Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Toussaint Abel Coulibaly de l’UPR : Il aime Blaise, mais pas le CDP

Accueil > Actualités > Opinions • • mardi 14 février 2012 à 02h05min

La précarité des destinées politiques, mais aussi l’anticipation guident le plus souvent les actes des leaders politiques.
Par le biais des médias, les Burkinabè ont été informés que l’UPR (un des partis de l’AMP), dont le président occupe le strapontin de ministre délégué à la Décentralisation, stoppait sa collaboration avec ce cadre formel. Raisons invoqués par celui qui fut dans une vie antérieure huissier de justice de son état : "Nous avons décidé de quitter l’AMP parce que la politique du deux poids, deux mesures y est la règle... une décision d’ailleurs que recommandaient les instances statutaires". En outre, le patron de l’UPR estime qu’un processus de canibalisation de son parti au sein de cette instance était en cours, d’où ce départ.

Le trébuchet penche du côté de l’UPR, car lorsqu’on se sent à l’étroit dans un endroit, a fortiori dans un rassemblement politique, la raison commande que l’on prenne ses cliques et ses claques pour aller vers des cieux plus cléments.

Le hic ici est que l’UPR est bien partie de l’AMP, mais reste dans la mouvance présidentielle ; un funambulisme politique qu’avait expérimenté l’ADF/RDA qui, elle, se réclamait de l’opposition.

Pour le cas d’espèce, le grand écart n’est qu’apparent, puisque depuis qu’elle a été portée sur les fonts baptismaux en 2004, elle a toujours épousé les idéaux de Blaise Compaoré. "Tant que ce sera le président Blaise Compaoré, nous serons dans la majorité". Cette antienne serinée constamment par Abel Coulibaly laisse entrevoir qu’il aime le Président du Faso, mais pas forcément le CDP, même s’il y compte de nombreux amis.

En clair, l’UPR veut bien composer avec "le militant émérite du CDP", mais pas forcément avec le mégaparti. Politiquement, une telle position peut se comprendre, d’autant qu’on sait que l’élément fédérateur du CDP est bien Blaise Compaoré. Maintenant, il reste à inculquer ces petits micmacs politiques dans l’esprit des militants qui ne savent pas faire le distinguo entre Blaise et le CDP, le premier servant d’image de marketing politique au second.

Gardons-nous cependant de nous contenter d’une simple lecture de ce petit aménagement opéré dans l’UPR.
Lorsque des élections couplées (législatives et municipales) se profilent à l’horizon, toute décision d’une formation politique ne saurait être anodine, loin s’en faut.
Troisième force politique du Burkina avec 5 députés et 610 conseillers municipaux, l’UPR compte encore mieux se positionner lors des prochaines échéances, à tout le moins ne pas reculer. Il est vrai que certains élus de son parti ont des fiefs électoraux quasi imprenables, tels Saïdou Kaboré dans le Kourittenga, ou Gouem L. Saïdou dans le Boulgou.

Mais l’arrivée de nouveaux partis avec à leur tête des personnalités fortes pourrait bousculer les ambitions de l’UPR. Le marigot politique du Burkina Faso de 2012 n’a rien à envier en matière d’adversité aux années précédentes. Ce scrutin couplé sera âpre et ses résultats très attendus, car ils impacteront et les réformes politiques, et l’année 2015, année présidentielle, qui devrait marquer un tournant majeur dans la vie du pays.

"Un pied dedans, un pays dehors, c’est dehors" disait Balla Kéita (1) un ministre ivoirien sous Houphouët-Boigny. L’UPR a toujours, lui, les deux pieds dedans, reste à pouvoir garder sa spécificité et surtout être électoralement efficace, pour prouver que faire figure de 2e ou 3e épouse de Blaise n’est pas un handicap.

Zoewenmanogo Dieudonné Zoungrana

Note : Balla Keita a été retrouvé mort à Ouaga dans la villa des hôtes en août 2000, un décès dont les circonstances n’ont jamais été élucidées

L’Observateur Paalga

Messages

  • Je pense que la décision de Monsieur Coulibaly peut s’expliquer en partie par la récente sortie de Roch marc Kaboré.En effet, Il pointe indirectement du doigt un problème que le CDP ne doit pas ignorer : Il faut à la tête du CDP une personne capable de ménager les clans au sein du CDP, parler aux partis membres de l’alliance (la mouvance présidentielle) et surtout une personne dont la voix est écoutée dans la galaxie de l’opposition (même si cette voie n’est pas entendu). Si toussaint quitte maintenant, il s’est que les différentes personnalités qui peuvent remplacer Roch, ne sont pas des négociateurs, et s’il le sont ces avec les parties d’opposition qu’ils vont chercher a négocier.Au sein du CDP.

  • Bonjour. Le jeu de M. Abel Coulibaly n’est que celui de léquilibriste politique !Il était évident qu’une telle personne sans moralité politique et sans pudeur vis à vis de l’histoire ne pouvait qu’agir de la sorte.Voici son jeu :
    1)Quitter le CDP qui va se disloquer pour raison de réorientation de cette politique qui forcera pour la modification de l’article 37 et cela pour mieux défendre "la légitimité" d’un troisième et d’un ènième mandat de Blaise Compaoré ;
    2)Avoir des postes dans le gouvernement à venir de même que avoir la possibilité de ne plus avoir d’intermédiaire dans le partage de la cagnote:il tirera directement de la main du généreux et intéressé Manitou les moyens de sa vie sans gloire et sans scrupe.
    M.Coulibaly me fait honte, lui qui n’aime pas le fruit mais aime et chéri l’arbre qui en a produit ! Qu’il se rappelle qu’avant lui, ceux qui avaient fait le même calcul sont l’ombre d’eux-mêmes actuellement:qui avait proclamé qu’il était passionné de Blaise et où est-il ?

    • Nous sommes en politique ; et un bon politicien c’est celui qui sait également anticiper les évènements et les opportunités. Alors faut pas en vouloir à M. Alain Toussain ; il sait ce qu’il fait sûrement !

    • Nous sommes en politique ; et un bon politicien c’est celui qui sait également anticiper les évènements et les opportunités. Alors faut pas en vouloir à M. Abel Toussaint ; il sait ce qu’il fait sûrement !

    • Bouklass,Jeg prefererais que vous changiez Moralpolitique avec Etique politique,car la moral ne peut pas s appliquer dans la politique comme une regie des regles du comportememt, l homme politique qui a mon avis est dans une sphere de compromis selon l interet du moment de chaque parti politique,qui ne releve pas de la morale civique.L opportunisme est souvent utlise par les plus ruses.Tant que les rapports de force du CDP-UPR sont etouffants,leurs leader a son plein droit de deguerpir.

    • Monsieur Bouglass, avez-vous vous-même une morale politique en postant votre commentaire sous anonymat ? Si vous ne voulez pas qu’on regarde votre derrière rouge, alors ne vous baissez pas pour regarder celui des autres ! Chacun est libre dans son organisation politique de prendre telle décision qui lui paraît défendre le mieux ses intérêts sans que les autres "chienlits" ne se positionnent en donneurs scabreux de leçons qu’ils appliquent d’ailleurs le moins. Et ça s’appelle DEMOCRATIE et pas "démon"-cratie. Qui êtes-vous d’ailleurs pour imposer une position politique à un parti pour lequel vous êtes totalement étranger à son orientation ? Idem pour ceux qui s’attaquent à l’ADF/RDA. Qui êtes vous ? sinon que de petits dictateurs en herbe !

  • Abel, il faut mieux eclairer tes militants car on ne comprend pas bien ta position, comment quitter l’AMP et rester scothcher a blaise, il faut etre courageux jusqu’au bout, c’est cela aussi la politique. Oubien tu as peur de perdre ton petit poste de sinistre delegué ?
    cas meme.
    c’est ce que l’ADF a clamer jusque là et on a jamais compris ce partis fantoche.

  • Balla, Keïta a été sauvagement assassiné dans la nuit du Jeudi 1er août 2002 aux environs de 22 heures (GMT)

  • Il aime Blaise, pas le CDP. Il aime le miel, pas les abeilles, il aime le paradis, pas la mort.Vivement que les choses changent.Ceux qui aiment Blaise se comptent au bout des doigts au Burkina.Personne n’est dupe, ils ont tous peur de Blaise mais n’osent pas l’affirmer et Blaise lui même le sait.Blaise n’a pas besoin d’être aimer, il veut être craint simplement car sa vie en dépend.Véritables lèche-culs ces politiciens toute honte bue.

  • Laurent Bado dirai de ce monsieur. "IL EST BETE QUOI !!! "
    pauvre faso

  • C’est un comportement normal d’un politicien. Diabré et Ablassé disent qu’ils ont quitté le CDP mais ils entretiennent secretement des relations politiques et amicales avec BC.
    Abel n’a pas fait de dire haut et fort ce que les autres politicien sisent bas.

  • ahhh !!! que ce Toussaint arrete sa commedie, vous faite de la politique de l’estomac ;la politique alimentaire en fait. Tout le monde savait que vous n’aimez personne en realitee. je vous previens un vrai burkinabe dans la farine...................................

  • ahhh !!! que ce Toussaint arrete sa commedie, vous faite de la politique de l’estomac ;la politique alimentaire en fait. Tout le monde savait que vous n’aimez personne en realitee. je vous previens on roule pas un vrai burkinabe dans la farine...................................

  • cela n’engage toussaint abel et autres. En quoi il est utile au Burkina. pauvre de nous

  • Toussain est un tocard c’est tout

  • Tu ferais mieux d’aimer le cdp que d’aimer blaise compaore.c’est pas du tout intelligent de ta part.

  • Cette attidude de Monsieur Toussaint Abel traduit le manque de clairvoyance d’un homme politique dont les ambitions se taduisent par des calculs politiciens à la veille des prochaines élections.Si non il aurait dû adopter la même attitude que le parti de l’éléphant même si aujourd’hui sa masse commence à déranger au CDP par rapport à sa position sur la modification de l’article 37 lors des travaux du CCRP.

  • ce se k Norbert a appele la prostitution avec grand P des intelectuelles ki vende leurs concience pr des poste heureusema k dodre ce rende comte et se cherche cela nou interpel si lenfant terrible venait a disparaitre (tu sais ce k je veux dire) imagine ce ki va ce passe o sein du CDP k Dieu protege notre peuple

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Renaissance de l’institut des peuples noirs : Aux origines du projet
Hausse du prix du carburant : Le Burkina s’enfonce inexorablement dans la crise, selon Ablassé Ouédraogo
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord
Tribune de Moussa ZERBO sur le besoin de grue dans la commune de Bobo-Dioulasso
La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)
« Mesdames et Messieurs, en vos titres et grades, tout protocole respecté », une aberration protocolaire selon l’Ambassadeur Mélégué Traoré
Situation Nationale au Burkina Faso : La Chefferie coutumière s’adresse au peuple
Francophones d’Afrique : « Speak english as well… and honi soit qui mal y pense ! »
Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils
Gestion de la Transition au Burkina : Coris Bank International dément les allégations de Yacouba Isaac ZIDA
« Sauvons Air Burkina », le cri de cœur d’un citoyen
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés