Carnet santé : D’où viennent les rides  ?

mardi 21 février 2012 à 00h58min

Avec les années, la peau s’amincit, se relâche et c’est l’arrivée progressive des rides. Et bien entendu, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Au fil des ans, les cellules cutanées se renouvellent de plus en plus lentement. Les fibres de collagène et l’élastine se détériorent tandis que l’hydratation cutanée diminue. Les tissus s’affaissent et perdent de leur fermeté. C’est vers l’âge de 20 ans que le processus de vieillissement se met en place. Le secret, c’est d’hydrater sa peau pour maintenir sa souplesse. Les premières rides débarquent vers 30 ans. Eh oui, si tôt…

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce sont les rides d’expression. A 40 ans, l’apparition graduelle d’une sécheresse cutanée et une baisse de l’élasticité du derme entraîneront la formation de rides qui ne devront plus rien à « l’expression »... La décennie suivante verra le processus s’accélérer. Au-delà de 50 ans, les rides deviennent de plus en plus profondes et nombreuses. La peau continue de s’amincir, et perd encore de sa fermeté. Mais ne désespérez pas ! Tout n’est pas perdu, loin de là. Les deux principaux facteurs d’un vieillissement cutané précoce sont le rayonnement ultraviolet et le tabac. Enfin certains cosmétiques peuvent nous aider. Le secret, c’est d’agir le plus tôt possible et de tout miser sur la prévention.


Ananas ? : un «  ?parfum ? » de santé

Saviez-vous que le nom amérindien de l’ananas signifie « Parfum des parfums » C’est un nom bien mérité, car ce fruit plein de saveurs constitue un dessert à la fois délicieux et rafraîchissant. Source de potassium, de vitamines B1, B2, B9, il est surtout riche en vitamine C. Une portion de 150g en fournit en effet 27mg… soit plus du tiers de l’apport quotidien conseillé. L’ananas est aussi une source de provitamine A, bénéfique notamment pour les yeux. La concentration de cette dernière dans le fruit est directement liée à sa coloration. Un fruit à chair bien colorée aura toutes les chances d’être plus riche en provitamine A qu’un ananas pâle. Enfin sa teneur en fibres en fait un diurétique efficace et lui permet de lutter contre la paresse intestinale…

Du fait de la présence de broméline, l’ananas intervient de façon peu commune, sur le processus digestif. Cet enzyme déclenche en effet la digestion des protéines. C’est pourquoi lors d’un repas qui comporte de l’ananas frais, le plat de viande ou de poisson est plus facilement digéré. Quant à sa réputation d’aliment « mangeur de graisse », elle ne semble pas justifiée. Le fruit ne semble avoir aucune action sur la perte de poids. Au moment de le choisir, vérifiez bien qu’il soit ferme au toucher et qu’il ne présente pas de tache. L’un des meilleurs moyens de savoir si l’ananas est mûr est de tirer sur l’une des feuilles. Si elle se détache facilement, c’est tout bon.


Comment se débarrasser d’un aphte ? ?

Les aphtes sont de petites ulcérations blanchâtres ou jaunâtres bien gênantes, mais surtout très douloureuses. Ils s’accompagnent bien souvent d’une sensation de brûlure. Leurs origines restent floues. La fatigue, le stress ou certaines allergies comme celles aux fruits à coque, peuvent toutefois en être responsables. Ils disparaissent le plus souvent sans traitement. Mais lorsqu’ils surviennent de façon récurrente, il est préférable de consulter son dentiste ou son médecin traitant. Il pourra ainsi prescrire un gel ou une pommade directement applicable sur l’aphte. Un bain de bouche à visée thérapeutique peut aussi s’avérer efficace. Enfin, le traitement et la prévention passent aussi, c’est évident, par une bonne hygiène bucco-dentaire.


Trop méconnue, l’anémie de la personne âgée

Les personnes âgées ne sont pas spécialement exposées au risque de carence en fer. Pourtant cette carence et son corollaire l’anémie, ne sont pas si rares dans cette classe d’âge. Car la tendance à la dénutrition y est fréquente, par manque d’appétit plus souvent que de moyens matériels. Il en résulte parfois, une insuffisance des apports alimentaires. Malheureusement, cette dénutrition passe fréquemment inaperçue chez le sujet âgé. Les symptômes d’alerte - fatigue, pâleur, palpitations, essoufflement… - sont très fréquents mais peu spécifiques. Considérés comme banals sinon normaux, ils ne remplissent pas leur fonction d’alarme. C’est donc à l’entourage de penser à la possibilité d’une anémie chez un parent ou un proche âgé. Et au moindre doute, de faire appel au médecin pour une prise de sang. Car le problème, préoccupant et potentiellement grave dans ses conséquences, est facile à traiter.


Le doudou, meilleur ami des petits

Une peluche ou parfois même un simple chiffon. La plupart des enfants possèdent un doudou. Ils ne le quittent jamais, l’emmènent partout. Un doudou, c’est ce que les spécialistes appellent un objet transitionnel. Un objet dans lequel le petit va investir de l’affection, projeter ses envies et ses sentiments. D’ailleurs, il est impossible d’imposer à un enfant telle ou telle peluche. C’est lui et lui seul qui choisit. Cependant, certains petits n’en ont pas besoin. D’autres n’auront pas de doudou « attitré » c’est-à-dire qu’ils prendront à chaque fois une peluche ou un autre objet au choix. Sans oublier les petits qui se rassurent simplement en se frottant l’arête du nez, en suçant leur pouce, ou encore en tripotant une mèche de cheveux ! Jusqu’à quel âge votre enfant doit-il conserver son doudou ? Il n’y a pas de règle, même s’il vaut mieux éviter de l’emporter partout à partir de 3 ans. Autrement dit, quand l’enfant sort, doudou reste à la maison ! Un dernier conseil : Lorsque votre enfant aura choisi son doudou, procurez-vous en un deuxième, identique en tout point. Celui-ci vous sauvera la vie si le premier est perdu. Ou tout simplement lorsque vous le laverez. Car il faut quand même bien le faire. Et si votre enfant s’en rend compte, sortez-la « boite à explications » pour lui dire que doudou lui aussi, a dû prendre un bain.

Boureima SANGA
Source ? : Destination santé

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés