ce qui prouve que les blessures sur le visage qu’il présente lui ont été infligés par les agents ? Pourquoi vous n’avez pas approché la police pour vérifier les dires ?

    En tout état de cause, je relève que, sauf mauvaise foi de votre part, tout se passe comme s’il y avait une présomption de culpabilité dans notre pays, à l’encontre de tout homme fortuné ou haut responsable dans tout différend qui le mettrait en face d’un pauvre. Vous faites honte.

  • Voila Mr Dicko Souleymane : meme si vous etes un agrégé de grammaire, sachez qu’un jour pouvez tombé dans l’erreur, car nul n’est parfait sur cette terre comme elle meme n’est pas tout à fait ronde. Si vous relisez votre correction vous vous rendrez compte que vous ne pouvez meme pas corriger une dicté de classe de CE1..... voir ils avaient « laisser » filer.
    Drôle de correction !!!!!

  • Sans disculper le ministre de la justice que je ne connais même pas, dans l’affaire Kima, je voudrais m’élevé contre la dépravation de certaines valeurs : le respect. Je l’ai constaté durant mes séjours au pays. Pour un rien, on vous insulte. Surtout les gens du secteur informel (les chauffeurs de taxi, etc.) qui n’ont pas un niveau d’instruction élevé. Parfois on vous insulte devant vos propres enfants à qui vous vous évertuez à donner la meilleure éducation. Et le comble même lorsque vous avez raison. Personnellement je suis pour que dans de telles circonstance, on puisse parfois donner des leçons mais par exemple une garde à vue de 72 heures sans sévices corporelles.

    Il faut que dans nos comportements, nous nous référons aux valeurs de repect dans que avons reçu de nos parents et que nous devons transmettre à nos enfants.

    • Oui au Burkina il nous manque le civisme, de citoyenneté, de respect profond de la personne humaine ou le respect d’autrui sur la voie publique. Cela se vit bien dans la circulation où il n’y a ni courtoisie, ni compréhension. Et c’est aussi ces comportements de ministre qui cultivent cela. Je suis désolé mais ce n’est pas en le bastonnant de la sorte qu’on corrige ce mal. Le ministre de la justice c’est plus que quiconque la procédure à suivre même pour refus d’obtempérer aux OPJ. Sinon je ne sais pas si nous les faibles nous pourrons encore vivre dans votre pays là. Je suis profondement affligé par ce qui est arrivé au mécano. C’est comme le militaire qui se sentait cocu et qui désabille sont rival... Non arrêtons cela.

  • Pour la bastonnade, monsieur Jérome Traoré doit partir.
    Monsieur Jérome TRAORE le fameux ministre de la justice a manqué de jugeote dans sa façon d’appréhender le problème. On ne se rend pas justice soi-même. Nous ne sommes pas dans une jungle où c’est la loi du plus fort. Le pire c’est que monsieur Traoré n’est pas un nouveau venu dans le monde de la juste. Il a été pendant longtemps sécretaire général du ministère de la justice. Il connaît comment la justice fonctionne. C’est lui qui disait dans une interview qui a paru dans le journal le pays le 20 avril 2007 quand les GSP manisfaient avec les armes pour revendiquer des indemnités que : "Cette forme de manifestation dans un Etat républicain n’est pas la meilleure façon de revendiquer." Je lui retourne la même réflexion en disant que cette façon de se rendre justice à la Django ne sied pas dans un état républicain. En principe dans une situation pareille, et dans un état républicain, s’il juge qu’il y a eu outrage, c’est son droit de porter plainte. Mais dommage nous vivons dans une république où la loi est foulée au pied. Ce n’est pas parce que les GSP sont sous ses ordres qu’il a le droit de les faire faire n’importe quoi. J’imagine qu’une personne orgueilleuse comme lui qui croit que tout le monde doit se prosterner devant lui et lui obéir au doigt et à l’oeil ne voudra pas démissionner. Il faut donc qu’on le démissionne. Il appartient à tous les démocrates du Burkina, épris de justice de maintenir la pression pour pousser cet indéliquat ministre à la démission.

  • Si cette affaire reste sans suite, c’est mieux de fermer tous les palais de Justice, dissoudre le ministère renvoyer les magistrats , avocats et autres à la vallée du du cou, ça luttera contre la famine.
    Monsieur le ministre, on vous accuse c’est peut être vrai, mais en votre qualité vous risquez d’être juge et partie, si vous voulez la vérité démissionner d’abord,et on suivra, ,pour le moment honte à vous ;
    Lucky Luck chasser les ministres qui anéantissent vos efforts, parce que le peuple vous entend au tournant,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés