Revendication de meilleures conditions à l’UPB : Les étudiants obtiennent la réduction des frais d’inscription

dimanche 19 février 2012 à 23h29min

Sous l’impulsion de l’Association nationale des étudiants du Burkina (ANEB), section de Bobo, les étudiants de l’Université polytechnique de Bobo (UPB) ont organisé, le 17 février 2012, une marche pour le 3e vendredi consécutif. Après avoir fait sortir les élèves des classes et tenu un sit-in devant le gouvernorat qui a dégénéré avec les forces de l’ordre, une délégation gouvernementale est arrivée le samedi 18 février pour les rencontrer. Ils ont obtenu des propositions, dont la suppression des frais d’inscription de 250 000 F CFA en filière vulgarisation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La délégation gouvernementale était composée des ministres des Enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo, de l’Environnement, Jean Coulidiaty et de la Fonction publique, Soungalo Ouattara. Avec l’ensemble des acteurs, ils auraient fait aux étudiants les propositions de la suspension du contrôle des cartes de transport durant le reste du mois de février et la suppression des frais d’inscription de 250 000 F CFA en 1ère et 2e année de la filière Vulgarisation et de les ramener à 15 000 F CFA. Le comité exécutif de l’ANEB/Bobo qui aurait dit avoir pris note de ces propositions, devrait faire le compte-rendu à la base, aujourd’hui lundi 20 février 2012 avant de se prononcer là-dessus.

Cette mission gouvernementale a donc voulu contenir la colère des étudiants qui ont finalement mis en exécution leur menace. En effet, le vendredi 10 février dernier, alors qu’ils remettaient leur déclaration au SG du gouvernorat des Hauts-Bassins, le président du comité exécutif de l’ANEB/Bobo, Aboubacar Traoré, ajoutait qu’il s’agit de leur dernière marche pacifique, si rien n’est fait. Le vendredi 17 février, après s’être réunis devant la cité universitaire de Sikasso Cira, ils ont entrepris, par groupes, la marche dans les artères de la ville. Par la même occasion, ils ont libéré les élèves de la plupart des établissements d’enseignement secondaire du centre-ville, mais aussi ceux des quartiers excentrés dont entre autres, le Lycée Ouezzin Coulibaly (LOC), le Lycée municipal de Bobo-Dioulasso (LMB), les lycées Elkana, Bon Berger, Evangélique, Islamique, le Lycée mixte, le lycée national, Alpha solidarité.

Selon le délégué général de la corporation ANEB de l’ESI, Boureima Ouédraogo, ils ont associé les élèves à la marche parce qu’il existe une coordination des élèves et étudiants dans la ville de Bobo-Dioulasso. Au niveau de cette coordination, a-t-il dit, les mêmes problèmes se posent. Il estime que ce sont les élèves, leurs petits frères, qui vont payer plus les pots cassés de la privatisation de l’UPB parce que au jour d’aujourd’hui, nous payons 250 000 F CFA, nous allons arriver à une situation où nos petits frères vont payer 800 000 F. C’est donc pour eux, une façon de leur faire prendre conscience de la situation et de refuser de faire les frais de la crise du système capitaliste. Par la suite, ils ont convergé les élèves vers le gouvernorat. Sur les lieux, la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) et la gendarmerie étaient présentes.

Les manifestants assis sur le goudron de l’Avenue du Général De Gaulle ont, par la suite, lapidé les forces de sécurité qui ont pris du recul. Les étudiants se sont rabattus sur le portail du gouvernorat qu’ils ont lapidé avec des cailloux. La sécurité a ensuite répliqué par des gaz lacrymogènes. S’engage alors une course poursuite dans les rues de la ville pour les éloigner du gouvernorat. Le calme est revenu quelques minutes plus tard, mais la rencontre que le président de la CENI, Me Barthélémy Kéré devait avoir au gouvernorat avec les autorités de la région a été annulée.

Jean-Marie TOE

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés